Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1default une histoire triste, A LIRE. le Jeu 5 Avr 2007 - 21:50

matcrime


Membre : Accro
Membre : Accro
bonjours,
je suis sur un autre forum et il y a eu un débats sur la maltrétanse des animaux mais bref je veut mettre sa et que chaqun qui pourra le lire le face,
et mettent se qu'il en pense a la suite.

"COMMENT EST-CE POSSIBLE ?
Par Jim Willis 2001


Quand j'étais un chiot, je t'ai amusé avec mes cabrioles et t'ai fait rire.
Tu m'as appelé ton enfant, et en dépit de plusieurs chaussures mâchées et quelques oreillers assassinés, je suis devenu ton meilleur ami. Toutes les fois que j'étais méchant tu agitais ton doigt vers moi et me demandais " Comment est-ce possible ? ", mais après on s'amusait ensemble.



Mon éducation a pris un peu plus longtemps que prévu, parce que tu étais terriblement occupé, mais nous y avons travaillé ensemble. Je me souviens de ces nuits où je fouinais dans le lit et écoutais tes confidences et rêves secrets, et je croyais que la vie ne pourrait pas être plus parfaite.



Nous sommes allés pour de longues promenades et courses dans le parc, promenades de voiture, arrêts pour de la crème glacée (j'ai seulement eu le cornet parce que " la glace est mauvaise pour les chiens, " comme tu disais), et je faisais de longues siestes au soleil en attendant que tu rentres à la maison.

Progressivement, tu as commencé à passer plus de temps au travail et à te concentrer sur ta carrière, et plus de temps à chercher un compagnon humain. Je t'ai attendu patiemment, t'ai consolé après chaque déchirements de cour et déceptions, ne t'ai jamais réprimandé au sujet de mauvaises décisions, et me suis ébattu avec joie lors de tes retours au foyer.

Et puis tu es tombé amoureux. Elle, maintenant ta femme, n'est pas une "personne chien ", mais je l'ai accueillie dans notre maison, essayé de lui montrer de l'affection, et lui ai obéi. J'étais heureux parce que tu étais heureux.

Ensuite les bébés humains sont arrivés et j'ai partagé votre excitation. J'étais fasciné par leur couleur rose, leur odeur, et je voulais les pouponner aussi. Seulement vous vous êtes inquiétés que je puisse les blesser, et j'ai passé la plupart de mon temps banni dans une autre pièce ou dans une niche. Oh, comme je voulais les aimer, mais je suis devenu un "prisonnier de l'amour ".



Comme ils ont commencé à grandir, je suis devenu leur ami. Ils se sont accrochés à ma fourrure et se sont levés sur leurs jambes branlantes, ont poussé leurs doigts dans mes yeux, fouillé mes oreilles, et m'ont donné des baisers sur le nez. J'aimais tout d'eux et leurs caresses - parce que les tiennes étaient maintenant si peu fréquentes - et je les aurais défendus avec ma vie si besoin était.

J'allais dans leurs lits et écoutais leurs soucis et rêves secrets, et ensemble nous attendions le son de ta voiture dans l'allée. Il y eut un temps, quand les autres te demandaient si tu avais un chien, tu leur montrais une photo de moi dans ton portefeuille et tu leur racontais des histoires à mon propos. Ces dernières années tu répondais juste " oui " et changeais de sujet. Je suis passé du statut de " ton chien" à " seulement un chien, " et vous vous êtes offensés de chaque dépense pour moi.
Maintenant, vous avez une nouvelle occasion de carrière dans une autre ville, et vous allez déménager dans un appartement qui n'autorise pas d'animaux familiers. Tu as fait le bon choix pour ta " famille", mais il y eut un temps où j'étais ta seule famille.


J'étais excité par la promenade en voiture jusqu'à ce que nous arrivions au refuge pour animaux. Cela sentait les chiens et chats, la peur, le désespoir. Tu as rempli la paperasserie et as dit : " Je sais que vous trouverez une bonne maison pour elle." Ils ont haussé les épaules et vous ont jeté un regard attristé. Ils comprennent la réalité qui fait face à un chien entre deux âges, même un avec "des papiers." Tu as dû forcer les doigts de ton fils pour les détacher de mon col et il a crié " Non, Papa ! S'il te plaît, ne les laisse pas prendre mon chien !" Et je me suis inquiété pour lui. Quelles leçons lui avez-vous apprises à l'instant au sujet de l'amitié et la loyauté, au sujet de l'amour et de la responsabilité, et au sujet du respect pour toute vie ? Tu m'as donné un " au revoir caresse" sur la tête, as évité mes yeux, et as refusé de prendre mon collier avec vous.

Après votre départ, les deux gentilles dames ont dit que vous saviez probablement au sujet de votre départ il y a de cela plusieurs mois et que vous n'aviez rien fait pour me trouver une autre bonne maison. Elles ont secoué la tête et ont dit : " Comment est-ce possible ?".

Ils sont aussi attentifs à nous ici dans le refuge que leurs programmes chargés le leur permettent. Ils nous nourrissent, bien sûr, mais j'ai perdu l'appétit il y a plusieurs jours. Au début, chaque fois que quelqu'un passait près de ma cage, je me dépêchais en espérant que c'était toi, que tu avais changé d'avis, que c'était juste un mauvais rêve... ou j'espérais tout au moins que ça soit quelqu'un qui se soucie de moi et qui pourrait me sauver. Quand je me suis rendu compte que je ne pourrais pas rivaliser avec les autres chiots qui folâtraient pour attirer l'attention, je me suis retiré dans un coin de la cage et ai attendu.

J'ai entendu ses pas quand elle s'approchait de moi en fin de journée, et j'ai trottiné le long de l'allée jusqu'à une pièce séparée. Une pièce heureusement tranquille. Elle m'a placé sur la table et a frotté mes oreilles, et m'a dit de ne pas m'inquiéter. Mon coeur battait d'appréhension à ce qui était à venir, mais il y avait aussi un sentiment de soulagement. Le "prisonnier de l'amour" avait survécu à travers les jours. Comme c'est dans ma nature, je me suis plutôt inquiété pour elle. Le fardeau qu'elle porte pèse lourdement sur elle, et je le sais, de la même manière que je connaissais votre humeur chaque jour. Elle a placé une chaîne doucement autour de ma patte de devant et une larme a roulé sur sa joue.

J'ai léché sa main de la même façon que je te consolais il y a tant d'années. Elle a glissé l'aiguille hypodermique habilement dans ma veine. Quand j'ai senti la piqûre et le liquide se répandre à travers mon corps, je me suis assoupie, l'ai examinée de mes gentils yeux et ai murmuré : " Comment as-tu
pu ?". Peut-être parce qu'elle comprenait mon langage, elle a dit " je suis si désolée." Elle m'a étreint, et m'a expliqué précipitamment que c'était son travail de s'assurer que j'allais à une meilleure place où je ne serais pas ignorée ou abusée ou abandonnée, où j'aurais à pourvoir moi-même à mes besoins, une place remplie d'amour et de lumière très différent de cet endroit. Et avec mes dernières forces, j'ai essayé de me transporter jusqu'à elle et lui expliquer avec un coup sourd de ma queue que mon " Comment as-tu pu ?" n'était pas dirigé contre elle. C'était à toi, Mon Maître Bien-aimé, que je pensais.




Je penserai à toi et t'attendrai à jamais.


Puisse tout le monde dans ta vie continuer à te montrer autant de loyauté.



Une note de l'auteur :

Si "Comment est-ce possible ?" a mis des larmes dans vos yeux
en le lisant comme cela me 'a fait alors que je l'écrivais, c'est parce que c'est l'histoire de millions d'animaux familiers qui meurent chaque année dans des chenils Français américains et canadiens. Tout le monde est bienvenu à distribuer cet essai dans un but non commercial. S'il vous plaît utilisez-le pour aider à l'éducation, sur vos websites, dans des bulletins d'informations, dans les refuges pour animaux et tableaux d'affichage du bureau
du vétérinaire.
Dites au public que la décision d'ajouter un animal familier à la famille est une importante
décision pour la vie, que les animaux méritent notre amour et nos soins, que la recherche d'une autre maison appropriée pour
votre animal est votre responsabilité et que toute
vie est précieuse. S'il vous plaît, faites votre part pour arrêter le meurtre d'animaux, et encouragez les campagnes pour prévenir que des animaux soient non désirés.

2default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 5 Avr 2007 - 22:01

tilou


Membre : Accro
Membre : Accro
prendre un animal c pas juste une truc pour se divertir un moment et laisser tomber apres, ce nest pas un jouet, cest une vraie responsabilité.

3default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 5 Avr 2007 - 22:03

sensunny


Membre : Exclu
je me sens bizare maintenant

4default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 5 Avr 2007 - 22:03

matcrime


Membre : Accro
Membre : Accro
oui, se que j'aimerais surtout savoir c'est votre impressions et votre sentiments sur se que vous venez de lire.(je parler pas pour toi sensunny)

5default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 5 Avr 2007 - 23:43

Saphyrr


Membre : Accro
Membre : Accro
Sur le grand nombre de chiens SPA (PETA) qu'on a pris, on a eu que de super chiens... sauf un.

Trop intelligent et trop marqué par son passé sûrement... N'empeche qu'en 6 ans, on a pas réussit à le rendre fiable, il nous avait tous mordu par reflexe, et un jour il a attaqué ma mère sérieusement.
On a tout essayé, même le faire castrer pour restreindre son agressivité, rien n'y faisait, il avait compris qu'en attaquant, il pourrait nous dominer. Il était devenu trop dangereux, et il a fallu prendre une décision...

Notre Schnauzer géant, un superbe chien plein papier, qui n'étais pas foncièrement méchant, et qui avait attaqué mon père par pure jalousie envers ma mère, on lui avait trouvé une famille de d'acceuil, avec d'autres schauzer et des poneys, mais pas de famille pour un chien SPA qui était irrémédiablement dangereux...


Voilà à quoi ça me fait penser. Surtout, faites attention, demandez bien l'avis des personnes des refuges/des éleveurs sur chaque chien. Ils les connaissent bien, et pourront vous confier le chien qui vous convient. En fonction de votre envie, de vos modes de vie, de votre sportivité, tous ne conviennent pas. Ne craquez pas pour le beau dogue argentin ultra dominant mais si beau, regarder plutôt le batard peut être plus âgé mais qui lèche les doigts des personnes qui touchent sa grille...


D'ailleurs, petite note quand vous choisissez un chiot : il existe un test, comportant plusieurs étapes, qui permet de définir assez fidèlement le caractère d'un chien. Ne passez jamais à côté de cette étape crutiale des tests, ça vous permettra peut être de ne pas prendre un chien qui n'est pas fait pour vous.

http://saphyrr.deviantart.com/

6default Re: une histoire triste, A LIRE. le Ven 6 Avr 2007 - 8:13

matcrime


Membre : Accro
Membre : Accro
un shnauzer géant, se sont de belle bete,
le mien c'est un batard, il a un sal caractere et il grogne aboye et montre des dents.
bref il est pas gentil mais jlaime quand même même si depuis qu'il a peur de ma gratte et de son sons il me fait la geule, le seul moment ou je peut le toucher c'est 5seconde avant de lui donné de la bouffe, si c'est pas malheureux sa.

7default Re: une histoire triste, A LIRE. le Lun 21 Mai 2007 - 21:19

petit.cherie


Membre : Régulier
Membre : Régulier
c'est super triste ... c'est pour ça que au lieu de voir les chien dans les animaleries qui coutent vers les 600 - 700 € voir plus il vaut mieu voir pour un chien à la SPA ! je ne dis pas que les chiens des animaleries ne doivent pas trouver de famille et etre aimé mais si les gens préféraient adopter des vieux toutous qui auront du mal à etre placés ce serais mieu et la vente de chien se ferais moin importante ... on peu toujours rêver ... :triste: en tout cas ton histoire est bien triste matcrime mais elle tape juste et fort ! bravo à son auteur.

8default Re: une histoire triste, A LIRE. le Lun 21 Mai 2007 - 21:36

Lurtz


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Mon beauceron, qui était un adorable chien est devenu un mâle hyper dominant, il attaquait tout le monde, un véto est venu et nous a dit que c'était un chien très dangereux, il était trop dominant. On avait des grillages autour du jardin, il les broyait. Bref, une amie de la SPA, nous a aider en le prenant quelques temps pour l'isoler, le castrer... Il est devenue de plus en plus agressif. Il a fallut l'euthanasier.
Pourtant, on suivait des longues séances de dressage...
Et si on veut prendre des chiens de race il fair aller chez des éleveurs, les animaleries, pour les chiens et chats, on est pas sûr de l'origine (pour info, mon tit beauceron avait coûté 870€), pedigré avec ascendance de champion...

http://aquarioamateur.naturalforum.net/

9default Re: une histoire triste, A LIRE. le Lun 21 Mai 2007 - 21:52

ptit flo


Membre : Accro
Membre : Accro
sa ma profondement touché et je trouve que c est ignoble de maltraiter ou d abandonner un chien ! sinon cette histoire ma rappeler celle de mon chat qu on a du faire piquer a cause d une maladie au cerveau, le chat etait chez le veto(pour etre surveiller) on devait le recuperer car tout se passait bien, ensuite le veterinaire expliqua a mes parents que le chat souffrait et qu il fallait abreger ses souffrances, voila , et c est dur ces moments la surtout a 7 ans
PS: desole pour avoir squatter ton sujet

10default Re: une histoire triste, A LIRE. le Lun 21 Mai 2007 - 22:05

characidé coco


Membre : Exclu
Bin nous devant nos yeux (ont as rien pus faire), notre chien a été enlevés dans une voiture, et quelques jours plus tard on reviens devant la maison du copaiin a mes parents et la le cadavre de notre chien.

Il s'appelait mustangue, avait 10 ans, et en as connu des aventures, et ma même sauvé la vie, je ne l'oublierais jamais, quand j'été tombé dans un trou, il est allé chercher mes parents qui ont appelé les pompiers qui sont venue, un trou de 2 mètre de haut, je n'avais que 5 ans, je me rapellerais toujours le moment ou on la soigné, car il s'était fait écrasé par une mobilette. Il as eu plein de déssendance, a élevé plein de chat que ma chatte n'arrivais pas a s'occupé, s'était mon petit toutou adoré. Mon frère a été choqué et on l'as entérré quelques part dans la forêt ou on abittait dans l'oise a Dameraucourt. On allait le voir, mais maintenant on ne peut plus rien, on as d'autres animaux et on essaiee de l'oublié, pour pas revivre ses moments.

11default Re: une histoire triste, A LIRE. le Lun 21 Mai 2007 - 23:21

mkdeo


Membre : Régulier
Membre : Régulier
Cette histoire est très touchante.

Elle parle des chiens , mais pensez aussi aux poissons.

Avant d'en acheter un, pensez aux conditions de vie que vous lui offrez.

http://mkdeo.over-blog.com

12default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mar 22 Mai 2007 - 9:55

flipper


Administrateur
Administrateur
bonjour,

L'été approche et malheureusement c'est une période "propice" à l'abandon d'animaux en bordure de route , forêt , aire de repos sur l'autoroute etc..... :triste:
Sous pretexte qu'ils ne veulent pas investir leur argent dans les soins d'un véto parce que leur animal vieillit mal , que le camping où ils vont passer leur vacances les refuse ou que la race n'est plus à la mode du moment etc..... :triste:

La responsabilitée et l'engagement envers ces petites bêtes doivent se tenir du 1er au dernier jour de sa vie , et ne pas sucomber aux caprices d'une personne pour avoir un animal parcequ'il est attendrissant (surtout bébé) , parceque c'est la mode de tel ou tel race et quand cette mode est passé.......ousttt....

Un animal est bien souvent plus fidèle qu'un humain....(car il n'attend rien en retour de la joie qu'il nous donne.....sauf quelques minutes par jour à lui consacrer , des bons soins et une gamelle bien remplie peut etre Laughing ) , alors sachons les aimer et ne les abandonnons pas Wink

bye Wink


_________________

Aquariophilie

13default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mar 22 Mai 2007 - 10:09

djooly


Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
voila ca y es je pleure!
cest les gens quon devrait piquer pas les animaux!!

14default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mar 22 Mai 2007 - 12:52

characidé coco


Membre : Exclu
Oui, mais on rien ne peutt arrétté les gens a faire, sa, même avec des chats.

15default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mar 22 Mai 2007 - 13:01

bob morane


Membre : Habitué
Membre : Habitué
vraiment très émouvant , et ça arrive plus souvent qu'on croit :triste:
Mais je pense que la plupart (tous)des gens sur le foruym , de part leur passion pour l'aquariophillie , donc la nature , la vie , apportent beaucoup d'amour à leurs autres compagnons :heureux:
Ca c'est max notre bouvier des flandres l'est trop gentil et affectueux
rasé dans le jardin

avec son poil d'hiver sur la plage :

http://aquarium.unblog.fr/

16default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mar 22 Mai 2007 - 13:29

matcrime


Membre : Accro
Membre : Accro
moi, j'ai un batard, il a un sale caractère et ne m'aime guere depuis qu'il c'est effrayer avec la guitare éléctrique :surpris:
beaucoup de gens l'aurais fait piquer car il grogne, aboie etc... envers ses maitre.
il y a un certain temp il été vraiment méchant enver moi, sont regard a changer d'un coup, il aurais pu m'attaquer d'une seconde a l'autre, j'ai continuer a le fixé et i est aller se coucher, c'est qu'une grande geule, il est impresionnant, certe mais faut pas montrer de peur, il vas essayer de me dominer.
il m'en veut encore mais bon sa peut aller, je suis la pour lui, quand il y a de l'orage et qu'il a peur il se mets sur le canapé (habituellement il a pas le droit) alors je vien avec lui pour le réconforter.
malgré qu'i a sale caractère et qu'il refuse assez ien mon contact je l'aime et je ne le laiserais jamais tomber, a la vie a la mort :smile:
on parle de chien mais d'autre animaux sont dans se cas, mon lapins me rveille la nuit, me prend du temp a changer sa cage, faut le sortir, desfois j'ai pas envie mais je le fait car je l'ai pris, j'assume mon animal. il est vieux et a besoins d'affection, je lui en donne. jusqu'a sa mort.
je sait une chose que je ne pense plus faire: avoir des animaux ou on s'y attache. je ne voudrais pas de chien, plus de lapin plus rien. quand sa meure sa rend triste et quand on est pas sur de s'en occuper j'aime pas sa, moi je stresse pour mes poissons car je ne serais pas la la semaine, mon lapin aussi. j'aime pas cette sensation, de laisser tomber un etre vivant.
voila un peu long mais bon pas grave :langue:

vous aussi, ne laisser jamais tomber vos animaux, il compte sur vous.

17default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mar 22 Mai 2007 - 15:20

characidé coco


Membre : Exclu
Moi mon chien je l'aime bien, et mon chat et mes popissons, et mes grenouilles.

18default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mar 22 Mai 2007 - 16:15

matcrime


Membre : Accro
Membre : Accro
^^.
je pense que nos animaux a nous sur se forum n'ont pas de soucis a se faire, on fait de l'aquariophilie se qui demande une maturiter assez importante donc on prend soins de nos proteger.

19default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mer 23 Mai 2007 - 0:29

choanell


Membre : Accro
Membre : Accro
Sad c'est vache, je m'en remet pas.

20default une histoire triste, A LIRE. le Mer 23 Mai 2007 - 16:54

Botiaclown


Membre : Occasionnel
Membre : Occasionnel
NEANT



Dernière édition par le Sam 26 Mai 2007 - 1:25, édité 1 fois

21default Re: une histoire triste, A LIRE. le Mer 23 Mai 2007 - 16:56

matcrime


Membre : Accro
Membre : Accro
quand j'ai lu sa aussi j'ai été bouleverser, j'ai desuite penser a mon chien, jlui aurais bien fait un calin mais bon il voulais asp trop on vas dire...(sale caractère..)

22default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 24 Mai 2007 - 13:12

Juventino


Membre : Accro
Membre : Accro
ton chien n'a pas un sale caractère, pas obligé qu'il ait envie d'un calin quand toi tu veux lui en faire un...
Ciao!!!

http://www.lecolebuissonniere.eu

23default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 24 Mai 2007 - 13:16

characidé coco


Membre : Exclu
Oui, c'est vrai, mais quand ils veulent, nopus on veut pas, on est occuppée ou un truc comme sa.

24default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 24 Mai 2007 - 13:21

matcrime


Membre : Accro
Membre : Accro
^^ c'été façons de parler, il a un sale caractère, un exemple assez fréquent:

je passe a coté de lui, il grogne, le lui donne une caresse en passant, il gragne et même aboie... puis je m'assoi et la il vien pour se faire caresser... si sa c'est pas un mauvais caractère...
etpuis bon je sait certines chose sur les chien, pas tout biensur:rire: , mais un ptit rayon, j'ai fait un stage chez une toiletteuse qui a un élevage de 12 lévrier je croit et m'a expliquer pas mal de trucs.

25default Re: une histoire triste, A LIRE. le Jeu 24 Mai 2007 - 16:28

Juventino


Membre : Accro
Membre : Accro
C'est juste que ça le saoule, alors il grogne....

Si t'es dans ta chambre bien peinard et que quelqu'un te dérange, tu ne vas pas grogner, mais ça te saoulera...
Faut le laisser venir...
Pas le forcer...
Il a sans doute subi un traumatisme...
Ciao!!!

http://www.lecolebuissonniere.eu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum