Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Horlack


Modérateur
Modérateur
BETTA SPLENDENS : MALADIE DE LA POURRITURE DES NAGEOIRES
CAUSES, EFFETS ET SOINS


Les pourritures des nageoires chez les betta sont une maladie très récurrente exprimée par les aquariophiles. Elle se caractérise par un effilochement des nageoires. Le bout des nageoires prendra souvent une couleur, blanche, marron, grise ou brunâtre, qui est symptomatique de bactéries nécrophages (Flexibacter / Flavobacterium, Aeromonas, Vibrio sp. et Pseudomonas sp. principalement)

Wikipédia :

  • Bactérie Flexibacter (Santos Soriano 1945)
  • Bactérie Flavobacterium (Bergey et al., 1923)
  • Bactérie Vibrio (Pacini, 1854)
  • Bactérie Aeromonas (Stanier, 1943)
  • Bactérie Pseudomonas (Migula, 1894)



Je me permets d'écrire ce tutoriel, pour mettre en garde, sur d'autres tutoriels sur internet qui sont discutables et pas assez documentés.
Un tutoriel qui n'explique pas les causes et les fondamentaux, et de surcroit sans sources scientifique établies, est à prendre avec des pincettes.
Les tutoriaux exprimant qu'il ne faut que du gros-sel et de la Cattapa, sont légions sur internet. Sauf que dans 90%, les aquariophilies qui les ont écrit, ne savent pas les principes actifs du gros-sel, de la cattapa, et savent encore moins le fonctionnement corporel d'un betta. Expliquez à autrui qu'il faut tel ou tel truc, sans avoir la moindre idée de l'impact sur l'organisme du betta et de comment cela marche, c'est dangereux. Comme toute maladie sur un être vivant, il faut prendre toutes les précautions d'usages et de renseignements. Manipuler une maladie et des médicaments ne sont jamais anodins. Nous atteignons les sommets du drame pour certains autres tutoriaux, si ces personnes avaient lu des articles scientifiques : La cattapa et le gros-sel ne servent strictement à rien, face à des bactéries multi-résistantes qui font des dégâts irrémédiables en moins de 1 à 6 jours sur les organes internes, qui composent au moins 30% des cas étudiés.

Je vais tâcher de vulgariser ce tutoriel, sans trop rentrer dans le détail scientifique. Il faut que cela reste accessible à tout le monde.

La pourriture des nageoires est un fléau. Les causes peuvent être diverses. Je vais tâcher de les énoncer, puis de donner des solutions.

Sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION


========================================================================
I - LES ANIMALERIES
========================================================================


Articles scientifiques :

  1. Health survey of aquarium fish in Swedish pet-shops, by T. Hongslo and E. Jansson, 2009
    Source : https://eafp.org/download/2009-Volume29/Issue%205/Bulletin%20295-3.pdf


  2. Prevalence and antimicrobial resistance of Salmonella spp. in Pet Mammels, Reptiles, fish aquarium and Birds in Trinidad, by N.Seepersadsingh and A.A.Adesiyun, 2003
    Source : https://www.researchgate.net/profile/Abiodun_Adesiyun/publication/8921760_Prevalence_and_Antimicrobial_Resistance_of_Salmonella_spp_in_Pet_Mammals_Reptiles_Fish_Aquarium_Water_and_Birds_in_Trinidad/links/5410b5fa0cf2f2b29a4114b7.pdf


  3. Fungal Infections in Some Economically Important Freshwater Fishes , (2012)
    by Zafar Iqbal*, Uzma Sheikh and Rabia Mughal

    Source : https://www.researchgate.net/profile/Zafar_Iqbal25/publication/262372880_Fungal_infections_in_some_Economically_Important_Freshwater_Fishes/links/02e7e5376572dea284000000.pdf


  4. Bacterial Flora of Aquarium Fishes and Their Shipping Waters Imported from Southeast Asia (2012)
    E. B. Shotts Jr., A. L. Kleckner, J. B. Gratzek, J. L. Blue

    Source payante : http://www.nrcresearchpress.com/doi/abs/10.1139/f76-089


  5. Occurrence of potential pathogens in water containing ornamental fishes (1974)
    KH Bartlett - Applied microbiology, 1974 - Am Soc Microbiol

    Source PDF : http://aem.asm.org/content/28/1/35.full.pdf
    Source HTML : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0039971


  6. Myxozoan parasites disseminated via oligochaete worms as live food for aquarium fishes: descriptions of aurantiactinomyxon and raabeia actinospore types (1974)
    SL Hallett, SD Atkinson, C Erséus… - Diseases of aquatic …, 2006 - int-res.com
    Source : http://www.int-res.com/articles/dao2006/69/d069p213.pdf


  7. Vibrio infection in tropical fish in a freshwater aquarium (1971)
    MA Hacking, J BUDD - Journal of wildlife diseases, 1971 - BioOne

    Source : http://www.bioone.org/doi/pdf/10.7589/0090-3558-7.4.273


  8. Iridovirus disease in two ornamental tropical fresh-water fishes: African lampeye and dwarf gourami
    C Sudthongkong, M Miyata, T Miyazaki - Diseases of aquatic …, 2002 - int-res.com

    Source : http://www.int-res.com/articles/dao2002/48/d048p163.pdf

    (PS : très intéressant, car il parle également de maladie commune aux Gourami Leeri et Gourami nain, transmissibles au betta.)

  9. Recommendations for control of pathogens and infectious diseases in fish research facilities (2012)
    ML Kent, SW Feist, C Harper...etc..

    Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/pmc3270489/

    (PS : très intéressant, car il a été émis par l'organe sanitaire du Gouvernement Américain - équivalent ANSM Français- suite à de très gros problèmes sanitaires sur les poissons en animaleries, qui ont eu un très mauvais impact pour des chercheurs qui commandaient en animalerie pour d'autres recherches : résultats tronqués et faussés)

  10. The Aquarium Trade as an Invasion Pathway in the Pacific Northwest (2011)
    Angela L. Strecker, Philip M. Campbell & Julian D. Olden

    Source HTML : http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1577/03632415.2011.10389070
    Source PDF : http://www.tandfonline.com/doi/pdf/10.1577/03632415.2011.10389070



Les articles sont en anglais et parlent de la mortalité dans les animaleries. En Europe, il y a une petite dizaine de grossistes qui inondent toutes les animaleries européennes. Donc de très fortes chance qu'un poisson en Suède (1), soit le même qu'en France. A relativiser, car c'est en 2009 et en Suède, mais n'en relève pas moins, notre impression générale sur les animaleries de France. Bien que les normes sanitaires ont peut-être évoluée, nous pourrions être très loin de la réalité sur le nombre de morts réels et les dangers pour nos aquariums.

Dans cette étude (1), il est à noter qu'entre 50% et 77% des poissons sont infectés. Il est à noter 239 maladies pour 120 poissons. En moyenne, chaque poisson est porteur de 2 maladies. A prendre en compte que 23% à 50% des poissons sont sains, donc le nombre de maladies montent à  3, 4 voir 5 sur 1 seul poisson malade. L'attitude extérieur de bonne santé du poisson ne garanti rien. En effet, dans "Pathalofical alterations in internal organ" (1), il y a 44 poissons sur 120 qui ont des altérations des organes internes dûes à des maladies/parasites/ou inconnues. Soit 1 tiers des poissons, dans un sale état interne. A noter que des ouïes ou branchies (organes internes) mal en point, sont aussi dues à de forts problèmes de maintenance. Le scientifique cite notamment du Cu, No2, no3 et NH4 trouvé dans 20 des 153 aquariums, en taux anormalement haut (surement surpopulation). Dont 1 aquarium qui crevait le plafond avec 16.5 mg/l de No2. Le scientifique note aussi, un nombre assez impressionnant de bactéries acido-résistantes. C'est à dire résistante à tous les médicaments connus. Ces articles scientifiques expriment, que pour certaines maladies à cycle long d'incubation, il faudrait en théorie pousser la quarantaine jusqu'à 8 mois pour tous les poissons. Oui, ouille !  ##22

J'ai complété par d'autres d'autres articles scientifiques de part le monde, qui ont les mêmes problèmes. De l'Australie, aux Pakistan en passant par les USA ou le Brésil, toutes les animaleries au monde ont des maladies de façon généralisée. Mais aussi pour donner un maximum de tableaux et graphiques de maladies disséminés dans ces documents, afin que vous vous rendiez compte que les maladies des animaleries en Europe, sont communes à tous les pays du monde.

Belle soupe de maladies! Si nous essayons de transposer ces chiffres sur les animaleries Française lors de nos achats, cela exprime qu'entre la moitié et les 3 quarts des poissons achetés seront malades ou auront leur temps de vie réduit.

Y-a-t-il une solution à cela ? Pas énormément. Pour détecter une maladie, il faudrait en théorie des examens à la fois extérieur et intérieur. Or pour faire des examens intérieur, cela passe forcément par l'euthanasie pour une autopsie. Or cela n'est clairement pas concevable dans le cadre de poissons rare et cher. C'est encore plus vrai, pour les poissons d'eau de mer, qui peuvent frôler les 1000 Euros par individus. La médecine des poissons a un énorme retard, et il existe peu de remèdes. Beaucoup de bactéries résistantes, et aucun remède. Un bon 90% des maladies communes se déclare sous quarante jours. Mais on ne peut pas nier l'existence de maladies qui se déclarent bien au delà de 40 jours. Un exemple de 8 mois est cité. Or il n'est pas concevable économiquement pour la chaîne piscicole et animalière de devoir faire des quarantaines de 8 mois, avant de vendre.

Imaginez-vous un peu, si nous devions attendre 8 mois pour avoir notre poisson commandé. Aucun aquariophilie n'accepterait cela. Un délai d'attente de 2 à 3 mois, n'est pas rare pour les poissons sauvages, et c'est vraiment la limite que le client très passionné et très averti acceptera. 8 mois à devoir attendre de peupler nos aquariums, cela deviendrait du délire, même pour les plus patients et avertis d'entre nous. Mais dans les faits scientifiques absolus, c'est pourtant ce qui devrait être logiquement fait, si nous ne voulons pas de maladies qui ravageront nos aquariums à terme.

Un dernier point, très méconnu qui ne va pas plaire : en cas de pourriture des nageoires, votre portée d'alevins devra surement être euthanasiée et sacrifiée. Étude scientifique (7) : pour une bactérie vibrio mise en test sur des cochons d'Indes, il y a une transmission au fœtus dans 100% des cas. A relativiser, car fait sur un petit échantillon statistiques. Il y a une suspicion raisonnable que les bettas, soient pareil. Le point moyen de non-retour d'une chance de guérison se situe entre 14h et 144h, après la déclaration de la maladie. Cela pourrait en partie expliquer pourquoi les pourritures des nageoires sont si persistantes dans la filière piscicole et animalière.


Solution : Aucune, hormis de vous dire que sur 2 poissons achetés, 1 mourra de toute façon par une maladie ou aura son temps de vie grandement réduit. Vous aurez en moyenne 50% de pertes, indépendante de votre volonté. Il vous faudra prévoir de doubler votre budget.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Dim 7 Aoû 2016 - 1:42, édité 61 fois

http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

Horlack


Modérateur
Modérateur

========================================================================
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
========================================================================


Par décors manufacturés, on entend tous les décors construit, de types plastiques ou en résine. Il n'y a pas de normes CE, ISO ou AFNOR antitoxiques sur les décors pour poissons. C'est un énorme problème.

Autant sur les jouets pour chien et chat, vous avez  parfois 10 pages d'un mini-livret de conseils et préventions, donc les trucs à risques et la listes des composés chimiques. Autant en aquariophilie, vous avez 1 micro-page, dont la moitié est pris par un logo, et l'autre écrit "made in china". En ce qui concerne les décors d'aquariums pour nos poissons, il n'y a strictement aucune normes de toxicité et de prévention. Les fabricants font ce qu'ils veulent. En absence de normes et de sécurités établies, la précaution de ne pas acheter de décors artificiel est de mise. Sauf si vous aimez jouer à la roulette russe avec des poissons, qui sont 100 fois plus sensibles que les mammifères aux produits chimiques. Les dérivées des produits pétroliers, en 1ère ligne de mire qui font des ravages dans nos océans, et qui perturbent de bien des manières : maladie, reproduction, comportement, communication, etc.

Nous ne comptons plus sur les forums aquariophiles, les betta malades à cause de plantes plastiques qui se dégradent petit à petit, et très lentement. C'est imperceptible à l’œil humain, et il n'existe strictement aucun tests d'eau aquariophiles permettant de détecter la cinquantaine de molécules dérivées des hydrocarbures (plastiques, peinture, etc).

Personnellement, un truc que je ne peux pas maitriser, ni contrôler et ni vérifier en aquariophilie, je le banni d'office. C'est la base même de l'aquariophilie, dont nous manipulons des animaux très sensibles. Bien plus sensibles que les mammifères et les oiseaux.

Exemple : Sur un  forum une personne a perdu l’intégralité de ses poissons dans 500L en 1 mois. Au départ tout allait bien, et la personne n'avait aucune perte. Son aquarium était à PH 7. Mais il lui a été conseillé de descendre à PH 6.5, pour se rapprocher des conditions naturelles. Ce qu'il a fait. Oh l'erreur atomique ! Sauf que voila, PH 6.5 c'est acide. Donc son décor de temple, qui était stable à PH 7, s'est dégradé en milieu acide. Avec fort à parier, de la bonne peinture made-in-china. Une fois tous les poissons morts, il a retiré le décors, et a re-remis des poissons. Qui sont tous re-morts une 2ème fois dans le mois qui suit, avec des tas de symptômes aussi divers que variés, voir loufoques (bref, qui n'avaient aucune logique médicale). Forcément, certaines molécules issues du pétrole sont des molécules lourdes. Donc elles étaient restées en partie dans le sol. A chaque fois qu'un poisson de fond remuait le sol, ou bien que la personne nettoyait le sol de son bac, elle en remettait une nouvelle fournée.
Entre refaire le sol entre 50 et 150 Euros,
puis racheter des plantes entre 50 et 200 Euros
et 2 fois >200 Euros de poissons basiques (500L)
Perdre 2 fois tous ses poissons, et devoir refaire intégralement son aquarium, cela a de quoi faire passer la pilule sur les décors pour le restant de ses jours. 1000 Euros mis en l'air pour 15 Euros d'un décor qui ne sert à rien pour vos poissons, ça pique ! C'est comme le stationnement de 2 minutes sur une place handicapé pour aller chercher votre pain à 1.50 Euros, à 135 Euros la prune à votre retour.

Exemple :  Impossible de reproduire des Aspitogramma, malgré des conseils de personnes ultra-chevronnées. Gros problème de reproduction, alors que tout semblait parfait. Les internautes se sont arrachés les cheveux à trouver ce qui n'allait pas. Sauf quand on sait que certaines molécules issue du pétrole sont des beta-bloquants sexuels sur certains poissons. Décor enlevé et 100% d'eau changé, cela a tout de suite mieux fonctionné du 1er coup. Les molécules toxiques, ce ne sont pas forcément mortelles pour les poissons. Cela peut être des perturbateurs de l'organisme. Ce n'est pas parce que le poisson est en vie et vif, qu'il va bien.

Ce ne sont que 2 exemples parlant, parmi tant d'autres. Mais il suffi de lire l'actualité scientifique sur les océans, pour comprendre que les poissons d'eau de mer ne sont pas en reste. La transposition eau de mer <=> eau douce, est aisée.

  1. http://www.science-et-vie.com/2016/03/dans-locean-le-plastique-se-decompose-en-des-milliers-de-milliards-de-nanoparticules/
  2. http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pollution/20160122.OBS3208/en-2050-il-y-aura-plus-de-plastique-que-de-poissons-dans-les-oceans.html
  3. http://www2.cnrs.fr/sites/communique/fichier/4_tara_med_programme.pdf



Source photo : lefigaro.fr

Solution : il n'y a pas de plastiques ou décors bizarres dans la nature, sauf quand ce sont les humains qui s'en servent de poubelle. Les produits toxiques, n'ont jamais été fait pour les poissons. Il n'y a pas de preuve scientifiques entre la causalité des pourritures des nageoires d'un betta, et les décors plastiques/manufacturés/artificiels, mais aux vues du nombre effarant de messages sur les forums qui contiennent les 2, il est dur de nier l'évidence statistique : les décors sont au moins une des causes, sous une forme ou une autre. Si par mégarde, vous avez mis des décors, il vous faudra jeter à la poubelle toutes les plantes et le sol. L'aquarium sera peut-être à refaire intégralement. Des molécules issues du pétroles peuvent être des molécules lourdes et persistantes.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Lun 11 Juil 2016 - 1:39, édité 14 fois

http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

3default III - LA NOURRITURE le Ven 8 Juil 2016 - 9:21

Horlack


Modérateur
Modérateur

========================================================================
III - LA NOURRITURE
========================================================================


Le betta est un carnivore de base. Une mauvaise alimentation peut avoir l'effet que ses nageoires se décomposent, ou partent n'importe comment, ou s'effilochent. Une mauvaise alimentation est un facteur favorisant d'arrivée d'une nécrose/pourriture des nageoires.

http://www.aquabase.org/articles/html.php3/choisir-nourriture-seche-comparatif-des-marques=2263.html
http://www.aquaportail.com/definition-13869-nourrir-un-poisson-d-aquarium.html
aquabase a écrit:Les Protéines :
Pour faire simple, ce sont les briques qui permettent de constituer les organes. Elles sont constituées à partir d'acides aminés qui se comptent au nombre de 20. Selon les espèces et leur régime alimentaire, les besoins en protéines varient de 25 à 50% de la ration alimentaire.

Chez le betta, les protéines sont très importantes, car ce sont elles qui lui permettent de reconstituer ou constituer ses nageoires. Une carence en protéines peut parfaitement provoquer des trous dans les nageoires, une croissance non-uniforme des nageoires ou une pourriture des nageoires.

Des excellents articles scientifiques, en anglais que je vous engage à lire 10 fois, plutôt qu'une, ainsi que de les télécharger dans vos documents personnels :

  1. EFFECT OF ANIMAL AND PLANT PROTEIN DIETS ON GROWTH AND FECUNDITY IN ORNAMENTAL FISH, BETTA SPLENDENS(REGAN), 2012
    par Raja James* and Kunchitham Sampath
    Department of Zoology, V.O. Chidambaram College, Tuticorin 628 008, Tamilnadu, India

    Source : https://evols.library.manoa.hawaii.edu/bitstream/10524/19067/1/55_1_James.pdf


  2. Effect of different feeds on growth and fecundity in ornamental fish, Betta splendens (Regan), 2002
    Par R. JAMES AND K. SAMPATH
    Department of Zoology, V.O. Chidambaram College,Tuticorin - 628 008, Tamilnadu, India.

    Source : http://epubs.icar.org.in/ejournal/index.php/IJF/article/viewFile/8304/3308


  3. Effect of animal and plant protein diets on growth and fecundity in ornamental fish, betta splendens (regan) (2003)
    Par R James, K Sampath - 2003 - evols.library.manoa.hawaii.edu

    Source : https://evols.library.manoa.hawaii.edu/bitstream/10524/19067/1/55_1_James.pdf


  4. Growth and survival of siamese fighting fish, Betta Splendens, larvae at low salinity and with different diets (2010)
    Ana C. Puello-Cruz, Gabriela Velasco-Blanco, and Irma E.Martínez-Rodríguez

    Source : https://www.researchgate.net/profile/Domenico_Voltolina/publication/215947288_Growth_and_Survival_of_Siamese_Fighting_Fish_Betta_Splendens_Larvae_at_Low_Salinity_and_With_Different_Diets/links/0a2d46fb32fdd56e8441c889.pdf


  5. Evaluation of growth performance and nutritional quality of diets using digestive enzyme markers and in vitro digestibility in Siamese fighting fish (Betta splendens Regan, 1910) (2013)
    Karun Thongprajukaew, Uthaiwan Kovitvadhi, Satit Kovitvadhi, Arunee Engkagul and Krisna Rungruangsak-Torrissen

    Source : http://www.ajol.info/index.php/ajb/article/viewFile/128849/118404



Ces articles scientifiques pour l'aquaculture expriment sans aucune ambiguïté que les protéines sont des éléments majeurs et fondamentaux chez un Betta Splendens. Les protéines jouent sur les couleurs, la croissance, la grandeur des voiles, le nombre d’œufs d'une femelle, la vitalité d'un betta, etc. Le betta n'est pas une vache d'eau herbivore qui mange des flocons pour poissons-rouges.

Exemple de nourriture fortement compatibles avec ces articles scientifiques :

  • JBL Novofil : Protéines brutes 55%, Graisse brute 13%, Fibres brutes 7%, Cendres brutes 9%
  • Tetra delica bloodworms : Protéines brutes (min.) 53%, Graisse brute (min.) 2%, Fibres brutes (max.) 19.5%, Cendres brutes (max.) 4.5%, phosphore (min.) 0.9%.

Ces 2 aliments sont tout indiqué pour les betta, car ils contiennent au moins 50% de protéines brutes. A compléter par d'autres aliments bien-entendu. Ou équivalent, sous une forme ou une autre. Si vous avez de l'élevage de vivant (artémias, daphnies, grammares, etc) c'est encore mieux. Mais il est compréhensible que tout le monde ne peut pas se le permettre. Vous devez impérativement avoir une nourriture adaptée et équilibrée pour votre betta, afin d'éviter une pourriture des nageoires. Cela passe minimum par 50% de protéines et cela reste un fondamental.

Vous pouvez avoir le cas que la composition des aliments constructeurs manquent de certaines vitamines. Il n'est pas dénué d’intérêt, voir de bons sens,  de mettre une cuillère à café toutes les semaines pour 15 L pour son betta. Ces articles scientifiques parlent également de l'importance des vitamines sur le Betta Splendens.

  • - eSha Optima 20 L (générique - 3 Euros)
  • - eSha Minaroll 20 L (plus gros taux de vitamines, mais plutôt axé convalescence d'un poisson bien malade et renforcement du squelette - 10 Euros)
  • - JBL Atvitol 50 ml (générique - 8 Euros)


Le JBL Atvitol peut être usé et abusé. Il n'a aucun effet néfaste. L'avoir en trousse à pharmacie est pratique pour plein de choses : préparer une reproduction "sportive", un petit coup de mou du poisson, carence alimentaire/vitamines, bac hôpital, etc. Bref c'est très vaste, varié et pratique dans plein de cas de figures. J'ai cité ces 3 exemples de vitamines constructeur très connus, mais rien ne vous empêche de choisir autre chose, pourvu que cela soit adapté à l'aquariophilie, que cela soit multi-vitaminés, et que cela soit générique.

Solution : peut importe comment vous nourrissez votre betta. Que cela soit des aliments constructeur ou bien, vivants. Le tout, c'est d'avoir un planning alimentaire diversifié, équilibré et varié, qui est au moins 50% de protéines et des vitamines. Vous réduisez d'autant, le risque de pourriture des nageoires.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Ven 12 Aoû 2016 - 13:39, édité 17 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

4default IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA le Ven 8 Juil 2016 - 9:23

Horlack


Modérateur
Modérateur

========================================================================
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
========================================================================


De nos jours, les betta sont de moins en moins résistants, comparé à voici 5-10 ans. Un rien, les stresse et les fait partir en maladie. Il devient de plus en plus important de respecter à la lettre les besoins du betta pour anticiper le moindre micro-stress. Cela passe par :

  • -Beaucoup de plantes
  • -Plantes de surface
  • -Peu/Pas de courant, voir eau stagnante (sans filtre)
  • -Lumière tamisée
  • -Bonne témpérature : 25-28°C
  • -Bons paramètres d'eau : PH, GH, KH
  • -Stimulus : le faire parader devant un miroir

Il faut rappeler, que son cousin sauvage, vit dans des rizières en eau stagnante. Les aquariums lumineux, sans plantes de surface et un jet de pompe,  expliquent en grande partie qu'un betta soit stressé et parte en pourriture des nageoires.



Source images : http://www.plakatthai.com/smarag.html



Source images : http://iantojonesthebetta.tumblr.com/post/54182624825/chitter-chatter-i-find-people-who-say-their

Solution : Un betta, c'est comme un chien. On ne met pas un chien Husky au Sahara, et on ne met pas un lévrier Afghan au Groenland. On s'en moque que vous trouviez beau un Husky blanc sur un fond jaune de Sahara (En plus de mériter des baffes). Un betta demande un environnement adapté sous peine de le stresser et de partir en maladie, dont la pourriture des nageoires en 1er. Jusqu'au boutisme, si cela impose que vous attendrez 4 mois que les plantes grandissent jusqu'à la surface de l'aquarium afin de l''avoir tamisé et adapté pour le betta, alors vous devez attendre 4 mois. Ou alors, vous serrez les dents, et vous investissez dans les pots XL de 20 cm de hauteur des animaleries à 10 Euros , au lieu du petit pot SL de 5 cm de hauteur à 1 Euros. Si vous voulez un betta rapidement, avec un aquarium adapté, vous vous faudrait un budget plantes très conséquent. Ce qui est en jeu, c'est la mort du betta par pourriture des nageoires qui fait des ravages. Le betta y est très sensible, en plus d'être dur à soigner avec des médicaments, et parfois acido-résistante (aucun médicaments ne marchera dans au moins 30% des cas : il faudra vous en remettre à une hygiène irréprochable et la combativité de l'organisme du betta)
Un betta en bon état psychologique de calme dans un environnement adapté, c'est un betta qui n'attrapera pas de pourriture des nageoires.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Lun 11 Juil 2016 - 1:44, édité 15 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

5default V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES le Ven 8 Juil 2016 - 9:24

Horlack


Modérateur
Modérateur

========================================================================
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
========================================================================


J'avais exprimé dans le passé que les poissons-chat amazonien communiquent par son :
http://www.forumaquario.org/t127747-sciences-vos-poissons-chat-parlent

Pas de chance pour vous, le Betta Splendens aussi communique par son !
Et les mauvais sons, le betta n'aime vraiment pas. Je m'étais exprimé sur le sujet des ondes propagés dans l'eau qui rendaient mes betta malades. Avec un stroboscope, réglé à la bonne fréquence, j'ai tout de suite compris ou, pourquoi et comment :
http://www.forumaquario.org/t121183-idee-de-barjo-le-stroboscope

Articles scientifiques :

  1. Response of Male Goby, Padogobius Martensii, To Aggressive Sound Playback Following Pre-Experimental Visual Stimulation (1997)
    Par  Marco Lugli. Article payant.

    Source : http://booksandjournals.brillonline.com/content/journals/10.1163/156853997x00115


  2. A Non-social and Isolate Rearing Condition Induces an Irreversible Shift toward Continued Fights in the Male Fighting Fish (Betta splendens)
    Par Tamako Ichihashi, Yoko Ichikawa, Toshiya Matsushima

    Source : http://www.bioone.org/doi/full/10.2108/zsj.21.723


  3. Comparison of the inner ear ultrastructure  between  teleost fishes using different channels for communication (2000)
    Par Friedrich  Ladich,  Arthur  N.  Popper

    Source : https://www.researchgate.net/profile/Arthur_Popper/publication/11917719_Comparison_of_the_inner_ear_ultrastructure_between_teleost_fishes_using_different_channels_for_communication_Hear_Res_154_62-72/links/0a85e53bfdb065fc48000000.pdf


  4. Kuhme,V.W.(1961). Verhaltensstudien am maulbrutenden (Betta anabatoides Bleeker) und amnestbauenden Kampffisch
    (B.splendensRegan) [Behavioral studiesof a mouthbrooding(Betta anabatoides Bleeker) and a nestbuilding fighting fish (B.splendensRegan)].
    Zeitschrift fur Tier  - psychologie,18,33–55

    Source : papier, pas disponible sur internet.


  5. Sexual Selection and the Nervous System (1990)
    Par  Darcy B. Kelley and Dennis L. Gorlick (payant)

    Source : http://www.jstor.org/stable/1311264


  6. Doutrelant C, McGregor  PK, Oliveira  RF (2001) The effect  of an audience on intra-sexual communication in male Siamese fighting fish,Betta splendens . Behav Ecol 12:283–286
    Par  Claire Doutrelant , Peter K. McGregor and Rui F. Oliveira
    Source : http://beheco.oxfordjournals.org/content/12/3/283.full


  7. The effects of uncontrollable shocks on the aggressive behavior of the Siamese fighting fish (Betta splendens). (2015)
    Par Paula Danielle Palheta Carvalho, Marcus Bentes de Carvalho Neto and Amauri Gouveia Jr.

    Source : http://beheco.oxfordjournals.org/content/12/3/283.full



Le petit résumé de tout cela, c'est que le Betta Splendens communique par son. Aussi bien avec d'autres betta, mais aussi avec vous ! Les sons, il n'aime pas, et préfère que cela soit lui, qui les fasse. Cela le stress et le rend agressif. C'est pour cela, que quand vous arrivez proche de son aquarium, il accourt pour voir. Il vous entend et veut savoir ce qui se passe prêt de son territoire. Un son inconnu qui n'est pas de lui, il en est au moins curieux, voir il n'aime pas. Un betta qui semble vouloir vous attaquer, en approchant de l'aquarium, c'est une partie de sa réponse à un son que vous avez émis, qui lui est désagréable (mais il peut y avoir d'autres causes également).

Faire des bruits avec ses talons-haut sur du parquet en bois, qui ont exactement la même fréquence que le claquement des opercules lors de combat entre mâle Betta Splendens, pourrait arriver plus vite que vous croyez. Et pourrait aisément expliquer pourquoi votre betta est agressif avec vous, et pourquoi il part en pourriture des nageoires sans-arrêt. Mettez-vous un peu dans la tête du Betta : il se sent en permanence agressé par des bruits qui pourraient être celui d'un de ces congénères "qui le menace", que vous reproduisez involontairement.

Solution : pas de preuves scientifiques, que le bruit pourrait causer une pourriture des nageoires, mais beaucoup d’éléments convergents tout de même. Pour le stress, c'est une certitude de cause des pourritures des nageoires. Une pompe interne possède un rotor qui fait du bruit. Cette pompe peut être la source d'un stress pouvant causer une pourriture des nageoires. Il faudra envisager une pompe extérieure. Voir pas de pompe du tout : eau stagnante, comme dans la nature. De même, tout environnement autour de l'aquarium faisant du bruit peut être une cause du mal-être du betta : télévision, chaine hifi, enfant qui hurle, four à micro-onde (si vous avez la mauvaise idée mettre l'aquarium en cuisine), etc. Un betta aime le calme, et aime faire ses propres sons pour communiquer avec vous. Et non pas un environnement agité dont il ne peut même pas lui-même s'entendre parler. En gros, un betta, il lui faut du calme, du calme, du calme et encore du calme acoustique. Le choix de la granulométrie du sol peut avoir une importance sur la réverbération des sons. De gros galets renvoient bien plus les sons et les ondes que du sable fin qui les amortira ou absorbera. Les galets colorés transparents (silice) des animaleries sont les pires, et sont à bannir.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Lun 11 Juil 2016 - 19:56, édité 13 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

Horlack


Modérateur
Modérateur

========================================================================
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
========================================================================


Je suis un ferveur partisan de couper le bout des nageoires nécrosées immédiatement. Je vais vous faire des parallèles humains que vous comprendrez aisément. Quand vous avez une dent bien infectée qui vous cause pleins de désagréments -douleur, sinusite à répétition, malade sans arrêt, etc- que fait le dentiste ? 9 fois sur 10 il enlève la dent. Quand vous avez une gangrène d'un membre quelconque, que fais le chirurgien ? 9 fois sur 10, il ampute.

Tandis que dans l'aquariophilie, vous partez du principe contraire : amputer 1 fois sur 10. Vous ne pensez pas qu'il y a un problème là ? Qui a raison a votre avis ? Surement pas les aquariophiles en général. Ce décalage opposé chiffonne. Ce n'est pas logique dans les pratiques médicales du vivant.

Autant pour les humains, on sent qu'aux travers les articles médicaux racontés, ils prennent vraiment la gangrène, nécrose et engelures, très au sérieux, avec des moyens radicaux et lourds, autant avec les betta, c'est souvent une feuille de cattapa+sel..... *soupir*
Euh.....vous n'avez pas l'impression qu'il y a un sacré schmilblick sur le décalage de mise en œuvre du traitement ?

Pourquoi fait-on une amputation lorsqu'une gangrène/nécrose s'installe ? La raison est corporelle, et s'applique aussi à des poissons. Sur la partie infectée du corps qui contient la gangrène/nécrose, il y a du pus. Ce pus passe 9 fois sur 10, par les canaux sanguins qu'on le veuille ou non. Ce pus, peut arriver et attaquer des organes vitaux : cœur, poumon, foie, rein, vessie, etc. Voilà pourquoi on ampute : car le risque qu'un organe vital prenne un sacré coup, est énorme ! Les médecins évitent de s'acharner à tenter de sauver une chair manifestement pourrie. A rajouter que 30% des bactéries nécrophages sont résistantes à tous les antibiotiques, et qu'elles ne donnent que 1 à 6 jour pour réagir.

Plus le temps passe plus les globules blanc qui cherchent à lutter contre l'infection, vont petit à petit se concentrer à protéger les organes vitaux. Ceci au détriment de la gangrène/nécrose elle-même.
Voila ce qui se passe :

  • - 1er jour : début de pourriture. 100% des globules blanc vont lutter contre une gangrène.
  • - le temps passe... et le pus s’insère de plus en plus dans le sang de la victime
  • - X-ième jour : 95% des globules blancs et autres défenses de l'organisme vont se concentrer sur la protection des organes vitaux, et 5% sur la gangrène/nécrose.....et sera intraitable !


Donc, tant bien même que vous utiliseriez un tas de médicaments pour arrêter la pourriture des nageoires, les organes internes sont déjà mal en point à cause du pus ! Les médicaments ne font leur effet qu’après 48h-96h. Soit pendant 2 à 3 jours. Largement le temps au pus, de faire des dégâts irrémédiables dans les organes internes. C'est 2 à 3 jours de trop. Les médicaments ont un effet beaucoup trop long. Les dégâts seront déjà fait.

Une bactérie nécrophage qui passe par le sang et atteint un organe vital, c'est 10000 fois plus dramatique que n'importe quelle autres maladies de poissons. La pourriture des nageoires est vraiment à prendre très au sérieux, avec des mesures très rapides et concrètes.

Pour aider les défenses immunitaires, il n'y a seul et unique remède : il faut couper net la source de la prolifération du pus. Ceci pour éviter que les défenses immunitaires soient submergées ou débordées. En plus, de toute façon, de n'avoir pas d'autres choix et d'être la seule et unique solution face à des bactéries acido-resistantes qui se marreront face à vos médicaments  (relire les articles scientifiques en anglais sur maladies : I - LES ANIMALERIES)

Des micro-canaux sanguins passent dans les nageoires du betta. C'est la voie directe du pus, vers les organes internes. Pire de tout, la nécrose sur la nageoire dorsale est hautement dramatique, car la colonne vertébrale, est le centre de production des globules blanc de tous les vertébrés. Une nécrose au plus prêt du centre des défenses immunitaires d'un poisson, ce n'est pas pas à prendre à la légère. Pour fabriquer des globules blanc, l'organisme a besoin de Vitamine C. Les leucocytes en sont principalement constitués
https://fr.wikipedia.org/wiki/Leucocyte
https://www.vetofish.com/faq/163825

Pour des tonnes d'articles scientifiques (en anglais), sur les Leucocytes des poissons, c'est par ici :
https://scholar.google.fr/scholar?as_vis=1&q=leukocytes+fish&hl=fr&as_sdt=1,5

D’où le dernier paragraphe sur III - LA NOURRITURE, dont je conseille fortement d'avoir toujours un flacon multi-vitaminés pour les poissons. Les Vitamines C, votre betta en aura grandement besoin pour lutter contre une pourriture des nageoires. Si vous trouvez un flacon spécial Vitamine C pour aquariophilie, c'est encore mieux, et encore plus spécialisé. Mais forte chance, que cela soit plus cher.

Tant bien même que vous arrivez à sauver le betta avec des médicaments sans coupe des nageoires, je peux certifier que le betta aura ses organes internes dans un sale état. Il peut être considéré comme déjà mort, même s'il est vivant pendant les 3 mois suivants. Et paf, le betta qui meure 3 mois après alors qu'il se portait super bien, sans raison apparente....sauf que vous avez oublié (avec le temps), sa pourriture des nageoires 3 mois auparavant qui a littéralement dézingué la moitié de ses organes internes. Vous avez eu un Betta-Zombie pendant 3 mois.

Solution : Pour donner de meilleures chances de survie et de rémission à un Betta Splendens, il faut d'abord amputer le foyer infectieux, et ensuite donner les médicaments/cicatrisants/traitement/vitamines/etc. Car ainsi, en ayant coupé ce foyer, vous permettez à l'organisme de mieux rediriger ses défenses immunitaires et d'éviter que les organes internes soient gravement touchés. Et non pas l'inverse : médicaments....puis X jour après, amputation.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Lun 11 Juil 2016 - 20:00, édité 13 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

7default VII - TRAITEMENT le Ven 8 Juil 2016 - 9:26

Horlack


Modérateur
Modérateur

========================================================================
VII - TRAITEMENT
========================================================================




http://bettafleurette.chez-alice.fr/couper.html

En coupant le bout des nageoires infectées, cela enlève rapidement 90%-100% des bactéries nécrophages. Ce qui laisse plus de latitude aux défenses de l'organisme (globules blancs) pour protéger le poisson. Mais aussi permet un rétablissement plus rapide avec quelques médicaments, cicatrisant et vitamines. L'énorme problème des pourritures des nageoires, c'est que plus le temps passe, plus cela affaibli le betta qui produit en continue des globules blanc. Relisez attentivement, ci-dessus, l'interaction entre la Vitamine C et les globules blanc. Une fois que le betta aura épuisé son stock personnel de vitamines C, il ne produira plus de globules blanc.
Autrement dit : Pas de vitamines, surtout de la vitamine C, en cas de pourriture des nageoires sévère, alors la partie est foutue d'avance et vous pouvez euthanasier votre betta sur le champ.

Arrivé un stade, qui dépend de la résistance du betta, son organisme s'épuise trop vite dans cette production de globules blanc, même si la pourriture ne semble pas "visuellement encore dramatique". L'erreur que font beaucoup d'aquariophilie, c'est de trop se fixer sur l'aspect visuel actuel de la pourriture et de son avancement. Sauf qu'il n'y a pas forcément adéquation entre cet état, et l'état interne du poisson (fatigue, épuisement organisme, etc). Il y a parfois un gouffre sacrément trompeur. Ce qu'on ne voit pas, est parfois plus important, que ce que l'on voit.

  • - Bac hôpital pendant 3 semaines
  • - Eau Minérale en bouteille à PH=7 (exemple : Volvic), qui sera exsangue de pathogènes.
  • - Température 28°C à 30°C
  • - Couper le bout des nageoires infectées
  • - Un antibiotique en appoint, style esha 2000, JBL ektol fluid, ou autre.
  • - Feuille de cattapa ou de chêne, est un plus : contient des molécules apaisantes pour le betta en plus de contenir des anti-oxydants et anti-fongiques.
  • - Vitamines, Vitamines, Vitames, et re-Vitamines. Et surtout de la Vitamine C à ne pas oublier !
  • - Des stimulus, dont la parade devant un miroir.
  • - Gros sel non-iodé, style Guérande, 3-7 jours après la coupe. Pas de sel sur une plaie à vif, les 1er jour. 3 à 7 jours, c'est au feeling, car cela va dépendre si vous voyez qu'il y a un début de cicatrisation ou coagulation. Cela sera sympa pour le poisson qu'il évite des bonds de 30 cm, ou de le stresser sur des plaies à vifs.


Et bien entendu, vous lui faites un menu médical au petit-oignon pendant son rétablissement. Bien relire le paragraphe III - LA NOURRITURE. Votre petit loulou va avoir besoin d'une sacrée bonne dose de protéines pour reconstituer ses nageoires. Vous sacrifierez quelques euros supplémentaires pour acheter du vivant en animalerie qui sont fortement protéinés : vers rouge, vers de vase, grammares, artémias, daphnies, anguillule du vinaigre, vers grindal, microvers, enchytrées, drosophiles, cyclopes, -très jeune et petit- vers de farine (magasin de pêche), etc.

Lors de la coupe de la partie nécrosée, cela peut saigner un peu. Ce n'est pas grave. Rien d'affolant. Une nageoire repousse en quelques mois. Mettre un petit coup de Bétadine avec un coton tige sur la partie coupée, est un petit plus. Juste un chouilla ! L'iode n'est pas trop apprécié des poissons, et est dangereux pour leurs yeux. Quand la repousse commence, il devrait voir un très léger liseret blanc ou transparent sur la coupe des nageoires. Cela peut avoir une apparence légèrement de duvet, de coton ou de transparence. Le blanc correspond aux nouvelles cellules de repousse. En revanche, si cela n'a pas trop cet aspect, et de surcroit, est encore un peu marron/beige clair, cela peut être encore la nécrose ou le tout début de la cicatrisation (les plaquettes du sang qui ont coagulées). C'est à surveiller, voir refaire une petite coupe en cas de grosse suspicion.

Pour la comparaison vulgarisée des 28°C-30°C : c'est comme les humains avec les crampes. Quand un sportif a une belle crampe, que fait-on ? On réchauffe la zone, soit en la massant, soit avec un cataplasme. La chaleur excite l'organisme, qui va produire naturellement des antidouleurs naturels. C'est ce même principe qui est utilisé en kinésithérapie, la massothérapie clinique, l'acupuncture et le massage sportif. C'est aussi simple que cela Smile
Le corps d'un betta est pareil.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Jeu 14 Juil 2016 - 22:17, édité 19 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

8default VIII - CONCLUSION le Ven 8 Juil 2016 - 9:28

Horlack


Modérateur
Modérateur

========================================================================
VIII - CONCLUSION
========================================================================

Une pourriture des nageoires :
C'est :

  • - 50% de la filière piscicole, dont on ne peut pas faire grand chose.
  • - 49% par les décors artificiels, une mauvaise nourriture, un environnement inadapté, du bruit et des ondes, dont vous pouvez faire beaucoup de chose
  • - 1% par la dégénérescence génétique


Traiter une pourriture des nageoires est aisé, pourvu qu'on comprend les tenants et aboutissants. Mais c'est encore plus facile de ne pas en attraper, si on respecte les fondamentaux des bettas. Le tout c'est de prévoir un budget conséquent. Non pas, le 20 Euros dans une boule et 2 malheureux bout de "merde" de plantes plastiques. Mais 50 Euros pour un aquarium au petit oignon, avec un frais de fonctionnement de 10 Euros/mois (nourriture). Et autant d'argent pour les médicaments, vitamines et bac hôpital en cas de coup dur.

Au risque de me répéter, un poisson cela vit dans son environnement naturel que nous devons reproduire en aquarium.
Un aquarium n'est pas une décharge publique pour vos yeux, même si vous trouvez cela joli. A le considérer ou faire ainsi, vous récoltez 9 fois sur 10, ce que vous avez mérité : une pourriture des nageoires carabinée qui peut amener à la mort du Betta très rapidement.

A moindre mal, et dans l'urgence absolue, vaut mieux une coupe dans l'heure qui suit, que de devoir attendre 24h la réponse d'un forum aquariophile...en pleine vacances d'été qui marche au ralenti. Faite exactement la même chose que si c'était votre gamin qui s'était pris une méchante gamelle, pour le soigner : des ciseaux pharmaceutique pour couper chair déchirée, un nettoyage léger (coton tige) avec un antiseptique (bétadine), et un pansement (bac hôpital avec de l'eau minérale en bouteille). Vous aurez déjà faits les gestes de premières urgences. Vous aurez bien un rendez-vous chez votre médecin sous 24h, si cela prend une mauvaise tournure. Mais au moins, à 90% vous aurez bien réagi.

Ce que vous en pensez de votre aquarium avec votre betta avec une pourriture des nageoires, on s'en moque totalement. Nous ce qui intéresse, c'est de savoir ce que le betta en pense. Si vous arrivez à inverser votre mentalité, de ce que le betta pense, et non pas de ce vous pensez, alors vous réduirez d'au moins 80% le risque de pourriture des nageoires. Il faut vous mettre dans la tête du Betta, et non pas dans votre propre tête, et encore moins dans la tête du vendeur qui vous conseille. Mère-Nature a toujours a toujours été une valeur sûre depuis des millions d'années pour les animaux. Donc cela serait plus intelligent et sûr, de prendre conseils auprès d'elle en la copiant, au lieu d'un vendeur d'animalerie qui conseillerait 2 L et 2 plantes plastiques qui assassinent votre betta.

En aquariophilie, il faut avoir l’esprit critique envers les tutoriaux d'internet. Et encore plus, face à des maladies et des médicaments, qui touchent au fondement même de la vie. Toujours demander les sources scientifiques des dires, affirmations et citations. C'est-à-dire d’avoir des éléments tangibles de véracité pour vous faire votre opinion. Si l'auteur d'un tutoriel n'est pas capable de répondre à vos questions légitimes de véracité tangible, alors il y a de très fortes chances, qu'il ait fait un copier/coller d'âne d'un autre tutoriel, sans vérifier les sources de cet autre tutoriel. Les tutoriaux pas assez documentés et pas assez prouvés, sont à prendre avec la plus grande vigilance et pullulent sur internet.

Citation : “Il vaut mieux être un raté intelligent qu'un con efficace.”, De Georges Wolinski.

=====================================================================================
Raccourcis sommaire :
I - LES ANIMALERIES
II - LES DÉCORS MANUFACTURÉS ET ARTIFICIELS
III - LA NOURRITURE
IV - L'ENVIRONNEMENT DU BETTA
V - LES SONS, LES BRUITS ET LES ONDES
VI - LE FONCTIONNEMENT D'UNE POURRITURE DES NAGEOIRES
VII - TRAITEMENT
VIII - CONCLUSION

=====================================================================================




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable
Créé par Horlack - 2012 à 2016.



Dernière édition par Horlack le Ven 15 Juil 2016 - 18:22, édité 2 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

azareth


Membre : Accro
Membre : Accro
Quelques commentaires :

Pas de sel sur une coupe fraîche, c'est douloureux, préférer un désinfectant aquario style esha...

La repousse est transparente, pas blanche et pas cotonneuse.

L'environnement : certains betta ont besoin d'un bac nu quasi stérile avec changements d'eaux très conséquents, un bac planté de 20 litres les ferait enchaîner les pourritures. C'est moche, c'est pas normal, mais c'est comme ça, il faut le respecter. Prendre une cuve de verre, c'est mieux pour l’hygiène que le plastique. Lumière tamisée, chauffage, et sport quotidien de quelques secondes face à  un miroir. Il est évident que si le betta est bien dans un 30 litres planté (ou 300 !), il n'y a pas besoin de lui imposer plus petit. Mais infliger un grand bac, même archi planté, a un stressé de la vie c'est aussi criminel. Observez vos poissons, les constructions de nid etc...

Les betta aiment le calme, oui, mais il a besoin de stimuli, il faut les faire "travailler" au miroir à défaut d'avoir plusieurs bacs côte à côte (séparés par un cache amovible bien sûr) ou de vous voir vous régulièrement. Ce sont des prédateurs, ils sont curieux et fouinent partout. (encore une fois, sauf grands stressés, ca arrive !)

L'eau stagnante, oui, mais ils aiment les gros changements d'eau, donc même en low tech, n'hésitez pas. N'oubliez pas qu'ils vivent les moussons dans leur milieu naturel, que oui le niveau de l'eau est généralement bac, mais que la surface est immense.


Le traitement en lui même :

Pour les betta d'animalerie qui arrivent pourris, je suis d'accord, coupe immédiate.
Pour les autres, pas forcément. Par contre, stop à l'acharnement au sel + cattappa, ca ne marche plus. Les betta sont souvent élevés en baignant directement dedans, autant dire que l'effet est annulé pour les pourritures. Ca aide encore niveau stress + repos osmotique, mais pour les betta d'animalerie ou d'éleveurs asiatiues, il faut taper plus fort  ##22
Donc si vous voulez essayer sel + catappa (uniquement sur pourriture débutante), ok, mais sans amélioration en deux/trois jours, laissez tomber et passez au stade supérieur.

Sinon en traitement peu connu mais efficace il y a l'eau oxygénée, facilement trouvable.

Prendre 2ml d'eau oxygénée à 30% vol (pharmacie)
Mettre ces 2ml dans un litre d'eau (type eau osmosée ou très peu minéralisée en bouteille)
20ml du mélange de la bouteille pour 1l d'eau du bac hôpital

Une autre piste que je voulais aborder, c'est l’acclimatation à un nouvel environnement :

Les betta déclarent leur pourriture souvent après l'arrivée du magasin : ils passent d'un t° ambiante (parfois très fraiche) à un bac à 26 comme on le rabache partout > choc thermique, même avec une acclim lente. Peut être qu'il faudrait plutôt acclimater à t° ambiante, puis augmenter gentiment la T° jour après jour.

(tout ceci concerne essentiellement les mâles voile long, les femelles, PK et CT sont beaucoup moins touchés.)

Horlack


Modérateur
Modérateur
- Sel
J'ai viré le gros sel de ma liste. Grosse boulette de ma part.

- Sel + cattapa pendant 2-3 jours, après on avise
Pas totalement d'accord.
L'effet n'est que 2 à 3 jours après. Or, c'est le temps qu'il faut pour qu'une pourriture des nageoires atteigne un organe vital.
Donc c'est trop tard.
Et c'est d'autant plus dangereux, que les bactéries des pourritures des nageoires peuvent être transmise aux œufs en moins de 14h (0.6 jours) à 144h (6 jours). Pour un mâle, c'est peut-être discutable. Et encore, il y a un doute raisonnable que cela soit dans la semence du mâle, au même titre que la semence de la femelle.
A rajouté qu'au moins 30% des pourritures des nageoires sont acido-résistantes

sel+cattapa dans les cas les moins grave, cela marche surement
sel+cattapa dans les cas les plus grave, c'est la mort, car trop lent et inefficace.
Or pour détecter les cas graves, il faut faire de la culture de bactéries et les passer au microscope pour le savoir ! Donc tu as une énorme probabilité de penser que c'est un cas "pas grave" visuellement, car alors que c'est un cas grave réellement. Nous n'avons aucun moyen technique scientifique à notre niveau, pour dire si c'est réellement grave ou pas. A tenter d'identifier la virulence d'une bactérie avec notre simple impression visuelle, c'est légèrement se mettre le doigt dans l’œil, et est contraire aux résultats exprimés dans les études scientifiques.

J'ai beau reprendre le sel+cattapa dans tous les sens, on se retrouve confronté à une incompatibilité temporelle face aux cas les plus graves : trop lent, trop de risques, aucun effet

repousse transparente
rajoutée.

Stimulus mirroir
rajouté dans le paragraphe Environnement. Un classique que j'ai oublié.

Certains betta stressés de la vie
Je suis d'accord, mais le soucis, c'est qu'un betta n'est pas censé être un stressé de la vie. Hormis s'il est génétiquement déficient. On rentre dans un cas spécifique, qui n'est pas censé être une norme (bien, que je te le concède, il y en a de plus en plus au fil des années.... : la sélection intensive fait beaucoup de mal).

Acclimation très lente : T°C
Avis mitigé. Je me donne le temps de la reflexion. Tu as raison, et pas raison à la fois.
Dans la nature, le betta dans une eau à 28°C, se prend bien des pluies à 21-24°C sur la poire, 1 jour sur 2, sans que cela lui fasse la moindre chose.
Le betta est censé encaisser des variations de 4-6°C, sans broncher. Je ne parle même pas des variations jour et nuit dans leur milieu naturel, c'est parfois 15°C de différence dans la poire. S'il ne peut pas, c'est qu'il y a un problème : encore la foutu sélection intensive qui les dégénère. Je te le concède, encore une fois, il y en a de plus en plus au fil des années....et cela risque de devenir une normalité (qui n'est pas censé l'être). Je ne sais pas sur quels pieds danser.


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

azareth


Membre : Accro
Membre : Accro
Le problème c'est que des stressés il y en a de plus en plus. IL faut les prendre en compte, le betta d'aujourd'hui n'a plus grand chose à voir avec ses cousins sauvages (ne pas oublier que les sélections sont croisés, ce ne sont plus des splendens purs on devrait même presque dire des sp...)

Mon Ct ne supporte rien, pas moi, pas les mouches qui passent, ou une lentille qui bouge, il aime pas quand je viens le nourrir, il me chasse avant de penser à bouffer... il ne déclenche pas de pourriture, mais il était mieux seul, dans la chambre à me voir 5 minutes par jours. c'est moche hein ? mais c'est comme ca.

Quand je te parle de l'acclim et des t° du magasin, il ne faut pas oublier que quand nous on y va, tout est éclairé, chauffé si besoin etc... mais l'hiver, ils crèvent littéralement de froid dans un gobelet sans aucune inertie si le volume était bien plus important. Donc on devrait réfléchir dans ces cas à réchauffer plus progressivement le poisson. changement de la qualité de l'au (passer des eaux très dures du robinet à nos eux normalement "canon" betta, + hausse t°, ca fait beaucoup de stress.)

pour le sel + cattapa, c'est vraiment dans le cas d'une mini pourriture très débutante, pas les cas avancés ou désespérés.


lambda0


Membre : Régulier
Membre : Régulier

Dans "Saisons et climats - guide du voyageur" (JN Darde, guides Balland), j'ai vu que sur toute la Thailande, et quelle que soit la saison, il y a toujours au moins 8-10 °C d'écart entre le jour et la nuit, avec des minimales nocturne à 20°C, même en plaine, en hiver dans certaines régions.
Du coup, je me suis toujours demandé si ce serait si dramatique de couper le chauffage la nuit, dans un appartement où la température ne descend jamais en dessous de 20°C.
Et d'ailleurs, les poissons n'auraient-ils pas justement besoin de cette baisse de température nocturne pour bien dormir ?

azareth


Membre : Accro
Membre : Accro
Attention on parle d'animaux qui n'ont pas vu leurs régions natales sauvages depuis 150 générations au bas mot.
Cependant si l'eau, l'alimentation et l'environnement suivent, ce n'est pas dangereux sur un animal en bonne santé.
Problème, ce n'est pas le cas de ceux qu'on trouve en animalerie ou une grosse majorité de ce qui se trouve chez les particuliers qui vont rechercher un type et une forme spécifique, mais la longévité et la solidité ne sont pas sélectionnés, les parents ont généralement autour de 6 mois... Donc trop tôt pour déceler les éventuelles fragilités.

Ensuite, l'eau a une inertie plus forte que l'air, les écarts de t° sont plus étalés sur le temps (rappelle toi des bains de minuit où l'eau semble très chaude, elle n'a pas eu le temps de refroidir contrairement à l'air).

lambda0


Membre : Régulier
Membre : Régulier

Oui, j'y ai pensé. Il y a quand même une différence : couche d'eau peu profonde, et Betta sauvage vivant dans la couche superficielle de 10-20 cm, suivant plus les variations atmosphériques.
Mais je n'ai pas fait l'expérience, je laisse le chauffage en permanence, température constante à 25°C.



Horlack


Modérateur
Modérateur
Ajout/modif :
- Rajout lien wikipédia vers les bactéries Flexibacter, Aeromonaset Vibrio/sp. et Pseudomonas
- Correction de français et de fautes
- Rajout d'un paragraphe sur la transmission des bactéries sur la pourriture des nageoires aux foetus.
- Rajout de la stimulation Mirroir

Je réfléchi encore, à ou et comment mettre, des annotations sur les souches de betta d’élevage sensibles à tout et n'importe quoi (donc encore plus prendre de précaution). Mais d'un autre côté, je me dis aussi que les souches d’élevage sensibles, n'ont rien à faire dans les mains d'un débutant, car il est contraire à ce tutoriel a pour vocation d'être vulgariser pour débutant. Les betta super-sensibles qui demandent un changement d'eau complet tous les 5-7 jours, relèvent plus de l'expérience avec des trucs/maintenance encore plus spécifiques. Cela rentre dans les spécificités, et non pas dans les généralités




_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

christolo


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Bonjour,
Je suis tombé sur ce papier un peu par hasard en faisant une recherche  et comme je l'ai trouvé bien sourcé, bien construit et solide, j'ai décidé de m'inscrire sur ce forum..
L'auteur de l'article a une approche globale du sujet.
Ce sujet est bien entendu le betta et non pas la pourriture des nageoires ou la maladie.
C'est extrêmement rare de parler du poisson avant d'aborder ses problèmes de santé. De parler de la bête et de son environnement. De faire un inventaire des pathologies environnementales d'un aquarium standard d'aujourd'hui.
Trop de technologie tue l'animal ainsi que trop de «faut que» et de «y-a-qu'à».
Remettre à plat l'individu et ses pathologies concerne autant l'Homme que l'animal.
L'auteur de ce billet à fait du bon boulot.

Horlack


Modérateur
Modérateur
@christolo a écrit:Bonjour,
Je suis tombé sur ce papier un peu par hasard en faisant une recherche  et comme je l'ai trouvé bien sourcé, bien construit et solide, j'ai décidé de m'inscrire sur ce forum..
L'auteur de l'article a une approche globale du sujet.
Ce sujet est bien entendu le betta et non pas la pourriture des nageoires ou la maladie.
C'est extrêmement rare de parler du poisson avant d'aborder ses problèmes de santé. De parler de la bête et de son environnement. De faire un inventaire des pathologies environnementales d'un aquarium standard d'aujourd'hui.
Trop de technologie tue l'animal ainsi que trop de «faut que» et de «y-a-qu'à».
Remettre à plat l'individu et ses pathologies concerne autant l'Homme que l'animal.
L'auteur de ce billet à fait du bon boulot.

Je te remercie
Tu me confortes dans mon approche qu'on linéarise trop nos aquariums, qui cause bien des soucis à nos poissons.
Remettre un peu de Mère-Nature dedans, appuyé par des articles scientifiques, va dans ce sens.
Tu retrouveras un peu de ce style d'approche dans d'autres de mes interventions du forum ou tutoriel, comme celui des corydoras :
http://www.forumaquario.org/t114439-maintenance-conseils-pour-corydoras
Je ratisse très large au niveau des connaissances, surtout la 2eme partie sur Iquitos : climat, météorologie, geologie, botanique, faune, environnement, géodynamique, hydrologie, tectonique, etc . Bref, l'inventaire de tous ce qui peut toucher d'une façon ou d'une autre les corydoras.
A un moment, quand on sait que des articles scientifiques recensent des poissons dans la nature âgée de 10 ans, et que nous , aquariophiles, ils tiennent que 2 ans, c'est qu'il y a forcément quelque chose qui a été oublié et/ou qui ne va pas. Et c'est souvent, quelque chose que nous considérons comme mineur ou inintéressant d'un point vue humain, qui se relève primordial pour le poisson.
Et à chaque fois, la réponse (quand on la trouve) est quelque chose provenant de Mère-nature. Cela n'a jamais été un oubli technologie ou un palliatif technologique quelconque.

Ce genre d’approche, on le voit dans l’évolution des zoos
En 1920, c'etait 3mx3m pour 2 lions. Un peu comme le bocal à Poisson-rouge de 2 litres.



Des personnes ont critiqué ce manque d'espace. Il a fallu du temps pour que les mentalités évoluent. Les scientifiques et grands pontifes de l'époque, ont attaqué de toute part cette mentalité de demander plus d'espace.
A chaque fois le même schéma de défense : citer que dans les autres zoo c'est pareil. Citer des zoologues renommés de l'époque. Des spécialiste de l'époque. Etc. Bref, discréditer cette vision de l'animal avec plus de place et plus de besoins (qu’on ne connaît pas forcément, mais on sait qu’ils en ont forcément plus)

Ce n'est qu'en 1950, que la situation a enfin évoluée, avec plus d'espace


Autrement dit, de 1900 à 1950, les soit-disant personnes de renommées qui pensaient détenir la vérité sur la maintenance des espèces en captivité, ont été purement et simplement viré ou mis aux placard. Ils ont fait de belles conneries, et c'est bien, les tous 1er défenseurs des animaux de l'époque qui demandaient plus de place qui avait raison.

En 1980, encore ce même combat. Encore ce même schéma de défense : dire que les autres sont des andouilles à demander plus d'espace. Que 99% des zoos font ainsi, et toujours citer une grosse pelleté de scientifiques pour appuyer que cela doit être comme cela.



Sauf que les défenseurs des animaux , ont encore gagné. C'est à cette période charnière, qu'on commencé à apparaitre les 1er Zooparc.

Puis 2000, avec l'arrivée des Bioparc. Multi-espèces dans une même zone, dans plusieurs dizaines d'hectares.



Les zoo (captivité) est le plus bel exemple qui soit.
Pendant 100 ans, les scientifiques et responsables de zoos n'ont eu de cesse que de discréditer et tenter de faire taire à ceux qui demandaient plus d'espace. Seuls eux avaient la vérité vraie. Sauf que pendant 100 ans, ils ont tous raconté des conneries.

Car en fait, ce qui leur faisaient peur, c'est le changement tout simplement, et de perdre de leur crédit dans le monde. Bah oui, un certain nombre de personne (directeur de zoo ou scientifique) jouissaient d'une certaine aura, et était vu comme des "dieux" dans la petite communauté des zoo. Certains l'ont très mal pris, et se sont senti en danger. Ils ont très vite compris que "raconter des conneries pendant des décennies", allait casser leur petite aura et notoriété. Voilà pourquoi ils se sont défendu bec et ongle, pour ne pas perdre leur prestige.
Sauf, qu'un bon paquet, on été quand même des gros cons en puissance, qui n'ont songé qu'à leur petite gueule de notoriété et aura. Et rien pour les animaux. Maintenant ils sont dans les oubliettes de l'histoire.
Et bien sur, 99% des ouvrages de lecture de maintenance d'un lion, était écrit par ces même personnes (ou proches de ces personnes).
Donc une littérature inondée de l'époque de 99% de belles conneries, qu'on citait en exemple.

On retrouve malheureusement, exactement ce même principe chez les livres aquariophiles. Le poisson rouge dans 2 litres et le betta dans 5 litres ont la vie dure.

Sauf qu'il a fallu des personnes précurseurs et avant-gardiste comme Diane Fossey, pour faire comprendre à la société (et non pas aux directeurs de zoo, ni à leur acolytes qui allaient dans le même sens), que si on voulait des singes dans les zoos, ils leur fallait de bien plus grand espace. C'est entre cette période charnière entre les zooparc (1980) et bioparc (2000), que l'esprit de Diane Fossey (morte en 1985) a commencé à prendre racine dans l'esprit de la société.
Oui, Diane Fossey ne s'est pas cantonné à répéter comme un perroquet,  99% des livres de l’époque qui avaient pignon sur rue (cage de 3x3x3m c'est suffisant en zoo). Elle est allé chercher la réponse d'elle-même dans la nature, au lieu de répéter des décennies d'inepties de livres. C'est par son œuvre, mais aussi par sa mort, que la société a enfin compris, que si on voulait sauver les grands singes, alors il faudrait bien plus d'espace dans les zoos pour faire des programmes de sauvegardes, et de protéger leur espace naturel.

Aujourd’hui, avec les Bioparc, ils ont poussé cet esprit plus loin : les stimulus.
Les soigneurs animaliers ne négligent pas le moindre petits stimulus : cacher de la nourriture, mettre des odeurs, mettre des jets d’eaux, des plantes, changer de temps en temps l’agencement de l’enclos, mettre des ballons (jouet), etc.

Car ils se sont rendus compte, que même si on ne connaissait pas forcément tous les besoins d’un animal et ses conséquences, chaque petit stimulus a son importance pour l’animal. Même le plus anodin qui soit. Et à chaque fois, les soigneurs animaliers s’émerveillent de découvrir de nouveau comportement dans leur enclos, juste grâce des stimulus supplémentaires (dont ils ne comprennent pas forcément tous les tenants et aboutissants)
Cela peut paraître con de mettre des fleurs ou autres nouvelles odeurs dans un enclos à lion . Mais cela a un intérêt pour stimuler l’odorat, et encore plus avec les lionceaux dans leur apprentissage dans la meute. Car c’est en partie par le développement de leur nez et des odeurs, que se fait les liens sociaux entre lions (comme les phéromones). Donc à un moment, si on ne le fait pas, cela donne des lions, avant 1980-2000, qui pouvaient être complètement asociaux. Ce qui arrivaient fréquemment malheureusement  ##23

Comparativement, l’aquariophile d’aujourd’hui, est ce que les zoos étaient en 1950. Nous avons beaucoup de retard, sur la prise de conscience, que beaucoup d’éléments de Mère-Nature ne sont pas reproduit dans nos aquariums, et sont surement la cause 1ère de poisson qui tombe malade trop souvent et ne vivent pas longtemps.

A un moment, si on veut faire évoluer l'aquariophilie, il faut partir un peu dans cet esprit de Diane Fossey : creuser la question bien plus loin que son nez et que les tutoriels standards qu'on l'on trouve partout, répétés comme des perroquets.

Exemple, et je vais t'en faire la primeur, car je ne l'ai pas encore dis sur ce forum, et je suis en phase de test chez moi pour le confirmer ou l'infirmer : l'argile. En Amérique du Sud (pas la centrale tropicale), il ne pleut que 2 mois par an. Sur certains Corydoras de cette zone, j'en chie pour les reproduire. J'ai tout essayé, et pourtant, cela coince : changement T°C, changement eau (KH, GH, PH, etc), etc. Bref, j'ai vraiment ratissé très large dans les protocoles standards de reproduction. Ce n'est qu'en regardant dans la geologie et l'hydrologie, que j'ai peut-être mis le doigt sur la réponse. En amont, se trouve un ancien volcan éteint, avec une minéralité très particulière qui descend dans ce fleuve lors des fontes. Puis 50 km plus loin, ce fleuve passe sur une zone assez argileuse. En gros, je suppute, que c'est la constitution minérale de l'eau qui provoque les pontes. Supputation, qui est renforcé par le fait, que je suis tombé dernièrement sur un article scientifique, que l'argile sur certains poissons renforce leur squelette et leur croissance : dont cela pourrait expliquer en partie pourquoi on les maintient peu de temps en aquarium.
Je lancerais un joli pavé dans la mare, si j'avais raison.
Car cela signifierait, que 2 mois dans l'année, il faut brasser massivement l'eau de l'aquarium avec de l'argile (et pas qu'un peu) pour le bien-être de ces corydoras. Vu que je suis en phase de test sur un de mes aquariums, je concède que c'est totalement inesthétique : l'eau est carrément marron claire, et on n'y voit rien à 2 cm (comme ce fleuve d'ailleurs). Pour le moment, pas de ponte, mais au moins un constat : ils ont l'air (au conditionnel), totalement déjanté, et nage comme des malades depuis 3 semaines. Donc quelque part, l'argile agit d'une façon ou d'une autre sur leur comportement. Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas comment. Je n'en comprends pas forcément tous les tenants et aboutissants. Mais au moins, je note un changement comportemental que je ne connaissais pas.
Donc à des années lumières de ce qui se fait actuellement.

Etant scientifique dans l'âme, je n'aime pas répéter ce que disent les autres.
Ce qui m’intéresse, c'est l'inconnu, qui fera, que je pourrais mieux maintenir mes meutes de corydoras.
Une de mes citations que je met souvent sur ce forum
@Horlack a écrit:
La connaissance commence par admettre qu'on ne sait pas.
Je sais que je ne sais rien. (Socrate)
De plus, la connaissance est toujours en constante évolution.
Savoir remettre en cause sa propre connaissance, en allant la comparer à d'autres connaissances, relève de l'acte de recherche de la connaissance.
En revanche, camper-mordicus sur une connaissance comme sacro-sainte-vérité, relève de la méconnaissance de la recherche de connaissance.


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum