Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

MickaelLegrand


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Bonjour à tous,

Pour ceux qui n’auraient pas lu ma présentation dans la partie du forum qui y est consacrée, je suis traducteur (free lance) et j’ai eu ma chance de travailler avec Heiko Bleher.
Je viens de réaliser la version française de son magazine Les Biotopes de Bleher : grandeur nature / grandeur aquarium. Pour ceux qui ne connaissent pas l’homme en question, disons simplement qu’il doit s’agir ni plus ni moins de l’une des personnalités les plus emblématiques et reconnues de l’aquariophilie mondiale. Cette célébrité et cette légitimité, il les doit en partie à ses plus de 800 expéditions et plus de 3 500 espèces de poissons découvertes (sans compter les plantes aquatiques), dont beaucoup font aujourd'hui partie des préférées des aquariophiles. Il est aussi un ardent promoteur d’aquariums biotopes authentiques, d’où la création de ce magazine unique en son genre. Fondée sur son expérience de terrain sans équivalent, cette publication vise à donner les clés de biotopes précis, parmi les plus extraordinaires du monde, afin de reconstituer ces bacs dont les aquariophiles rêvent de plus en plus et non plus de simples bacs géographiques, « inspirés de ».

Pour chaque numéro et sur plus d’une centaine de pages, 4 biotopes d’eau douce choisis aux 4 coins du monde tropical (Afrique, Amérique du Sud, Asie, Australasie) avec des conseils spécifiques pour l’aquariophilie, un biotope marin et quelques exemples d’aquariums biotopes dédiés à des poissons très populaires. Le tout très richement illustré, notamment d’espèces encore jamais photographiées ou complètement nouvelles.



C’est ce contenu exceptionnel qui explique que je n’ai pas été embauché par H. Bleher mais que séduit par tout cela, je l’ai plutôt persuadé de donner une chance à une version française de ses publications (tout en améliorant sur le site les textes déjà en français ou en traduisant de nouvelles parties). Alors bien sûr, en écrivant tout cela, je fais sa promotion et la mienne, mais j’espère que vous comprendrez le sens de ma démarche, parce que j’ai surtout l’idée de partager là de l’information. Comme j’ai pu le dire en présentation et dans cet état d’esprit, je ne m’en tiendrai pas à ce seul forum et peut-être certains d’entre vous reverront des messages similaires sur quelques autres espaces de discussion aquariophile. Que les plus critiques (ou les plus échaudés) n’y voient pas plus de matraquage, car si le message de départ est le même (à quoi bon tenter des variations artificielles ou multiplier les pseudos), je compte bien que ses développements soient propres à chaque public, afin de populariser cette philosophie de l’aquariophilie, y compris (et surtout ?) auprès des non-« acheteurs » de ces traductions.
Par ailleurs, je tiens à préciser pour ceux qui sont sensibles à ce propos que de l’accueil de ces versions françaises dépendent d’autres éventuelles traductions d’ouvrages parus ou à paraître chez Aquapress Bleher (chacun des références reconnues ou en puissance). Il serait dommage de se priver de très grands livres aquariophiles en français. Et discutable de le regretter haut et fort après coup…

Ceux qui souhaitent participer à ce projet-là (et les autres !), peuvent consulter les sommaires (avec des échantillons de pages), une présentation « personnelle » de H. Bleher et bien d’autres choses sur mon site :
http://www.vivante-passerelle.net (site optimisé pour Firefox)
À défaut d’être plus intéressés que cela par le « produit », j’espère que ces textes vous apporteront quelque chose. Car si ce site a été créé, c’est aussi pour cela et rien de plus : aucune publicité dessus, sa fréquentation ne me rapportera pas un centime.
Ces magazines sont, comme la version anglaise, en format électronique (pdf téléchargeables sur le site de l’éditeur).

Si vous préférez me faire part directement et personnellement de vos commentaires, me signaler une difficulté d’achat ou pour toute autre suggestion, n’hésitez pas à utiliser la rubrique « Me contacter ». Sinon, vous pouvez le faire sur le forum et je tâcherai de vous répondre rapidement. Quant aux futurs lecteurs qui auraient des questions sur le contenu même, à adresser à Heiko Bleher, n’hésitez pas : je transmettrai et posterai la réponse traduite dès qu’elle me sera retournée.

Bref, je vous dis réellement à bientôt ici,

Biotopement vôtre,
Mickaël Legrand

http://www.vivante-passerelle.net

MickaelLegrand


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Bonjour à tous,

Pour ceux que cette approche de l’aquariophilie intéresse, même s’ils ne s’expriment pas, je signale que j’ai réalisé la traduction française des reportages sur les deux dernières expositions biotopes de Heiko Bleher données en octobre (13ème Zierfische & Aquarium de Duisburg, Allemagne, et 5ème Shaquaria de Shanghai, Chine) et que tout cela est désormais en ligne, en libre accès, sur le site Aquapress Bleher.

Pour l’exposition de Duisburg, aller ici :

http://www.aquapress-bleher.com/index.php?option=com_content&task=view&id=492&Itemid=1

Pour l’exposition de Shangai, aller là :

http://www.aquapress-bleher.com/index.php?option=com_content&task=view&id=497&Itemid=1

Bonnes lectures,

ML

http://www.vivante-passerelle.net

chelydros


Membre : Accro
Membre : Accro
Merci Mickael
por las informaciones
es dificil de traduir
Un abrazo compañero

Si quieres enceuntrarme soy socio de KCF;EKC;y KCA

Etienne

MickaelLegrand


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
Bonjour à tous,

Cela n'a pas l'air d'inspirer beaucoup de monde cette approche du biotope... Et si on redéfinissait ensemble les termes, pour alimenter la discussion et vous montrer en quoi se démarquent les biotopes de Bleher. Voici ce que je vous propose comme base de réflexion :

Lorsque l’on maintient des poissons, on choisit généralement de le faire en aquarium communautaire ou en aquarium spécifique. L’aquarium communautaire, très pratiqué, est le bac généraliste où cohabiteront des populations de poissons d’origines souvent complètement différentes mais dont les comportements et les exigences vitales sont compatibles, sur un plan purement technique.
L’aquarium spécifique est un bac qui va être réservé à une espèce précise (d’où son nom), voire un groupe d’espèces. Il permet de caler au plus précis l’environnement de l’aquarium de manière à correspondre aux exigences de ces poissons-là. C’est un raffinement qui permet une meilleure maintenance quand il n’est pas indispensable dans le cas d’espèces solitaires ou agressives envers d’autres, ou encore dans le cas de reproductions délicates.
Et puis, il y a l’aquarium biotope qui est d’un certain point de vue un hybride entre les deux : on y maintient une communauté de poissons mais d’origine naturelle commune, dans un milieu qui cherche à reproduire fidèlement leur environnement sauvage. Comme pour le bac spécifique, on travaille la qualité de l’eau et le décor.
Dans les faits, les puristes préfèreront parler de bacs « géographiques » puisque la plupart des amateurs s’en tiendront à une enveloppe globale : on fera de l’amazonien, de la mangrove, de l’asiatique (cf. les livres de Hiscock, L’aménagement d’un aquarium et de Scott, L’éco aquarium). La population de poissons sera ainsi originaire d’une zone géographique ou d’un type de milieu ; le décor correspondra à ce que l’on peut voir, entre autres, par là-bas ; quant aux plantes, eh bien, on fait souvent comme on peut, avec ce qui est disponible. En somme, c’est comme si l’on réalisait des bacs d’Alsaciens avec une petite réplique de Strasbourg, un bac Île-de-France avec une petite Tour Eiffel, etc. On est avant tout dans le symbolique. Faire autrement, beaucoup voudraient certainement mais l’obstacle essentiel se dresse là : le manque d’informations de terrain.
C’est là que se place la démarche d’un Heiko Bleher. Ayant découvert un très grand nombre d’espèces ou les ayant plus simplement observées sur le terrain, en notant tout scrupuleusement, il en est venu à disposer d’une documentation incomparable. C’est cela qu’il a employé pour réaliser un certain nombre d’expositions internationales très remarquées et pour écrire les magazines présentés ici. Ce qu’il nomme des aquariums biotopes « authentiques ». Dans ces aquariums, les poissons retrouvent non seulement le type de roches, de sol, de bois qui prévaut dans leur habitat naturel, mais également les espèces qui cohabitent à l’état sauvage, jusque dans leurs proportions.
Cette philosophie de l’aquariophilie a déjà de quoi séduire dans l’esprit tous les passionnés soucieux de naturel mais a aussi, très pratiquement, sur les poissons des effets remarquables voire complètement bluffants, attestés par les différentes foules qui ont pu y assister. L’eau encore légèrement troublée par la fraîcheur de l’installation pour les expositions, les poissons (d’espèces souvent rares et exigeantes) adoptaient aussitôt leurs comportements naturels, des prédateurs pouvaient cohabiter avec des espèces vulnérables, quand certains poissons n’entamaient pas leur parade amoureuse ou même pondaient !
À l’heure où on nous parle d’aquariophilie durable, plus soucieuse de ses responsabilités, cette démarche a de quoi interpeller. Il serait ainsi intéressant de connaître vos avis dessus.

http://www.vivante-passerelle.net

AurélienWBB


Modérateur
Modérateur
Salut

Le manque de reponse/suivi pertinant s'explique simplement, je pense, car la notion de biotope est connue de la plupart des participants...

Les aquariophiles ici sont senbilisés sur le fait que pour maintenir un aquarium dans les meilleurs conditions il faut maintenir les especes qui vont ensembles (en terme: parametres physico-chimiques de l'eau, espace(s) de nage, zones de nage, gregarité ou pas, polygamie,...) ca pour les bacs communautaires... je rajouterais au sujet des aquariums biotopes... que c'est la finalité je pense, le top du top... il faut de l'experience dans le domaine, non pas liée a la difficulté, mais plutot liée au fait qu'il faut prendre conscience qu'un bac ne doit pas forcement contenir 4 neons, 12 platy et 6 guppies... c'est ca qui demande de l'experience ou une mise au point personnelle... generalement on commence tous comme ca... puis, la passion arrive et on se documente (c'est la que les livres interviennent) et on tente le biotope... du moins on respecte les parametres de l'eau, les plantes de la region correspondante... les poissons evidement... pour les pierres, c'est autre chose...

Mon parcours que je pense pas different de tous neophyte est le suivant... un bac de 200L pour un anniversaire... en reponse a ma frenesie dominicale de visite chez Botanic ou Truffaut... pour voir: les poissons... ##06 , installation du bac, sans aucune autre connaissance que celle d'un vendeur gentils mais fatigué de repondre au question "je peux mettre quoi dans mon bac et dans combien de temps?"... resultat... plantes de tous continents, poissons colorés mais ne vivants pas geographiquement au meme endroit... un eau de base c'est a dire celle de mon ancienne region... "l'orleanais"....on la trouveras jamais listé : biotope je crois ##06 des caillous... calcaires... coraux morts... sable de loire ... ca a tenu 6 mois... j'ai perdu les 50% de ma pop (faune et flore)...

Maintenant nouveau depart en Allemagne, je tente de maintenir (j'y arrive bien:##08: ) un biotope sud americain... sauf sol et pierre...

Alors Biotope respecté ou pas ? quel est ton sentiment la dessus ?

##27 ##27


_________________
Les fausses idées en Aquariophilie

IAPLC 2011 : 372/1603

MickaelLegrand


Membre : Nouveau
Membre : Nouveau
@AurélienWBB a écrit:Alors Biotope respecté ou pas ? quel est ton sentiment la dessus ?##27 ##27

Quelque chose a dû buggé, je n'avais pas été averti de ta réponse, que je découvre aujourd'hui en me rendant directement sur le forum.

Je ne vais pas balancer un "Oui" ou un "Non" à ta question. Je ne suis pas là pour attribuer des bons et des mauvais points. Mais d'après ce que tu me dis (ou plutôt que tu ne dis pas), il semblerait que tu sois dans ce que j'appelle le biotope "enveloppe globale". Tu parles de biotope sud-américain, c'est vaste... Cela ne veut pas dire que tes poissons n'y trouvent pas ce qui leur est indispensable pour vivre décemment, je pense que tu comprends dans quel esprit je dis ces choses-là. Mais a priori, on est dans le global. Alors, certains poissons sont des nomades reconnus et apparaîtront dans toute une série d'habitats, des habitats rocheux aux denses tapis végétaux, quand ils ne fréquenteront pas plusieurs types d'eaux. Et puis, il y a les poissons plus casaniers, qui occupent des niches très limitées. Avant de découvrir les travaux de Bleher, je pensais moi-même : un aquarium, il faut des plantes et des poissons compatibles. Maintenant, j'apprends ou plutôt je réalise que certains poissons ne vivent que dans des habitats rocheux sans autres plantes que des plantes flottantes, que d'autres ne connaissent que les souches d'arbres, ne se trouvent que dans les tapis de feuilles mortes immergées... Il y a forcément une raison à cela et une adéquation des espèces avec leur habitat, qui dépasse les "simples" caractéristiques de l'eau.
Et puis, il y a une phrase de Bleher qui me frappe, et qui dit qu'il est convaincu que les espèces de poissons ont parfaitement "conscience" des espèces avec lesquelles elles vivent naturellement, celles avec lesquelles elles peuvent s'associer sans crainte et celles (les prédateurs) dont elles savent devoir se méfier. Ce sont ces combinaisons que Bleher propose de donner pour tel ou tel milieu. Une recherche d'harmonie vraiment naturelle et qui dépasse la compatibilité des espèces qui fait partie des bases des membres de ce forum.

Il ne faut pas que cela passe pour une démarche de puristes, de pinailleurs. C'est réellement passionnant et à mon sens enthousiasmant. Mais, je suis d'accord, c'est une sensibilité qui se développe avant tout après une première expérience, ce qui est aussi parfaitement "naturel"...

http://www.vivante-passerelle.net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum