Aller en bas
avatar
microcox
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 73
Localisation : AVIGNON
Emploi : Chercheur
Date d'inscription : 05/02/2019

default Démarrage dry start et dénivelé

le Mer 6 Fév 2019 - 16:03
Salut à tous,

Je prévois de lancer un aquascape "moutain" dans mon 90L. Mon modèle de base est celui de Roman Holba appelé "Nádhera" - désolé, je ne peu pas encore poster images ou liens mais vous pouvez le trouver sur google en tapant Nádhera - Aquascaper Roman Holba.
Et je pense le planter d'Hemianthus cuba, parce qu'elle me réussit jusque là dans d'autres bacs (ça pousse même un peu trop lol).

Et donc j'envisage de lancer ce bac en dry start (une première pour moi) car ce type d'aquascape et de plante s'y prête bien.
Ma question : est-ce que le fort dénivelé de ce paysage va poser problème pour un dry start ? De ce que j'ai lu, je retire qu'il est important en dry start de maintenir une humidité du substrat qui remonte à peu près au niveau des racines. Hors, avec un fort dénivelé soit le haut de la montagne est à sec, soit le bas est noyé. Comment faire ?
Alternativement, plutôt que de regarder le niveau du susbtrat mouillé je pourrais maintenir une atmosphère humide en permanence, mais là il y a risque de moisissure et je n'ai pas vue de règles précises sur le niveau d'humidité à maintenir ou la fréquence d'aération.

J'envisage d'humidifer l'aquarium avec un brumisateur pour chambre de bébé car j'en ai un sous la main (j'ai un modèle badabulle que vous pouvez trouver sur amazon facilement si vous êtes curieux, encore une fois désolé je ne peux pas mettre de liens). Ca semble bien pratique, mais j'ai peur que ça humidifie de trop... Peut-être le mettre sur minuteur, mais là encore, comment savoir ce qui est trop et pas assez ?

J'ai hâte d'avoir des retours d'expérience de ceux qui ont déjà testé !


Thomas
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 647
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Mer 6 Fév 2019 - 18:15
Pour le dénivelé et l'humidité du sol, ne te fais pas de soucis.
Pour bien imbibé ton sol tu peux remplir le bac jusqu'au niveau max du sol. Et vider ensuite pour démarrer ta DSM.

Bon forcément si tu as du sable de Loire ou gravier comme substrat c'est dur à imbibé...

Après pour le brumisateur je ne pense pas que ça fasse l'affaire. C'est un brouillard, ça rend l'air humide mais ça n'arrose pas. Préfère un petit pulvérisateur à main au moins 2 fois par jour.

Pour la moisissure, tu pourra rien y faire. À la limite de la bouillir bordelaise suivant ta population futur.

Après pour que tes plantes ne sèche pas trop, fait attention à la température, plus elle est fraîche (20-23 degrés c'est le top) moins les plantes bruleront.


_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
avatar
Jerem623
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 128
Age : 30
Localisation : Bordeaux
Emploi : Astronaute
Date d'inscription : 09/11/2015

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Jeu 7 Fév 2019 - 8:51
http://www.forumaquario.org/t133789-400l-dry-start-method-2eme-volet

Je te conseilles de faire un tour sur ce sujet, on a pas mal parler de cette méthode Wink
Kaptain Igloo
Kaptain Igloo
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 121
Localisation : Asnieres
Emploi : Domaine privé
Date d'inscription : 17/12/2018
https://www.instagram.com/aqua000pictures/?hl=fr

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Jeu 7 Fév 2019 - 9:30
Hello,
Je suis plutôt de l'avis Yann vialle au sujet du brumisateur, pour ma part j'ai utilisé 2/3 fois par jour un pulvérisateur à pompe tout simple et pas cher ( https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/pulverisateur-a-gachette-hps1-5l-c-1-5-l-e1400969152 )
De mémoire il me semble que l'humidité était autour de 65/70%

Sinon, pour avoir une méthode très détaillée du dry start (celle que j'ai suivi)  je te conseille ce site : http://www.b-aqua.com/pages/Art_prat_DSM.aspx

_________________
Mon bac :
Démarrage dry start et dénivelé 96cd7410
=> mise en place et suivi ICI
Instagram
avatar
microcox
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 73
Localisation : AVIGNON
Emploi : Chercheur
Date d'inscription : 05/02/2019

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Jeu 7 Fév 2019 - 17:18
@Yann vialle a écrit:Pour le dénivelé et l'humidité du sol, ne te fais pas de soucis.
Pour bien imbibé ton sol tu peux remplir le bac jusqu'au niveau max du sol. Et vider ensuite pour démarrer ta DSM.

Bon forcément si tu as du sable de Loire ou gravier comme substrat c'est dur à imbibé...

Après pour le brumisateur je ne pense pas que ça fasse l'affaire. C'est un brouillard, ça rend l'air humide mais ça n'arrose pas. Préfère un petit pulvérisateur à main au moins 2 fois par jour.

Pour la moisissure, tu pourra rien y faire. À la limite de la bouillir bordelaise suivant ta population futur.

Après pour que tes plantes ne sèche pas trop, fait attention à la température, plus elle est fraîche (20-23 degrés c'est le top) moins les plantes bruleront.


Merci ! Ca sera en full amazonia (plus un peu de pouzollane sous le relief). Bon ben ça me rassure bien sur la faisabilité.
Du coup la moisissure pour toi c'est un passage obligé si je comprends bien ? C'est un peu inquiétant :-p Et si oui, tu conseilles quand même le dry start ?

@Jerem623 a écrit:

Je te conseilles de faire un tour sur ce sujet, on a pas mal parler de cette méthode Wink

Effectivement beau thread, merci je ne l'avais pas vu ! On apprend plein de trucs Bad)



@Kaptain Igloo a écrit:Hello,
Je suis plutôt de l'avis Yann vialle au sujet du brumisateur, pour ma part j'ai utilisé 2/3 fois par jour un pulvérisateur à pompe tout simple et pas cher ( )
De mémoire il me semble que l'humidité était autour de 65/70%

Sinon, pour avoir une méthode très détaillée du dry start (celle que j'ai suivi)  je te conseille ce site :

Merci ! Le taux d'humidité va me donner un ordre de grandeur à viser. Et je vais de ce pas consulter le site que tu me conseilles.

D'une manière générale, vous conseillez le dry start ? D'un côté ça a l'air simple, de l'autre ça a l'air de foirer souvent quand même...
Kaptain Igloo
Kaptain Igloo
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 121
Localisation : Asnieres
Emploi : Domaine privé
Date d'inscription : 17/12/2018
https://www.instagram.com/aqua000pictures/?hl=fr

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Jeu 7 Fév 2019 - 17:23
Perso je n'ai qu'une expérience, mais ça s'est très bien passé, sans aucune difficulté. (juste faire attention à ça : substrat toujours imbibé mais jamais sous l'eau)
Les plantes ont bien pris racine et à la mise en eau j'avais du coup déjà pas mal de plantes en pleine forme. (et qui ne se sont pas retrouvées à la surface 5min après...)

Je le referai sans hésiter.


_________________
Mon bac :
Démarrage dry start et dénivelé 96cd7410
=> mise en place et suivi ICI
Instagram
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 647
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Jeu 7 Fév 2019 - 19:52
Désolé pour le pavé qui va suivre.

Disons que la DSM il faut être patient. Plus tu laissera longtemps sans eau plus tes plantes vont être fortes.

Si j'ai bien compris, tu vas faire un sorte de montagne, du coup seulement de gros cailloux qui pointent au centre et du substrat tout autour qui fera un dénivelé. Le tout planté seulement d'hemianthus ?

Si oui, n'hésite pas immerger tout le substrat quelques minutes pour bien le détremper. Vide ton bac de son eau puis commence ta plantation.
Pour l'hemianthus, rien de plus simple, tu enfonces bien les touffes, les racines doivent être enterrés et aucune pousse de doit être dressé, toutes doivent être plaqués sur le substrat.

Tu dis vouloir mettre de la pouzzolane en sous couche, si ton sol est voué à être entièrement recouvert d'hemianthus n'hésite pas non plus à mettre de gros bout à ras le substrat. Les racines iront bien s'agripper et les plantes seront solidement tenu.

Perso pour avoir fait une DSM avec que de l'hemianthus, elle est bien moins chiante qu'en eau. Le plus dur c'est l'acclimatation, elle a tendance à sécher si pas assez enfoncé. Mais une fois parti c'est du chien-dent. Elle pourra même te permettre un oublie de brumisation si elle est en forme.
Et soit patient. Attend qu'elle est presque tous recouvert. Suivant la quantité que tu mettras et la taille du bac ça peut allé de 1 à 3 mois. Mais la patience paye, tu apprendras à connaître ta plante différemment.

Si au début, certaines touffes n'ont pas survécu à l'acclimatation, tu pourra ensuite bouturer celles qui ont le plus grossi pour combler les trous.

Question moisissures, c'est un passage obligé surtout avec les racines.
Si tu n'as que des cailloux et du substrat, il y a peu de chances que tu en ais. Enlève les plantes qui meurent au cas où.

Je te conseillais la bouillie bordelaise, mais seulement si tu ne comptes pas mettre de crustacé et d'escargot.

Si tu compte mettre d'autre plantes, c'est comme l'hemianthus, racines enfoncés et tiges couchés sur le substrat, chaque nœud fera potentiellement des racines et de nouvelles tiges. Donc à partir de 3-4 bris tu peux faire un buisson.


Je viens de te prendre deux photos de mon bac en cour de DSM.

La première c'est une photo de Rotala wallichii. Il y avait 8-12 brins à la base, je te laisse compter combien il y en a maintenant.

Démarrage dry start et dénivelé 1549565361-dsc-0136

La deuxième photo c'est des Pogostemon erectus. Pareil 8-10 brins au début, la différence c'est que j'ai déjà bouturé celle là. On vois bien le développement racinaire.

Démarrage dry start et dénivelé 1549565358-dsc-0137

Petit commentaire sur ce qu'on peux voir sur les photos : il y a trop d'eau, je siphonne tous les soirs (pas encore fait), normalement il faudrait que l'eau ne se vois pas.
Mais comme je ne suis pas là la journée et que ma brumisation est automatique (pompe à diaphragme et buses) ça rajoute environ 2,5L par jours. Et j'en pâti un peu, j'ai un bon développement de ciano.

Bref je parle trop. Si tu as d'autre question, n'hésite pas.

_________________
Instagram : https://www.instagram.com/planted__life/
avatar
Jerem623
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 128
Age : 30
Localisation : Bordeaux
Emploi : Astronaute
Date d'inscription : 09/11/2015

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Ven 8 Fév 2019 - 8:25
Ha non non tu ne parles pas trop c'est très intéressant. Je sens que mon prochain Dry Start sera nettement meilleur ! Je retiens notamment le siphonnage qui semble être une des clés. Par contre, le coup d'apparition de la ciano m'aurait fait flipper ! Tu parles de bouilli bordelaise, ok ça doit régler le problème mais j'aurais beaucoup de mal imaginer mettre du vivant dans le bac après ça ! Super les photos sont très parlante, t'en as d'autres ? ^^ Hésite pas à les glisser dans ton sujet Wink
avatar
microcox
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 73
Localisation : AVIGNON
Emploi : Chercheur
Date d'inscription : 05/02/2019

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Ven 8 Fév 2019 - 10:45
@Yann vialle a écrit:Désolé pour le pavé qui va suivre.

Disons que la DSM il faut être patient. Plus tu laissera longtemps sans eau plus tes plantes vont être fortes.

Si j'ai bien compris, tu vas faire un sorte de montagne, du coup seulement de gros cailloux qui pointent au centre et du substrat tout autour qui fera un dénivelé. Le tout planté seulement d'hemianthus ?

Si oui, n'hésite pas immerger tout le substrat quelques minutes pour bien le détremper. Vide ton bac de son eau puis commence ta plantation.
Pour l'hemianthus, rien de plus simple, tu enfonces bien les touffes, les racines doivent être enterrés et aucune pousse de doit être dressé, toutes doivent être plaqués sur le substrat.

Tu dis vouloir mettre de la pouzzolane en sous couche, si ton sol est voué à être entièrement recouvert d'hemianthus n'hésite pas non plus à mettre de gros bout à ras le substrat. Les racines iront bien s'agripper et les plantes seront solidement tenu.

Perso pour avoir fait une DSM avec que de l'hemianthus, elle est bien moins chiante qu'en eau. Le plus dur c'est l'acclimatation, elle a tendance à sécher si pas assez enfoncé. Mais une fois parti c'est du chien-dent. Elle pourra même te permettre un oublie de brumisation si elle est en forme.
Et soit patient. Attend qu'elle est presque tous recouvert. Suivant la quantité que tu mettras et la taille du bac ça peut allé de 1 à 3 mois. Mais la patience paye, tu apprendras à connaître ta plante différemment.

Si au début, certaines touffes n'ont pas survécu à l'acclimatation, tu pourra ensuite bouturer celles qui ont le plus grossi pour combler les trous.

Question moisissures, c'est un passage obligé surtout avec les racines.
Si tu n'as que des cailloux et du substrat, il y a peu de chances que tu en ais. Enlève les plantes qui meurent au cas où.

Je te conseillais la bouillie bordelaise, mais seulement si tu ne comptes pas mettre de crustacé et d'escargot.

Si tu compte mettre d'autre plantes, c'est comme l'hemianthus, racines enfoncés et tiges couchés sur le substrat, chaque nœud fera potentiellement des racines et de nouvelles tiges. Donc à partir de 3-4 bris tu peux faire un buisson.


Je viens de te prendre deux photos de mon bac en cour de DSM.

La première c'est une photo de Rotala wallichii. Il y avait 8-12 brins à la base, je te laisse compter combien il y en a maintenant.

Démarrage dry start et dénivelé 1549565361-dsc-0136

La deuxième photo c'est des Pogostemon erectus. Pareil 8-10 brins au début, la différence c'est que j'ai déjà bouturé celle là. On vois bien le développement racinaire.

Démarrage dry start et dénivelé 1549565358-dsc-0137

Petit commentaire sur ce qu'on peux voir sur les photos : il y a trop d'eau, je siphonne tous les soirs (pas encore fait), normalement il faudrait que l'eau ne se vois pas.
Mais comme je ne suis pas là la journée et que ma brumisation est automatique (pompe à diaphragme et buses) ça rajoute environ 2,5L par jours. Et j'en pâti un peu, j'ai un bon développement de ciano.

Bref je parle trop. Si tu as d'autre question, n'hésite pas.

Super, merci Yann. Il est très instructif ton "pavé" et bien rassurant sur la faisabilité aussi. Par contre je suis assez étonné de la durée que tu indiques. 1 à 3 mois c'est à peu près équivalent à ce qu'il faut pour un bac en eau. Je pensais qu'on gagnait plus en rapidité de pousse. Du coup l'intérêt principal c'est d'éviter les problèmes de démarrage, algues et pic de nitrites ? Bon et puis c'est moins fatiguant de pulvériser que de faire les nombreux changements d'eau du début (quoique, si il faut siphonner quand même...).
Rhâh, c'est difficile de prendre des décisions ^^
Yann vialle
Yann vialle
Membre : Habitué
Membre : Habitué
Masculin Nombre de messages : 647
Localisation : Valence
Emploi : Chimiste
Date d'inscription : 07/09/2017

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Ven 8 Fév 2019 - 10:58
Pour la bouilli bordelaise oui, il faut savoir doser finement et être très localisé. Mais je recommande pas trop si on est pas sur.

Pour la ciano, il a cerpofor aerocol. Super efficace et pas toxique pour le reste. Mais à faire juste avant la mise en eau. Attention au dosage aussi.

Et oui c'est la même durer qu'un démarrage classiques mais avec des plantes bien plus simple à faire développer. On a pas les algue et les déracinement à gérer. 😉
avatar
microcox
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Masculin Nombre de messages : 73
Localisation : AVIGNON
Emploi : Chercheur
Date d'inscription : 05/02/2019

default Re: Démarrage dry start et dénivelé

le Ven 8 Fév 2019 - 11:04
Oui je crois que je vais tenter, ne serait-ce que pour en faire l'expérience ^^

Pour la bouillie bordelaise, je n'ai évidemment jamais tenté en aquarium mais je ne recommande pas non plus. C'est essentiellement du cuivre, qui est très toxique pour les invertébrés et est très rémanent dans le sol (il n'existe pratiquement aucun organisme qui le dégrade). Donc y'a de grandes chances que ça tue la moindre crevette que vous mettrez dans le bac pendant un sacré bout de temps après la mise en eau.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum