Aller en bas
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mar 29 Aoû 2017 - 10:34
Bonjour à tous,

je possède un bac communautaire de 120 litres, dans lequel j'ai une petite population de RC & de crevettes Japonica. Je viens de m’apercevoir que 3 de mes RC ont des scutariellas.. J'ai lu qu'on pouvait effectuer plusieurs traitements, mon problème est comment faire sans tuer ma population d'escargots, sans que je puisse effectuer de filtration au charbon post traitement (puisque le bac est low tech), est ce que traiter les RC atteintes à part n'est pas plus pratique, mais à ce moment là les parasites restent présents dans le bac j'imagine..

Mon bac est composé uniquement de volvic, low tech depuis 2 ans et demi je n’effectue que les colombages d'évaporation de temps à autres.

Merci d'avance !
Micoud
Micoud
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 507
Age : 35
Localisation : 42
Emploi : cuisinier
Date d'inscription : 30/01/2010

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mar 29 Aoû 2017 - 11:17
Bonjour,

désoler pour ce parasyte j'ai trouvé ce post si sa peu t'aider un peu http://www.forumaquario.org/t73678-parasites-scutariella je pense que tu devrais traiter le bac communautaire car si tu en déjà 3 infecté sa risque de continuer. Si j'arrive a en savoir plus sur sa je reviens vers toi. Bonne chance.

_________________
Je connais bien les otocinclus et les guppys
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mar 29 Aoû 2017 - 12:45
Bonjour,
Des changements d'eau réguliers réduisent ce genre de contamination, ton eau doit être saturée. On peut comparer çà à un animal enfermé dans une pièce où l'on n'ouvre jamais la fenêtre, l'air est vicié et les sales bêtes se développent.

Le traitement du bac me semble indispensable pour le dépolluer.
Tu seras obligé de toute façon si tu n'utilises pas de charbon actif.
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mer 30 Aoû 2017 - 15:57
@Micoud Merci pour ta réponse, j'ai déjà lu cet article bien utile d'ailleurs ! Merci encore !

@Cory29 Merci également de ta réponse ! En soit le principe d'un low tech ce n'est pas d’effectuer des changements d'eau comme un bac classique avec une filtration puisque celle ci est effectuée par les plantes.. Mais je vais quand même en faire pour le coup ! Par combien devrais je commencer 30% ou plus ?
Quel traitement je peux utiliser sachant que mon bac a une population d'escargots ?

Mercii
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mer 30 Aoû 2017 - 17:52
Je ne suis pas partisan du low tech, dans la nature l'eau d'une rivière est renouvelée constamment, on pourrait dire 100% chaque seconde selon le débit, et elle est oxygénée.
Dans ce lien il est dit dans le dernier paragraphe consacré aux traitements "qu'il est indispensable de lutter contre les parasites par un entretien stricte et rigoureux des aquariums".
Pour moi c'est clairement le signe d'un manque d'entretien.
Il est de combien ton taux de NO3 ?
baba du 13
baba du 13
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 8148
Localisation : France
Emploi : Étudiant en médecine
Date d'inscription : 06/06/2012
https://encoreunaquarium.wordpress.com/2017/09/03/hippie-mon-mac

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mer 30 Aoû 2017 - 20:45
Bonsoir !

Je ne connais pas ce parasite, donc je n'interviens pas pour le traitement en soi, cependant je connais le low tech, donc je peux te donner quelques conseils pour t'adapter. 

D'abord, un bon changement d'eau ne fera pas de mal pour le coup. Ensuite, je ne m'en ferais pas pour les escargots, c'est le genre de bestioles tenaces, il en restera toujours. A la rigueur, tu peux en mettre dans un verre d'eau le temps du traitement et ils repeupleront le bac après. 

Pour le charbon, tu n'as pas un petit filtre que tu puisses utiliser temporairement ? Ou une pompe de brassage ? Moi par exemple j'ai dans mon 200L un mini filtre interne de 180 L/h avec juste de la ouate, qui sert à homogénéiser la température, et j'ai la possibilité d'y mettre du charbon. 

Pour ce qui est du low tech, c'est une technique qui marche très bien. Cependant, même si on déconseille les changements d'eau hebdomadaires, un changement d'eau de temps en temps est toujours bénéfique. Perso, je fais totalement au pif, mais ça pourrait se résumer en ~20% tous les mois ou tous les 2 mois, des fois plus et des fois moins, ça dépend des mes humeurs et de la tronche de mon bac. 

Et tous les problèmes que j'ai peu rencontrer avant ont totalement disparu en low tech, je suis extrêmement satisfait et pour rien au monde je ne reviendrais au high tech. Après, c'est une histoire de vécu perso. 

Je vous laisse un peu de lecture à ce sujet, deux articles explicatifs que je trouve franchement bien faits : 
--> FAQ : Low-tech/aquarium naturel
--> L'aquarium naturel planté pour les nuls

_________________
Scutariellas & bac communautaire low tech Captur13
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Jeu 31 Aoû 2017 - 12:28
Merci pour vos réponses !

Mon taux de No3 est de 0, j'ai un bac pas mal planté et je comble l'évaporation tous les mois avec de l'eau propre (environ 1.5 litres d'eau par mois) même si je ne fais pas de changements à proprement parlé je renouvelle un petit peu quand même l'eau du bac. Je vais effectuer un changement d'eau de 20l aujourd'hui, vous me conseillez d'en faire plus, ou d'en refaire après le traitement ?

Je ne sais pas quel produit est le mieux pour ce type de bestioles, j'ai lu que le no planaria est super efficace ?

Oui j'ai mon ancienne pompe, je peux le remettre en marche mais je n'ai plus de ouate ça va pas déséquilibrer le bac si je mets de la nouvelle ouate ? J'entends par là faire un pic de No2 ? J'ai toujours le compartiment pour la mettre cependant !

J'ai 3 bacs en low tech, je ne reviendrai pas au hightech non plus !


baba du 13
baba du 13
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 8148
Localisation : France
Emploi : Étudiant en médecine
Date d'inscription : 06/06/2012
https://encoreunaquarium.wordpress.com/2017/09/03/hippie-mon-mac

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Jeu 31 Aoû 2017 - 14:48
Ajouter de la nouvelle eau comme tu le fais c'est déjà bien. Cependant, personnellement je préfère quand même renouveler un peu d'eu de temps en temps comme je l'ai déjà indiqué.

Là pour le coup tu peux faire un changement plus conséquent, 30 ou 40% par exemple.

La pompe, c'est pour le charbon après le traitement, donc quand tu auras traité tu la mettras en route avec seulement du charbon actif dedans, et ça ne changera rien à l'écosystème du bac, mis à part un peu de brassage. Et quand tu as fini avec ton charbon, tu peux retirer la pompe.

_________________
Scutariellas & bac communautaire low tech Captur13
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Jeu 31 Aoû 2017 - 18:53
@satinëe a écrit:J'ai 3 bacs en low tech, je ne reviendrai pas au hightech non plus !
Le hightech c'est différent, moi je considère le hightech quand on commence à mettre du CO2, des pompes automatiques pour distribuer l'engrais...
Entre les deux on a le conventionnel, avec une maintenance classique (changements d'eau hebdomadaires, analyses régulières, suivi des bacs et de la population...).

Sans vouloir offenser qui que ce soit, je ne vois pas l'intérêt d'avoir un bac et de ne pas s'en occuper. Je mets çà sur le compte d'une pratique de l'activité déjà longue (je ne vois pas un néophyte dans l'euphorie des débuts adopter cette méthode), ou bien d'un nombre conséquent de bacs demandant forcément du temps dont on ne dispose pas toujours. Souvent les deux vont de pair d'ailleurs.

Nickel ton taux de NO3 à zéro !
Perso, j'élève surtout des crevettes, donc des bacs sobres, sans plantes quasiment. Donc la question ne se pose pas, surtout avec mes crevettes de luxe qui demandent une eau claire, ventilée et de qualité.

Bon à priori c'est pas si grave que çà ton souci, çà devrait rentrer dans l'ordre rapidement.
Bon rétablissement :##27:
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Jeu 31 Aoû 2017 - 19:16
Aujourd'hui j'ai changé 20%, toute seule c'est assez lourd je referai un changement du coup ! Histoire d'arriver à 40% comme me l'a conseillé Baba.
J'y penserai à en refaire de temps en temps maintenant, super j'irai acheter du charbon actif en même temps qu'un traitement alors (je suppose que la marche à suivre sera sur la notice du traitement de toute façon..)

Pour le hightech je suis bien d'accord, puis suivant les espèces que l'on a dans nos bacs c'est pas toujours possible d'avoir du lowtech j'imagine bien, mes petites RC ne demandent pas autant probablement que les tiennes Cory29 !

Merci pour vos conseils !
baba du 13
baba du 13
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 8148
Localisation : France
Emploi : Étudiant en médecine
Date d'inscription : 06/06/2012
https://encoreunaquarium.wordpress.com/2017/09/03/hippie-mon-mac

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Jeu 31 Aoû 2017 - 22:20
@Cory29 a écrit:
Sans vouloir offenser qui que ce soit, je ne vois pas l'intérêt d'avoir un bac et de ne pas s'en occuper. Je mets çà sur le compte d'une pratique de l'activité déjà longue (je ne vois pas un néophyte dans l'euphorie des débuts adopter cette méthode), ou bien d'un nombre conséquent de bacs demandant forcément du temps dont on ne dispose pas toujours. Souvent les deux vont de pair d'ailleurs.

"Low-tech" est un terme qui englobe pas mal de pratiques, mais la plupart du temps c'est surtout des aquariums non filtrés. Et pour ces bacs-là, ce n'est pas des bacs dont on ne s'occupe pas, ce sont des bacs qui fonctionnent différemment des bacs filtrés et dont on doit donc s'occuper différemment.

C'est pour cela que je t'ai indiqué les deux liens explicatifs ci-dessus, parce que cela y est bien expliqué.

Un bac non filtré, c'est juste un bac où la purification de l'eau se fait par les plantes. Cela est plus efficace que la filtration "artificielle", tant que le bac n'est pas surpeuplé.
Mais du coup, le cycle qui s'établit est plus autonome que le cycle de l'azote que j'appellerai conventionnel. Ce qui justifie la faible fréquence des changements d'eau.

Mais par exemple, les plantes poussent plus vite, et rien n'interdit de les tailler. Moi qui aime m'occuper de mes bacs, j'en ai pour mon compte même en low tech. Cependant si je dois partir en vacances, le bac peut tourner plusieurs semaines sans aucune intervention.

Au niveau entretien, ce qui change strictement entre les bacs filtrés et les bacs non filtrés, c'est l'entretien du filtre et la fréquence des changements d'eau.
Pour le reste, chacun fait à sa façon en fonction de ce qu'il observe dans son bac.
Pour ma part, je fais des changements d'eau de temps en temps et je m'occupe régulièrement de la végétation, et de rajouter des feuilles de chêne.

Mais certains ne changent quasiment pas d'eau et laissent la végétation évoluer de manière indépendante, et ont de très bons résultats.

Mais le low-tech et l'aquariophilie "naturelle", c'est aussi un monde où chacun est libre de faire ses petits tests et d'avoir ses pratiques personnelles, tant que cela reste dans le respect du vivant. C'est moins codifié et moins réglé que l'aquariophilie conventionnelle.


Nickel ton taux de NO3 à zéro !
Perso, j'élève surtout des crevettes, donc des bacs sobres, sans plantes quasiment. Donc la question ne se pose pas, surtout avec mes crevettes de luxe qui demandent une eau claire, ventilée et de qualité.

Je me permets de rectifier tes propos, mais ne le prends pas mal, j'essaie d'être juste et objectif.

Un bac sans filtre a besoin de plantes pour fonctionner, c'est certain. Que tu mettes des plantes ou pas dans ton aquarium, cela dépend bien de toi, les crevettes se satisfont bien d'un décor dépouillé comme elles aiment une végétation dense.

Mais le low tech n'empêche pas du tout d'avoir une eau "claire, ventilée et de qualité".
En effet, lorsque le bac ne possède pas de filtre, il n'y a pas de NO3, parce que les plantes consomment directement l'ammoniac. Une fois le bac équilibré et les plantes installées, l'eau est donc saine. Reste à ajuster les paramètres si nécessaire selon les crevettes, pourquoi pas en utilisant des eaux en bouteilles. De plus, les plantes apportent tout l'oxygène nécessaire. Et si tu veux du brassage, rien ne t'empêche de mettre une pompe.

Bien entendu, si tu utilises de l'eau en bouteille avec contrôle strict des paramètres + une pompe de brassage, le côté low-tech sera moindre, mais le bac sera toujours un bac sans filtre, et donc ce que certains appellent "aquarium naturel planté". A ce titre, il entre dans la case low-tech, puisque qu'un peu d'eau en bouteille et une pompe de brassage, ça reste peu par rapport à ce qui peut se faire en conventionnel.

Et je conclus par le fait qu'un bac low tech peut donc abriter des animaux délicats à maintenir et leur offrir une eau parfaite, puisque le terme "low-tech" englobe usuellement pas mal de choses, et ne se réduit pas à des bacs sales, sans entretien, où l'eau est verte, les plantes brodélliques, et les algues envahissantes. Wink

_________________
Scutariellas & bac communautaire low tech Captur13
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Ven 1 Sep 2017 - 9:51
Mea culpa
J'avoue ne pas avoir regardé en détail le contenu des deux liens mais je promets de le faire. J'adore découvrir de nouveaux centres d'intérêt et pouvoir en retirer quelque chose que je puisse mettre en pratique.
J'ai été maladroit en disant que "mes crevettes demandaient une eau claire, ventilée et de qualité", ce n'était pas du tout en opposition avec ce que vous faites. Je pensais plus "particulièrement claire, ...", quoi que je ne suis pas sûr que çà te convienne mieux :##27:
Les "Taïwan Bee", puisqu'il s'agit d'elles, demandent une filtration puissante accompagnée d'une injection d'air (filtre à effet venturi en ce qui me concerne) et d'une maintenance assidue car elles sont fragiles.
D'après le peu que j'ai lu :##21: la grosse différence du low tech viendrait de la filtration inexistante pour ce dernier. J'ai quand même du mal à concevoir que les plantes seraient plus efficaces qu'un filtre mécanique qui retient toutes les saletés présentes dans l'eau. Chaque semaine je nettoie les pré-filtres de mon 400L et ils sont bien saturés en déchets, organiques principalement, mais pas que. Je suppose que vous nettoyez le fond du bac régulièrement (déjections, nourriture, déchets organiques...).
Il m'est arrivé de voir des aquariums occuper la quasi totalité d'un appartement, le salon en était envahi, le propriétaire disait ne pas s'en occuper, qu'il pratiquait le low tech, il n'avait probablement pas le temps matériel de gérer des dizaines de bacs qui devaient aussi envahir les chambres. L'eau était verte et l'on ne voyait quasiment pas les habitants sauf quand ils s'approchaient de la vitre. Ma vision du low tech a probablement été scellée ce jour là. Mais cette personne là ne doit pas être la seule à considérer le low tech comme la manière de gérer un bac sans aucun entretien et sans suivi des paramètres de l'eau.
Voilou. :##27:
baba du 13
baba du 13
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 8148
Localisation : France
Emploi : Étudiant en médecine
Date d'inscription : 06/06/2012
https://encoreunaquarium.wordpress.com/2017/09/03/hippie-mon-mac

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Ven 1 Sep 2017 - 12:53
Je continue quelque peu la parenthèse.

@cory29 a écrit:la grosse différence du low tech viendrait de la filtration inexistante pour ce dernier. J'ai quand même du mal à concevoir que les plantes seraient plus efficaces qu'un filtre mécanique qui retient toutes les saletés présentes dans l'eau. Chaque semaine je nettoie les pré-filtres de mon 400L et ils sont bien saturés en déchets, organiques principalement, mais pas que. Je suppose que vous nettoyez le fond du bac régulièrement (déjections, nourriture, déchets organiques...).


Alors je développe un peu, je vais te spoiler en partie la lecture que je t'ai conseillée, mais c'est pas grave.

Dans un bac filtré, les déchets organiques qui polluent l'eau, sont d'abord sous forme d'ammoniac, et donc très toxiques. Toute l'eau passe dans le filtre, au travers des supports bactériens, et l'ammoniac est dégradé successivement en nitrites puis en nitrates, par les deux familles de bactéries : nitrosomonas et nitrobacter. C'est le cycle de l'azote. La filtration mécanique stoppe les déchets encore solides.

Ainsi, l'eau qui ressort du filtre est exempte d'ammoniac et de nitrites, qui sont deux substances très toxiques. Elle contient juste des nitrates, qui sont moins toxiques, et qui sont ensuite éliminés par les plantes et par les changements d'eau. En cela, le filtre est en quelque sorte producteur de nitrates. Il permet de "purifier" l'eau à grande échelle, puisque tant que la filtration est adaptée, et accompagnée de changements d'eau réguliers, peu importe la population du bac (sauf extrême), l'eau reste vivable pour la majorité de nos bestioles d'aquarium.

Cependant, de nombreuses expériences scientifiques, menées par Diana Walstad et/ou ses pairs, ont montré que les plantes de nos aquariums préfèrent l'ammoniac aux nitrates. En effet, il a été montré dans plusieurs contextes (je ne me rappelle pas exactement lesquels), que les plantes, en présence d'ammoniac et de nitrates, absorbaient d'abord tout l'ammoniac, avant de commencer à se nourrir de nitrates, faute de mieux. Car pour utiliser les nitrates, les plantes doivent les re-transformer en ammoniac.

Dans un bac non filtré, l'épuration de l'eau se base sur les plantes. Celles-ci se nourrissent directement des déchets azotés sous leur forme d'ammoniac, en les puisant dans le sol par leurs racines, et dans l'eau par leurs feuilles. Ce qui fait qu'il n'y a pas du tout de nitrites ni de nitrates dans l'eau, puisque l'ammoniac disparait directement. Dans un bac non filtré équilibré, les plantes utilisent pour vivre l'intégralité des déchets azotés. Donc l'eau n'est pas polluée. D'où le fait qu'en low-tech, les changements d'eau deviennent beaucoup moins importants, et ne sont plus indispensables à la bonne santé du bac.

Bien sur, les changements d'eau de temps en temps permettent le renouvellement d'une partie de l'eau, et évitent donc des carences, notamment pour les plantes, c'est pour cela que personnellement, j'en fais quelques fois.

Mais, si on ne regarde que les déchets toxiques, c'est à dire les déchets azotés, dus à la décomposition de la nourriture, des feuilles mortes, et des excréments, un bac non filtré devient autonome : ce sont les plantes qui épurent l'eau, en totalité.

Voilà pour la filtration biologique/chimique. La filtration mécanique n'est pas présente non plus sur un bac non filtré, mais elle n'est pas nécessaire. Même sur un bac filtré, la partie mécanique sert au confort de l'aquariophile, qui souhaite récupérer les "déchets" pour les sortir du bac. Cependant, en aquarium non filtré, les déchets se déposent sur le sol du bac, et constituent une sorte de "litière", qui profite aux poissons de fond, et à tous les détritivores, notamment les crevettes héhé ! Very Happy

Et chez moi, les eaux de mes 3 bacs sont très claires. Et les crevettes sont en très bonne santé (bon je ne maintiens pas de TWB, je te l'accorde).

Peut-être qu'une partie de la maintenance des TWB m'échappe, mais je ne vois pas en quoi des éléments organiques décomposés sur le sol ou même dans l'eau peuvent nuire à leur santé, tant que l'ammoniac qui s'en dégage est absorbé instantanément et en totalité par les plantes.

_________________
Scutariellas & bac communautaire low tech Captur13
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Ven 1 Sep 2017 - 14:28
Je vois que tu as des arguments !
Tu remontes dans mon estime d'au moins 20 cm  :##06:
Et tu ne fais pas de fautes...
@baba du 13 a écrit: Cependant, de nombreuses expériences scientifiques, menées par Diana Walstad et/ou ses pairs, ont montré que les plantes de nos aquariums préfèrent l'ammoniac aux nitrates. En effet, il a été montré dans plusieurs contextes (je ne me rappelle pas exactement lesquels), que les plantes, en présence d'ammoniac et de nitrates, absorbaient d'abord tout l'ammoniac, avant de commencer à se nourrir de nitrates, faute de mieux. Car pour utiliser les nitrates, les plantes doivent les re-transformer en ammoniac... Dans un bac non filtré, l'épuration de l'eau se base sur les plantes. Celles-ci se nourrissent directement des déchets azotés sous leur forme d'ammoniac, en les puisant dans le sol par leurs racines, et dans l'eau par leurs feuilles. Ce qui fait qu'il n'y a pas du tout de nitrites ni de nitrates dans l'eau, puisque l'ammoniac disparait directement...

L'idée est intéressante !
Il se trouve que je m'intéresse aussi à ce qui se passe dans le sol de mon potager, principalement avec l'azote, pour bien le nourrir en équilibrant les apports Azote/Carbone. Houlà, on s'éloigne vraiment là !

Bref, ce qui me gêne quand même dans ton paragraphe, c'est lorsque tu dis que les plantes absorbent en priorité l'ammoniac.

Extrait d'un article sur l'azote ammoniacal :
L'ammonium (NH4+) n'est absorbé directement par la culture qu'en faible quantité (sauf le riz qui peut absorber la totalité de ses besoins sous forme ammoniacale). Les racines doivent être proches de l'ammonium pour l'absorber. La majeure partie de l'ammonium est transformée en nitrate par les bactéries du sol.

Et sur l'azote nitrique :
Le nitrate (NO3-) est facilement absorbé par les plantes et est directement disponible. Il est mobile dans le sol et atteint rapidement la racine des plantes.
Il est important de noter que la quasi-totalité de l'azote dans le sol, qu'il soit appliqué sous forme organique, d'urée ou d'ammonium, est transformé en nitrate avant que les plantes ne l'assimilent.


Cà serait donc sous la forme nitrates que l'azote reste le plus assimilable.
baba du 13
baba du 13
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 8148
Localisation : France
Emploi : Étudiant en médecine
Date d'inscription : 06/06/2012
https://encoreunaquarium.wordpress.com/2017/09/03/hippie-mon-mac

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Ven 1 Sep 2017 - 15:20
@Cory29 a écrit:
@baba du 13 a écrit: Cependant, de nombreuses expériences scientifiques, menées par Diana Walstad et/ou ses pairs, ont montré que les plantes de nos aquariums préfèrent l'ammoniac aux nitrates. En effet, il a été montré dans plusieurs contextes (je ne me rappelle pas exactement lesquels), que les plantes, en présence d'ammoniac et de nitrates, absorbaient d'abord tout l'ammoniac, avant de commencer à se nourrir de nitrates, faute de mieux. Car pour utiliser les nitrates, les plantes doivent les re-transformer en ammoniac... Dans un bac non filtré, l'épuration de l'eau se base sur les plantes. Celles-ci se nourrissent directement des déchets azotés sous leur forme d'ammoniac, en les puisant dans le sol par leurs racines, et dans l'eau par leurs feuilles. Ce qui fait qu'il n'y a pas du tout de nitrites ni de nitrates dans l'eau, puisque l'ammoniac disparait directement...

L'idée est intéressante !
Il se trouve que je m'intéresse aussi à ce qui se passe dans le sol de mon potager, principalement avec l'azote, pour bien le nourrir en équilibrant les apports Azote/Carbone. Houlà, on s'éloigne vraiment là !

Bref, ce qui me gêne quand même dans ton paragraphe, c'est lorsque tu dis que les plantes absorbent en priorité l'ammoniac.

Extrait d'un article sur l'azote ammoniacal :
L'ammonium (NH4+) n'est absorbé directement par la culture qu'en faible quantité (sauf le riz qui peut absorber la totalité de ses besoins sous forme ammoniacale). Les racines doivent être proches de l'ammonium pour l'absorber. La majeure partie de l'ammonium est transformée en nitrate par les bactéries du sol.

Et sur l'azote nitrique :
Le nitrate (NO3-) est facilement absorbé par les plantes et est directement disponible. Il est mobile dans le sol et atteint rapidement la racine des plantes.
Il est important de noter que la quasi-totalité de l'azote dans le sol, qu'il soit appliqué sous forme organique, d'urée ou d'ammonium, est transformé en nitrate avant que les plantes ne l'assimilent.


Cà serait donc sous la forme nitrates que l'azote reste le plus assimilable.

Et bah alors là !

Ton extrait dit exactement le contraire de celui qui m'avait renseigné...
Je vais donc essayer de retrouver ma documentation, pour éclaircir tout ça.

Ce que je peux te dire dès maintenant :
- Les plantes aquatiques absorbent leurs nutriments en majorité par les feuilles dans l'eau, et non pas dans le sol.
- Dans un bac non filtré, le cycle de l'azote conventionnel existe de manière très minoritaire dans le sol, où s'établissent malgré tout les bactéries dénitrifiantes.

Au regard de ces éléments, on pourrait trouver la cohérence entre nos deux argumentaires.

EDIT : j'ai trouvé !

Tout d'abord, dans l'article que je t'avais indiqué, il est dit :

Dans un aquarium low-tech, ce cycle de l’azote est secondaire et cantonné au substrat ou il transforme une partie du mulm en engrais pour les plantes et en CO2. Une partie est même transformée en diazote comme dans les pierres vivantes en récifal. L’ammoniac présent dans l’eau est disponible directement aux plantes, qui le préfèrent aux nitrates et l'absorption par les feuilles. Elles en sont si gourmandes que l’ammoniac est indétectable dans l’eau. Les nitrites et les nitrates sont également indétectables, puisqu’ils ne sont pas produits de façon industrielle par le filtre.


https://www.aquachange.fr/forum_aquariophilie.php?espace=1&groupe=17&sujet=5198#.WallKsbpNp8

Scutariellas & bac communautaire low tech Captur14

http://www.aquaponie.biz/cycler-leau-de-son-systeme-aquaponique/

Mais l'article le plus complet, dont je tire mes explications c'est celui-ci :
--> http://aquariophilie-simplement.blogspot.fr/p/filtres-vs-plantes.html

_________________
Scutariellas & bac communautaire low tech Captur13
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Ven 1 Sep 2017 - 16:28
Bon, on se retrouve finalement. Il ne se passe pas tout à fait la même chose dans l'eau et sur terre.
Je vais regarder tout çà à tête reposée. Un nouvel os à ronger !

Tu nous excuses Satinaëe :##07:
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Dim 3 Sep 2017 - 12:40
Aucun problème ! C'est une bonne occaz' de grapiller plus d'info !

Je fais mon traitement aujourd'hui, en espérant que tout ce passe correctement !
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Dim 3 Sep 2017 - 17:40
Mon traitement au Punktol à commencé, 1 ml pour 10 L et si j'ai bien lu 1 changement de 50% à j1 puis à j2 ou j3 ou les deux ?
et une fois terminé, pompe + charbon actif pendant 24h ?

Merci !
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Lun 4 Sep 2017 - 12:29
Il y a quelques mois j'avais acheté des RC qui ont contracté assez vite des Vorticelles (Vorticella). Après avoir demandé conseil auprès de mon animalerie j'ai traité au Punktol red, il me semble que le Punktol "normal" était contre-indiqué avec des crevettes ou escargots je ne sais plus, c'est écrit sur la notice. Les crevettes atteintes ont été isolées mais sont toutes décédées malgré le traitement. Par contre le bac vide, traité lui aussi, a reçu depuis d'autres crevettes qui n'ont pas développé cette "maladie".
Je regarde la notice et c'est la même chose que toi, 50% de remplacement d'eau + 1ml pour 10l un jour sur deux pendant 15 jours.
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mer 6 Sep 2017 - 10:47
Oui il est déconseillé sur les crevettes et escargots mais j'ai lu à pas mal d'endroits sur internet que ça passe quand même, j'en suis au troisième jour (aucune perte chez les crecre et rien de visible chez les escargots non plus) les parasites on bien diminués surtout sur l'une des crevettes qui en avait pas mal mais il en reste encore..
Sur la notice il est écrit de recommencer le traitement à partir du 3eme jour, mon dilemme est de savoir si je les laisse tranquille disons 15 jours et je recommence ou je suis la notice ?

J'ai regardé un peu sur internet, mais je ne trouve rien quant au renouvellement du traitement et au bout de combien de temps etc..
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Mer 6 Sep 2017 - 11:43
Pour les points blancs sur ma notice c'est bien précisé tous les 2 jours jusqu'au 15ème jour.
Il ne faut jamais arrêter un traitement, va jusqu'au bout.
satinëe
satinëe
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Féminin Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : 69
Emploi : -
Date d'inscription : 21/03/2015

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Jeu 7 Sep 2017 - 12:13
Oui je comprends bien, mais ce ne sont pas des points blancs.. Sur la notice il est écrit pour tout autre parasite de recommencer le 3eme jour et sur internet je ne trouve pas grand chose concernant le traitement au punktol non plus..

Je vais le recommencer voir ce que ça donne !
Cory29
Cory29
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2406
Localisation : Finistère
Emploi : Retraité contrôle des populations (tueur à gages)
Date d'inscription : 18/05/2014

default Re: Scutariellas & bac communautaire low tech

le Jeu 7 Sep 2017 - 12:27
Autant pour moi j'ai confondu avec les points blancs de Koby.

Moi j'avais fais sur 15 jours, qui peut le plus peut le moins.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum