Aller en bas
avatar
Jacinto37
Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Masculin Nombre de messages : 10
Age : 31
Localisation : Tours
Emploi : FC employé
Date d'inscription : 05/09/2019

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Jeu 12 Sep 2019 - 20:27
Ah ok ##06 ##06
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Lun 16 Sep 2019 - 8:29
Salut, content d'avoir de tes nouvelles et désolé pour ces problèmes d'algues, quelle plaie!
Moi je pense que c'est toujours une histoire de CO2 et vu la taille de ton bac ça ne m'étonnerait pas qu'il soit (trop) difficile à distribuer. Déjà dans le mien je suis obligé de mettre des quantités énormes. Je viens de découvrir le mode slow motion de mon téléphone et j'ai pu avec celui-ci compter le nombre de bulle par seconde que j'injecte avec le JBL ProFlora direct, je suis à environ 15 sur le compteur du proflora! J'aimerai vraiment diminuer mais pour le moment je n'y arrive pas.
L'ajout d'engrais a augmenté la vitesse de croissance des plantes, donc leurs besoins en CO2. Tu te retrouves avec plus de masse végétale donc là aussi les besoins sont augmentés et en plus avec les chaleurs du mois d'août la quantité de CO2 dissout a probablement diminué.
J'avais posé la question à Dennis Wong sur advancedplantedtank et il expliquait effectivement que le CO2 il fallait soir ne pas en mettre soit optimiser l'injection à fond avec de grosses quantités et que les intermédiaires pouvaient conduire à des problèmes dues à des fluctuations importantes du taux de CO2.

Et si tu essayes de baisser l'éclairage? Quite à remonter plus tard une fois que les algues seront parties.

Pour les phosphates et les GSA j'ai pu l'observer, c'est un peu comme le CO2, il faut monter assez haut pour qu'elles disparaissent complément, je devais injecter 0,7 ppm/jour (5 ppm/semaine) pour que les points verts disparaissent complètement.

Sur mon bac je tente d'arrêter complément les apports en macro (nitrate et phosphate), il y a des plantes qui n'aiment pas vraiment mais sur d'autres j'ai de plus belles couleurs. Et ça pousse moins vite effectivement. J'espère réussir à avoir des plantes en bonnes santé à la fin , en consommant moins de CO2. Certains y arrivent pourquoi pas nous. J'ajouterai quand même des boulettes d'engrais dans le sol de temps en temps comme je le faisais.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Mer 18 Sep 2019 - 7:27
Le CO2 est peut être la cause, je ne pourrais pas te dire à combien de bulles/seconde je suis, j'avais pas pensé au slow motion.
Après malgré tous les bulles les plus fine passe partout, enfin elles suivent la façade en plongeant et finissent par remonter au centre vers le fond.
Il faudrait que je fasse un profil pH pour être sur de tous ça mais.... Pas de ph mètre, ni vraiment le temps pour le moment.
Et puis pour être au top, il faudrait que j'ai une deuxième pompe, avec un deuxième diffuseur, mais après ça passe plus trop dans mon meuble. ^^

Pour le phosphates, je vais resté sur 0 ajout, les GSA ne se développent plus donc parfait et la corn de cerf n'aime pas non plus.
Par contre je dois quand même rajouter un peu de N sinon les plantes à pousse rapide stagne et dépérissent, bon c'est pas ouf, je rajoute 10ppm sur une semaine pour le moment.
J'avais des boulette dennerle qui traînaient, j'en ai mis à certains endroit pour voir si il y avait une différence, je ne sais pas combien de temps ça met à agir mais rien pour le moment.

Pour les filementeuses, la baisse d'éclairage marche mais seulement si je baisse beaucoup, et les plantes en souffre aussi.
Le truc que j'ai trouvé, c'est de leur enlever les endroits qu'elles aiment, en gros sur les branches et sur les cailloux en bas devant. Du coup j'attaque par les branches, je les ai brûlé au easy carbo et j'y ai fixé des riccia, ça avait marché sur une, elles perdent le support et ne se développe plus.

Pour les cailloux en dessous, c'est plus dur, j'ai pleins de petites anubia, il faudrait soit que je les enlève pour mettre autre chose soit une autre solution que je n'ai pas. Mais j'y réfléchis.

Bon j'ai des pistes à creuser, merci Alex. Wink

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Jeu 19 Sep 2019 - 8:28
C'est jamais pratique de faire les profils pH, on est bloqué chez soit en ce moment. C'est pour ça que je cherche un pH mètre avec fonction d'enregistrement de l'évolution du pH pendant la journée mais je n'en trouve pas ou alors ça coûte bonbon.
Quoi qu'il en soit c'est difficile, depuis que j'ai ajouté la chihiros WRGB j'ai un éclairage vraiment fort et je vois bien que le CO2 n'est pas optimal malgré ce que j'injecte . Il faudrait que je mette plus, brasser plus pour rester à l'équilibre et ne pas gazer les poissons. Ou baisser l'éclairage mais c'est vrai que c'est adictif même si mes rotala ne sont toujours pas rouges, elles ont pris une belle couleur cuivrée.

C'est marrant car ici on doit passer pour des fadas du CO2 mais l'autre jour je suis tombé sur ce post sur ukaps : https://www.ukaps.org/forum/threads/co2-used-database-needs-your-data.53615/
Ils récapitulent leur conso de CO2, eh bah on est soft à côté : il y a du 6,3 kg consomme en 14j! Ou 22 kg en 45 j...
Pour les conso ça me paraît normal, c'est logique que les bacs consomment plus d'azote que le reste, c'est mon bac qui est bizarre en nécessitant plus de PO4 que de NO3. Je ne connais pas les boulettes Dennerle, il y a des NPK dedans?
Pour l'éclairage, tu eclaires combien de temps? Tu peux être jouer sur la durée aussi, repasser à 6-7 heures si tu éclaires plus longtemps.
Bon courage j'espère que ça va s'arranger, peut être aussi avec la chaleur qui a baissé.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Jeu 19 Sep 2019 - 21:01
Effectivement les ph-mètre digne de ce nom c'est abusé, au même pris on on un truc de labo convenable...

Sans avoir les moments de carences si il y a, ce qui m'embête c'est qu'avec la dose que je met, ça bulle à peine 1h après le début de l'éclairage. Et ça ne s'arrête pas de la journée.

Et pour le moment je suis que à 7h de lumière, comme le salon est très lumineux avec des fenêtres côté ouest pas loin j'ose pas trop monter encore.
D'où le désordre du CO2, peut être que les fenêtres aident pas. Mais pas d'autres solution.

Pour tes rotala, si elles prennent une couleur cuivre, peut être qu'avec un peu plus de pousse ça va rougir, je sais que les miennes, elles se colorent que à partir de 6-7 cm, mais jamais plus court.

Pour ton post je vais allé voir ça. 22kg en 45 jours, il a une usine à CO2 comme voisin ? ^^

Pour les boulette dennerle (en %) :
- 0,08 azote
- 0,04 phosphates
- 0,61 fer
- 0,61 potassium
- 0,0023 manganèse
- 0,12 calcium
- 0,18 magnésium

Pour ton bac c'est vrai que la demande de PO4 est folle, tu nourris pas tes poissons pour devoir en apporter autant en engrais ? 😇

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Jeu 19 Sep 2019 - 23:17
C'est peut-être ça pour le CO2 si c'est le cas ça devrait s'améliorer avec automne hiver qui arrivent.
Non les miennes sont assez hautes il y en a qui touche la surface de l'eau.
L'autre jour je suis tombé sur ça : https://www.reddit.com/r/PlantedTank/comments/d05rpv/the_final_shot_of_my_total_mountain_tank/
Je lui ai demandé combien il injectant de CO2, il m'a dit qu'il montait jusqu'à ce que le drop shaker soit jaune et qu'ensuite il en rajoutait encore un peu pour atteindre un niveau juste en dessous de celui où les poissons pipent en surface. Encore un bourrin quoi Smile.

Pour les boulettes ça semble peu pour l'azote, les flourish tabs son à 0,28 % en comparaison.

J'ai arrêté les phosphates en ce moment ! Bon évidemment pas mal de plantes ont la varicelle (GSA), je vais voir si avec le temps elles finissent par s'adapter. En tout cas ça pousse beaucoup moins vite.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Ven 20 Sep 2019 - 7:20
Pour les GSA, c'est chiant mais du coup ce que je comprend pas trop, c'est que dans ton bac elles disparaissent avec beaucoup de phosphates alors que dans le miens elles disparaissent quand je n'en met pas.
Il doit y avoir un autre facteur qui les fait apparaître.
Tu mets combien en fer et potassium ?

Pour les boulette sûrement, mais elles était la depuis.... Longtemps, du coup j'ai voulu essayé, je ne m'en était jamais servi. Mais je me tâte à essayé de me faire mes propres boulettes. Faudrait que je trouve la motiv.

Pour mon bac et la lumière, si ça vient des fenêtres je verrais sous peu, je vais pas tarder à rentrer mes orchidée et elles vont être collé au bac sur le côté le plus exposé, donc à voir.

Pour le CO2, faut peut être vraiment y allé enfaîte, j'ai l'impression de faire dans la demie mesure du coup. ^^

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Ven 20 Sep 2019 - 8:27
J'ai l'impression que ce sont les fluctuations qui provoquent indirectement des algues, tu ne mets aucun PO4 les plantes s'habituent à en avoir très peu, tu en mets à foison elles ont ce qu'il leur faut tout au long de la journée et tu mets un niveau intermédiaire : elles s'habituent à un certain niveau, programment leurs enzymes en fonction mais finalement ce niveau change et cela les obligent à reprogrammer leurs enzymes, si c'est quasi permanent elles ne poussent pas correctement et cela provoque des GSA.
Il y a aussi le CO2 qui joue un rôle dedans , probablement que selon le niveau il est plus ou moins le facteur limitant la croissance par rapport au GSA, on met les PO4 le CO2 est initialement le facteur limitant puis avec leur consommation c'est les PO4 qui deviennent limitant et là aussi les plantes souffrent.
Peut être aussi que je me plante complet et que ça n'a rien à voir avec tout ça Smile. C'est des hypothèses qui me viennent en tête d'après ce que j'ai pu lire. Mais je ne suis pas agronome.
En milieu aérien le CO2 n'est pas limitant et tu le sais mieux que moi avec la DSM les plantes poussent beaucoup plus facilement qu'en immergé si le taux d'humidité est bien régulé. C'est pour cela que je pense que dire que 95% des problèmes de croissance des plantes/problème d'algue en aquarium viennent du CO2, ça semble assez cohérent. Après le dire est une chose, le résoudre en une autre.

Pour les boulettes, ça pourrait être pas mal effectivement. Sinon sur advancedplantedtank , Dennis Wong utilise les engrais osmocote qu'il inséré directement dans le sol. Avec un paquet, je pense que tu en as pour toute une vie d'aquariophilie.

Le CO2 c'est clairement ça, j'ai moi il y avait vraiment une sorte de niveau seuil, comme tu l'avais décrit avec ton éclairage et le rougissement des plantes, un on/off, quand j'étais en dessous je n'arrêtais pas de me battre avec les algues pinceaux et les plantes qui de temps à autre déperissaient en masse et passé ce seuil du jour au lendemain plus d'algues pinceaux. Ça n'a pas tout résolu (les GSA notamment) mais ça a bien progressé. Le soucis c'est qu'il faut vraiment être présent le jour où on fait les ajustements pour voir le comportement des poissons.
Et il faut pouvoir assumer les recharges fréquentes. Je me suis toujours dit qu'un jour je me ferais un grand bac (180cm), si je ne trouve pas de technique pour diminuer la conso en CO2 je crois qu'il sera sans injection.
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Ven 20 Sep 2019 - 8:48
Tiens j'ai oublié de te répondre pour les engrais, en ce moment je ne mets plus grand chose, 2 mL/jour de profito (ça fait environ 0,15 ppm de fer par semaine), du magnésium (j'avoue que je ne sais plus combien, j'ai fait le calcul par rapport à mon eau du robinet pour les remonter par rapport au Ça et avoir un rapport Ça/Mg de 4/1) et du potassium sous forme poudre de K2SO4 pour ajouter 8 ppm semaine. Pour le coup je ne dois pas avoir une grosse conso en potassium car je n'ai jamais eu de carence manifeste à ce niveau, j'en mettais 15ppm/semaine avant et j'ai baissé pour faciliter la dilution de mes poudres et les plantes sont ok.
Après par rapport à ma ferti plus riche d'avant, les plantes sont globalement moins belles mais inversement ont de plus belles couleurs et certaines poussent même mieux. J'ai même une plante qui pousse sortie de nulle part, que je n'ai jamais planté, il faudra que je fasse une photo d'ailleurs je penche pour une rotala verte.
D'ailleurs pour discriminer les carences liées au CO2 des autres nutriments, les plantes de surface sont top pour ça, je ne sais pas si tu en utilises. Comme elles ont accès au CO2 en illimité et sont proches de la lumière, si elles poussent mal, c'est forcément un probleme de nutriment. J'en ai toujours 2-3 pieds. Et d'ailleurs en ce moment elles ne sont pas au top.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Ven 20 Sep 2019 - 17:59
Un bac de 180 de long ? C'est un beau projet. C'est pour quand ?!?!?!?!

Pour le CO2 je me dis à force que le top serait un réacteur pour vraiment tous dissoudre, éviter les remous en surfaces mais avec des skimmer quand même et mettre une praybar dans le fond du bac en plus de deux voir 3 sortie de pompe pour être vraiment uniforme partout.

Enfin il faudrait un bac percé et une tuyauterie pvc pour plus de simplicité et surtout une partie technique bien caché, et dommage que les filtre externe ne se fasse qu'en 2000L/h max...
Pour mon 400 le top serait 4000L/h mais j'ai pas la place de mettre une deuxième pompe. ^^

Pour les GSA c'est vrai que les plantes sont très adaptable, ce qui pourrait effectivement expliquer tout s doses de PO4. C'est vraiment à creuser mais compliqué à mettre en œuvre, il faudrait doser chaque enzyme, hormones et nutriment au seins de la plantes.... Dur à faire. ^^

Les plantes de surface j'en ai, enfin plus en ce moment, je les ai viré pour voir, des salvinia natans, et c'est vrai que ça pousse à une vitesse, si je laisse 10% de la surface, en une semaine elle me recouvre tous... D'où leur absence pour voir. ^^

En DSM c'est vrai que je n'ai pas encore assez de recul pour avoir les facteurs limitant, même si j'ai fais quelques essais cet été.
J'ai mis dans un bac dehors des alternanthera dans différent substrat (tourbe, terreau, ada et terre de jardin), bon il y a pas photo, le terreau c'est monstrueux, la tourbe c'est pas mal, la terre de jardin (assez argileuse chez moi) c'est moyen et le ada sèche trop vite pour avoir un truc viable, j'ai pas eu vraiment le temps d'avoir de retour avec le pot ada.
Les plantes était moins coloré que sous éclairage artificiel mais une pousse plus rapide.
Bref dans nos sol il doit manquer un truc qui et pour le coup un vrai facteur limitant. La première chose qui me viens en tête c'est la vie du sol (bacterie ou mycorise...) mais dur de l'avoir en immergé.


_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Ven 20 Sep 2019 - 20:05
Pas pour tout de suite pour le 180, ce sera le jour où je serai en maison car en appart je n'ai pas de garantie sur la résistance du sol (et je préfère prendre les escaliers pour aller voir le voisin du dessous Smile).
Pour toutes idées tu trouveras plein de réponse sur le journal de zeus ici : https://www.ukaps.org/forum/threads/olympus-is-calling-maxspect-xf330-trouble-fixed-excellent-after-sales-service.43046/
Il y a pour le coup une vraie usine sous son bac et il détaille tout, il a même fait des schémas.
Pour le CO2 il utilise le JBL ProFlora et a mis derrière une sorte de mini filtre vide qui fait office de réacteur. Tout est dissout.
J'avais cassé mon JBL ProFlora et pendant 1 mois j'injectais mon CO2 en direct dans le filtre, comme toi je pensais que ça allait améliorer la distribution , surtout qu'il n'y avait plus la résistance de la membrane du JBL qui pouvait faire varier le débit mais finalement rien de spectaculaire , à part le fait qu'il n'y ait plus de micro bulle dans l'eau mais pas vraiment d'effet sur les plantes.
Et pour le filtre il a le fluval fx6, il n'est pas loin de répondre à ta demande car il débite à 3500 L/h.

c'est bon signe pour tes plantes de surface ça veut dire que la ferti va bien.
Merci pour tes retours sur la DSM c'est intéressant. les différences que tu énoncés, c'est en terme de vitesse de pousse ou de qualité ?
Mais de toute façon ça paraît logique qui vient un facteur limitant dans ses sols et c'est bien normal, si on apporte une tonne de nutriments et avec un éclairage fort on voit bien que sans ajouter la plainte de CO2 c'est les algues assurées. Vendre des éclairage fort, pas de souci mais s'ils mettent une tonne de nutriments dans le sol, on serait tous condamné à mettre autant de CO2. Et s'ils commencent à dire que les bouteilles de 500 grammes sont à changer tous les 3 jours ou qu'il faut avoir une bouteille de 22 kg sous son bac qui peut faire plein de dégâts en explosant et à recharger tous les trois mois, ce serait tout de suite moins vendeur. donc je pense que le taux de nutriments présents dans les sols est tout de même adapté à une pousse raisonnable des plantes et un apport modéré en CO2. Après moi si ça pousse lentement mais bien ça me va.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Sam 21 Sep 2019 - 10:39
Effectivement ce zeus ne dois pas payé les factures d'électricité. XP
Son montage est monstrueux, mais pour le coup, ce serait plus simple d'avoir une petite pièce pour toute sa tuyauterie, ça doit être pas facile de s'y retrouver.
La dose de CO2 est aussi et encore bien supérieur à ce que je met.
J'ai limite honte d'avoir ma bouteille de 10kg depuis.... Trop longtemps. 😇

J'avais jamais vu cette pompe (la fluval), si j'avais su avant de mettre mon bac en eau, j'ai mis des renfort dans le meuble et cette pompe ne passerait pas...

Pour les plantes dehors, le terreau c'est le top en terme de qualité et pousse. Les plantes étaient charnu, solide et en pleine forme.
La tourbe il y avait une bonne pousse mais les tiges étaient un peu plus frêle.
La terre de jardin à du un peu les étouffé (terre assez argileuse), ça poussait moyen et pas beau.
Le ada c'est pas mal, mais pas pour de l'extérieur, dehors tous sèche trop vite, par contre sous éclairage artificiel c'est le mieux que j'ai trouvé pour le moment, c'est comme le terreau en extérieur.

Pour ce qui est du côté commercial, forcément qu'on ne dis pas au gens que pour ça marche ça coûte chère.
Déjà que c'est pas donné, si en plus on leur dis qu'il faut qu'il repaye presque pareil tous les mois...
Cest presque des dealeurs, ils attendent qu'on deviennent dépendant avant de nous prendre nos sous. ^^

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Dim 22 Sep 2019 - 14:50
Oui effectivement on sent bien que le budget n'est pas un critère limitant.
Après sa méthode fonctionne, l'avantage je pense est qu'elle est vraiment robuste et marche pour tous les types de plantes. Un bac comme ça de rester stable pendant de nombreuses années à mon avis mais, contrairement à des bacs où le CO2 et la filtration sont un peu plus "juste" (juste par rapport aux 6 kg 5 de CO2 consommé en 1 mois Smile) et qui peuvent plus facilement être déséquilibré. Mais effectivement c'est très coûteux et chronophage.

Oui fluval est moins populaire chez nous que JBL ou eheim mais apparemment ils font de bons produits.
J'avais hésité à prendre ce filtre mais pour mon 240 litres c'est un peu trop monstrueux je crois.

Merci c'est intéressant, surtout que le ADA est facilement 5 fois plus cher que du terreau.

Oui c'est exactement ça et après on est tellement accro qu'on est obligé d'acheter Smile. Après c'est la passion aussi et comme toute passion c'est toujours le dernier niveau d'exigence qui coûte le plus, c'est parce qu'on veut une belle gazonnante régulière avec des plantes bien rouges pour bien trancher avec les vertes mais sinon si on baisse nos critères d'exigence et qu'on se contente de plantes plus facile les méthodes low tech ou équivalent sont beaucoup moins coûteuse et fonctionnent bien.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Dim 22 Sep 2019 - 19:46
Effectivement avec un gros budjet ça facilite le tout. Je me serait même offert les services d'une personne assez patiente pour enlever les algues à la pince à épiler. 😇

Pour la marque fluval, il ont l'air de faire de bon produit, en tout cas il y a de bon retour.

Mais je me pose la question à ne mettre qu'une pompe de remonté avec juste une cartouche de filtration façon osmoseur mais avec du perlon ou de la mousse bleu.
Ça me permettrait d'avoir un gros débit sans changer de ma méthode de filtration actuelle.
Mais le bruit me fait un peu peur.

Apres les plantes que j'ai essayé dans différents substrat n'étaient pas destiné à finir en eau avec leur substrat. Je n'oserais pas mettre du terreau en aquarium.
C'était à la base pour essayé de faire des graines. Bon c'était pas très fructueux, surtout à partir du moment où le chien a essayé de goûter....

Pour ce qui est de l'objectif et des exigences qu'on s'impose c'est vrai. Mais le plus dur c'est de ne pas essayé de faire ce qu'on trouve le plus joli. ^^

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Lun 23 Sep 2019 - 18:08
Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris pour le filtre, en gros tu voudrais faire une décantation externe?

Après pour le brassage j'ai ajouté une pompe en plus de mon filtre et de mon skimmer. Le filtre puissant ça permet effectivement de n'avoir rien en plus dans le bac mais sinon un filtre plus faible avec une pompe interne font le même jobs (on perd juste en volume de filtration vu que ce volume va toujours de paire avec la puissance).
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Lun 23 Sep 2019 - 19:39
Mon soucis c'est que je ne veux rien dans le bac. Après je ne vois que ça et ça m'obsède. 😇

C'est pas vraiment une décantation que je voudrais faire.

Enfaîte ma pompe jbl est vide de toute masse, il n'y a rien dedans qui freine l'eau, juste un bout de perlon que je change toutes les semaines qui sert surtout à protéger le rotor. Un peu à la façon du lowtech avec les pompe de brassage sauf que c'est en dehors du bac.
Enfaîte depuis l'autre version du 400L j'avais tous viré, ça me fatiguais un peu toutes ces cochonneries qui pouvaient s'accumuler.
Puis avec toutes les réflexions que tu m'avais apporté, la charge organique qui aiderait les algues et tous, j'ai tous viré et du coup je trouve le résultat plus propre et plus simple à gérer, et je ne sais pas si ça vient de la ou pas, mais à part les filamenteuses, j'ai l'impression d'avoir moins d'algues.
Puis en terme de bacteries, la pompe n'a pas l'air de faire la différence.

Du coup comme je trouve que j'ai un manque de volume brassé, je me demande si une grosse pompe de remonté (mais pas une pompe immergée) ne ferait pas tout aussi bien le travail.
Il y aurait quand même un aspect filtration avec pareil, un bout de perlon mis dans un filtre à sable domestique (photo en lien en bas, ce sera plus parlant).

En gros l'eau passerai dans un jbl ProFlora Direct, puis ce filtre à sable remplie de perlon, puis dans la pompe, puis ensuite mon chauffage externe et retournerais dans le bac.

Ca serait comme une pompe externe mais en plus compact vu l'utilisation que j'en ai, avec un plus gros débit et surtout ça passerait très facilement dans mon meuble.

Avec un petit système de robinet le perlon serait plus facile à changer que dans ma pompe actuelle.
Mais du coup ce qui me fais peur c'est le bruit. ^^"

Enfin ce n'est qu'une réflexion pour le moment. Si tu as un avis sur la question, positif ou négatif d'ailleurs, je suis preneur. Ça m'apportera toujours à réfléchir. Wink


Le filtre en question dans le quel je mettrais le perlon.
400L dry start method 2eme volet - Page 6 Metabo-Filtre-%C3%A0-Eau-%C3%A0-Sable-Pr%C3%A9-filtre-Pompe

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Mer 25 Sep 2019 - 0:24
Ça me paraît pas mal du tout et tu ajouterais ce genre de pompe si j'ai bien compris? https://www.zoanthus.fr/pompes-a-eau/2722-eheim-universel-3400-pompe-a-eau-3400-l-h-4011708121795.html
Ton système me fait penser aux filtres oase, qui ont une partie préfiltre qu'on peut retirer facilement :
https://www.aquaplante.fr/51525-thickbox_default/oase-biomaster-thermo-600.jpg
Mais les plus gros filtres oases ont un débit de 1200 L/h de mémoire pas plus.
Après ce que je me demande dans ton montage c'est si tu n'as pas intérêt à faire un Y entre le filtre et la pompe supplémentaire : les mettre chacun sur des tuyaux différents qui se rejoingnent plutôt que les garder en ligne à la suite?

C'est vrai que chez moi le filtre est plein mais à part le premier étage avec mousses, je n'y touche pas. C'est sûr que je dois perdre en débit par rapport au tien. Et c'est vrai aussi que je ai jamais vu de différence à plus ou moins nettoyer un filtre, en tout quand j'ai eu des soucis ce n'est pas le nettoyage seule qui a permis de le régler. Mais ça aide quand même. Sur mon lido 120 où il y a bien moins de débit, quand les crypto ont fondu, j'ai dû ramasser les feuilles au fond du bac alors qu'avec un filtre comme celui ci + skimmer, ça ramasse tous les gros déchets. Et d'un autre côté ça marche bien comme ça, faut dire aussi que mon bac est plus petit que le tien et que j'ai aussi une pompe de brassage de 800 L/h en plus.
Bref tout ça pour dire que j'avoue que je ne me suis pas vraiment penché sur les optimisations de mon filtre.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Mer 25 Sep 2019 - 7:19
Oui ce style de pompe la. Mais je ne mettrais pas les pompe en série, enfaîte mon filtre externe actuel ne serait plus la. Il serait totalement remplacé par la pompe de remonté.

Si après j'ai ça en tête, c'est pour ces filamenteuses, si la répartition du CO2 peut être meilleur avec un plus gros brassage, je suis preneur, il faudra aussi que je travail sur l'optimisation, mais si je pouvais éviter de mettre 6kg par semaines....
Ça limiterait aussi les zone morte, par ce que je pense que sur le fond du bac, le courant est inexistant, je ne peux pas y passer la main à cause des plantes. Donc avec plus de débit il y en aurait peut être un petit.

Les pompes oase mon un peu inspiré c'est vrai.
En plus de la charge organique dont tu parlais.

Avant de tous virer, j'arrivais a avoir un petit cm de limon au fon de ma pompe en seulement quelques semaines, sans parler des ceramique qui étaient toujours dans un sale état, et j'imagine que ça n'aidait sûrement pas à tous mes soucis.

J'ai au moins l'impression d'être gagnant pour le moment. ^^

Mais bon ça n'est qu'une idée. À voir à quoi j'aboutie. Et si en plus j'arrivais à mettre un ph mètre en ligne aussi...
Jaurais presque tous ce que je veux. ^^

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 915
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Jeu 26 Sep 2019 - 21:17
Du coup si tu ne veux pas la mettre en série le débit de celle que je t'ai proposée qui est d'ailleurs le maximum je crois pour cette série serait à suivre.
C'est dur quand même je trouve de mesurer les réels impacts de changement de débit, avec un bac ouvert le niveau d'eau n'est jamais exactement à la même hauteur et selon l'encrassement de filtre ça peut également varier.
C'est vrai que ton idée j'ai l'impression que personne ne l'a réellement tenté mais ça ne me paraît pas une mauvaise idée. c'est comme tout je pense que les gens suivent achète tes filtres en se disant que ça fonctionne bien avec. C'est toujours dur de savoir sur un beau bac ce qui fait réellement la différence, au départ je mettais des tonnes d'engrais dans le mien et finalement je m'aperçois qu'en en mettant peu ça fonctionne aussi.
Allé tu vas nous trouver un nouveau système de circulation optimal pour bac planté Smile.
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Accro
Membre : Accro
Masculin Nombre de messages : 936
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: 400L dry start method 2eme volet

le Ven 27 Sep 2019 - 8:50
C'est vrai que la perte de débit est dur à voir.
Mais si je n'ai qu'un petit filtre à sable remplis de perlon, comme c'est transparent, je pourrais vite voir si c'est sale.
Après il y a l'encrassement des tuyaux, mais ça doit être minime.

Mais il y a aussi la pompe en elle même, il faut que je trouve un modèle assez fiable et puissant, mais avec une consommation énergétique acceptable. Pas un truc de 100w quoi.
Et puis si vraiment j'ai des doutes, je peux toujours essayé de trouver un debitmetre. Ça pousserait un peu le vice, peu être trop loin.
Faut que je gratte.

Pour l'optimisation, déjà avec un brassage plus gros, ce serait plus homogène, de la à dire optimal je sais pas.
Après comme ça me ferait faire pas mal de coude dans les tuyau, je vais forcément perdre en débit.

La question des engrais me trotte aussi dans la tête. J'ai revu un peu à la baisse aussi pour voir, mais surtout des proportions différentes, je teste et je ferais mon retour après.

En tous cas merci pour les éléments de réflexion. Wink

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum