Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Bonjour,

Mon aquarium étant en eau depuis une semaine et demi, je suis en train de regarder sur le Web quels poissons pour débutants conviendraient le mieux à mon bac.
Seulement voilà, même si je n'ai encore reçu ma mallette JBL et fait de tests précis des paramètres de mon eau, je me rend déjà compte que, d'un site à un autre, les fiches poissons n'indiquent pas tous les mêmes valeurs de ph et de kh. Donc je me demande quel site était le plus fiable concernant les paramètres.

Merci d'avance.

lapsus

avatar
Membre : Accro
Membre : Accro
Gros dilemme, les sources sont souvent vielles...
80% des recherches de poissons vont te ramener sur aquabase et c'est pas le plus fiable...

attend tes paramètres exactes, ont te dira vers quelle biotope te diriger (si tu veux fasire un bac biotope)
tu as un post avec ton bac?

tu as déjà des trucs qui te font de l'oeil?

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
lapsus a écrit:Gros dilemme, les sources sont souvent vielles...
80% des recherches de poissons vont te ramener sur aquabase et c'est pas le plus fiable...

attend tes paramètres exactes, ont te dira vers quelle biotope te diriger (si tu veux fasire un bac biotope)
tu as un post avec ton bac?

tu as déjà des trucs qui te font de l'oeil?

J'envisageai des danios tinwinis et des corydoras habrosus. Donc plutôt un bac communautaire.

Pour mon bac, il y a tout depuis 5 minutes dans ma signature ##24 #02#

Edit : bon, comme j'ai l'impression que ma signature ne s'affiche pas, voici mon bac :
Date de mise en eau : 7 janvier 2017
dimensions du bac, 60*30*30
éclairage Neon 11 Watts pendant 10 heures
paramètres chimiques de l'eau : pas encore reçu la mallette JBL
température du bac : 22 degrés
filtration: à décantation avec perlon, 2 mousses bleues et des céramiques
fréquence et volume des changements d'eau : j'attends que le cycle soit terminé
nature du sol : sable de Loire
plantation : 1 x Bacopa 1 x Ludwigia 1 x Ceratopteris Thalichroides 1 x Cryptocoryne 1 x Hydrocotyle Leucocephalla 1 x Lysimacchia Numularia
population : dans l'attente de la fin du cycle
fertilisation : substrat

azareth

avatar
Membre : Accro
Membre : Accro
Le problème c'est que des paramètres exacts ça n'existe pas, les poissons d'une même espèce peuvent provenir de lieux aux para différents, sauf espèces très endémiques.
Pour du sauvage, regarde les para du lieu de pêche, pour les autres rapproche toi le plus possible du milieu "type" de l'espèce.

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
azareth a écrit:Le problème c'est que des paramètres exacts ça n'existe pas, les poissons d'une même espèce peuvent provenir de lieux aux para différents, sauf espèces très endémiques.
Pour du sauvage, regarde les para du lieu de pêche, pour les autres rapproche toi le plus possible du milieu "type" de l'espèce.

C'est vrai que maintenant que tu le dis, je me rappelle avoir lu que certaines espèces avaient des paramètres différents selon qu'elles étaient sauvages ou bien en provenance d'élevage...

Par contre, où trouve-t-on les paramètres du lieu de pêche d'une espèce ?

geopanchax

avatar
Modérateur
Modérateur
deniss a écrit:
C'est vrai que maintenant que tu le dis, je me rappelle avoir lu que certaines espèces avaient des paramètres différents selon qu'elles étaient sauvages ou bien en provenance d'élevage...

Par contre, où trouve-t-on les paramètres du lieu de pêche d'une espèce ?
 Sur ta première affirmation, je pense que tu fais fausse route. Les paramètres naturelles sont ceux qui conviennent aux poissons (avec une fourchette acceptable pour les maintenir en aquarium). Qu'un poisson soit d'origine sauvage ou d'élevage sa biologie et son métabolisme est le même. Prétendre qu'un poisson d'élevage est plus adaptable est une solution de facilité qui n'est pas des plus satisfaisante.

Pour trouver les paramètres des lieux de pêche, il en existe sur le net pour certains lieux de collecte mais il faudra faire une recherche parfois fastidieuse.


_________________
Les killies c'est toute ma vie! ##05
KCF 76226

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
geopanchax a écrit:
deniss a écrit:
C'est vrai que maintenant que tu le dis, je me rappelle avoir lu que certaines espèces avaient des paramètres différents selon qu'elles étaient sauvages ou bien en provenance d'élevage...

Par contre, où trouve-t-on les paramètres du lieu de pêche d'une espèce ?
 Sur ta première affirmation, je pense que tu fais fausse route. Les paramètres naturelles sont ceux qui conviennent aux poissons (avec une fourchette acceptable pour les maintenir en aquarium). Qu'un poisson soit d'origine sauvage ou d'élevage sa biologie et son métabolisme est le même. Prétendre qu'un poisson d'élevage est plus adaptable est une solution de facilité qui n'est pas des plus satisfaisante.

Pour trouver les paramètres des lieux de pêche, il en existe sur le net pour certains lieux de collecte mais il faudra faire une recherche parfois fastidieuse.

Je ne prétends rien du tout, je dis juste que je me souviens avoir lu ça. Sache que je vais faire les choses au mieux et c'est pour ça que je suis là donc je ne cherche absolument pas une solution de facilité.

Pour les paramètres des lieux, j'ai encore du temps devant moi avant l'arrivée des poissons donc c'est pas bien grave si les recherches sont fastidieuses.

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
deniss a écrit:
Par contre, où trouve-t-on les paramètres du lieu de pêche d'une espèce ?

Là, tu poses la grosse colle... et va empirer ce qu'à dit @Lapsus. C'est la face noire de l'aquariophilie

Il n'y aucun site internet aquariophile qui référence sérieusement les vrais paramètres de l'eau d'un milieu
Ce qui implique De-facto, que tous les sites ont inventés les paramètres, ou bien trouvé de façon empirique (le poisson meure ou pas)

Le rare à le faire sérieusement, c'est http://www.fishbase.org
Leur politique est très simple : si une donnée n'est pas écrite dans un article scientifique, alors  ils laisseront un vide ou un point d'interrogation dans la fiche animalière. Le couac, cela laisse pleins de fiches animalières bourrées de trou, donc d'inconnu. C'est ainsi et normal, c'est chiant mais reste que l'unique vérité scientifique établie.

Ou bien, parfois moi, quand j'écris des fiches animalières, en mettant un copier/coller d'un document scientifique :
https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-3740-aspidoras-fuscoguttatus.html

Ou encore moi, quand je m’intéresse de prêt à l'hydrologie des Corydoras en allant directement questionner des instituts scientifiques ou des documents (https://scholar.google.fr/)
http://www.forumaquario.org/t114477p75-la-maintenance-des-corydoras#1461288
https://www.aquaportail.com/topic-17106-9-quels-sont-les-caracteres-des-differentes-especes-de-corydoras.html
http://www.forumaquario.org/t114477p90-la-maintenance-des-corydoras#1483657
http://www.forumaquario.org/t120884-math-calculer-le-gh-kh-th-avec-des-elements-mineraux#1461692

Ou comme le dit @geopanchax : des passionnées comme moi qui font des recherches fastidieuses.

C'est la face noire de l'aquariophilie. Beaucoup de poissons sont dans nos aquariums, alors que 9 poissons sur 10, n'ont pas de références scientifiques établis sur leurs paramètres d'eau. Et que 99.99% des sites que tu verras sur internet, se sont tous recopier entre eux, avec un 1er site initial qui a inventé la valeur car cela ne faisait pas bien d'avoir un trou blanc dans la fiche.
Plus d'une fois, sur ce forum, et @Lapsus pourra témoigner, j'ai démonté des paramètres d'eau de certain poisson en sortant des documents scientifiques hydrologique qui disaient le contraire.
Autrement dit, le socle même de l'aquariophilie repose sur 99.99% de recopies/inventions/mensonges sur les paramètres d'eau.

La seule certitude que nous pouvons avoir, c'est que PH=7  et le GH=0 sont acceptés par énormément de poissons. La raison en est bien simple : la pluie est à PH=7 et GH=0. Donc à un moment de leur vie, l'eau de leur milieu naturel est forcément proche de PH=7  et le GH=0. Cela peut être qu'1 ou 2 mois dans l'année, ou toute l'année. Ils ont au moins ces paramètres en tolérance. Ensuite, elle fluctue par rapport à cette base, suivant les saisons et le milieu. Comme la saison sèche, qui va faire chuter le PH et acidifier l'eau. Ou la saison des moussons (pluie hyper-torrentielles) qui peut faire monter le PH (8.5) et le GH en arrachant du limon.

Les vrais sites internets qui référencent les paramètres d'une eau, ce sont des sites hydrologiques, et non pas d'aquariophilies.
Et encore....beaucoup sont dans des bases de données privées d'instituts scientifiques (comme le GIEC).



Dernière édition par Horlack le Mer 18 Jan 2017 - 21:16, édité 2 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
Album photos Flickr
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

azareth

avatar
Membre : Accro
Membre : Accro
Oui et non, par exemples les espèces très anciennes en aquario, style guppy, platy, combattants... Sont tellement mixées entres sous espèces que c'est compliqué de donner un réel paramètre type.
Pour les autres, oui on prend ceux de base.

geopanchax

avatar
Modérateur
Modérateur
deniss a écrit:
geopanchax a écrit:
deniss a écrit:
C'est vrai que maintenant que tu le dis, je me rappelle avoir lu que certaines espèces avaient des paramètres différents selon qu'elles étaient sauvages ou bien en provenance d'élevage...

Par contre, où trouve-t-on les paramètres du lieu de pêche d'une espèce ?
 Sur ta première affirmation, je pense que tu fais fausse route. Les paramètres naturelles sont ceux qui conviennent aux poissons (avec une fourchette acceptable pour les maintenir en aquarium). Qu'un poisson soit d'origine sauvage ou d'élevage sa biologie et son métabolisme est le même. Prétendre qu'un poisson d'élevage est plus adaptable est une solution de facilité qui n'est pas des plus satisfaisante.

Pour trouver les paramètres des lieux de pêche, il en existe sur le net pour certains lieux de collecte mais il faudra faire une recherche parfois fastidieuse.

Je ne prétends rien du tout, je dis juste que je me souviens avoir lu ça. Sache que je vais faire les choses au mieux et c'est pour ça que je suis là donc je ne cherche absolument pas une solution de facilité.

Pour les paramètres des lieux, j'ai encore du temps devant moi avant l'arrivée des poissons donc c'est pas bien grave si les recherches sont fastidieuses.
 je ne lis nulle part que tu prétends quoi que ce soit, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas écrit!

Ce que tu as lu sur le fait qu'un poisson sauvage  et d'élevage de la même espèce on t besoin de paramètre différents est une ânerie de première...Il y a en effet pas mal d'idées reçues qui circulent en aquariophilie qui n'ont aucun sens, malheureusement elles sont tellement répétées qu'elles figurent pour des vérités absolues.

Pour en savoir un peu plus sur le biotope et les paramètres des poissons, tu dois d'abord faire un premiers choix des espèces que tu souhaiterais maintenir. Il est bien plus facile de trouver les infos en ciblant l'espèce. Ensuite recherches le ou les lieux d'où est originaire cette espèces.
 A partir de ce lieu tu peux trouver parfois des données du biotope ainsi que les paramètres. On trouve souvent typologie du biotope (zone de forêt, de savane, présence d'arbres, de plantes aquatique...), biocénose (espèces présentes) et paramètres (température conductivité et pH).
Dans le cas contraire, il te reste la solution de rechercher une personne fiable (aquariophile bien sûr) s'étant rendue sur place et ayant regardé aux paramètres, ou bien un article de presse spécialisée.
 C'est fastidieux (pas toujours en fait) mais ça paye souvent.
Selon la zone géographique des poissons que tu souhaites maintenir, il est possible que je puisse t'aiguiller vers une personne qui pourrait te renseigner.


_________________
Les killies c'est toute ma vie! ##05
KCF 76226

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
geopanchax a écrit:
je ne lis nulle part que tu prétends quoi que ce soit, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas écrit!

Ce que tu as lu sur le fait qu'un poisson sauvage  et d'élevage de la même espèce on t besoin de paramètre différents est une ânerie de première...Il y a en effet pas mal d'idées reçues qui circulent en aquariophilie qui n'ont aucun sens, malheureusement elles sont tellement répétées qu'elles figurent pour des vérités absolues.

Pour en savoir un peu plus sur le biotope et les paramètres des poissons, tu dois d'abord faire un premiers choix des espèces que tu souhaiterais maintenir. Il est bien plus facile de trouver les infos en ciblant l'espèce. Ensuite recherches le ou les lieux d'où est originaire cette espèces.
 A partir de ce lieu tu peux trouver parfois des données du biotope ainsi que les paramètres. On trouve souvent typologie du biotope (zone de forêt, de savane, présence d'arbres, de plantes aquatique...), biocénose (espèces présentes) et paramètres (température conductivité et pH).
Dans le cas contraire, il te reste la solution de rechercher une personne fiable (aquariophile bien sûr) s'étant rendue sur place et ayant regardé aux paramètres, ou bien un article de presse spécialisée.
 C'est fastidieux (pas toujours en fait) mais ça paye souvent.
Selon la zone géographique des poissons que tu souhaites maintenir, il est possible que je puisse t'aiguiller vers une personne qui pourrait te renseigner.

Bonjour et merci pour toutes ces précisions.
Sachant que j'ai un 54l, je souhaite m'orienter vers des danios margaritatus ou tinwinis et des corydoras habrosus. Je vais maintenant partir à la pêche aux infos. Si tu connais des personnes bien informées sur ces espèces, ça me serait bien utile donc ##20

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Horlack a écrit:
deniss a écrit:
Par contre, où trouve-t-on les paramètres du lieu de pêche d'une espèce ?

Là, tu poses la grosse colle... et va empirer ce qu'à dit @Lapsus. C'est la face noire de l'aquariophilie

Il n'y aucun site internet aquariophile qui référence sérieusement les vrais paramètres de l'eau d'un milieu
Ce qui implique De-facto, que tous les sites ont inventés les paramètres, ou bien trouvé de façon empirique (le poisson meure ou pas)

Le rare à le faire sérieusement, c'est http://www.fishbase.org
Leur politique est très simple : si une donnée n'est pas écrite dans un article scientifique, alors  ils laisseront un vide ou un point d'interrogation dans la fiche animalière. Le couac, cela laisse pleins de fiches animalières bourrées de trou, donc d'inconnu. C'est ainsi et normal, c'est chiant mais reste que l'unique vérité scientifique établie.

Ou bien, parfois moi, quand j'écris des fiches animalières, en mettant un copier/coller d'un document scientifique :
https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-3740-aspidoras-fuscoguttatus.html

Ou encore moi, quand je m’intéresse de prêt à l'hydrologie des Corydoras en allant directement questionner des instituts scientifiques ou des documents (https://scholar.google.fr/)
http://www.forumaquario.org/t114477p75-la-maintenance-des-corydoras#1461288
https://www.aquaportail.com/topic-17106-9-quels-sont-les-caracteres-des-differentes-especes-de-corydoras.html
http://www.forumaquario.org/t114477p90-la-maintenance-des-corydoras#1483657
http://www.forumaquario.org/t120884-math-calculer-le-gh-kh-th-avec-des-elements-mineraux#1461692

Ou comme le dit @geopanchax : des passionnées comme moi qui font des recherches fastidieuses.

C'est la face noire de l'aquariophilie. Beaucoup de poissons sont dans nos aquariums, alors que 9 poissons sur 10, n'ont pas de références scientifiques établis sur leurs paramètres d'eau. Et que 99.99% des sites que tu verras sur internet, se sont tous recopier entre eux, avec un 1er site initial qui a inventé la valeur car cela ne faisait pas bien d'avoir un trou blanc dans la fiche.
Plus d'une fois, sur ce forum, et @Lapsus pourra témoigner, j'ai démonté des paramètres d'eau de certain poisson en sortant des documents scientifiques hydrologique qui disaient le contraire.
Autrement dit, le socle même de l'aquariophilie repose sur 99.99% de recopies/inventions/mensonges sur les paramètres d'eau.

La seule certitude que nous pouvons avoir, c'est que PH=7  et le GH=0 sont acceptés par énormément de poissons. La raison en est bien simple : la pluie est à PH=7 et GH=0. Donc à un moment de leur vie, l'eau de leur milieu naturel est forcément proche de PH=7  et le GH=0. Cela peut être qu'1 ou 2 mois dans l'année, ou toute l'année. Ils ont au moins ces paramètres en tolérance. Ensuite, elle fluctue par rapport à cette base, suivant les saisons et le milieu. Comme la saison sèche, qui va faire chuter le PH et acidifier l'eau. Ou la saison des moussons (pluie hyper-torrentielles) qui peut faire monter le PH (8.5) et le GH en arrachant du limon.

Les vrais sites internets qui référencent les paramètres d'une eau, ce sont des sites hydrologiques, et non pas d'aquariophilies.
Et encore....beaucoup sont dans des bases de données privées d'instituts scientifiques (comme le GIEC).

Merci tous ces renseignements, ça éclaire bien ma lanterne. Je ne connaissais pas le site fishbase et je vais aller y faire y tour, en espérant trouver des données exploitables. Par contre, je n'irai pas dessus pour les corydoras vu que tu as l'air de t'y intéresser grandement. Je vais donc plutôt aller faire un tour sur tes articles dans un premier temps (sachant que ce sont les corydoras habrosus qui m'intéressent le plus).

A bientôt !

Berg Hanger

avatar
Conseiller
Conseiller
Je partage à 200% l'avis de Geopanchax sur les besoins d'une espèce, qu'elle soit ou non sauvage, le poisson a les mêmes exigences, et cela, même si les espèces élevés sur du long terme tolère généralement des paramètres un peu plus haut dans la fourchette de tolérance de l'espèce naturelle. Le mieux, n'est donc pas de viser les deux extrêmes concernant ceux d'élevage. Il faut des centaines d'années (moins pour les espèces à vie brève et à la forte repro plus adaptable que les espèces à longue vie et à la repro plus lente) pour permettre à un organisme de s'adapter à des conditions différentes... cette modification, génère d'ailleurs souvent des modifications physique de l'espèce à ce nouveau milieu (forme géographique).

(Deniss : Ne t'inquiète pas il ne t'a pas fait de reproche, il a juste souligné un fait avec passion Wink En parlant de facilité, je pense plutôt que Geo fait référence a ces nombreux aquariophiles, qui n'en font qu'à leur tête et qui ne se préoccupent guère de l'eau d'origine des poissons... ta démarche, via ce post, Deniss, prouve que tu ne fait pas partie de cette catégorie Wink )

Par contre je vais également mettre ma petite pincée de sel, car dans l'ensemble, une maintenance "stable" avec des paramètres "stables", n'est pas idéal, vu qu'il n'y a rien de stable et que dans certaines Rivières Sud Américaine (traduite par Rio) les paramètres peuvent varier selon :

1/ le cycle du jour (nuit et jour)
2/ la saison (de pluie ou de "sécheresse")
3/ la densité de population (influencé surtout parle deuxième point)
4/ Malheureusement, l'activité humaine (et selon le rejet de polluant il y a de grosses modifications du milieu de façon brutale).
5/le passage d'animaux terrestre domestique ou sauvage (excréments entre autre, donc pollution animalière, largement moins impactant que le cas n°4 dans le cas d'une saison des pluie, plus largement préjudiciable dans le cas d'une saison dite "sèche" ).
6/la température extérieur....

Il y a d'autres (largement) critères qui rentre en compte, mais c'est pour dire que l'eau est variable et que de façon naturel, tu as l'a fameuse fourchette de tolérance mentionné par Geopanchax. Le cas n°4 à par contre des répercutions plus dramatique...

La fourchette de tolérance est différente, selon :

1/ l'espéce (mais pas seulement)
2/ la forme géographique d'une espèce (même espèce, mais vivant dans un lieu différent)

Le premier cas et vraiment un cas à part, car il détermine les besoins d'une espèce avec sa fourchette
Le second cas est plus pointilleux car d'une forme géographique à une autre, la fourchette de base est plus ou moins grande (mais avec un même "noyau"... le noyau (terne non scientifique Smile ) est le milieu de la fourchette (mon explication, n'est peut être pas très clair :/)

Avec des amis nous avions mesurés dans plusieurs affluents des différences énorme entre le jour et la nuit (relevé effectué en fin et début de journée) le pH était directement plus impacté que les autres paramètres, (enfin, nous n'avons pas pu tout mesuré, car nous ne sommes à la base que des amateurs et nous n'étions pas en "mission" pour le milieu aquatique).

Le pH pouvant être dans certain affluent de 5,5 le jour et dégringoler à 4,2 voir moins en fin de nuit (levé du jour).

Ceci dit récemment ces mêmes amis ont réussi à prendre la conductivité entre autre et m'ont envoyé quelques données (celle-ci varie entre le jour et la nuit, selon la baisse de température, mais ça reste léger en comparaison au pH, sa variation vers le bas est plus en relation avec les saison. Apport de pluie entre autre... sa hausse par contre intervient plus en saison sèche (décomposition de végétaux, augmentation de la température de l'eau....)

Le soucis avec les données recueillie dans une station, c'est que la station prélève l'eau dans sa zone, mais quelle ne prends pas en compte la modification de l'eau dans l'ensemble d'un Rio.

Je m'explique, on ne peux pas dire que le Rio Negro à un ensemble de paramètre (c'est clair dans ma tête, mais je ne sait pas si je vais réussir à bien l'expliquer, de façon clair ##22 ) même son Régime hydrologique est différent d'une zone à une autre (influencé par les obstacles naturels, banc de sable, pierres, branche ect...)

Le Rio Negro fait 2 250 kms (en comptant le Rio Negro et le Río Guainía (Colombie) = même Rio) et des brouettes en longueur et celui-ci est alimenté par différents affluents et sous-affluents.

Plus le Rio est grand plus il est potentiellement alimenté par des Affluents et sous affluents en nombre important et c'est le cas pour ce fleuve, chaque Affluent a ses caractérisques et lorsqu'il se mélange dans l'eau du Rio il en influence sa composition (qui sera encore influencé plus bas par l'apport d'eau d'autres affluents plus bas). De même ce même Rio à un visage complétement différent selon la zone ou on le vois (le bas Rio Negro avec son eau noire (selon les saisons) et ses branches d'arbres en nombre et complétement différent du Haut Rio Negro avec son décor de pierres et de sable et son eau claire ou blanche selon les saisons).

Tout cela pour dire que pour revenir à ce que Géopanchax et Horlack ont dit, c'est fastidieux, mais grandement intéressant, mais cela reviens à faire un "tri" au niveau des poissons qui t'intéresses vraiment. Après selon ta liste exacte, il sera plus aisé de t'aider (trouver des liens, voir avec des connaisseurs de tes espèces qui t'intéresses... etc).

Deniss, ta démarche est intéressante Wink

Berg Hanger

avatar
Conseiller
Conseiller
deniss a écrit:
Bonjour et merci pour toutes ces précisions.
Sachant que j'ai un 54l, je souhaite m'orienter vers des danios margaritatus ou tinwinis et des corydoras habrosus. Je vais maintenant partir à la pêche aux infos. Si tu connais des personnes bien informées sur ces espèces, ça me serait bien utile donc ##20

Pour Les Corydoras, Horlack est le candidat approprié pour t'aider Wink Il aime les moustachu ##06

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
deniss a écrit:Merci tous ces renseignements, ça éclaire bien ma lanterne. Je ne connaissais pas le site fishbase et je vais aller y faire y tour, en espérant trouver des données exploitables. Par contre, je n'irai pas dessus pour les corydoras vu que tu as l'air de t'y intéresser grandement. Je vais donc plutôt aller faire un tour sur tes articles dans un premier temps (sachant que ce sont les corydoras habrosus qui m'intéressent le plus).A bientôt !

Les corydoras habrosus vivent dans le bassin fluvial de l'Orinoco (Orénoque en français).

Ce sont des données hydrologiques du Rio Orinoco faite à la station hydrologique Ciudad Bolivar faite par l'IRD couvrant la periode 2000 à 2014, représentant, plus >100.000 données, que j'ai compacté sous forme graphique compréhensible pour l'aquariophilie.

Sur cette station, je peux aussi avoir la concentration du Ca, Mg, K, Na, HCO3, CL, So4, Fe, Al, Si, Sr, No3, F sur la même période.
| | | | |
(CLIQUEZ POUR ZOOMER)

Ces graphs ne sont pas une vérité absolue en soit.
Il faut considérer ces paramètres comme un bon point de départ, des paramètres de l'eau de ce bassin fluvial. Les rivières adjacentes, qui contiennent des corydoras habrosus, alimentent ce fleuve. Sans connaitre les paramètres de toutes ces rivières, nous avons une base proche qu'est l'Orénoque. C'est à dire, une fluctuation entre +/- 30% de l'ensemble des rivières par rapport à l'Orénoque.


L'Orénoque longe par l'ouest le massif montagneux du Bouclier Guyanais. C'est une eau principalement d’évaporation par pluie (altitude moyenne + végétation), donc proche de PH=7 et GH=0. Ce qui est confirmé par les graphiques ci-dessus :
- Conductivité : 30.53+/-10.05
- GH : 0.62+/-0.19 (presque nul)
- PH : 6.54+/-0.46
- T°C eau : 28.79+/-1.02

Un petit bémol sur la température, car le standard de mesures des hydrologues se fait selon certaines positions des instruments de mesures. Ici, en plein milieu du fleuve. Donc sans végétation, avec le soleil qui tape. Il faut garder à l'esprit, que les rivières d'à côtés sont bien plus ombragées (car moins large). L'eau est plus fraiche de 2 à 4°C. Il est donc probable que l'eau des corys habrosus, soit plus proche de 24-26°C, avec une tolérance ponctuelle jusqu'à 30°C environ. Tout en gardant bien entendu, la même "gueule de la courbe" sur les 12 mois pour l'ensemble des fluctuations min et max journalières et saisonnières : descendre en ordonné Y de 2 à 4 °C.
Tout comme, il faut faire attention à l'interprétation des moyennes. Ce sont des moyennes mensuelles, qui inclus les jours et la nuit ! Entre le jour et la nuit, il a souvent des écarts. Tu peux avoir une journée avec une eau à 30°C au soleil au zénith, et à 25°C la nuit. Ce qui fait, que parler des moyennes, est un peu absurde en soi pour des poissons : on ne peut pas considérer comme une vraie valeur. C'est une valeur imaginaire pour se donner un ordre d'idée, mais qui ne représente pas toutes les micro-fluctuations de la journée, et encore plus avec la nuit.
Techniquement, jusqu'au boutisme, on ne peut pas dire que "mettre des corys habrosus à 26°C" est juste, car c'est une valeur qu'une heure dans la journée, et qui est une moyenne. On devrait plutôt parler d'un ensemble de valeurs pour les Corys habrosus, si on veut s'approcher de la vérité, car la température est oscillante toute la journée, et encore plus la nuit.

Il existe un moyen simple pour reproduire un ensemble de température journalière. Une sorte de fac similé du milieu naturel : double thermoplongeur.
Comme je fais avec mes Corydoras Napoensis, et qui me donne des résultats très prometteurs :
http://www.forumaquario.org/t114477p75-la-maintenance-des-corydoras#1464392
J'entends bien, que ce genre de conception avec double thermoplongeur, est plus de l'aquariophilie expérimentale, voir poussée.  Mais n'en reste pas moins, quelque chose d'assez simple, et qui va plus loin que l'aquariophilie mono-linéaire et mono-rectiligne de nos aquariums (même T°C, 365 jours par an, qui est une absurdité en soit, car n'existe pas dans la nature, et fragilise les poissons).

La question à se poser en âme et conscience : puis-je pousser un plus loin le copiage de mère-nature, au lieu de l'aquarium standardisé, avec 2 bout de chandelles, pour le bien-être des poissons ? Si tu penses que la réponse est oui, alors il ne faut pas hésiter.
Une fluctuation de paramètres, est un stimulus pour les poissons. Et tous stimulus est forcément très bons pour eux, comme pour n'importe quels animaux. Donc moi, la réponse est forcément oui, avec 30 Euros de plus : 2nd thermoplongeur+2 minuteurs. C'est simple. C'est basique. C'est mieux. C'est à la portée de n'importe qui.

Pour creuser plus loin les connaissances sur certaines zones de l'Orénoque, rien  de bien compliquer : prendre le moteur de recherche scientifique (en anglais) https://scholar.google.fr avec les bons mots clés, comme
Orinoco + PH
Orinoco + Conductance
orinoco + hydrology
etc

Puis on tombe, sur des documents très approfondies qui sont de l'or pour l'aquariophilie expert, comme :
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/hyp.7159/full
https://www.researchgate.net/profile/Luzmila_Sanchez/publication/230383500_Temporal_variability_of_selected_dissolved_elements_in_the_lower_Orinoco_River_Venezuela/links/54da50c50cf261ce15cce391.pdf
http://onlinelibrary.wiley.com.sci-hub.bz/doi/10.1002/hyp.7159/full
Dans la partie basse de l'Orinoco, côté Vénézuélien, il y a des graphiques de précipitation, de PH, de GH, de Na, de Conductivité, de K, de Ca, de Mg, etc (Mg et Ca => donne indirectement le GH)

Ou même
http://web.mit.edu/12.000/www/m2006/kvh/orinocodelta.pdf
Document plus technique, qui parle de geomorphologie, hydrologie et écosystème. C'est à dire que l'étude prend en compte la geologie du terrain (sol, montagne, etc), pour tenter de voir comment peut s'imbriquer tout cela et interfère, au niveau macro-regional, pour alimenter l'Orénoque, et finir dans le Delta de l'Orénoque avec un écosystème très riche et particulier (comme le Delta du Nil).

Ou encore
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/hyp.7801/full
http://onlinelibrary.wiley.com.sci-hub.bz/doi/10.1002/hyp.7801/full
Parler de la Rivière Apure, qui se trouve dans la bassin hydrologique de l'Orinoco, et alimente l'Orinoco. Page 4/13, c'est une mine d'or pour aquariophilie ! PH, conductivité, Oxygène, Température, HCo3, NA, K, Ca, MG, Fe, Al, etc. Bref, tous les paramètres aux petits oignons pour l'aquariophilie. Puis page 5/13, ces mêmes données, sur les 12 mois de l'année. C'est encore mieux, car on voit les fluctuations au cours des mois. Page 8/13, on y apprend (chose pas connue de tout le monde), que c'est une eau principalement caractérisé par la présence de silicates, évaporite et Carbonate. Cette information peut intéresser des aquariophiles avertis, en leur permettant de choisir avec soins un sol/substrat qui pourrait s'y rapprocher/substituer (a contrario, c'est l'antithèse ou l'opposé d'un sol au Manado)

Bref, tu l'auras compris, si tu cherches les paramètres d'eau pour des poissons, ce n'est pas en aquariophilie qu'il faut chercher, mais en hydrologie sur des documents anglais (l'anglais étant la langue internationale de la science). Et là, il y a moyen de pousser beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup plus loin l'aquariophilie basique. Wink

===================================

Maintenant, creusons encore plus loin : la population d'un bac
Disons fictivement, un aquarium de 100L. Énormément de personnes te diront 10 corys+10 poissons de la famille des tetra/néons, c'est correct.
Je suis l'un des rares qui te dira, que c'est archi incorrect. Le 1er argument de base que je me sers souvent : les corys sont peureux, et n'aiment pas les poissons au-dessus de leur tête.
Mais la vraie réponse, est bien plus complexe qui n'y parait.
Exemple sur ce document scientifique tout frais de cet semaine sur le Bassin du haut-paraguay. C'est un inventaire des espèces.
http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S0073-47212017000100206&script=sci_arttext&tlng=pt

=>  Corydoras aeneus Gill, 1858 : 10 spécimens dans la rivière Queima Pé sur les 3 points de prelevements (s1,s2,2)
=> Moenkhausia lopesi Britski & Silimon, 2001 (Characidae-tetra) : 94 à 485 spécimens

Autrement dit, si on veut respecter ce qu'il a dans la nature, si une personne veut 10 corydoras, alors, pour moi, elle a l'obligation de mettre entre 94 et 485 Tetra. Autant dire que cela ne rentre pas dans un 100L
Ou inversement, si la personne met 10 Tetra, alors, elle n'a le droit de mettre que 1 seul et unique corydoras. Ce qui est absurde, car un corys est gregaire et vit par 10.
Conclusion : Dans 100 L, tu ne peux pas avoir les 2 espèces, si tu respectes les ratio naturel. C'est soit l'un , soit l'autre.

Tu me diras, mais c'est idiot, ce que tu dis ! Et ben, j'ai totalement raison malheureusement. Regarde la Figure N°2. C'est l'imbrication du biotope. Chaque parallélépipède représente une grande classe de poissons. Ces grand groupes d'espèces s'imbriquent dans une alchimie très spécifique pour des tas de raisons. C'est le bon vieux principe de la chaine alimentaire, comme 1 rapace-10 bouquetin-100 souris-1000 Tonnes d'herbes. Et souvent, les espèces s'aident entre elles.
Comme l'Aspidoras fuscoguttatus (article de moi), qui a une relation particulière avec les knodus moenkhausii, et Poecilia reticulata. La quantité de ces 2 poissons de milieux est très dépendante de l'Aspidoras. C'est lui qui creuse le sol, et sort les petits crustacés pour nourrir les 2 autres espèces qui sont en arrière garde.
https://www.aquaportail.com/fiche-poisson-3740-aspidoras-fuscoguttatus.html
Donc si tu mets 10 Aspidoras (cousin des petits corys) et 10 knodus , tu as des chances d'avoir un déphasage comportementale de l'une ou l'autre des espèces. Voir les 2.

L'équilibre des populations dans la nature est à des années lumières de notre conception aquariophile. Pour moi, si on veut respecter une certaine harmonie dans sa population (et son comportement global), il faut se rapprocher des ratios naturels. Trop de poissons de l'un ou de l'autre, peut apporter des soucis divers, variés et insoupçonnées. Un mauvais ratio de population peut (et c'est souvent le cas chez les corys/Aspidoras), provoquer un déphasage comportemental.

Ce que tu peux vérifier par toi-même avec sur https://scholar.google.fr , avec les mots clés ictiofauna + nom du fleuve ou du poisson
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.379.3785&rep=rep1&type=pdf#page=72
http://www.redalyc.org/html/491/49120969007/
http://www.redalyc.org/html/491/49120969006/
http://www.fundacionlasalle.org.ve/userfiles/8-%20Memoria%20161-162%2041-60.pdf
https://www.researchgate.net/profile/Leo_Nico/publication/264372736_Ecology_food_habits_and_spatial_interactions_of_Orinoco_Basin_Annual_Killifish/links/53da61440cf2a19eee884cfd.pdf
https://acta.inpa.gov.br/fasciculos/31-3/PDF/v31n3a10.pdf
http://s3.amazonaws.com/academia.edu.documents/38438764/EER_Ictiologica.pdf?AWSAccessKeyId=AKIAJ56TQJRTWSMTNPEA&Expires=1484843684&Signature=yGSqanRLoIY60FwBDdqURaB7H3g%3D&response-content-disposition=inline%3B%20filename%3DRedalyc.Evaluacion_ecologica_rapida_de_l.pdf
http://www.scielo.br/pdf/bn/v3n1/a05v3n1.pdf
http://repositorio.unesp.br/bitstream/handle/11449/26853/S1676-06032007000300020.pdf?sequence=1
http://www.cavernas.org.br/espeleo-tema/espeleo-tema_v23_n1.pdf#page=25
http://www.scielo.br/pdf/bn/v4n1/v4n1a06.pdf
http://www.scielo.br/pdf/rbzool/v23n3/a06v23n3
etc...et tous les 10.000 autres documents du même type.

Tu casses les ratio, il y a systématiquement des problèmes dans la nature. Car tu casses la chaine alimentaire, la chaine des espèces, et le comportement des espèces. Ce qui inclus l'arrivée de certaine maladie à cause de ce déphasage (trop d'un certains type = maladie, ou, pas assez d'un autre, type prédateur = prolifération des malades). Et oui, chaque espèce, peut être aussi un régulateur de maladie d'une autre espèce. C'est le principe des niches écologiques. D’où l'équilibre très subtil entre espèces qu'il ne faut pas sous-estimer.
10 Corys/Aspidoras et 10 Tetra, ce n'est définitivement pas équilibré. Tous les documents scientifiques vont dans ce sens.
Il n'est pas dénué de bon sens, de se dire que les tonnes de maladies de nos aquariums sont peut-être, au moins, impacté par ce genre de déphasage.

===================================
@Berg Hanger , fallait pas me lancer, sinon je vais encore en écrire des pages !  ##17
Je suis comme un chien-chien avec son nonos. Si tu parles de corys, je deviens fou



Dernière édition par Horlack le Jeu 19 Jan 2017 - 19:09, édité 5 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
Album photos Flickr
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

Berg Hanger

avatar
Conseiller
Conseiller
Lance toi donc Horlack Wink

Je suis content de voir, une personne qui apporte des preuves solides, sur la variation des paramètres (et cela même sur un cours terme). On m'a longtemps lancé des pierres ##17

quoi qu'il en soit, tu nous a sorti de super PDF de ton chapeau

Ou même
http://web.mit.edu/12.000/www/m2006/kvh/orinocodelta.pdf
Document plus technique, qui parle de geomorphologie, hydrologie et écosystème. C'est à dire que l'étude prend en compte la geologie du terrain (sol, montagne, etc), pour tenter de voir comment peut s'imbriquer tout cela et interfère, au niveau macro-regional, pour alimenter l'Orénoque, et finir dans le Delta de l'Orénoque avec un écosystème très riche et particulier (comme le Delta du Nid).

Ou encore
http://s3.amazonaws.com/academia.edu.documents/46392091/hyp.780120160610-32381-1hq0s3i.pdf?AWSAccessKeyId=AKIAJ56TQJRTWSMTNPEA&Expires=1484834440&Signature=vEYtPgFKpGIADWB76dM9%2FHallyk%3D&response-content-disposition=inline%3B%20filename%3DThe_Apure_River_Geochemistry_of_major_an.pdf
Parler de la Rivière Apure, qui se trouve dans la bassin hydrologique de l'Orinoco, et alimente l'Orinoco. Page 4/13, c'est une mine d'or pour aquariophilie ! PH, conductivité, Oxygène, Température, HCo3, NA, K, Ca, MG, Fe, Al, etc. Bref, tous les paramètres aux petits oignons pour l'aquariophilie. Puis page 5/13, ces mêmes données, sur les 12 mois de l'année. C'est encore mieux, car on voit les fluctuations au cours des mois. Page 8/13, on y apprend (chose pas connue de tout le monde), que c'est une eau principalement caractérisé par la présence de silicates, évaporite et Carbonate. Cette information peut intéresser des aquariophiles avertis, en leur permettant de choisir avec soins un sol/substrat qui pourrait s'y rapprocher/substituer (a contrario, c'est l'antithèse ou l'opposé d'un sol au Manado)


Génial ##17

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
Lien corrigé pour le dernier ^^
Ils ne marchaient pas :p

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/hyp.7801/full
http://onlinelibrary.wiley.com.sci-hub.bz/doi/10.1002/hyp.7801/full


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
Album photos Flickr
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Autant vous le dire tout de suite, je suis très agréablement surpris par la hauteur que prend ce débat qui partait pourtant d'un petit constat de rien du tout. Je pensais même que ce sujet avait été maintes fois débattues sur le forum (je suis nouveau ici). Bref, ça donne envie de revenir discuter encore et encore avec vous et d'en apprendre tous les jours un peu plus.

@Holrack : Prenons le cas où je voudrais installer 8 corydoras habrosus dans mon bac, ça veut dire que je suis limité en terme de poissons au niveau milieu et supérieur, que je ne pourrais pas avoir un autre ban de poissons si je veux respecter leurs conditions "sauvages". Par exemple, vu mon volume (54l), je pensais à des danios tinwinis ou margaritatus. J'imagine donc que c'était dans la pratique possible mais au final pas recommandable, c'est ça ?

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
deniss a écrit:Autant vous le dire tout de suite, je suis très agréablement surpris par la hauteur que prend ce débat qui partait pourtant d'un petit constat de rien du tout. Je pensais même que ce sujet avait été maintes fois débattues sur le forum (je suis nouveau ici). Bref, ça donne envie de revenir discuter encore et encore avec vous et d'en apprendre tous les jours un peu plus.

Bon, faut dire aussi, que tu es tombé sur moi : un mordu, à la limite de la folie, de corys qui pousse les recherches et la réflexion très loin ##17
Les vrais mordus, cela ne courre pas forcément tous les forums. Mais chaque poissons à ces mordus, comme les cichlidés ou les killies. Le plus dur : les trouver !

deniss a écrit:@Holrack : Prenons le cas où je voudrais installer 8 corydoras habrosus dans mon bac, ça veut dire que je suis limité en terme de poissons au niveau milieu et supérieur, que je ne pourrais pas avoir un autre ban de poissons si je veux respecter leurs conditions "sauvages". Par exemple, vu mon volume (54l), je pensais à des danios tinwinis ou margaritatus. J'imagine donc que c'était dans la pratique possible mais au final pas recommandable, c'est ça ?

Techniquement, et malheureusement, pas de population de milieu intermédiaire, si tu veux un comportement de corydoras adéquat.
Un corydoras nage, et a besoin de l'espace intermédiaire pour nager. Si tu lui piques la place, il nage comment ?
Voici une playslist de 13 vidéos, de moi (dont un ami ichtyologue Américain spécialisé poisson-chat sud-américain), d'amis et de personnes de ce forum que j'ai conseillé.
Elles ont toutes un point commun : les corys nagent à s'en faire péter la caudale, pourvu qu'il y ait un bon courant, et une absence ou sous-population du milieu intermédiaire.

Donc si tu pars, à minima sur une sous-population du milieu intermédiaire, et que tu possèdes un 54 L, tu mets 6 Microrasbora / 2 = 3 ? C'est idiot, car c'est une espèce grégaire demandant à vivre par 6-8 minimum (10 plus optimum). Conclusion, tu es coincé.
Ou alors, tu fais comme 99% des aquariophiles débutants qui ont un 60L, et tu mets quand même 6 poisson de milieu intermédiaire, et cela donnera les 99% des vidéos Youtube avec des corys amorphes au sol, qui ne nagent pas. Mais ils vivront quand même, sans forcément s'épanouir complétement.

Perso, je me positionnerais toujours du point de vue du bien-être du poisson, et non pas du point de vue visuel humain, qui veut des tas de poissons car ce n'est pas assez rempli.


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
Album photos Flickr
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Horlack a écrit: Bon, faut dire aussi, que tu es tombé sur moi : un mordu, à la limite de la folie, de corys qui pousse les recherches et la réflexion très loin  ##17
Les vrais mordus, cela ne courre pas forcément tous les forums. Mais chaque poissons à ces mordus, comme les cichlidés ou les killies. Le plus dur : les trouver !

Donc j'ai de la chance d'avoir rapidement trouvé un fan ##20

Horlack a écrit: Techniquement, et malheureusement, pas de population de milieu intermédiaire, si tu veux un comportement de corydoras adéquat.
Un corydoras nage, et a besoin de l'espace intermédiaire pour nager. Si tu lui piques la place, il nage comment ?
Voici une playslist de 13 vidéos, de moi (dont un ami ichtyologue Américain spécialisé poisson-chat sud-américain), d'amis et de personnes de ce forum que j'ai conseillé.
Elles ont toutes un point commun : les corys nagent à s'en faire péter la caudale, pourvu qu'il y ait un bon courant, et une absence ou sous-population du milieu intermédiaire.

Donc si tu pars, à minima sur une sous-population du milieu intermédiaire, et que tu possèdes un 54 L, tu mets 6 Microrasbora  / 2 = 3 ? C'est idiot, car c'est une espèce grégaire demandant à vivre par 6-8 minimum (10 plus optimum). Conclusion, tu es coincé.
Ou alors, tu fais comme 99% des aquariophiles débutants qui ont un 60L, et tu mets quand même 6 poisson de milieu intermédiaire, et cela donnera les 99% des vidéos Youtube avec des corys amorphes au sol, qui ne nagent pas. Mais ils vivront quand même, sans forcément s'épanouir complétement.

Perso, je me positionnerais toujours du point de vue du bien-être du poisson, et non pas du point de vue visuel humain, qui veut des tas de poissons car ce n'est pas assez rempli.

Ok, je prends note.
Par contre j'ai découvert assez récemment les aspidoras. Ont-ils le même comportement que les corydoras ?

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
deniss a écrit:
Par contre j'ai découvert assez récemment les aspidoras. Ont-ils le même comportement que les corydoras ?

Ils ont exactement les mêmes besoins fondamentaux.
C'est quasiment du copier/coller entre eux, excepté, que les Aspidoras sont bien plus vifs et énergique.
Ils sont peu courant en aquariophilie, car les aquariophiles n'apprécient pas leurs couleurs ternes (grisâtre).
Pourtant c'est dommage, car ils sont bien plus facile à maintenir que des corys, et surtout, plus facile à reproduire.
Du sable très fin, de la mousse, de la mousse, un bulleur et basta. Rien de compliqué. Pour une personne qui est une quiche en végétation d'aquarium ou qui n'a pas la main verte, on reste dans un aquarium très basique.

Les miens :

Playlist de 20 Vidéos


http://www.forumaquario.org/t125029p100-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1548395
http://www.forumaquario.org/t125029p100-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1548735
http://www.forumaquario.org/t125029p150-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1555213
http://www.forumaquario.org/t125029p175-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1557153
http://www.forumaquario.org/t125029p175-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1557566
http://www.forumaquario.org/t125029p175-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1557930
http://www.forumaquario.org/t125029p175-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1558034
http://www.forumaquario.org/t125029p175-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1558297
http://www.forumaquario.org/t125029p175-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1558748
http://www.forumaquario.org/t125029p200-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1559249
http://www.forumaquario.org/t125029p200-menagerie-plus-de-3-000l-d-aquariums#1561140


Iktus Aqua en vend en ce moment :
http://www.iktus-aqua.fr/galerie_detail_Corydoras%20et%20apparent%C3%A9s.html


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
Album photos Flickr
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

deniss


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Horlack a écrit:
Ils ont exactement les mêmes besoins fondamentaux.
C'est quasiment du copier/coller entre eux, excepté, que les Aspidoras sont bien plus vifs et énergique.
Ils sont peu courant en aquariophilie, car les aquariophiles n'apprécient pas leurs couleurs ternes (grisâtre).
Pourtant c'est dommage, car ils sont bien plus facile à maintenir que des corys, et surtout, plus facile à reproduire.
Du sable très fin, de la mousse, de la mousse, un bulleur et basta. Rien de compliqué. Pour une personne qui est une quiche en végétation d'aquarium ou qui n'a pas la main verte, on reste dans un aquarium très basique.

Merci pour ces infos. Par contre, étant donné que mon bac est petit, si la reproduction des aspidoras est plus facile, le bac risque d'être vite surpeuplé ##07

Horlack a écrit:
Iktus Aqua en vend en ce moment :
http://www.iktus-aqua.fr/galerie_detail_Corydoras%20et%20apparent%C3%A9s.html

Je ne connaissais pas ce site... Que vaut-il par rapport à Oxyfish et Cie ?

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
Iktus Aqua est plus cher, mais de meilleure qualité à mon goût.
Il y a beaucoup de poissons rares provenant de petits éleveurs français
Comme ceux les labyrinthidés
http://www.iktus-aqua.fr/galerie_detail_Poissons%20%C3%A0%20labyrinthe.html
Dont une partie proviennent de certaines membres de la http://cil-ibsc.fr/ , qui est une association spécialisée dans les betta et qui a une certaine aura européenne, quand même !

Des poissons achetés chez Itkus aqua, arrivé malades chez soi, je crois que je n'ai pas vu un seul cas sur ce forum en 5 ans.
Leurs protocoles de quarantaine et maintien, sont assez pointues, d’où le surcout : ils sont là pour vendre en petite quantité, de poissons rares, mais moins rapidement.

Ce qui est le contraire de poisson d'or et oxyfish, qui sont une grosses animalerie version industrielle, nettement moins regardante sur la qualité, l'hygiène et la maintenance : ils sont là pour vendre en gros, de poisson commun et rapidement.

Ne prend pas peur que des Aspidoras se reproduisent.
Association : Aquariophilie Terrariophilie de Vichy
https://www.facebook.com/aquariophile.vichy
Tu vas vite trouver des preneurs ! ##17

Et ca tombe bien, c'est à côté de toi, et dans pas longtemps. P'tet l'occassion de tâter le terrain avec les responsables de l'association. Tu n'y perdras rien à y faire un tour.


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
Album photos Flickr
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

geopanchax

avatar
Modérateur
Modérateur
Je rebondi sur deux ou trois choses dites par mes prédécesseurs ...
Puisqu'on parle d'Iktus Aqua, je précise que Charly, le patron, est vétérinaire de son métier et cours les cours d'eau d'Amérique du sud pour y collecter des espèces qu'ils se fait importer par des professionnels locaux dûment  autorisés. Je pense que si tu as des questions sur des espèces qu'il propose, il est tout à fait qualifié pour y répondre.

Sur les variation jour/nuit des paramètres de l'eau trois points sont principalement concernés.
La température (au moins celle de surface) est plus fraiche le matin que le soir en raison de l'influence du soleil. Pour des espèces ne demandant pas une grosse température, c'est assez facile à recréer en aqua non chauffé. La température montera sous l'influence de l'éclairage pour se rafraichir ensuite. Cette variation se montre intéressante pour le bien être des poissons. Une variation saisonnière est également un plus pour le bon épanouissement de nos pensionnaires.

Sur les petits et moyen cours d'eau (ou plans d'eau) riches en végétation, ce qui n'est pas forcement une majorité en milieu naturel, le pH varie en raison de la photosynthèse des plantes présentes. Le taux d'oxygène dissous varie également entre le matin et le soir pour les même raisons.


_________________
Les killies c'est toute ma vie! ##05
KCF 76226

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
gros rajout, puisque je parlais d'hydrologie : http://echo2.epfl.ch/e-drologie/chapitres/chapitre7/chapitre7.html

C'est la méthodologie appliqué par tous les hydrologues du monde, pour avoir des données interprétables entre eux.
La collecte des données se fait de manière bien précise, a des endroits précis (distance, profondeur, etc)

Des fois, on peut tomber sur des documents scientifiques dont les résultats peuvent interpeller au 1er abord. Il faut comprendre le ou, le pourquoi, et le comment de ces prises de mesures.

A L'université de Montpellier, il y a une section Hydrologie
Un exemple de cours :
http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers11-08/010020119.pdf
Cela permet de comprendre pourquoi, on trouve parfois 2 documents scientifiques, qui parle de la même région/fleuve/etc, mais qui ont des résultats différents (pas trop quand même). L'un s'est planté ? En fait non.

Exemple :
Page 26/38 : le calcul des pluies moyenne sur un bassin peut se faire par la méthodes des polygones de Thiessen
Page 27/38 : le calcul des pluies moyenne sur un bassin peut se faire par la méthodes des isohyiètes
Chaque méthodologie qui amènent à un graphique de moyenne, peut diverger de +/- 5% des résultats de l'autre. La vérité se situe quelque part entre les 2. Les 2 sont vrais, même si les résultats sont un peu différents.

Exemple :
Page 35a/38 : graphique des pluies annuelles par méthode des totaux annuels comparés
Page 35b/38 : graphique des pluies annuelles par méthode des totaux annuels cumulés
L'un va jusqu'à 800mm de pluie, l'autre à 10000mm de pluie Wink
Donc avant de s'affoler sur des chiffres d'un graphique scientifique qui paraissent énorme, il faut savoir la base de ce graphique.

etc.


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
Album photos Flickr
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum