Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €

Aller en bas
Maïwenn
Maïwenn
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Féminin Nombre de messages : 48
Localisation : Bordeaux
Emploi : Oui
Date d'inscription : 01/01/2023

default Diffusion de CO2, question pratique.

Ven 6 Jan 2023 - 5:55
Bonjour à tous,

Je voudrais avoir vos retours quant à l'utilisation du CO2 en aquariophilie, plus exactement sur un point particulier à savoir le brassage, le maintien d'un bon taux de CO2 et l'oxygénation de l'eau, le tout dans des bacs très plantés. Je connais bien la théorie et ai testé différentes approches par le passé, toujours en utilisant une électrovanne :

- Limiter au maximum le brassage de l'eau et compter sur la production d'oxygène de la journée pour que les poissons aient de quoi respirer la nuit. Cela a mal fonctionné avec mes Mélanos. Aucun souci de respiration en journée, pas de nitrites (évidemment), soucis en fin de nuit et même, à 2 reprises, la perte de poissons. Phénomène accentué l'été... et qui a disparu avec l'apport d'O2. J'en ai conclu, une fois encore dans des bacs très plantés et avec poissons, que la nuit il pouvait y avoir un manque d'oxygène, ce qui est intellectuellement logique par ailleurs. L'observation des comportements des poissons en fin de nuit ne laissait guère de doutes de toute façon, de même que le changement dès qu'il y avait oxygénation, y compris en urgence.
- Augmenter le brassage de l'eau avec un remous de surface. Plus de souci d'oxygénation (ce qui valide un peu plus encore l'hypothèse au dessus) mais une grande difficulté à maintenir un taux de CO2 satisfaisant.
- J'en étais arrivé à 2 systèmes fonctionnant bien : soit un oxydator soit une pompe à air diffusant 1/4 d'heure toutes les deux heures la nuit.

J'ai repris l'aquariophilie depuis quelques semaines et en arrive à des constats assez similaires :
- Pas de remous dans mon 60 litres (un Nanocube Dennerle), diffusion de 20 bulles/minute (système JBL avec le réacteur interne du kit), taux de CO2 d'un petit 15mg/l... ce qui me semble peu d'ailleurs en tenant compte du volume du bac et de l'absence de perte. Est-ce lié à la croissance très rapide des plantes, à autre chose ? Cela suffit pour obtenir une croissance rapide des plantes mais je me serais attendu soit à devoir diffuser moins soit à un taux plus proche de 30mg/l en lisant les taux de diffusion d'autres aquariophiles dans des bacs de 200l et plus.
- Remous minimal lié au réglage du rejet : impossibilité de maintenir même 10 mg/l de CO2
Les données sont vérifiées et par tests gouttes (je sais faire et en utilise de bons) et par le test permanent... et par l'observation des plantes qui bullent beaucoup lorsque mon taux de CO2 est suffisant.
Pour l'instant pas de souci notable avec les poissons mais, en revanche, constitution d'un film sur l'eau lié à l'absence de brassage en surface... et crainte qu'à un moment ou à un autre ne se reproduise ce que j'avais connu précédemment. Je peux évidemment reprendre ce que je faisais précédemment (bulleur et programmateur) ou diffuser 3 à 5 fois plus de CO2 et brasser un peu...mais je suppose que vous devez avoir des solutions plus optimales dans vos bacs.

Comment faites-vous pour concilier diffusion de CO2 en quantité raisonnable et oxygénation de l'eau la nuit lorsque vous avez des bacs très plantés avec une densité de population de poissons n'étant pas très, très faible ?

Bonne journée !
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 2887
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Ven 6 Jan 2023 - 18:07
Hello,

Un article intéressant sur le sujet : https://www.2hraquarist.com/blogs/choosing-co2-why/how-to-push-the-limits-of-co2-safely
(D'ailleurs si tu ne connaissais pas ce site je te le recommande tu trouveras plein d'éléments intéressants sur pas mal de thématiques, c'est vraiment la bible du bac planté).
Donc la réponse est un peu contre intuitive au premier abord : il faut garder un certain niveau de remous en surface, quitte à perdre du CO2. Cela favorise justement l'équilibre de la concentration et permet également de maintenir une bonne concentration en oxygène même la nuit.
En complément, ADA sur ces bacs relève chaque nuit ses sorties de cannes de filtre pour provoquer un fort brassage en surface. Ça peut être fastidieux et il ne faut pas oublier, sinon une petite pompe de brassage supplémentaire sur un minuteur peut remplir cette tâche.
Maïwenn
Maïwenn
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Féminin Nombre de messages : 48
Localisation : Bordeaux
Emploi : Oui
Date d'inscription : 01/01/2023

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Sam 7 Jan 2023 - 7:52
Bonjour !

C'est en lisant cet article que j'avais tenté de modifier le rejet de mon filtre en créant un très léger brassage... et que j'ai vite renoncé suite à l'effondrement de mon taux de CO2 dans l'eau et au ralentissement net de la croissance des plantes (plus de bulles d'oxygène alors qu'avant et depuis elles sont très nombreuses). Dans le principe cet article est très convaincant mais, en pratique, si je devais viser cette approche dans mon bac je ferais une consommation de CO2 considérable. Je reste d'ailleurs fort étonnée de devoir diffuser tant de bulles par litres pour peiner à dépasser 10mg/l, c'est plus que dans mon ancien 300l.

À partir de ce que j'ai observé je comprends que ADA modifie chaque nuit ses réglages car il semble plus efficace de faire varier les paramètres au fil des heures que de tenter une optimisation H24. Après je ne sais pas ce qui serait le plus efficace et le mieux esthétiquement sur un petit bac entre ce que je faisais auparavant sur de plus grands bacs (pompe à air quelques minutes/nuit) ou pompe de brassage. Le premier a le mérite de proposer une surface d'échange considérable (surtout si petites bulles et bac assez profond) sans trop agiter la surface, le second réduit le risque d'un film en surface.

Merci aussi pour m'avoir incitée à découvrir les autres articles de ce site, c'est passionnant !
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 2887
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Mar 10 Jan 2023 - 8:17
Hello,
Ça je te crois volontier. Là aussi tout est à lier à la méthode. Dennis Wong (du site APT) utilisé des éclairages forts et une ferti relativement riche pour faire pousser des plantes exigeantes et avoir le max de couleurs. De facto, cela passe par une diffusion importante de CO2 et sans ce brassage de surface, rendrait l'équilibre impossible à trouver.
Maintenant avec un éclairage faible /modéré, et une ferti peu gourmande la demande en CO2 est bien moindre et un taux plus faible et fluctuant peut passer.
Donc dans ton cas si ça fonctionne bien comme ça, effectivement il vaut mieux modifier la configuration du brassage juste pour la nuit.
Les pompes à air, intrinsèquement, ne sont pas efficace pour oxygéner un bac puisque leur mouvement va aller vers le haut et ne force pas réellement la dissolution dans l'eau, contrairement à une pompe de brassage en surface, avec des remous qui vont forcer la dissolution de l'oxygène dans l'eau et, si elle est assez puissante et comme montré sur le lien au dessus, vont envoyer l'oxygène vers les couches les plus profondes du bac.
Maintenant avec de fines bulles et en positionnant bien le diffuseur d'une pompe à air (comme un diffuseur de CO2 finalement) par rapport au rejet du filtre existant, on peut obtenir une oxygénation efficace par ce biais.
Maïwenn
Maïwenn
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Féminin Nombre de messages : 48
Localisation : Bordeaux
Emploi : Oui
Date d'inscription : 01/01/2023

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Mar 10 Jan 2023 - 9:31
Bonjour,

Pousse très rapide des élodées chez moi actuellement (de l'ordre de 3 cms/jour) et pousse convaincante des Cabomba aquatica, avec production massive de bulles d'oxygène en journées... donc oui, avec des plantes "faciles" cela fonctionne très bien. Il est en effet plus que probable qu'avec des plantes plus exigeantes il faudrait plus d'éclairage (le mien est médiocre, de l'inconvénient d'un achat de bac "tout en un"), un taux de CO2 plus élevé (je n'ose imaginer le rythme de diffusion dans un grand bac vu le mien actuellement, il faudrait sans doute plusieurs diffuseurs)... et en prime un brassage. Mon taux de CO2 actuel ne fluctue pas puisque le PH est stable, d'ailleurs bien plus que je ne m'y serais attendue. Variation non mesurable, jour comme nuit, avec un test JBL précis et que je sais lire.

Pour les pompes à air c'est ce que je faisais dans mes bacs précédents avec des mélanos et j'avais constaté la disparition totale de tout problème avec seulement 1/4 d'heure de diffusion toutes les 2 heures (bac principal de 300 litres). Cela n'impactait pour ainsi dire pas le taux de CO2. J'en avais en effet conclue que ce qui se passait était très voisin de ce qui fonctionne si bien avec la diffusion de CO2. J'ai lu la théorie, comme quoi cela fonctionne bien moins efficacement qu'un brassage de surface mais ma modeste pratique allait dans le sens d'une efficacité très satisfaisante d'un diffuseur d'air (excellente céramique, longue, avec des bulles d'air très fines). Après je n'avais pas de tests d'O2 et je me borne donc à avoir observé les comportements des poissons sur longue durée. Pour pouvoir comparer l'efficacité des deux méthodes il faudrait vraiment pouvoir tester un comparatif en observant les fluctuations des taux d'O2 et de CO2 dans 2 bacs identiques... Je suis très attentive aux aspects scientifiques et, en même temps, prudente par rapport aux données tenues comme évidentes mais dont je ne trouve aucune démonstration. Il est certain qu'un brassage en surface fonctionne (mais élimine beaucoup de CO2). Il me semble moins évident qu'une diffusion d'air est inférieure si elle est bien conçue... Je n'ai trouvé aucune démonstration allant dans un sens ou un autre et n'ai que ma modeste pratique pour me faire un avis pragmatique, partiel...

Bonne journée et merci pour ces échanges !

_________________
Diffusion de CO2, question pratique. Rasbor12

alexv95 et Baal-84 aiment ce message

Ha-Dê
Ha-Dê
Aquariophile averti
Aquariophile averti
Masculin Nombre de messages : 3605
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : DG
Date d'inscription : 09/04/2012

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Jeu 12 Jan 2023 - 7:44
Tu as parlé d'oxydator. Excellent produit qui oxygène et favorise en plus les oxydations.

_________________
Mes bacs : 240l planté/64l "Walstad"/Nano 20l/Nano 30l/Nano Reef 80l
"Walstad" = sans filtre, sans changements d'eau, substrat : terre + gravier
Diffusion de CO2, question pratique. Mini_68647820130922173529Diffusion de CO2, question pratique. Mini_28596620130917201018Diffusion de CO2, question pratique. Mini_93963720130906063327Diffusion de CO2, question pratique. Mini_60007020130909065408Diffusion de CO2, question pratique. Mini_26256120130914191213
Maïwenn
Maïwenn
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Féminin Nombre de messages : 48
Localisation : Bordeaux
Emploi : Oui
Date d'inscription : 01/01/2023

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Dim 15 Jan 2023 - 19:11
alexv95 a écrit:Hello,
Ça je te crois volontier. Là aussi tout est à lier à la méthode. Dennis Wong (du site APT) utilisé des éclairages forts et une ferti relativement riche pour faire pousser des plantes exigeantes et avoir le max de couleurs. De facto, cela passe par une diffusion importante de CO2 et sans ce brassage de surface, rendrait l'équilibre impossible à trouver.
Maintenant avec un éclairage faible /modéré, et une ferti peu gourmande la demande en CO2 est bien moindre et un taux plus faible et fluctuant peut passer.
Donc dans ton cas si ça fonctionne bien comme ça, effectivement il vaut mieux modifier la configuration du brassage juste pour la nuit.
Les pompes à air, intrinsèquement, ne sont pas efficace pour oxygéner un bac puisque leur mouvement va aller vers le haut et ne force pas réellement la dissolution dans l'eau, contrairement à une pompe de brassage en surface, avec des remous qui vont forcer la dissolution de l'oxygène dans l'eau et, si elle est assez puissante et comme montré sur le lien au dessus, vont envoyer l'oxygène vers les couches les plus profondes du bac.
Maintenant avec de fines bulles et en positionnant bien le diffuseur d'une pompe à air (comme un diffuseur de CO2 finalement) par rapport au rejet du filtre existant, on peut obtenir une oxygénation efficace par ce biais.

Merci beaucoup !

J'ai du mal à comprendre pourquoi des bulles d'air très fines (afin de multiplier la surface d'échange) n'oxygéneraient pas l'eau alors que cela fonctionne très bien avec le CO2. Cela m'intrigue. Un brassage de surface fonctionne mais pourquoi est-ce que ce qui précède n'aurait pas un impact significatif (contrairement à de grosses bulles peu nombreuses et montant très vite) ? Je rejoins ta conclusion tout en lisant souvent le contraire, généralement affirmé sans article pour confirmer ou infirmer.

Sur un plan pratique je vais tester avec une pompe à air (Eheim 2*200l réglée au minimum) fonctionnant 2*15 minutes par nuit au départ et... observer. Les bulles ne sont pas très fines et ce sera donc surtout l'agitation de surface qui devrait avoir un impact. Si cela ne pénalise pas trop le CO2 je trouve que c'est une "assurance vie", y compris lorsque les températures monteront qui "ne mange pas de pain" (coût initial et encombrement faible, consommation électrique insignifiante...)

Ces échanges m'apportent beaucoup, merci donc une fois encore à la communauté !

_________________
Diffusion de CO2, question pratique. Rasbor12
Maïwenn
Maïwenn
Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
Féminin Nombre de messages : 48
Localisation : Bordeaux
Emploi : Oui
Date d'inscription : 01/01/2023

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Dim 15 Jan 2023 - 19:13
Ha-Dê a écrit:Tu as parlé d'oxydator. Excellent produit qui oxygène et favorise en plus les oxydations.

Oui, là je tente de faire sans mais j'en étais très satisfait, me procurant un liquide par ailleurs plus concentré et moins cher ailleurs et réalisant des dilutions.

Jolis bacs très convaincants, j'espère que cela ne t'ennuiera pas que je tente d'en parler avec toi une fois ou l'autre. Je suis certaine que j'apprendrais beaucoup et c'est ce qui m'intéresse aussi dans les échanges.

_________________
Diffusion de CO2, question pratique. Rasbor12
alexv95
alexv95
Spécialiste plantes
Spécialiste plantes
Masculin Nombre de messages : 2887
Localisation : Val d'Oise
Emploi : Jardinier aquatique
Date d'inscription : 10/11/2012

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Jeu 19 Jan 2023 - 14:04
Hello,
Je n'apporte rien de neuf mais je copie colle ma réponse concernant les bulleurs vs pompes de brassage apportée sur un autre sujet, si jamais certains lisent uniquement ici :
Pour moi la, différence d'efficacité entre un bulleur et une pompe faisant des remous en surface réside dans leur fonctionnement : la pompe de surface projette en quelque sorte de l'eau contre l'air en surface du bac, le bulleur fait l'inverse en projetant des bulles d'air contre l'eau. L'eau étant plus difficile à déplacer que l'air, une fois qu'on a mis l'eau en mouvement et qu'on a créé des brèches (remous de surface) il semble beaucoup plus facile d'y faire rentrer l'air qu'avec le processus inverse, en projetant des bulles d'air qui auront beaucoup plus de mal à créer des brèches dans l'eau. De plus la pompes de brassage, si elle est assez puissante, permettra de créer un mouvement circulaire, entrainant l'air/oxygène mélangé vers le bas, favorisant le temps de contact avec l'eau pour la dissolution de l'oxygène, contrairement au bulles qui auront tendances à monter / s'échapper.
Après en pratique cela entre dans un système et je rejoins ta remarque et celle de Baal sur l'autre topic : des bulles fines couplées à un bon placement du bulleur (dans le flux de circulation d'eau du filtre) permettront également d'obtenir de très bons résultats et c'est effectivement ce qu'on fait avec le CO2. On peut faire une comparaison bilatérale mais cela nécessitera de fixer des valeurs en terme de débit de pompe, de bulleur et de placement, et les résultats pourront être différents en les faisant varier. Ou il faudra fixer un paramètre d'équivalence selon ce qui nous intéresse (consommation électrique équivalente?).
Contenu sponsorisé

default Re: Diffusion de CO2, question pratique.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum