Partagez
Aller en bas
avatar
lambda0
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 695
Age : 52
Localisation : Lille
Emploi : opticien ébéniste
Date d'inscription : 26/09/2014

default Question théorique à propos du fer

le Mer 10 Oct 2018 - 13:00
Bonjour

J'ai lu plusieurs fois que les bactéries des systèmes de filtration étaient d'importantes consommatrices de fer (affirmation lue dans des discussions - sans référence ni explication, ce n'était pas le sujet principal). Et donc ce fer pourrait manquer aux plantes, nécessitant d'en rajouter en engrais.
Pourtant, ce fer ne disparait pas de l'aquarium.
Est-il converti en une forme non assimilable par les plantes, ou non soluble ?
Quelle est la réaction chimique précise ?

Dans un sol riche, en condition anaérobie, il y a des bactéries qui transforment le fer d'une forme non soluble en ions Fe++, solubles et assimilables par les plantes.
Est-ce une sorte de réaction inverse qui se produit dans un filtre, en condition aérobie ?
S'il y avait une production de fer non soluble, ça se verrait, non ?

Des explications ou références sur la question ?
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 672
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: Question théorique à propos du fer

le Sam 13 Oct 2018 - 1:08
N'ayant pas la réponse mais trouvant la question intéressante, j'ai voulu faire des recherches mais je n'ai pas terminé. En fait ma première question était pourquoi plus les bactéries du filtres que celles du sol?

Dans les engrais, le fer est présent sous forme de fer 2+ avec un chélateur pour le garder le plus longtemps possible sous cette forme. En effet le fer 2+ est très soluble dans l'eau et facilement absorbé par les plantes, alors que le fer 3+ est beaucoup moins soluble mais comme tu l'expliques au dessus pourra tout de même être absorbé par la plante mais devra être réduit avant. Donc pour moi le principe est que quite à apporter du fer aux plantes, autant mettre la forme la plus facilement assimilable, même si une fois oxydé en fer 3+ il pourra tout de même être absorbé par la plante après réduction. Après je n'ai aucune idée des différence de vitesse d'assimilation. Mais logiquement si le fer est sous forme non soluble, il faut déjà que le précipité parvienne jusqu'au racines de la plantes pour être réduit.

J'ai trouvé ce rapport de Tom Barr, je n'ai pas eu le temps de le lire et c'est assez dense, peut-être qu'il y a les réponses à tes questions : https://barrreport.com/barr-report-resources/old-newsletters/BarrReportApril2006.pdf
avatar
lambda0
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 695
Age : 52
Localisation : Lille
Emploi : opticien ébéniste
Date d'inscription : 26/09/2014

default Re: Question théorique à propos du fer

le Sam 13 Oct 2018 - 8:10

Merci de t'intéresser à la question, je ne savais pas trop dans quelle direction chercher.
Je vais déjà lire ce rapport.

Pour ce qui est de la réduction du fer par des bactéries anaérobies dans le sol, il y a un paragraphe à ce sujet dans "Ecology of the planted aquarium", p66
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 672
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: Question théorique à propos du fer

le Sam 13 Oct 2018 - 8:56
Ok je vais regarder j'ai acheté le livre et commencé à le lire mais il est resté au boulot ce sera pour la semaine prochaine.
avatar
lambda0
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 695
Age : 52
Localisation : Lille
Emploi : opticien ébéniste
Date d'inscription : 26/09/2014

default Re: Question théorique à propos du fer

le Sam 13 Oct 2018 - 17:43
Le paragraphe n'est pas très long en fait. La réaction au niveau du sol, due à des bactéries anaérobies est :
Fe(OH)3 + 3 H+ + e- -> Fe++ + 3 H2O

On retrouve confirmation de cela dans ton document, en bas de page 8, c'est bien l'activité bactérienne anaérobie qui est responsable de l'essentiel de la réduction du fer éventuellement présent dans le sol en forme Fe++.
Et inversement, en environnement aérobie, il y a des bactéries qui oxydent le fer (et un filtre est justement conçu pour favoriser le développement de bactéries aérobies...).
Cette oxydation par les bactéries est décrite en page 15, et il y a une explication énergétique à l'appétit de certaines bactéries pour le fer.
Dans certaines conditions, il parait bien y avoir formation d'un précipité, ce serait donc du fer qui devient inaccessible aux plantes, et ne pourrait redevenir accessible quasiment que par réduction bactérienne en condition anaérobie.
Si ce sont bien ces bactéries oxydantes qui sont présentes dans les filtres (?), on ne serait pas très loin d'une explication.
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 672
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: Question théorique à propos du fer

le Lun 15 Oct 2018 - 18:44
Tout ce que tu dis me semble effectivement cohérent. Et c'est pour cela que les engrais liquides sont sous forme chelatés, pour éviter la capture par les bactéries qui oxyderaient le fer II. A l'inverse dans le sol le fer III est accessible via réduction par des bactéries anaérobies ou par les racines.
Dans son exemple où il estime les apports, il en déduit que l'absorption majoritaire se fait via les racines mais si je ne me trompe pas la plante qu'il prend en exemple (Aponogeton elongatus) absorbe majoritairement les nutriments par les racines. Dans ce cas il y aura peu d'influence des rédactions d'oxydation ou de réduction qui pourrait avoir lieu en aérobie dans l'eau. Pour notre problématique il aurait été plus intéressant d'avoir un exemple sur une plante absorbant majoritairement par les feuilles en faisant varier les niveaux d'oxygène et pH. De plus les hypothèses s'appuient sur celles de Liebig, donc probablement issue de culture émergées. mais qu'en est-il des cultures immergées, peut-on s'attendre à retrouver au niveau des feuilles le même mécanisme de réduction qu'au niveau des racines ?
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum