Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1default L'éclairage de l'aquarium le Jeu 3 Avr 2008 - 14:11

SeibZ


Membre : Accro
Membre : Accro
Que ce soit pour l'esthétique du bac ou pour la croissance des plantes, un bon éclairage est primordial dans un aquarium.

Bien souvent les bacs vendus dans le commerce sont sous-équipés, les galeries sont généralement équipées d'un nombre de tubes insuffisants. Afin de garantir un bon équilibre de son bac, un beau rendu esthétique et une belle pousse de ses plantes il est nécessaire de disposer de notions de bases pour choisir un éclairage adapté.

Voici donc un petit survol des notions essentielles à ce sujet.


I. Les différents types d'éclairage

a. L'ampoule à incandescence



Ces ampoules classiques sont composées d'un filament isolé dans une cloche vide d'air. Très courantes dans nos maisons, elles sont totalement inadaptées à l'aquariophilie.

Elles ne disposent d'aucune des caractéristiques essentielles à un bon éclairage. En plus, et chose non négligeable à l'heure actuelle, leur consommation est très élevée et leur rendement médiocre.

b. Les tubes fluos



Les tubes fluorescents constituent le type d'éclairage le plus répandu en aquariophilie. Simple à mettre en œuvre, simple à intégrer dans un capot, possédant un bon rendement et une consommation électrique réduite, ils sont depuis longtemps le maitre-achat de bon nombre d'aquariophiles.

Leur gros désavantage est l'encombrement lorsque l'on a besoin d'une puissance importante et leur inefficacité dans les bacs profonds (+ de 60 cm).


  • Le T8
    Les tubes T8 sont les plus répandus. Ce sont des tubes d'un diamètre de 26mm.

    La puissance d'un tube T8 dépend de sa longueur. A longueur égale, il est donc impossible de trouver des tubes de puissance différente. Celle-ci peut varier de +/- 14 W (30 cm) à +/- 58 W (150 cm).

    Il en existe de type différent, suivant les caractéristiques de la lumière rendue. Lors du choix, il faudra être vigilent à choisir un tube possédant un spectre et un IRC adapté (voir plus bas).

    Les tubes appelés domestiques et industriels, souvent vendus sous les appellations "Warm White" ou "Blanc industriel" ne sont pas adaptés à l'aquariophilie.

    Puissance des T8 en focntion de leur longueur:
    - 15W - 45cm
    - 18W - 60cm
    - 25W - 75cm
    - 30W - 90cm
    - 38W - 104cm
    - 36W - 120cm
    - 58w - 150cm

  • Le T5

    Les tubes T5 sont des tubes plus fins, ils ont un diamètre de 16mm.


    Leur principal avantage est de présenter un rapport longueur/puissance supérieur aux tubes T8. A longueur égale, un tube T5 sera donc plus puissant qu'un T8.

    Beaucoup de ces tubes disposent également de caractéristiques adaptées à l'aquariophilie.

    Leur principal avantage est donc un encombrement minimum pour un système très pratique et pouvant être intégré à un capot ou une galerie. L'idéal en matière de tubes fluo à l'heure actuelle.

    Puissance des T5 en fonction de leur longueur:
    - 24W - 55cm
    - 39W - 85cm
    - 54W - 115cm
    - 80w - 145cm

  • Le T12

    Juste à titre d'information, au cas où vous récupèreriez un vieux bac ou de vieux tubes dans le grenier de vos grands parents, il existe également des tubes de 36 mm de diamètre: les T12. Ces tubes ont, il y a déjà un bon moment, été oubliés au profit des tubes T8.

    Ils ont un rendement, un spectre et un IRC moins bons que les autres tubes et ne sont pas adaptés à l'aquariophilie.


Il faut noter que tous ces tubes ont une durée d'utilisation limitée. Il est recommandé de changer ses tubes tous les ans (éclairage fort ou intense) ou tous les 6-8 mois (éclairage faible et bac planté). En effet, au fur et à mesure de leur utilisation, les tubes s'usent et les caractéristiques de la lumière émise change. Même si le tube éclaire encore au bout d'un an (et c'est presque toujours le cas) il n'est plus idéal pour éclairer son bac. Il peut favoriser les algues et ne plus convenir aux plantes.

Lorsqu'on possède plusieurs tubes, il est conseillé de faire attention à ne pas changer tous ses tubes en même temps. Un changement radical de l'éclairage peut entrainer une poussée d'algues dans le bac. Autant le faire progressivement.

NB: Pour éviter de jeter un tube qui n'est plus adapté à votre bac mais encore fonctionnel, n'hésitez pas à les réutiliser pour l'éclairage domestique. L'œil humain ne fait pas la différence et pour éclairer un garage, une cave ou un atelier, les tubes fluos sont très intéressants !

c. Les lampes fluocompactes



Les lampes fluo compactes sont ce qu'on appelle communément les ampoules économiques. Ce ne sont rien d'autre que des tubes fluo repliés et torsadés.

Leur utilisation en aquariophilie est peu répandue car elles ne sont pas pratiques et ne s'adressent qu'à des bacs de faible taille.

Elles peuvent disposer de bonnes caractéristiques pour un éclairage aquariophile, mais il faut être vigilent: bon nombre d'entre elles ne sont pas adaptées ! Il faut dés lors sélectionner le modèle qui convient selon les caractéristiques de la lumière (voir plus bas).

Les ampoules qui conviennent pour un usage aquariophile sont celles qui disposent des références X60 ou X65 (X= un chiffre - souvent 860 & 865) sur leur culot. Celles là disposent d'une température de couleur adaptée (6000 et 6500 °K). Le seul problème de ces lampes, un IRC plus faible que les tubes fluos (généralement entre 70 et 89).

Cependant, elles représentent une alternative intéressante pour l'éclairage de petits bacs.

NB: Je recommande d'utiliser exclusivement les ampoules sans coupole. Cette coupole représente un obstacle supplémentaire pour la lumière qui voit donc son intensité réduite. Celle dont le tube est "à nu" sont donc préférables.

d. Les lampes HQI




Les lampes sont des lampes à halogénures métalliques. Elles ressemblent fortement aux spots halogènes utilisés pour l'éclairage extérieur et industriel, cependant elles disposent de caractéristiques bien adaptées à l'aquariophilie.

Leur spectre est assez complet et elles peuvent présenter des températures de couleur allant de 6000 à 12000 °K. Ces lampes peuvent donc convenir tant aux bacs d'eau douce qu'aux bacs d'eau de mer.

Leur plus gros avantage est de convenir parfaitement aux gros bacs et aux bacs profonds (+ de 60cm). Le rendement et l'aspect esthétique que ces lampes donnent sont particulièrement appréciés.

Ce type d'éclairage nécessite un bac ouvert et les lampes doivent être placées à + de 30 cm de la surface. Elles requièrent  donc souvent une fixation murale assez solide en raison de leur poids. Aussi, un bac ouvert présente plus d'évaporation. Les possesseurs de ce type d'éclairage doivent donc veiller à faire l'appoint de leur bac avec de l'eau osmosée pour compenser l'évaporation.

e. Les lampes HQL




Ces lampes sont particulièrement adaptées aux plantes et donc aux bacs plantés. Elles présentent un spectre de 4200 °K qui, bien que rendant les végétaux heureux, tire vers le jaune et n'offre pas un rendu très agréable des couleurs du bac.

Beaucoup utilisées pour les gros bacs avant l'arrivée du HQI, ces lampes sont maintenant de moins en moins utilisées.

f. Les LED







Souvent présentés comme la solution du futur pour l'éclairage de tous les jours, le LED fait lui aussi son apparition en aquariophilie.

Une LED (DEL en français dans le texte) est une petite Diode Electro Luminescente. Elle présente l'avantage d'avoir une durée de vie très élevée (plusieurs années en continu pour certaines !), une consommation très faible, et des spectres variés.

Le principal désavantage est le nombre de LED nécessaire (au moins une par litre) pour obtenir le même niveau d'éclairage qu'un tube fluo ou qu'un HQI… Et étant donné que cette technique est assez récente, les prix des rares galeries de ce type dans le commerce sont très élevés. Cependant pour un bon bricoleur, il doit y avoir moyen de faire quelque chose de correct.

Même s'il est intéressant, ce type d'éclairage reste encore très marginal et souvent critiqué par certaines personnes estimant que ce n'est pas adapté à l'aquariophilie…



II. Les caractéristiques d'un bon éclairage

Il est des notions plus pointues qu'il est bon de connaître pour identifier un bon éclairage. L'œil humain ne fait parfois pas grande différence entre tout cela, mais l'importance est là. Tant pour les plantes que pour les poissons !

a. La puissance de l'éclairage

Suivant ce que l'on fait de son bac, la puissance de l'éclairage devra varier. En effet, un bac planté aura besoin d'un éclairage plus intense qu'un bac non planté.

Généralement, et par soucis de facilité, on détermine la puissance de l'éclairage par rapport au litrage du bac. Ainsi, on compte:

Eclairage intense: 1W / 1l
Eclairage Fort: 1W / 2l
Eclairage Moyen: 1W / 3l
Eclairage faible: 1W / 4l

Pour un bac planté, il est recommandé d'avoir un éclairage fort. Pour un bac fortement planté et avec des plantes exigeantes un éclairage intense est parfois nécessaire.

Malheureusement, les bacs achetés dans le commerce contiennent souvent un éclairage faible. Tout aquariophile qui souhaite planter son bac devra par conséquent en modifier la galerie. C'est une opération qui crée un surcoût au prix d'achat du bac, mais qui s'avère souvent nécessaire. Autant savoir !

b. La température de couleur

Chaque éclairage dispose d'une dominante de couleur, appelée température de couleur et mesurée en degrés Kelvin.

Il est indispensable, en aquariophilie, d'utiliser un éclairage possédant une température de couleur se rapprochant de la lumière naturelle: celle du soleil. La lumière du soleil de midi a une température de couleur de 6500 °K. Une température basse tendra vers le blanc-rose (2000°K), une température haute tendra vers le bleu (12000°K).



En aquariophilie d'eau douce, il convient d'utiliser des tubes dont la température de couleur est comprise entre 4000 et 9000 °K.

En aquariophilie d'eau de mer, des tubes de Température plus haute sont souvent utilisés pour les coraux.

L'idéal, en bac planté, est d'avoir un spectre le plus complet possible. C'est pour cela qu'il est souvent recommandé de combiner plusieurs types de tubes. Une combinaison classique, mais efficace, consiste à mettre des tubes horticoles (4500°K) avec des tubes de type "Daylight" (6500-7000 °K), de cette manière le spectre est relativement complet tout en ayant un rendu très esthétique au niveau de la couleur.

c. L'indice de rendu des couleurs

Cet indice indique la capacité d'une source lumineuse de restituer les couleurs des choses exposées sans les altérer.

Une source lumineuse avec un IRC très haut rendra des couleurs très fidèles tandis qu'un IRC très bas rendra des couleurs déformées.


L'IRC est noté sur une échelle de 1 à 100 ou par classe:

Classe - IRC
1A – + de  90
1B – de 80 à 89
2A – de 70 à 79
2B – de 60 à 69
3 – de 40 à 59
4 – Moins de 40

Il est donc nécessaire, et bien plus esthétique, de choisir un éclairage disposant d'un IRC élevé.


NB: Pour les lampes fluocompactes, une référence en 3 chiffres peut être indiquée sur le culot de la lampe. Cette référence correspond à l'IRC et à la Température de couleur de la lampe.
860 correspond à un IRC compris entre 80 et 89 et une température de couleur de 6000°K.
865 correspond à un IRC compris entre 80 et 89 et une température de couleur de 6500°K.





III. Comment bien éclairer son bac ?

a. Durée d'éclairage

Il est recommandé d'éclairer son bac 10 à 12h par jour, d'une seule traite.

Eclairer son bac quelques heures au matin, quelques heures après midi puis en soirée n'est pas recommandé. Cela perturbe le rythme biologique des plantes et des poissons. Il faut, tant que faire se peut, se rapprocher le plus des conditions naturelles.

L'idéal est de se procurer un minuteur à mettre sur la prise de l'éclairage, un modèle mécanique est très fiable et peu cher (+/- 5€). Il permet d'avoir une durée d'éclairage uniforme sans peur d'oublier d'allumer ou d'éteindre le bac !

b. Remplacement des lampes ou tubes

Les lampes et les tubes ont une durée de vie, il faut donc les remplacer de temps à autre…

Tubes fluos et fluocompactes: Tous les ans si éclairage fort ou intense, tous les 6 à 8 mois si l'éclairage est faible (le tube perd de son efficacité et étant donné la faiblesse de l'éclairage, la moindre variation est préjudiciable aux plantes).
Lampes HQI et HQL: On leur concède généralement une durée de vie de +/- 2 ans.
LED: Les LED ont une durée de vie extrêmement longue sans perte de qualité. Le remplacement devra se faire au cas par cas.

c. L'utilisation de réflecteurs

Fréquemment, des gens affirment que la pose d'un réflecteur sur un tube fluo permet de doubler la puissance de celui-ci. Evidemment, ce ne sont que des balivernes !

Un tube de 30 W aura toujours, avec ou sans réflecteur, une puissance de 30 W. Le réflecteur ne permet qu'une diminution des pertes lumineuses du tube. En effet, un tube étant cylindrique, il expédie autant de lumière dans le bac qu'au dessus du bac ! Le réflecteur permet de rabattre cette lumière. Le gain est estimé à 40 %, mais en aucun cas la puissance du tube augmente !






IV. Conclusion

Un bon éclairage ne se limite pas à avoir n'importe quelle lampe au dessus du bac. Il y a plusieurs choses à observer et à choisir. Autant le faire en étant informé et pour en pas se tromper. Un bon éclairage, ce sont des plantes en bonne santé et un équilibre du bac favorisé !


Sources:
Aquabase.org
energie-environnement.ch
Wikipedia.org


Maj photos le 14/06/15 par willshah



Dernière édition par SeibZ le Mer 4 Juin 2008 - 9:50, édité 1 fois

http://www.jouonslejeu.net

2default Re: L'éclairage de l'aquarium le Jeu 3 Avr 2008 - 19:14

ange35


Membre : Régulier
Membre : Régulier
Merci pour toutes ses infos...

Mais tu indique allumer 10 à 12H par jour. Chez moi nous sommes exposé sud et en debut d'apres-midi, nous sommes tres tres bien eclairé et donc l' aquarium est allumé de 8h a 13h et de 16h a 23h ce qui fait 12H.

c'est bon ou pas?

merci pour ta réponse.

3default Re: L'éclairage de l'aquarium le Jeu 3 Avr 2008 - 21:36

SeibZ


Membre : Accro
Membre : Accro
D'après ce que tu dis, ton bac serait éclairé 15h et pas 12... L'éclairage est allumé 12h, ton bac éclairé 15...

La lumière naturelle, on ne peut y remédier, mais on peut adapter son éclairage.

Perso, j'ai un peu le meme soucis, mais j'éclaire mon bac de 10h30 à 22h30.

Je conseille toujours d'éclairer en continu, et pas entrecoupé... Mais certains disent qu'entrecoupé n'est pas problématique...

http://www.jouonslejeu.net

4default Re: L'éclairage de l'aquarium le Jeu 3 Avr 2008 - 22:18

ange35


Membre : Régulier
Membre : Régulier
Salut, merci pour ta réponse, en faite depuis que c'est ainsi, je n'ai plus de probleme d'algues et de plantes qui jaunissent. Mais d'apres toi je devrais peut etre baisser le temps d'eclairage du néon?

5default Re: L'éclairage de l'aquarium le Jeu 24 Avr 2008 - 19:46

pmachat


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Tres bon post

J'ai juste une question par rapport au reflecteur:
si cela ne compense pas la puissance à quoi cela sert ?

Personnellement, j'ai un bac de 230l avec 2x30W + 2 reflecteurs.
Faut-il que je rajoute 2x 30W ?

6default Re: L'éclairage de l'aquarium le Jeu 24 Avr 2008 - 20:37

flipper


Administrateur
Administrateur
salut,

Les refflecterus servent surtout à "récupérer" la lumière qui se diffuserait vers le haut (ton capot) , et la diriger vers le bas (ton bac)..Wink , mais ne sert surtout pas comme on peut le lire sur les boites lors de l'achat , à multiplier par 2 la puissance initial de tes tubes Confused

bye Wink


_________________

Aquariophilie

7default Re: L'éclairage de l'aquarium le Jeu 24 Avr 2008 - 21:17

hulottesud


Membre : Régulier
Membre : Régulier
pmachat, ton éclairage est insuffisant pour ton bac, si tu peux rajoute 2*30 watts sa te permettrais d'avoir 120w, soit un peu plus d'1 watt pour 2 litres, c'est le minimum si tu veux avoir de belles plantes, by ##27

8default Re: L'éclairage de l'aquarium le Lun 28 Avr 2008 - 21:33

pmachat


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Merci pour vos réponses.

Je vais essayer de me bricoler une installation pour ajouter 2x30W.
Il est vrai que mes plantes sont un peu tristounes....

9default Re: L'éclairage de l'aquarium le Dim 26 Oct 2008 - 19:58

koubmi


Membre : Habitué
Membre : Habitué
@flipper a écrit:salut,

Les refflecterus servent surtout à "récupérer" la lumière qui se diffuserait vers le haut (ton capot) , et la diriger vers le bas (ton bac)..Wink , mais ne sert surtout pas comme on peut le lire sur les boites lors de l'achat , à multiplier par 2 la puissance initial de tes tubes Confused

bye Wink

je suis pas tout a fait d'accord avec toi.

Theoriquement, un reflecteur parfait permet de tripler l'intensite lumineuse fournis a l'aquarium.

Je m'explique:
Un tube fluo de 18W emet 1300lm de lumiere sur 360°. Hors seulement 120° sont dirige dans la direction de l'aquarium. Soit 433lm
Donc si on ajoute un reflecteur, cela permet de revoyer les 866lm des 240° de lumiere partie a l'exterieur de l'aquarium, vers celui-ci.

Dans la realite, un reflecteur pratiquement parfait coute une vrai fortune (utilse dans les telescopes), donc ceux vendu dans le commerce n'ont pas rendement de 100%

Donc si on suppose que le reflecteur a un rendement de 75% (ce qui n'est pas tres loin des reflecteur en alu vendu en aqua), il renvoit 866x0.75 donc 650lm. Soit 150% de lumiere en plus.



Si on suit toujours cette explication:

que l'on suppose que les prescription de xW/litre correspont a la puissance necessaire avec un eclairage NU

on peut en conclure que l'eclairage muni d'un bon reflecteur alu permet de divise par 2.5 la puissance necessaire par rapport a un eclairage sans reflecteur.

Pour etre plus mechant on peut dire par 2 au lieu de 2.5, ce qui permet de compenser l'encrassement du reflecteur.



Si vous n'etes pas convaincu, il n'y a qu'a comparer l'eclairage sur une zone donnee, entre une ampoule incandecente classique et une ampoule incandecente de type SPOT

10default Re: L'éclairage de l'aquarium le Dim 26 Oct 2008 - 22:20

sebonimo


Membre : Régulier
Membre : Régulier
l article est toujours aussi bien , mais c est vraie que sur les reflecteurs les personnes pensent beaucoup de choses !
Je suis electricien et donc , tous ce qui est " lumiere" est un peu mon "rayon " :
#01# Le reflecteur ne peut pas en aucun cas multiplier les watts d un neon ( la puissance ) car tout ceux qui ont rajouté un reflecteur, n 'on pas remarqué d augmentation de facture electrique ( car c est le nombre de watt par heure qui est comptabilisé : pour simplifier)
#01# le reflecteur evite de perdre tout le flux lumineux , car il y a une perte suivant la courbure du reflecteur , l obstacle du neon (car une partie du reflet reviens ou eclaire le neon ) , la matiere du reflecteur , par contre j avoue que pour calculer la perte le mieux est d avoir un luxmetre ou autre plus performant (je ne me souviens plus exactement le nom ##21 )
#01# Il ne faut pas oublier que la hauteur de la source lumineuse par raport a la surface de l eau et du niveau du sol est tres importants

Je sais bien que ce que je dit ne reglera pas le probleme et tant mieux pour les revendeurs de reflecteurs , meme si c est un plus d en avoir un le mieux c est de rajouter une source lumineuse adequate !! c etait le mot de la fin ##17

11default Re: L'éclairage de l'aquarium le Lun 27 Oct 2008 - 0:47

koubmi


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Personne n'a jamais dit qu'un reflecteur augmentait le puissance electrique d'un eclairage.

Il augmente juste l'eclairement en concentrant le flux lumineux dans un angle plus reduit. Il permet ainsi d'augmenter le rendement de l'eclairage a illuminer une zone precise.

Donc c'est pour ca qu'un tube de 18W equipe d'un bon reflecteur (avec des angle de pliage precis) equivaut aisement a un tube de 36W sans reflecteur

12default Re: L'éclairage de l'aquarium le Lun 27 Oct 2008 - 8:29

SeibZ


Membre : Accro
Membre : Accro
@koubmi a écrit:Personne n'a jamais dit qu'un reflecteur augmentait le puissance electrique d'un eclairage.

Il augmente juste l'eclairement en concentrant le flux lumineux dans un angle plus reduit. Il permet ainsi d'augmenter le rendement de l'eclairage a illuminer une zone precise.

Donc c'est pour ca qu'un tube de 18W equipe d'un bon reflecteur (avec des angle de pliage precis) equivaut aisement a un tube de 36W sans reflecteur

Pas mal de personnes pensent qu'un réflecteur augmente la puissance d'un éclairage... Il concentre le rayonnement, certes, mais le rendement et la puissance restent identiques...

Quant à parler d'équivalence entre un 18W équipé et un 36W non équipé, permet moi de te dire que c'est complètement faux et exagéré ! C'est à cause d'assertions erronées comme celles là que beaucoup de personnes sont persuadées que leur réflecteur "double" la puissance de leur éclairage.

En mettant le réflecteur en "équation" (simplifiée) on obtiens plutôt ca:

Si un 18W émet X lumen, il en émet 1/2X vers le bac (un tube est rond, 50 % part en l'air), avec rélcecteur on peut ramener cela à 3/4X (car il y a toujours des pertes du à l'obstacle qu'est le tube en lui même et autres fixations, etc.).
Un 36W émettra (+/-) 2X lux, donc X vers le bac. Avec réflecteur on a donc 6/4 X, soit 1.5 X.

En prenant en exemple les tubes OSRAM NATURA, on peut chiffrer comme suit:

18W = 750 lm
#01# Vers le bac: 375lm
#01# avec réflecteur: 562.50 lm

36W= 1800 lm
#01# Vers le bac: 900 lm
#01# Avec réfelcteur: 1350 lm


Sans réflecteur, l'intensité lumineuse du 36 W est largement supérieure à l'intensité lumineuse du 18W équipé de réflecteurs...

Un tube reste un tube, sa puissance est ce qu'elle est. Le réflecteur permet de limiter les pertes et d'augmenter le rendement de son installation. Cela ne fait rien de plus.

http://www.jouonslejeu.net

13default Re: L'éclairage de l'aquarium le Lun 27 Oct 2008 - 12:07

sebonimo


Membre : Régulier
Membre : Régulier
+1 avec SeibZ , mais je pense que l erreur sera toujours faite , pour les telescopes les reflecteurs ne servent qu a refleter les images , ce sont les lentilles (conversent) qui augmentent ou pas ! du moins c est ce que j ai pu trouver sur le net ##27

Toujours est il qu un reflecteur : "reflecte" mais n augmente pas le rendement ( limite la perte c est tout )

Mais bon avec certain calcul j aurai du garder qu un seul neon de 36 watt sur mon aqua de 360 litre et j aurai rajouter 10 reflecteurs !!!! ##20 ##06 je rigole , je ne casse personne car c est grace a des avis divers qu on discute .....

14default Re: L'éclairage de l'aquarium le Lun 27 Oct 2008 - 12:23

Benji


Fondateur
Fondateur
Toujours est il qu un reflecteur : "reflecte" mais n augmente pas le rendement ( limite la perte c est tout )

Quoi que quelque part ça améliore le rendement relativement à l'aquarium puisque l'on perd moins de lumens.


_________________
Fondateur et administrateur de ce forum.
Mon site web : Aquariophilie
http://www.aquariophilie.dafun.com

15default Re: L'éclairage de l'aquarium le Lun 27 Oct 2008 - 12:45

SeibZ


Membre : Accro
Membre : Accro
+1 avec Benji.

Le rendement, soit l'utilité, du tube est augmenté avec un réflecteur qui va diminuer les pertes.
Ce qui n'augmentera jamais c'est la puissance de l'éclairage.

Et un réflecteur ne dispense en aucun cas d'augmenter la puissance d'un éclairage (changement de longueur de tubes) ou de le modifier (ajout de tubes). En ecoutant koubmi on pourrait facilement penser qu'en mettant un réflecteur on a pas besoin de mettre un autre tube. C'est pas le cas.

Et j'ajouterais que la puissance théorique qui est souvent annoncée de xW/l est belle et bien théorique. Cependant, il vaut mieux s'y fier car elle a fait ses preuves et permet aux débutants d'éviter des calculs savants.

Celui qui souhaiterais faire un éclairage "sur mesure" devrait prendre en compte les lumens et non les Watts.

http://www.jouonslejeu.net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum