Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 9]

101default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 13:06

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
Bonjour à tous Very Happy

Avant de reprendre les "fiches" que j'ai commencé je vais répondre et donner quelques avis sur ce qui c'est passé depuis ^^

Oui une espèce d'apisto me fait complètement craquer, Apistogramma hippolytae!!
Maintenant dur d'être aussi catégorique mais il est certain que je reprendrai pas mal d'espèces que j'ai déjà maintenu comme sp.pebas/putumayo, hippolytae, macmasteri du VRAI, sp.vielfleck, adoketa, allpahuayo....bref la liste serait trop longue lol!

Pour les N.anomala, pour moi si on veut bien réussir avec cette espèce comme pour quasiment tout les Nannacara, il faut prévoir deux bacs, un pour le couple (environ 100L) et un autre plus petit (30/40L) pour isoler le mâle. La seule espèce capable apparemment de se maintenir ensemble est le taenia.
A noter qu'il ressort que les N.anomala d'origine ou de descendance sauvage sont moins agressif.

Pour les taeniatus cela se refourgue pas mal auprès de passionnés de plus en plus nombreux mais car il y a un mais le problème vient des souches trouvées dans le commerce...Je m'explique...Depuis une bonne décennie on se retrouvent avec des souches croisées venant du fait que beaucoup de grossistes d'Europe de l'Est ont mis dans le même bac du "Wouri" avec du "Dehane" avec du "Moliwe" avec du etc, etc...Du coup on se retrouve avec du "Moliwe" qui tient plus du n'importe quoi qu'autres choses car toutes ces appellations qui sont seulement des formes géographiques, pour les différencier, peuvent s'hybrider!!
Donc à part si on prend du sauvage bien identifié ou un couple auprès d'un éleveur sérieux on se retrouve avec une souche qu'il vaut mieux appeler Pelvicachromis taeniatus Wink

Merci pour la fiche sur les Biotoecus, Roland Very Happy
Cependant j'ajouterai qu'il est quand même à réserver à ceux qui ont une bonne expérience avec des espèces acidophiles Wink



Dernière édition par blurami le Mer 20 Aoû 2014 - 13:51, édité 1 fois

http://aqua-idf.forumactif.com/forum

102default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 13:47

-cloclo-


Membre : Accro
Membre : Accro
Tu veux plutôt dire toutes ces variétés (appartenant a la même espèce) non?

103default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 13:48

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
Apistogramma atahualpa

Maintenance & Expérience:

Pour moi cela a été l'espèce la plus agressive que j'ai maintenu et une des plus acidophile. Ils étaient dans un 50x50 blindé de chez blindé de racines, tourbe fibreuse, feuilles.
Proche parent du cacatuoides, ils partagent pas mal de similitudes comme un corps assez trapu et des lèvres épaisses et le mâle à une dorsale avec les premiers rayons très développés.
Je les ai récupéré, c'était des sauvages, dans une grande enseigne pour 12€ le couple suite à une erreur d’étiquetage ^^
J'ai eu deux pontes qui ont rien donné à Ph4.4 et Ph4.5 et conductivité à 100/80µS mais pas de NL.
Par la suite je les ai donnés à un ami breton apistophile qui devait les récupérer, moi même n'y arrivant pas, et à quelques jours du départ(5/6 jours) avec des para de l'ordre de Ph4, conductivité 60µS et T°28°C j'ai eu une nage libre.
Une de mes espèces coup de cœur car ils sont vraiment magnifiques avec pour le mâle des reflets qui changent très souvent en fonction de l'humeur, l'éclairage...Mais à ne pas mettre entre toute les mains car, je le répète, espèce très très agressive à ne surtout pas mettre dans un 54L sous peine de retrouver la femelle morte complètement épluchée (cf.les photos de la femelle).

Taille & dimorphisme:

Le mâle frôlait les 8cm tandis que la femelle n'a pas dépassée les 5cm, en tout cas chez moi.
Le mâle est plus trapu et présente une dorsale avec les premiers rayons très développés ainsi que les pelviennes. Ils présentent tout les deux un spot au niveau du pédoncule caudal.
Une manière de sexer des jeunes dans un bac d'expo et le ventre blanc de la femelle tandis que le mâle présente un ventre orangé.

Quelques photos:

Mâle:






Femelle avec une en mode épluchée (à vous de la trouver!!):






Le couple en parade, avec soumission/invitation de la femelle:

http://aqua-idf.forumactif.com/forum

104default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 13:49

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
Oui CloClo je me suis pas bien relu, merci Wink
Je corrige Very Happy

http://aqua-idf.forumactif.com/forum

105default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 14:18

lapsus


Membre : Accro
Membre : Accro
Trés joli celui-ci...
Je ne le savait pas aussi agressif

106default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 14:21

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
Apistogramma baenschi

Maintenance & Expérience:

Espèce qui est devenu assez "classique" dorénavant mais qui reste malgré une plus large diffusion très très proche du morphotype sauvage. Espèce faisant partie du complexe nijsseni. J'ai toujours remarqué que cette espèce était timide par rapport à d'autres espèces de ce complexe et d'autres complexe.
Malgré le fait que cela soit une espèce pas compliqué, je n'ai bizarrement jamais vraiment réussi avec cette espèce. Sur trois couples récupérés au fil des ans je n'ai eu le droit qu'à une seule NL!!!
C'est ma bête noire chez les Apistogramma ^^
Maintenant vu la magnificence de cette espèce il est certains que j'y reviendrai, quand je sais pas...

Le premier couple que j'ai eu venait chez Stéphane A., qui a beaucoup aidé à diffuser cette espèce chez les passionnés, est le seul avec qui j'ai eu une nage libre mais le couple à claqué et les petits dans la foulée.
Bien plus tard j'ai pris un couple de F0 chez Charly qui n'a pas fait long feu car au bout de quelques mois, une maladie m'a liquidée le couple avec d'abord la femelle puis le mâle quelques semaines après.
Ensuite j'ai pris un couple chez un pote de la région mais j'ai du arrêter mes bacs suite à des soucis de santé et ils sont morts pendant ma convalescence ;(

Taille & dimorphisme:

Le mâle devient assez mastoque avec l'âge, il peut dépasser les 8cm. La femelle, elle, reste plus petite de l'ordre de 6cm.
Le dimorphisme est assez simple chez cette espèce car très tôt le mâle présente des rayons plus développés dans la dorsale, qui deviennent vraiment très développés avec l'âge car les premiers rayons atteignent presque la fin de la dorsale. Il présente aussi une demi lune rouge/orangé dans la caudale très tôt que ne présente pas la femelle.
La femelle présente assez tôt des pelviennes ourlées de noire.

Quelques photos:

Mâle:







Femelle:







Dernière édition par blurami le Jeu 22 Jan 2015 - 13:40, édité 2 fois

http://aqua-idf.forumactif.com/forum

107default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 15:26

lapsus


Membre : Accro
Membre : Accro
Suis fan, mon préféré du moment avec le Rositae I love you 

108default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 16:20

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
C'est vrai que c'est une très belle espèce Very Happy
Pour le rositae ça vient un peu plus tard avec des photos Wink

http://aqua-idf.forumactif.com/forum

109default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 20 Aoû 2014 - 16:50

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
Apistogramma breitbinden

Maintenance & Expérience:

Espèce que je n'ai pas eu la chance de maintenir très longtemps, seulement quelques mois. J'ai en effet récupéré ce couple d'un pote qui n'arrivait à presque rien avec eux.
Ils étaient maintenu dans un 50x40, le couple est légèrement belliqueux mais rien d'insurmontable comparé aux atahualpa par exemple.
Tout comme mon pote j'ai eu plusieurs pontes qui n'ont pas abouties, je pense que mon eau était pas assez douce pour la viabilité des œufs.
Mon Ph était de l'ordre de 4.8 au plus bas mais la conductivité dans ce bac ne voulait pas descendre en dessous de 100µS...
Ceci venait de l'Orénoque (il existe plusieurs formes de breit Wink )et je pense que cela pouvait venir que de là...

Taille & dimorphisme:

Le mâle est beaucoup plus massif que la femelle, le mien à la fin frôlait les 9 cm alors que la femelle reste dans les 5/6 cm.
La différenciation sexuelle est relativement facile arrivé à un certain âge car le mâle développe une dorsale assez impressionnante. Les plus longs rayons sont plus longs que sa hauteur de corps. De plus il présente une caudale en lyre assez marquée et des tâches mélaniques plus nombreuses sur la face.
La femelle présente un double spot longitudinal et à noter que ses spots n'apparaissent qu'une fois la ponte atteinte et bien avancée Wink
Elle a aussi l'anale ourlée de noire, la caudale est émarginée et ses pelviennes sont presque arrondies.
Les deux individus présentent une tache sous le menton.

Quelques photos:

Mâle:






Femelle:





http://aqua-idf.forumactif.com/forum

110default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 27 Aoû 2014 - 13:02

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
Apistogramma cf.eunotus

Maintenance & Expérience:

Déjà pour commencer toutes les espèces de ce complexe et des complexes proches (pebas/cruzi) sont pour moi les plus beaux apisto. J'aime leurs couleurs, leurs formes corporelles...Bref pour moi c'est ça des Apistogramma Wink
J'ai récupéré cette souche auprès d'un ami qui les avaient achetés chez Truffaut à Paris, comme quoi on en trouve pas que du triple red.
Vu qu'après identification ce n'était pas du VRAI eunotus, nous avons convenu de le dénommer de la sorte A.cf.eunotus.

Espèce assez calme qui peut se maintenir facilement dans un 54L.
Attention tout de même la femelle peut devenir assez agressive en période de garde.
J'ai eu plusieurs NL avec eux avec des para pas trop extrême, Ph 5.5/6 T°26°C. A noter une chose que j'ai remarqué chez beaucoup d'espèces de ces complexes, les couleurs sont plus prononcées en eau acide et ambrée.

Taille & dimorphisme:

Les sujets adultes font pour le mâle dans les 6/7 cm et la femelle dans 4/5 cm. Espèce assez haute de corps et comprimés latéralement.
Le dimorphisme sexuel est assez nette pour trop s'y attarder.
La femelle présente des pelviennes ourlées de noires et le mâle est non seulement plus coloré mais présente aussi des nageoires impaires avec des terminaisons en pointes.
Ces signes sont facilement observables sur des sub-adultes mais pas avant la taille de 3 cm. Cependant on peut toujours se tromper lors d'un sexage avec ces espèces car les mâles dominés ressemblent comme deux gouttes d'eau à des femelles.

Quelques photos:

Mâle:








Femelle:





http://aqua-idf.forumactif.com/forum

111default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 27 Aoû 2014 - 16:17

lapsus


Membre : Accro
Membre : Accro
Superbes...
Mais je vous préviens si vous continuer a me montrer d'aussi beaux poissons...
Ben va falloir me fournir en aqua ou en verre mes amis!

112default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 27 Aoû 2014 - 17:07

Diabolo901


Membre : Accro
Membre : Accro
Haha! C'est vrai qu'ils sont vraiment beaux! Smile
Et c'est tout de même plus "fin" que les cacatuoides je trouve ^^

113default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 27 Aoû 2014 - 23:16

Berg Hanger


Conseiller
Conseiller
@blurami a écrit:[center]Apistogramma baenschi

Maintenance & Expérience:

Malgré le fait que cela soit une espèce pas compliqué, je n'ai bizarrement jamais vraiment réussi avec cette espèce. Sur trois couples récupérés au fil des ans je n'ai eu le droit qu'à une seule NL!!!
C'est ma bête noire chez les Apistogramma ^^
Maintenant vu la magnificence de cette espèce il est certains que j'y reviendrai, quand je sais pas...

Le premier couple que j'ai eu venait chez Stéphane A., qui a beaucoup aidé à diffuser cette espèce chez les passionnés, est le seul avec qui j'ai eu une nage libre mais le couple à claqué et les petits dans la foulée.
Bien plus tard j'ai pris un couple de F0 chez Charly qui n'a pas fait long feu car au bout de quelques mois, une maladie m'a liquidée le couple avec d'abord la femelle puis le mâle quelques semaines après.
Ensuite j'ai pris un couple chez un pote de la région mais j'ai du arrêter mes bacs suite à des soucis de santé et ils sont morts pendant ma convalescence ;(

[

J'ai également eu un résultat plutôt mitigé avec cette espèce également, mon premier couple que j'avais eu il y a 8-10 ans en arrière (je ne sais plus trop) m'avais fait des jeunes à plusieurs reprises que j'avais réussis à faire grossir à l'âge adultes, mais en nombre extrêment limité à chaque fois, par contre le couple actuel qui s'entends super bien (d'ailleurs mon premier couple s'entendait bien aussi en y reflechissant bien), jamais d'attaque, nageant souvent ensemble (le top Smile ) pondent réguliérement, les larves éclosent des fois, des fois non, mais la NL n'arrive pas... Comme tu dis c'est une espèce "facile", mais tout comme toi, je ne suis pas allé loin avec eux... Dommage, en plus là étrangement c'est le seul bac de repro sur les 4 qui est maintenant envahi de filamenteuse, d'ailleurs j'ai cru voir des planaires une fois sur les vitres lors de l'allumage du bac... Peut être ça le soucis, à noté que je me demande comment ils arrivent à vivre, vu qu'ils ne touchent plus à la nourriture congelé que je leur donne, le vivant ils se ruent dessus (mais je n'en donne pas toujours non plus)... Je leur ai remis des endlers pour leur tenir compagnie, car je sais qu'ils les chassaient (les alevins) retiré un moment donné, puis remis... Je crois que cette espèce n'est pas faite pour moi ##15 ##15 ##15 Balot vu que c'est l'une de mes préférés (j'adore les Mastocs)

114default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Mer 27 Aoû 2014 - 23:29

Berg Hanger


Conseiller
Conseiller
@Diabolo901 a écrit:Haha! C'est vrai qu'ils sont vraiment beaux! Smile
Et c'est tout de même plus "fin" que les cacatuoides je trouve ^^

##06 Si tu aimes les Apistos mastocs alors tu risque d'être comblé par les bons gros mâles A. barlowi espèce magnifique, intéressante par son mode de repro différente des Apistos en général... Les A. cacatuoides semblent bien light en comparaison ##06

115default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Jeu 28 Aoû 2014 - 9:55

L46


Spécialiste ventouses
Spécialiste ventouses
Taeniacara candidi


Maintenance et expérience
Leur milieu naturel se situe au Brésil du côté du rio Negro.
Chez moi ils sont en spécifique de 40 litres sans problème de cohabitation entre le mâle et la femelle bien qu'un lit de feuilles de chêne soit installé pour permettre à la femelle de se soustraire aux attaques du mâle hors périodes de reproduction.
Le pH est de 4,5 environ. Ce sont des poissons d'élevage en provenance de Tchèquie mais qui sont encore la copie conforme de l'holotype sauvage.

Taille & dimorphisme

Le mâle mesure environ 5 cm contre 3 pour la femelle. Le mâle possède une nageoire caudale en fer de lance alors que chez la femelle la caudale est arrondie


Le couple


Le mâle


La femelle

La reproduction

Dans mon bac elle se déroule sous une demi noix de coco avec une nage libre 6 jours après la ponte. Les alevins se développent vite et peuvent être démarrés aux nauplies d'artémias




Les alevins




La femelle en robe de garde


Un jeune mâle issu de la première repro

L46

http://www.aquariophilie.org/pages/poisson_hypancistrus_zebra.ph

116default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Jeu 28 Aoû 2014 - 19:02

Diabolo901


Membre : Accro
Membre : Accro
Justement, les cactuoïdes sont les seules "grosses gueules" que j'aime bien! ##06 

Sinon j'ai beaucoup les fins comme les agassizii, ou encore la magnifique espèce que vient de présenter L46!

J'adore la queue en fer de lance!!

117default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Ven 29 Aoû 2014 - 9:14

Mélinouche


Membre : Régulier
Membre : Régulier
##10 Trop chouettes! Bon, bah va falloir acheter une maison avec possibilité de fishroom parce qu'il va en falloir des bacs pour pouvoir avoir toutes ces beautés ##17

118default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Ven 29 Aoû 2014 - 9:55

L46


Spécialiste ventouses
Spécialiste ventouses
Teleocichla centrarchus

Maintenance et expérience

Poissons réophiles provenant de la Région du rio Xingu au Brésil. Malgré leur taille ils sont encore considérés comme des Cichlidés nains.
Installés dans un 450 l en compagnie de Symphysodon Heckel; Peckoltia vittata, Sturisoma festivum, Panaqolus albivermis et de nez rouges et de cardinalis
pH de 5,50 pour une conductivité de 165 µS/cm.
Ces poissons devraient impérativement être maintenus dans des bacs de plus de 200 litres car en dessous ils arrivent à s'entretuer (c'est mon expérience, d'autres ont maintenu 1 mâle et deux à trois femelles dans 100 l)

Taille & dimorphisme

12 à 13 cm pour le mâle contre 8 pour la femelle. Le mâle possède une nageoire caudale pointue, celle de la femelle est plus ou moins arrondie. La différence marquante chez cette espèce est la couleur du ventre: rouge chez la femelle en période pré-nuptiale. Le mâle possède des reflets bleus sur la nageoire anale.
Hors reproduction le mâle tolère la femelle pour peu qu'elle soit à bonne distance.


Le couple


La femelle pleine à craquer


Le mâle

La reproduction

Elle se déroule sous une pierre dans une cavité creusée par la femelle. Les oeufs éclosent au bout de 5 jours mais les petits ne sortent du nid qu'entre le onzième et le quinzième jour après la ponte. Ils sont déjà grands et peuvent être démarrés aux nauplies d'artémias.


Les jeunes gardés par la femelle


ou par le mâle


ou par les deux parents


Les jeunes âgés d'une semaine


Les jeunes âgés de 4 mois

L46

http://www.aquariophilie.org/pages/poisson_hypancistrus_zebra.ph

119default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Ven 29 Aoû 2014 - 11:03

lapsus


Membre : Accro
Membre : Accro
Jolie ce "Julido" Américain.
Comment tu recréé un aqua avec du courant pour réophile?

@Diabolo:Pour le fer de lance:
Apistogramma Elizabethae

Cet Apisto n'est pas a moi... ##09

120default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Ven 29 Aoû 2014 - 11:29

Diabolo901


Membre : Accro
Membre : Accro
Je n'avais encore jamais vu ce poisson mais il est sacrément beau! Smile

Merci Lapsus! Un jour peut être il trouvera sa 0lace dans ta fishroom Wink

121default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Sam 30 Aoû 2014 - 0:33

blurami


Membre : Accro
Membre : Accro
Merci Roland pour ces fiches Wink
Je pense qu'un jour je me laisserai tenter par le T.candidi Smile

Pour les queues en fer de lance il y a le A.gephyra qui est bien sympa Wink

http://aqua-idf.forumactif.com/forum

122default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Lun 15 Sep 2014 - 0:09

Berg Hanger


Conseiller
Conseiller
Salut,

Reprise du post, j'avais plus trop de temps pour écrire, merci pour vos fiches super agréables à lire et parcourir, avec de belles photos à la clé, merci Smile

Blu si tu as l'occasion tente les T. candidi c'est effectivement un poisson sympa, sa petite taille n'en fait pas un piétre défenseur d'alevins bien au contraire, tu verras leur mode de repro change aussi, c'est vraiment un beau petit cichlidés, que je reprendrais volontier un jour aussi Smile

*******************************
Attention vieilles photos

Apistogramma sp  Rio « Abacaxis »

Tiens en voilà un Apistogramma bien intéressant est pourtant il n’est pas aussi populaire que cela comparativement à d’autres, notamment si je le compare à A. agassizii avec qui il partage de nombreux points communs, comme par exemple la forme fuselée et allongé du corps et les nageoires surtout la dorsale de même forme, seule la caudale est différente, sans parler de la grosse et large bande latérale qui traverse leur corps et la barre sous orbitaire… à un âge assez jeune c'est-à-dire avant que les deux espèces développent leurs propres caractéristiques, ont pourrais s’y m’éprendre, par la suite le mâle A. sp Rio « Abacaxis » se pare d’une gueule couleur lie de vin qui fait toute la différence est c’est ce critère qui fait que l’on apprécie ou non cette espèce, les amateurs ne sont pas légions, quand aux A.agassizii ayant de nombreux morphe étant donné que c’est l’une des espèces les plus représentative en Amérique du Sud, les mâles développent une belle queue en forme de lance , mais cette similitude n’a rien d’étrange si on se penche un peu plus de manière « scientifique » on pourra apprendre que les deux espèces appartiennent  au groupe agassizii mais Apistogramma sp Rio « Abacaxis » fait parti du complexe A. pulchra…
Je ne parlerai pas davantage de A. agassizii, car la véritable vedette de ce post est… svp mettez moi un spot sur notre poisson du jour !… plus à droite… Ok baissez un peu l’intensité, car là vous les effrayez… Merci… Voilà Apistogramma sp « Abacaxis » ou A. sp Rio « Abacaxis » le terme sp désigne une espèce non décrite, ce qui veut dire qu’il risque certainement de changer de nom, j’avais un couple de ce poisson il y à de nombreuses années lorsqu’à l’époque nouvellement découvert il faisait la fierté de ses possesseurs et semblait voué à un succès sans faille dans sa popularité, vu sa caractéristique propre de « gueule pourpre », il était alors connu sous le nom de A. sp Wilhelmi… Blurami nous à précédemment donné pas mal d’infos du pourquoi de ce changement, je vous invite à lire ses écrits quelques post plus haut… Je sais je suis cruel, à vous de trouver (Héhéhéhé)… Mais peu importe ma cruauté passagère, continuons… Pour le moment les poissons sont un peu apeurés la cause est dû à notre spot un peu trop violent, comme beaucoup d’Apistogramma, ils préfèrent une lumière douce et tamisé c’est donc pour cette raison qu’on va couper notre source de lumière, ne vous inquiétez pas ça ne vous empêchera de les voir, bien au contraire…

A l’origine ceux sont des poissons de groupe, comme les A. diplotaenia, plus que certains Apistogramma d’apparence « mastoc » comme par exemple, les A.baenschi ou les A. cacatuoides, pour ne citer que les plus connu, qui vivent en groupe moins important, par contre il est illusoire de les maintenir de la sorte en aquarium, car oui il y a un car, car c’est en dehors des périodes de repro qu’ils se regroupent ou lorsque les jeunes quittent le jupon maternel, dans ce cas là il n’est pas rare qu’ils crées leur propre groupe, un aquarium étant stable, ils sont toujours susceptible de se reproduire, mais dans un volume conséquent ont peu faire cohabiter plusieurs mâles et plusieurs femelles, attention important pas deux mâles et deux, trois ou dix femelles, mais plusieurs mâles, sinon le dominant réglera le compte à l’adversaire, c’est une espèce dominante et agressive, qui peut pourtant se montrer des plus doux dans certains moments de son existence et peu même nous étonner…



J’ai eu deux couples sur plusieurs années d’écart, l’un sauvage et l’autre d’élevage (actuellement, j’ai les descendances du dernier couple, les parents étant morts, explications données dans ce fil sur un post plus haut) et les deux couples… Ont eu un comportement plus ou moins similaire, un mâle présent pour sa descendance, acceptant ses jeunes de façon exemplaire, mais parfois impitoyable avec sa femelle, n’hésitant pas à montrer qu’il est le chef du bac (pourtant le premier mâle le sauvage ce montré très cool dans l'ensemble gardant les jeunes avec sa femlle qui l'accepté sans soucis), les deux mâles sont rentrés très vite en mode repro alors que la femelle était en garde d’alevins, même si celle-ci est une mère dévouée, toujours à l’affût du moindre danger, apportant des soins à ses œufs et ses larves de façon généreuse elle à parfois du mal à repousser un mâle qui fait deux fois sa taille est qui veux se reproduire à nouveau (les A. sp Abacaxis sont fortement polygame) dans un bac spacieux avec plusieurs femelles ils ne se risquerait pas à affronter une mère en garde, mais si il est maintenu en couple, comme c’est bien souvent le cas, il résistera aux morsures quitte à avoir de sérieuses blessures, malgré tout généralement il aura le dernier mot et il poussera sa femelle  à bout, la faisant abandonner ses jeunes, pour qu’elle rentre elle aussi en mode repro… Les jeunes quand à eux pourront se réfugier chez le mâle, pendant que la mère aura « re –pondu » et qu’elle gardera sa nouvelle ponte, si cette dernière échoue elle acceptera de nouveau ses jeunes (jusqu’à qu’ils arborent leur fameuse ligne noire)… Le mâle n’interviendra pas dans les soins des jeunes, mais il les protégera… Par contre un  autre scénario dans une autre situation est parfois possible et je l’ai connu et même photographié

Un Papa poule… Oui je ne parlerai pas du deuxième couple (élevage) mais bien de mon premier couple (sauvage) qui m’a réservé bien des surprises avec leurs alevins, j’ai eu plusieurs pontes abouties et j’ai connu différents déroulements, toutes les pontes sont arrivées à termes (je parle du 1er couple) avec une similitudes avec le deuxième couple, c’est le mâle qui décide et incite la femelle à se reproduire de nouveau, à chaque fois il accepta ses anciens jeunes dans son territoire, lui aussi attendant pour les chasser gentiment lorsque ceux-ci montrent des signes de « domination » (la ligne noire traversant le corps) car ceux de même taille ne la faisant pas apparaitre, sont toujours acceptés…
Un jour le couple vieillissant, après quelques années chez moi (3 ans + l’âge qu’ils avaient avant de venir chez moi) la femelle ponds et meure après deux semaines de nage libre… Je ne savais pas ce que deviendrais les jeunes, j’imaginé les voir errer désespérément seul, comme c’est le cas lorsque la femelle disparait sans la présence du mâle… Je pensais que le mâle aurais accepté ses alevins sans soucis, ils était souvent en leur présence sans plus, comme ça arrive des fois avec les Apistogramma… Mais qu’il n’aurait pas été plus loin que ça… pourtant, le matin suivant je vois mon mâle littéralement transformé (j’ai eu le même cas avec mon mâle A.mendezi sauvage, quand j’avais déménagé, j’avais pas réussi à attraper tout les jeunes avec la mère et certains étaient resté avec le mâle) je reprends, donc mon mâle avait carrément changé physiquement parlant et son comportement n’était plus le même, il avait pris une « robe de garde » similaire à la femelle, c'est-à-dire qu’il n’avait plus sa bande noire et large, mais bel est bien un spot noir bien marqué, certes il n’était pas jaune comme la femelle peut l’être mais le fond était dans les ton les plus clair, qu’il puisse prendre (gris beige clair) il ne quitté pas ses jeunes d’une nageoire, cela dit sa garde restait moins « énergique » mais c’est vraiment pour chipoter, car il à fait un super boulot de garde le pépère, le soir il guidé ses alevins dans une cavité, tout comme la femelle le faisait avant lui, (celle choisi par la femelle auparavant), il l’a fait jusqu’à un âge avancé de ses jeunes et durant de longue semaines, il à toujours garder cette « robe de garde ».^



Le mâle seul amenant ses jeunes vers leur grotte pour passer la nuit, au passage les alevins glânent quelques reste (noté que les alevins sont très jeunes)



Le mâle mettant à l'abri ses jeunes, n'apprècis pas que j'approche l'appareil photo de sa progéniture, sa ligne devient subitement marqué et son attitude devient protectrice



Ne me considérant plus comme une menace il cherche les retardataires, reprenant sa robe de garde, le spot réapparait aussi vite



Le mâle gardant ses jeunes alevins après la mort de la femelle, là direction on se couche








SNOW un A. sp Abacaxis pas comme les autres




le père gardant ses jeunes avec la femelle quelques semaines plus tard, toujours avec son spot à gauche on apperçoit Snow


Maintenant je vais vous raconter l’histoire de Snow le jeune mâle A. sp Abacaxis, Snow est né parmis une quarantaine de jeunes, bien avant la dernière ponte dont j'ai parlé précédement, au début j’avais pas vraiment fait attention à sa présence, mais un jour alors que les alevins allaient sur leur fin de 1ere semaine de nage libre et qu’ils commencent à avoir leur robe tacheté de noire, j’en ai vu un garder une couleur claire, une semaine passa encore et sa robe ne changea pas il devenait même plus clair et plus blanc,  le père et la mère ne semblaient pas choqués par ce fait, il recevait les mêmes soins, le temps passa davantage est il était évident au vu de sa blancheur qu’il serait différent, blanc mais pas albinos car il possédait les yeux noir et quelques écailles avaient un peu de noir, ce jeune avait un gêne défaillant, comme on peut le voir avec les tigres blanc, les lions blanc ou les merles blanc… il était atteint de leucistisme, contrairement aux albinos qui sont sensible au soleil (qui est néfaste) les animaux leucitiques sont à tout points aussi résistant et ne sont pas incommodés (par contre ils sont plus facilement repérable, pour le cas de mon petit poisson, il aurait été une proie facile car ne pouvant se fondre dans le décor), c’est une « anomalie rare » qui aurai fait sûrement le bonheur de personnes peu scrupuleuse.
Il grandi toujours accepté par ses parents, par contre, il ne semblait pas être dominant, pourtant sa taille était comparable aux dominants, du fait qu’il n’avait pas de lignes noires il n’a jamais été dérangé par le père lorsque les petits 2 cms ont commencés à être « chassé par les parents », j’ai transféré toute la « marmaille » dans un bac d’une 30 aine de litres, je savais que Snow n’aurais jamais pu avoir une famille d’accueil, je ne voulais pas le donner non plus y étant attaché, j’avais donc eu l’idée de le garder et de lui consacrer un bac, je ne voulais pas non plus le faire se reproduire, mais je n’avais pas à lui retirer le fait d’avoir une femelle, j’avais le choix de ne pas garder les alevins issu de cette reproduction (même si j’avais la curiosité de voir se qu’il en découlerait, mais là je savais que j’aurais eu trop de soucis, ne pouvant pas garder ou placer des jeunes qui aurait pû être leucitique  aussi… en tout cas en ayant les gênes).
Donc, Snow aurai donc un aquarium pour lui avec une femelle, mais ses jeunes ne seraient pas nourri et si certains auraient réussi à grandir alors je les aurais gardés, sa morphologie était bien celle d’un mâle, élancé et bien proportionné, il serait devenu à coup sûr un beau mâle, j’avais la curiosité de découvrir son masque, quel en serait la couleur, orangé, pourpre ou autre ? Pourtant je le voyais à l »écart des autres, il ne prenait pas de coup, mais déjà plus jeune j’avais constaté son tempérament plus indépendant…
Un matin pourtant… Snow était mort… séché sur le sol (l’aquarium étant un bac sans couvercle) c’est le seul qui avait sauté hors du bac, pour quelle raison… Je ne le saurais jamais, je n’oublierais jamais cette « petite bestiole blanche » et depuis je n’ai plus jamais pris de bac sans couvercles ceux que j’avais étaient couvert par la suite d’une plaque de verre.
Ceci est donc un hommage à Snow un Apistogramma sp « Abacaxis » pas comme les autres (le seul qui ai reçu un nom d’ailleurs)



Dernière édition par Berg Hanger le Lun 15 Sep 2014 - 10:32, édité 2 fois

123default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Lun 15 Sep 2014 - 0:25

Berg Hanger


Conseiller
Conseiller
Saturation d'images je continus le post Snow (images)



Snow est largement visible, il ne semble pas de la même espèce, comparativement à ses frères et soeurs Smile



Pourtant il l'est ici avec sa mère et d'autres jeunes "normaux"



La mère de Snow (femelle sauvage) avec quelques jeunes



Snow encore bien jeune, on remarque qu'il est bien blanc, mais qu'il n'est pas albinos mais leucitique (sans conséquence pour sa santé) yeux noir et quelques pigments noir sur le corps



Snow quelques semaines plus tard, remarquez sa caudale qui commence à prendre de la couleur et la ligne rouge de sa dorsale apparaitre, une très légére ligne sous orbitale semble apparaitre sous certains angle il à toujours quelques points noir sur le corps... pourtant















124default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Lun 15 Sep 2014 - 0:41

Berg Hanger


Conseiller
Conseiller
saturation encore, suite

Pourtant...



... quelques semaines plus tard, il deviendra complétement blanc avec toujours ses quelques couleurs sur les nageoires, on remarque déjà qu'il deviendra un mâle fort, son attitude montre qu'il est clairement en confiance et qu'il n'est pas dominé, sa ligne sous orbitale apparait en rosé, plus du tout de pigment noir sur le corps... ##10



Le père accepte sans difficulté ses jeunes et ne semble pas dérangé par la couleur de Snow qui a déjà une belle taille, le couple est toujours présent... voir la photo qui arrive



on appercoit la femelle à gauche le mâle et Snow les autres jeunes son t acceptés encore, leur taille est respectable pourtant, mais il est temps bientôt de leur trouver un autre aquarium, ce volume est un 74 litres et ça commence à être serré...



photo loupé mais qui montre bien la présence des autres jeunes déjà presque mature, en premier plan un des frères de Snow bien grand aussi commençant àà avoir son masque, un peu plus loin Snow qui est repérable par sa Couleur immaculée et encore plus loin le mâle et la femelle gardant toujours leur jeunes plus si jeune Smile

125default Re: Histoires d'Apistogramma et autres CN le Lun 15 Sep 2014 - 9:19

lapsus


Membre : Accro
Membre : Accro
Etonnant ce SNOW.

Tu te rapelles avec quel paramètres tu les maintenaiten les ABACAXIS?
Plutôt acide non...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 9]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum