Aller en bas
Sylwingeï
Sylwingeï
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2448
Localisation : Yvelines
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 10/01/2015

default Poecilia wingeï les grandes lignes.

le Ven 21 Sep 2018 - 21:34
Bonjour à tous.

Avant de commencer dans l'article ces infos sont en grosse majorité issue de mes conclusions personnelles ainsi que de mes années d'élevage dans l'espèce. Je présenterais également brièvement le guppy dans son phénotype sauvage et l'hybride endler.

-Poecilia wingeï quézaco?
Ce petit vivipare assez mal connu connait un regain depuis 2008 avec l'arrivée de nombreux morphes dans le hobby s-il en existe quelques-uns créer par l'homme la grande totalité de ce poisson est souvent pêché tel quel dans son milieu sauvage.

Les deux principales populations sont celles de Cumana et de Campoma bien qu'il existe d'autres souches comme le rio de oro ou le Los Patos.
Résistant, reproducteur peu explosif, mâles calmes, maintenance en couple et adaptés aux petits aquariums ainsi que peu touché par les hormones de croissance ou la sélection à outrance en fait un poisson encore relativement accessible au débutant. Son seul vrai défaut sont prix qui peux aller jusqu'à 100€ ou plus pour des souches de prestige. Sachez néanmoins qu'un couple se négocie généralement entre 5 et 15€ ils sont toujours diffusés par couple. L'achat en magasin est plus que déconseillé malgré qu'indirectement c'est par ce moyen que j'ai fait il y a maintenant 10 ans l'acquisition de ma première souche sans même le savoir le red chest. Le début d'une belle aventure avec ce poisson.
Le moyen de s'en procurer dois se faire auprès d'éleveurs méfiance aux arnaques hélas on ne peux souvent que s'en remettre à l'éleveur et donc enquêter un peu sur lui et sa fiabilité. Par le moyen pro Iktus propose parfois quelques morphes ainsi qu'Aquaterra mais c'est peu au regard du nombre de morphes existants (plus de 200!!)  J'y reviendrais plus loin.

-Wingeï Guppy Endler's au final qui est-ce vraiment?
Actuellement je suis incapable de dire si ces trois espèces le sont vraiment ou non vu que j'ignore s-il existe réellement des publications scientifiques sérieuses sur le sujet ni même si dans ces 200 morphes connus il y a plusieurs espèces ou non. Séparer les 3 restant un peu de la supposition. Pour apporter une première piste voile un peu d'histoire que je tire du forum AFV tout est mis sous spoiler.
Spoiler:
Le professeur John Endler, spécialiste en génétique, a péché dans les années 60 des poissons dans une lagune, les a sélectionné en lignées pures, les a étudié, et ce sont des petits de ces poissons sélectionnés qu'il a offert à des amis aquariophiles. Ceux ci les ont offert à d'autres amis, et etc...

Très vite des hybridations furent faites avec du guppy d'élevage.

Il se trouve qu'on découvrira par la suite qu'Endler a péché ses poissons dans une zone d'hybrides naturels wingei/guppy.

L'endler's est donc ce poisson, un hybride d'ornement, maintes fois hybridé et sélectionné.


On peut comparer l'endler's à un autre vivipare similaire, le platy hawai... ce platy est un hybride de xypho et de platys, mais il a un "standard", on s'attend à ce qu'il ait des couleurs définies.
Quand au nom de ce poisson.

Le nom anglo-saxon de ce poisson est " endler's livebearer" ce qui signifie, le vivipare de endler. l'apostrophe 's signifie "de". Donc endler's est une abréviation qui veut dire "de Endler's" , le vivipare sous entendu.

Il faut donc écrire Endler's, avec une majuscule, pour le respect du au nom propre du professeur.

Dans la mesure ou ce poisson est un -hybride naturel, hyper sélectionné, rehybridé et resélectionné- on ne peut pas écrire poecilia endler's, ni poecilia sp endler's..... on dit juste "Endler's".



La soupe d'Endler's...

Depuis quelques temps maintenant, on trouve très fréquement de la "soupe d'Endler's" en animalerie. Pourquoi de la soupe ? Parce ce qu'on trouve dans les bacs des revendeurs sont bien éloignés de l'Endler's typique... Les poissons présentés sont franchement croisés avec des guppys d'ornement et ça ne ressemble plus du tout. :

En clair pour ceux qui ne veulent pas lire >>> endler = hybride entre Poecilia wingeï et Poecilia reticulata maintes-fois hybridés. Une souche semblerais exister qu'est la Los Patos 2002 et serait donc l'Endler's tel qui était à l'état sauvage je ne la connais pas personnellement donc je ne pourrais pas vous aider sur ce point.

Maintenant comment différencier? La rien n'est simple s-il existe un bref tableau sur les patrons de campoma il n'y a aucun tableau en ce qui concerne les cumanas et le tableau campoma datant de quelques années il n'est pas impossible que de nouveaux morphes existent. La dessus c'est un peu à vous de fréquenter les groupes adéquats malheureusement pour vous faire votre propre idée. Quelques pistes pouvant vous aider.
-Le wingeï est un micro-poisson pour le mâle. 25mm c'est déjà une grande taille pour le mâle de l'espèce en revanche les femelles peuvent aller jusqu'à 5cm et plus.
-Les femelles sont systématiquement ternes DEUX EXCEPTIONS que je connais les femelles du el-tigre peuvent avoir la dorsale noire plus ou moins vif chez le campoma numéro 8 ou yellow dorsal la queue peux être légèrement jaunâtre.
-Le mâle n'est pas un impulsif du gonope c'est d'ailleurs la raison du pourquoi c'est le seul vivipare ou presque qui peux se maintenir en couple sans réel problème.
-Les repros sont maîtrisables dans le sens ou que malgré la taille des femelles parfois surdimensionnées les portées dépassent très peu la dizaine de jeunes bien que mon record personnel est de 27 alevins d'un coup par une femelle âgée de red chest. On est loin des centaines d'alevins qu'est capable de lâcher un guppy domestiqué.

Voici les conseils d'achats que je peux donner.

-Regarder les souches existantes se fixer la ou les souches voulues. Regarder les nombreuses photos existantes.
-Prendre conseil auprès de personnes ayant un peu d'expérience.
-Ne pas acheter en magasin sauf si vous avez vraiment la certitude.
-Privilégier les bourses ou les groupes Facebook il en existe plusieurs. Ces poissons s'expédient très bien par la poste ce n'est pas le meilleur et c'est illégal mais c'est souvent un moyen pour se procurer certaines souches.
-Une vraie souche de wingeï se diffuse par couple évitez les offres trop alléchantes ou les ventes par trios.
-Ne pas acheter d'alevins sauf avec des adultes pour être certain de la "marchandise" et surtout séparer les alevins pour s'assurer que le patron des mâles correspond bien aux adultes.
-A ma connaissance le wingeï n'est connu que du Venezuela ailleurs il s'agit de guppys sauvages soit introduits ou originaux.

Bien entendu je conseille de prendre au minima deux couples (plus étant idéal) pour démarrer sa colonie et éviter un éventuel problème de consanguinité bien que cela fasse encore débat aujourd'hui.

Pour me prémunir de la question "y a t-il réellement deux espèces et un hybride?" Je vous répondrais que moi-même je ne puis en être certain bien que des guppys "sauvages" soient différents des wingeïs. Pour cela il faudrait séquencer les ADN de tout ça mais à 40€ le séquencage atomique pour un seul spécimen (sachant que dans une étude il en faut plusieurs) et qu'il existe des centaines de patrons je vous laisse imaginer l'argent que cela coûterais. En clair chacun à sa propre idée et le terme wingeï est simplement vu comme un terme pour séparer une origine géographique précise et non une espèce pour certains. Ne voulant pas me lancer dans ce genre de débat je n'ai pas de vraie réponse à apporter.

- Le Bac type pour Poecilia wingeï.
Etant d'un tempérament calme un 54L dans ses dimensions standard est parfait. Un sol neutre beaucoup de plantes un sol un peu bordélique et c'est un palace pour une colonie en devenir. 80L est mieux mais on peux très bien maintenir sur le long terme une colonie moyenne dans ce petit litrage.
Je déconseille la cohabitation avec d'autres poissons même ceux qui peuvent paraître inoffensifs comme les ancistrus ou les corydoras en effet c'est prouvé qu'ils peuvent manger les alevins autant par accident que de manière volontaire. D'autres microfish sont possibles comme les Galaxys mais cela dois se faire dans un plus gros volume comme ça été le cas chez moi ou Galaxy Boraras et wingeïs cohabitaient dans un bac de 300L le tout sans heurts ou de prédation.
Des crevettes sont envisageable à condition qu'elles trouvent assez de bazar et de mousse de java pour se soustraire à la vue des poissons si ces derniers s'en intéressent trop. Dans ce cas-ci il vaut mieux introduire les crevettes des mois à l'avance et laisser la population s'établir (et la flore pousser). Bien entendu une crevette c'est pas la pour faire le ménage donc nourriture la nuit pour elles au moment ou les wingeis eux dorment!
Le wingeï accepte autant l'eau du robinet qu'une eau osmosée ambrée (cela fait mieux ressortir les éclats) en été il ne crachera pas non plus sur une sortie en poubellarium les mâles n'en ressortent que plus beaux et plus vigoureux. Sa plage de température est entre 20 et 30 degrés 24-26 étant le mieux pour eux vu leurs origines (Venezuela). Il accepte aussi facilement le bac low tech non filtré.

-Nourriture.
Chez lui pas de chichi ce poisson accepte un peu tout et n'importe-quoi idéalement il faut une nourriture équilibré en verdure et en carné. Daphnies en proies vivantes ou très jeunes larves de moustiques granulés à vivipares et surtout un peu d'algues dans le bac. En effet, quelques algues ne nuisent nullement à la santé de l'aquarium et offrent une source de verdure aux poissons qu'ils prennent plaisir à brouter.

-Sensibilité.
Comme tout les vivipares il est sujet à certaines maladies comme le ver rouge les points blancs. Si une hygiène minimum est respectée on évite généralement ce genre de cas. Tout individu suspect doit immédiatement être mis en quarantaine par sûreté (un 20L suffit amplement). En revanche, il tolère extrêmement mal les chocs de paramètres ou de température. Si leurs eau est froide vous ne leurs ferez que du mal en voulant la réchauffer rapidement. Conclusion il faut souvent les acclimater pareil que les crevettes à savoir un long et pénible goutte-à-goutte. Certains ne le font pas sans problème mais c'est une sécurité que je ne trépasse pas surtout lorsque le colis à pris le froid. Il arrive également que les mâles se blessent bien que ce genre de cas est très rare il faudra traiter le spécimen avec un médicament adapté en quarantaine comme le mélafix.

-Les choses à éviter.
-Mélanger les patrons.
Même si mélanger des patrons de campoma permet d'avoir plusieurs coloris dans le bac le risque est qu'un patron finisse par supplanter les autres au fil des générations et c'est comme ça que certains patrons deviennent introuvables. Conclusion pour un soucis de préservation des souches il vaut mieux élever chaque patron à part il convient donc de bien les choisir car il n'est pas possible d'entasser des centaines d'aquariums chez soi. Le mélange de différentes zones géographiques (ex cumana et campoma) est clairement à éviter!!!!
-Contaminer les souches.
Cela se vaut surtout chez des éleveurs qui ont des dizaines de souches un alevin accroché à une plante à l'épuisette ou autre et c'est comme ça qu'une souche se fait polluer génétiquement. Conclusion faîtes très attention ce genre de cas arrive et la souche devient souvent bonne à jeter.
-Le mettre en bac communautaire.
Cela reste un poisson relativement calme et peux vite surtout chez les mâles devenir des proies ou des objets de défouloirs pour les autres habitants.
-Laisser un ratio déséquilibré.
Sans aller à la paranoïa si le nombre de femelles est inférieur aux mâles il peux être parfois nécessaire d'élaguer la population de mâles pour laisser les femelles respirer. Soit en les donnant ou en procédant à leurs euthanasie. Cela permet aussi éventuellement d'écarter des mâles un peu trop éloignés du patron de base.
-Relancer une souche à partir de femelles vierges.
Risqué cela est à faire en cas d'unique recours et ce genre de procédé se veux très strict (femelles qui n'a jamais eu de petits et même origine.) certains désapprouvant la méthode. Il vaut mieux réaliser cela dans un bac à part en prenant des mâles de la colonie à reconstruire et de regarder le patron des jeunes mâles au moment de l'apparition des couleurs.

-Existe t-il des guppys sauvages?
Oui il en existe (nos régions d'outre-mer en sont truffés bien qu'à la base il s'agit d'individus introduit par l'homme) le rio tefe étant l'un des plus connus que voici en photo. En seconde une souche dont je ne peux hélas pas certifier l'origine qui serait du "Trinidad and tobago" la encore je manque hélas d'informations sur le sujet concernant l"'origine exacte du guppy bien que ses bastions originaux seraient le Nord du Brésil Trinité et Tobago La Guyane et le Vénézuéla le Vénézuéla pouvant se vérifier suite aux origines de l'Endler's. Le Rio Tefe ou le bleu du Rorota malgré leurs situation géographiques seraient issus d'une introduction volontaire.
Poecilia wingeï les grandes lignes. 624a2710
Poecilia wingeï les grandes lignes. 624a2810

Leurs maintenance est similaires aux wingeïs à condition d'offrir un bac un peu plus grand et un ratio de plusieurs femelles pour un mâle. Haute résistance comparé à du guppy d'animalerie.
Quelques souches de P wingeï.
Ceci n'est qu'un échantillon des nombreuses souches existantes.

Cumana rainbow.
Poecilia wingeï les grandes lignes. 624a2811

Red chest
Poecilia wingeï les grandes lignes. 624a2711

Cumana el-silverrado
Poecilia wingeï les grandes lignes. El-sil10

Campoma el-tigre 2011
Poecilia wingeï les grandes lignes. El-tig10

Campoma 25
Poecilia wingeï les grandes lignes. 624a2812

J'espère que ce maigre article vous aura plus Wink
Koby9833
Koby9833
Conseillère
Conseillère
Féminin Nombre de messages : 2657
Age : 100
Localisation : Yvelines
Emploi : Sur la chaise devant l'aquarium
Date d'inscription : 04/04/2017

default Re: Poecilia wingeï les grandes lignes.

le Ven 21 Sep 2018 - 23:27
Merci, très intéressant article.

Si j'ai bien compris ton spoiler, les wingeïs et les guppys sont deux espèces différentes ? Et l'endler's est un hybride entre wingeïs et guppys, c'est ça ?
Sylwingeï
Sylwingeï
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2448
Localisation : Yvelines
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 10/01/2015

default Re: Poecilia wingeï les grandes lignes.

le Lun 24 Sep 2018 - 22:00
En théorie oui en pratique je pense que l'on manque un peu d'articles scientifiques sur la question pour en apporter une réponse claire. Chez les papillons je sais que les deux hybridres connus en france (Lysandra polonus et Erebia serotina) ,n'engendrent que des mâles qui ne pourraient se reproduire mais les organes des papillons sont bien plus complexes que le gonopode d'un poecilia qui reste très primitif.
misterwhite
misterwhite
Membre : Régulier
Membre : Régulier
Masculin Nombre de messages : 220
Localisation : macon
Emploi : platrier
Date d'inscription : 15/11/2017

default Re: Poecilia wingeï les grandes lignes.

le Mar 2 Oct 2018 - 20:26
Très intéressant, le guppy est souvent présenté comme "le poisson pour débutant" mais je le trouve passionnant et d'une beauté incroyable. Merci de m'avoir permis d'en apprendre plus sur eux. ##08
Je compte ajouter 1 femelle endler a mes deux mâles guppy normaux, peut être que je garderai quelques alevins quand les guppy achetés en animalerie mourront, ce qui a mon avis ne va pas tarder vu la taille de certains il doit leur rester quelques mois.


Dernière édition par misterwhite le Dim 7 Oct 2018 - 23:22, édité 2 fois
cucumix
cucumix
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 803
Localisation : Royan
Emploi : Mature Hostile
Date d'inscription : 02/01/2015
http://www.1coup2mains.com/

default Re: Poecilia wingeï les grandes lignes.

le Mar 2 Oct 2018 - 20:35
Tu dis que les poecilia de la lagune Los Patos sont des Enfler et donc un hybride naturel ?
Ils m'ont toujours été présenté (par les éleveurs et par l'AFV à qui j'avais demandé des précisions) comme une souche de wingei...
En même temps :
Association France Vivipares a écrit:aujourd'hui hormis pour quelques poissons qui sont diffusé au sein de l'asso, il n'y a plus vraiment de donnée digne de ce nom qui mérite d'être transmise. Tout au plus peut-on dire que tel ou tel patron de coloration correspond à tel ou tel poisson provenant de tel ou tel endroit.
Sylwingeï
Sylwingeï
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 2448
Localisation : Yvelines
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 10/01/2015

default Re: Poecilia wingeï les grandes lignes.

le Dim 7 Oct 2018 - 19:45
C'est ce que j'avais lu sur ce même post je crois en plus. la laguna de los patos était une zone d'hybridation naturelle après le 2002 est-il cet hybride inchangé ayant 0 photos à son sujet je ne pourrais jamais en être sur le red chest que je croyais toujours être issu de cette lagune serait en fait un cumana ce qui ruine complètement la crédibilité de cette souche "hybride".

En clair il ne sera jamais possible de l'affirmer ou l'infirmer pour l'instant.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum