Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Bonjour,

Tout d'abord une question, nous avons un bac de 200 litres (actuellement en eau douce) et prochainement un 800 litres. Avec lequel me conseillez vous pour démarrer un récifal ?

Ensuite, je voudrais savoir quel matériel vous me conseillez :

- pompe
- filtre
- écumeur
- éclairage

Je cherche sur le net mais je lis tellelent de chose que je suis un peu perdue...

Merci



Dernière édition par le Mar 4 Sep 2007 - 0:16, édité 2 fois

banzai


Membre : Régulier
Membre : Régulier
salut

deja bravo pour ton projet c'est super par contre je en peut t'aider pour l'eau de mer c'est assez diferent les pros te renseignerons mieu que moi

exopoismer


Administrateur
Administrateur
Bonjour laurie
il n'y pas photo!! le 800 litres pour démarrer, bien sur tout va étres en fonction de tes moyens financier. Le matériel est trés différent de l'eau douce.
Comme tu as déja visiter les autres sites tu as déja une idée du matos qu'il faut pour l'eau de mer.
Il nous faudrait dabord savoir le type de récifal que tu veux soit:
coraux durs et mous et trés peu de poissons
Coraux durs et trés peu de poissons.

L'équipement va étre en fonction de ton choix ci-dessus!!!


_________________
Administrateur de ce Forum
Création de site web à moindre coût
http://www.asso-soamp.fr

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
C'est mon mari qui va être content pour faire avec le 800 litres !! Moi qui me le garder pour des discus :content:

C'est clair que niveau financier bah il va falloir faire de sacré sacrifices... mais bon pour un formidable résultat (je l'espère !!)

Pour le type, je ne sais pas trop faire pour le moment la différence entre les coraux mous ou durs et le rôle qu'ils ont...

Je voudrais recréer le milieu des Amphiprion Ocellaris avec des anémones...

Je suis aussi attirée par d'autres poissons sans savoir s'ils sont compatiblent :

Chirurgien bleu, Chirurgien jaune, Chelmon Rostratus, Amblyeleotris Randalli

Et en détritivores : crevette (les blanches et oranges avec les grandes antennes...) Et des beaux oursins aussi.

kix


Conseillère
Conseillère
Bonjour,

D'une manière générale, lorsqu'on débute un aquarium marin/récifal, il faut compter un budget de 8-10€ par litre, soit pour un bac de 800 litres un minimum de 6000 euros.
Bien sûr, ici il n'y a pas le prix de la cuve à prendre en compte.
Mais il faudra :
- une décantation (est-ce prévu?)
- un bon écumeur : il va falloir choisir à la fois en fonction du volume et des animaux souhaités. Il faut penser que les données des constructeurs sont à doubler, parfois tripler. Un écumeur prévu pour un bac de 1500 litres est un minimum. De nombreuses marques proposent des modèles adaptés à des prix allant de 500 à 800 euros.
Ceci à condition qu'il y ait une décantation. Sinon il faut un écumeur à suspendre (interne ou externe) et là je doute qu'il y en ait de suffisamment puissants (peut-être chez Tunze?).
- un éclairage adapté aux coraux maintenus (ou souhaités) : les coraux mous (Octocoralliaires) sont souvent moins exigeants que les coraux durs (Hexacoralliaires).
Il existe maintenant des rampes de tubes T5 qui permettent de fournir un éclairage adapté à la maintenance de coraux.
Les lampes hqi restent cependant le meilleur compromis car avec l'expérience et le temps, on passe souvent aux coraux durs.
En fonction des dimensions de la cuve, la puissance et le nombre d'hqi (ou tubes T5) varie. On estime qu'une moyenne de 1W/litre est un bon choix.
- un brassage efficace : il faudra composer avec les dimensions de la cuve ainsi qu'avec le futur décor. Mieux vaut plusieurs pompes ayant un débit "moyen" qu'une seule à gros débit. Il existe maintenant plusieurs marques qui proposent des pompes à faible consommation mais ayant une sortie plus grande ce qui évite les flux cisaillant (Nanostream, Marea, Korallia).
On calcule un débit minimum sur une base de 15 à 20 fois le volume brut, soit un minimum de 12.000 l/h à partager entre au moins quatre pompes (à voir en fonction des essais).
- les pierres vivantes : véritables poumons du bac, ce sont elles qui permettront une épuration biologique de l'eau. Elles doivent être choisies avec attention : bonne qualité et fraîches. Elles apporteront les bactéries aérobies et anaérobies nécessaires au démarrage du cycle de l'azote.
Les prix varient parfois beaucoup d'un magasin à l'autre mais il faut compter environ 10 euros du kilo. Et pour un bac de 800 litres, un minimum de 130-140 kg est une bonne base.
Attention, ne pas lésiner sur ce point! Autant l'écumeur servira à enlever les particules organiques avant qu'elles ne soient dégradées, autant les pierres vivantes permettront à celles qui ne seront pas ôtées d'être entièrement décomposées. Ainsi, il n'y a pas d'accumulation de nitrates ou autres.
- le petit matériel : l'osmoseur, le sel, le densimètre, les tests, etc...

Pour bien débuter et surtout pour éviter d'accumuler les soucis durant les premiers moins de la mise en eau, il faut monter une installation disposant du matériel adapté.

Souvent, on débute en récifal avec des coraux mous parce qu'ils sont généralement plus résistants (tout dépend de l'espèce bien sûr).
Ils demandent un éclairage moins puissant, ne construisent pas de squelette et sont donc moins demandeurs en calcium, magnésium, etc, et résistent mieux à un taux de nitrates/phosphates élevé.
Un moyen de les reconnaître? Compter le nombre de tentacules sur les polypes.
Les coraux mous sont des Octocoralliaires et possèdent huit ou un multiple de huit tentacules par polype.
Par exemple avec ce Sarcophyton sp. :



Les coraux durs sont des Hexacoralliaires et possèdent six ou un multiple de six tentacules par polypes
Un exemple avec cet Alveopora sp. (12 tentacules):



http://www.recifduvendredi.org/modules.php?name=News&file=article&sid=400

Il est bien sûr possible de maintenir des anémones, mais attention qu'il leur faudra un éclairage important, tout comme les coraux durs. En effet, elles hébergent des zooxanthelles, ces algues symbiotiques qui grâce à la photosynthèse apportent une grande partie de la nourriture aux cellules coralliennes.
De plus, leur tendance à se déplacer (si leur place ne leur convient pas ou plus) et à brûler les autres coraux est un désavantage. Elles deviennent en général assez grosses et prennent vite beaucoup de place dans le bac.
Il faudrait donc faire un choix : anémones ou coraux.

Pour les poissons, il faudra également savoir s'ils sont compatibles avec les coraux souhaités ou les anémones.
Les chirurgiens sont beaux, mais il faudra limiter leur nombre car ils deviennent aussi vite grands et si la place vient à manquer, ils sont agressifs, stressés et sujets aux maladies. Deux, au maximum trois dans ce volume...
Surtout pour le Paracanthurus hepatus (chirurgien bleu) qui reste assez sensible.
Le Zebrasoma flavescens (chirurgien jaune) est lui réputé plus facile. Il reste agressif s'il est introduit dans les premiers.
Quant au Chelmon rostratus, peu d'individus sont vraiment bien acclimatés à la vie en captivité. Leur alimentation particulière du fait de leur long "bec", le stress intense des changements de milieu, etc, sont des facteurs limitants leur survie en aquarium.
Il faudra donc le choisir gros et vif, vérifier au magasin qu'il accepte la nourriture (congelés, flocons, granulés) et qu'il soit l'un des premiers poissons du bac (pour éviter qu'il ne se fasse tuer par les autres).

Les crevettes Lysmata sp. (L. amboinensis sont les oranges, L. debelius sont les rouges) sont assez sensibles aux variations de température et de densité. Il faudra les ajouter une fois le bac bien stabilisé.
Les oursins nécessiteront un nourrissage supplémentaire lorsqu'il n'y aura plus d'algues dans le bac, avec des tranches de nori par exemple.
Pour les détritivores actifs et "indispensables", il y a aussi les escargots (Astrea, Turbo, Euplica, etc) et les petits bernard-l'hermite (les gros sont des prédateurs pour les escargots).

Voilà, j'espère que cela pourra vous aider.
Bonne continuation dans l'élaboration de votre projet!

Kix.

indostomus


Membre : Régulier
Membre : Régulier
les coraux dur se maintiennent aussi sous du t5

Souvent, on débute en récifal avec des coraux mous parce qu'ils sont généralement plus résistants (tout dépend de l'espèce bien sûr).
Ils demandent un éclairage moins puissant, ne construisent pas de squelette

certain Scléractiniaires aussi



Dernière édition par le Lun 3 Sep 2007 - 15:16, édité 1 fois

kix


Conseillère
Conseillère
Je n'ai pas dit le contraire... :langue:

Kix.

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Kix ça c'est des renseignements dignes de ce nom :clin:

De mon côté j'avais fait une petite liste qui prend en compte tout ce que tu as énuméré :


Matériel :

- pompe de brassage : ??
- pierres vivantes : 160 kg
- décantation : ??
- éclairage : rampe Aquaconnect UFO Complet 1800 2 x 400W 10000K + 2 x Dulux bleu 30W
- écumeur : Turbelle Stream 6100 (12000l/h)
- chauffage : ??
- sel : 21 kg
- kit tests en gouttes
- densimètre en plastique


Poissons :

1 couple d'Amphiprion ocellaris
1 Zebrasoma flavescens
2 Paracanthurus hepatus
1 Gobiosoma oceanops
1 Gobiosoma randalli
1 Gobiodon histrio


Détritivores :

Crevettes :
2 Lysmata debelius
2 Rhynchocinetes Durbanensis

Escargots :
2 Astrea turbo
2 Tectus conus

Etoile de mer :
1 Fromia monilis

Limace de mer :
1 Elysia crispata

Bernard l'hermites :
2 calcinus laevimanus
2 Calcinus elegans



Anémones :

1 Stichodactyla gigantea



Coraux mous :

discosoma sp
Rhodactis Hairy
sarcophytons
Cladiella
Pachyclavularia viridis
Briareum abestinum
Plexaurella spp


Bénitiers :

Tridacna Crocea
Tridacna Maxima


Si vous avez des conseils ou qu'au contraire vous me déconseillez des espèces que je voudrais introduire... je suis à votre écoute !!

kix


Conseillère
Conseillère
@laurie a écrit:
Matériel :
- pompe de brassage : ?? Sur mon bac de 150*75*60, j'ai deux pompes Koralia 3 (Hydor) de 3200l/h, une Marea (Seio) de 3400l/h, deux Nanostream (Tunze) de 2500l/h et à venir probablement une nouvelle Koralia 3. Le flux large de ces pompes est très intéressant, permet d'en placer assez près de coraux sans les abîmer. J'ai choisi plusieurs pompes ayant un débit moyen (3000-3400l/h) pour obtenir des remous en croisant les flux et c'est très efficace, et non pas une grosse pompe (12.000l/h par exemple).
De toute façon, le brassage s'améliore, se modifie, se déplace au fur et à mesure des essais de l'aquariophile et de la pousse des coraux. On peut donc te donner quelques exemples de pompes et de débits, mais ce sera à toi de tester sur ton bac.

- pierres vivantes : 160 kg
- décantation : ?? Pour moi, c'est un élément indispensable car non seulement elle permet d'y placer le matériel qui est volumineux, les éventuels animaux indésirables ou en isolement, mais surtout d'y siphonner les sédiments qui devraient s'y accumuler.
- éclairage : rampe Aquaconnect UFO Complet 1800 2 x 400W 10000K + 2 x Dulux bleu 30W Cela me semble parfait!
- écumeur : Turbelle Stream 6100 (12000l/h) Là, tu ne cites pas un écumeur mais une pompe de brassage!!!
Voici un lien vers celui que j'utilise : http://www.aqua-medic.com/turboflotor_5000_shorty.shtml

- chauffage : ?? J'opterais pour deux chauffages de 300W. Doublement au cas où l'un tomberait en panne.
- sel : 21 kg On vend maintenant des seaux de sel de très bonne qualité dans divers marques et à des prix plus que raisonnable. Mieux vaut avoir plus qu'il n'en faut...
- kit tests en gouttes Bah, en phase de démarrage, ce n'est pas vraiment indispensable...Lorsque les pierres vivantes auront été ajoutées, il va y avoir un pic de nitrites puis de nitrates dûs au cycle de l'azote. Si vraiment tu veux te faire la main sur les tests, tu peux acheter un test nitrites (NO2-) et nitrates (NO3-). Une fois que les nitrates seront proches de zéro, la phase de démarrage se terminera. Cela peut prendre quelques semaines à quelques mois, en fonction de la qualité des pierres vivantes, de l'eau, etc. Mais sincèrement, si tu ne veux pas te prendre la tête dès le début, chercher à améliorer un paramètre alors que rien n'est encore équilibré, mieux vaut laisser faire la nature et patienter gentiment devant le bac.
Eventuellement, après quelques semaines tu peux vérifier le pH et le KH, pourquoi pas le calcium...Mais c'est tout. Les kits proposent trop souvent des tests inutiles.

- densimètre en plastique Non, les densimètres à aiguille sont les moins précis. Mieux vaudrait le densimètre flottant. L'idéal étant le réfractomètre.


Poissons :

1 couple d'Amphiprion ocellaris
1 Zebrasoma flavescens
2 Paracanthurus hepatus
1 Gobiosoma oceanops
1 Gobiosoma randalli
1 Gobiodon histrio

Rien à dire sur cette population qui est plus que raisonnable (pour débuter en tout cas).

Détritivores :

Crevettes :
2 Lysmata debelius
2 Rhynchocinetes Durbanensis Cette espèce à tendance à grignoter les Zoanthidea et petites anémones disques. J'éviterais de prendre celles-là au profit des L. amboinensis ou L. wurdemanni.
Les crevettes sont à introduire dans un bac bien équilibré.


Escargots :
2 Astrea turbo
2 Tectus conus

Il en faudrait au moins dix fois plus de chaque espèce!!! Quatre escargots dans 800 litres ne pourront pas vraiment faire un travail d'élagage des algues suffisant.

Etoile de mer :
1 Fromia monilis

Les étoiles de mer, c'est toujours assez délicat à maintenir. S'il vient à manquer d'algues, il faudra lui en fournir.

Limace de mer :
1 Elysia crispata

Mauvaise idée : elles se nourrissent uniquement d'algues de type Bryopsis et meurent presque toujours en aquarium.

Bernard l'hermites :
2 calcinus laevimanus
2 Calcinus elegans

Ici aussi il faudrait augmenter le nombre...Une vingtaine d'individus par espèce serait une bonne fourchette. Attention que les grands bernard-l'hermites sont susceptibles de manger les escargots. Il existe de petites espèces (pattes bleues ou rouges).

Anémones :

1 Stichodactyla gigantea

Ce n'est probablement pas la plus facile à acclimater...


Coraux mous :

discosoma sp
Rhodactis Hairy
sarcophytons
Cladiella
Pachyclavularia viridis
Briareum abestinum
Plexaurella spp


Bénitiers :

Tridacna Crocea
Tridacna Maxima


Si vous avez des conseils ou qu'au contraire vous me déconseillez des espèces que je voudrais introduire... je suis à votre écoute !!

Kix.

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Merci beaucoup Kix, c'est une aide précieuse et complète...

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Kix, encore besoin de quelques précisions... :siffle:

Pour l'écumeur, pourrais-tu me dire quelle puissance pour mon volume ? Désolé mais le site est en anglais :blink: et pour moi c'est du charabia :langue:

Et pour l'anémone, que me conseilles-tu par rapport aux Amphiprion ocellaris ? J'en aimerais une assez colorée quand même...

Merci beaucoup :clin:

kix


Conseillère
Conseillère
@laurie a écrit:
Pour l'écumeur, pourrais-tu me dire quelle puissance pour mon volume ? Désolé mais le site est en anglais :blink: et pour moi c'est du charabia :langue:

Je me baserais plutôt sur la capacité donnée par le fabriquant, c'est-à-dire le volume maximum pour lequel il est prévu.
Par exemple le mien est "soi-disant" adapté aux aquariums jusque 1500 litres mais il tourne sur un peu plus de 700 litres, soit deux fois moins volumineux.
Pourquoi doubler (parfois tripler) la capacité de l'écumeur? Je pense que c'est parce qu'avec les techniques actuelles et les débordements des aquariophiles, il est possible ainsi de maintenir dans de bonnes conditions beaucoup d'animaux sur-nourris et donc d'assurer une épuration de qualité. Il ne faut pas oublier que c'est, avec les pierres vivantes, la seule source de dépollution de l'eau.
Les écumeurs "nouvelle génération" sont en train d'arriver sur le marché, avec les Bubble King (assez cher) : http://www.reefsolution.com/catalog/index.php?cPath=21_77

et dans la même veine les ATI : http://www.reefsolution.com/catalog/product_info.php?products_id=1427

Pour ton futur bac, je te conseillerais donc de te diriger vers un écumeur conçu pour un volume compris entre 1500 et 2000 litres (l'ATI me plait beaucoup).

@laurie a écrit: Et pour l'anémone, que me conseilles-tu par rapport aux Amphiprion ocellaris ? J'en aimerais une assez colorée quand même...

J'ai eu des Entacmea quadricolor vertes, il en existe des rouges. Ce sont des anémones très résistantes.
Les miennes se sont reproduites de nombreuses fois.
Il faut quand même savoir que les anémones demandent une qualité d'eau et un éclairage identiques à ce que les coraux durs exigent.
Si elle ne se plait pas à l'endroit où tu la déposes ou bien où elle se fixe dans un premier temps, elle va se déplacer. Elle sera capable de faire le tour du bac en une journée. Celà veut dire qu'elle peut se prendre dans une pompe de brassage ou brûler les coraux qu'elle touchera.
Il faudra introduire l'anémone avant le couple d'Amphiprion sp., sinon son acclimatation risque d'être chahutée par l'engouement des poissons.
L'avantage des E. quadricolor est qu'elles se fixent dans les anfractuosités du décor et n'ont pas besoin d'une épaisse couche de sable.

Kix.

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Ok merci encore Kix !!

Je vais surfer de ce pas pour l'écumeur !!

NICO1046


Membre : Habitué
Membre : Habitué
super kix pour passer autant de temps a repondre ! j ai tout lu et ca va me servir quand je passerai a l eau de mer


merci!

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Nico, ton bac aura quelle capacité ?

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Encore besoin de vous...

Niveau décantation, je sais comment on en fait un pour un bac d'eau douce, mais comment on fait pour un bac récifal ? Parce que je crois que le but n'est pas de filtrer mais juste de décanter !?!

Sinon j'ai trouvé ça :



Mais du coup la masse filtrante et la mousse bleue ne serve à rien...

kix


Conseillère
Conseillère
Bonjour,

Parfois, plus c'est simple et mieux c'est :clin:
En fait, tout dépend de ce que tu peux te permettre de faire :smile:
Qu'y a-t-il comme place sous le bac?
Connais-tu un magasin d'aquariophilie qui serait un peu spécialisé en marin et qui propose des bacs sur-mesure? Si oui, il te suffit de demander une décantation en fonction de la place libre dans le meuble sous le bac.
Le nombre de séparations dans la décantation va également dépendre de ce que tu veux faire.
Décanter, c'est certainement le but premier et si ça facilite le siphonnage des sédiments, ça évite surtout qu'ils ne restent dans l'aquarium et y soient dégradés avec pour produit final les nitrates/phosphates...
Cependant, tu peux éventuellement utiliser une simple cuve, sans séparations. C'est une solution si la place est limitée et que tu veux installer la matériel dans la décantation.
Si elle est assez grande et que le mouvement de l'eau y est faible, les sédiments s'y déposeront aussi. Bon, lors du nettoyage il faudra sans doute aspirer partout...
Le mieux évidemment, c'est le plus grand possible. Tu augmenteras ainsi le volume total d'eau dans ton installation (meilleur équilibre des paramètres) et tu pourras facilement y installer l'écumeur (interne ou non), les chauffages, la pompe de remontée et éventuellement plus tard réacteur à hydroxyde ou réacteur à calcaire...
Peut-être es-tu du genre bricoleur, alors tu peux la coller toi-même :
http://jmsnat.free.fr/site/decantation.html
Ici, ils ont utilisé un vieil aquarium, du recyclage pour pas cher...Il y a certainement d'autres exemples sur le net.
En parcourant les divers sites d'aquariophilie récifale, tu pourrais aussi trouver ton bonheur dans les petites annonces.
Chez moi, la décantation est composée comme suit : l'eau arrive dans un premier compartiment (petit) et passe sous une cloison vers le second. C'est là que les sédiments se déposent. Ensuite, elle passe au-dessus de la seconde cloison vers la troisième partie, plus grande où se trouve l'écumeur. Ces trois compartiments sont à niveau constant (important souvent pour l'écumeur). Finalement, elle s'écoule vers le dernier compartiment, à niveau variable, où se trouve la pompe de remontée et l'osmolateur (qui sert à maintenir le niveau d'eau constant).



J'espère que tout ça t'aidera...
Un dernier conseil : oublie tout ce qui est "plug&play" ! La plupart du temps c'est très cher et tu n'utilises pas la moitié des éléments achetés, dans le cas présent, les bioballes, la mousse, etc...

Kix.

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Ok Kix, merci pour ta réponse...
Je vais aller voir sut le site... Effectivement je compte mette TOUT le matériel dans le meuble, puisqu'on va le faire nous même je vais prévoir la place nécessaire...
Je vais aussi prendre un osmolateur pour être plus libre...

Merci encore et si j'ai besoin, je reviens :clin:

19default u coule le Ven 7 Sep 2007 - 18:39

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Pleins de questions concernant la décantation (eh oui encore, vous savez je suis blonde :heureux: ) :

- Est ce que ma décantation peut marcher comme ça ?



1) L'eau va dans la décantation par une surverse (avec peigne).

2) elle passe dans le 1e compartiment où se trouve le matériel (osmolateur, écumeur et chauffage)

3) elle passe sous la 1e cloison, pour aller dans le 2e compartiment (c'est là je crois que les sédiments doivent se déposer ?)

4) entre les 2 dernière cloisons je sais pas si c'est bien de mettre de la mousse bleue, au cas ou il resterais des trucs en suspensions dans l'eau ?

5) puis l'eau est renvoyée dans le bac grâce à une pompe de remontée...


Je sais pas si c'est bien pensé, mais je préfère demander parce que là c'est très technique et trop important pour se tromper.


- Sinon combien de cm je dois laisser au dessus/dessous des cloisons ?


- Comment je fais pour le débit de l'eau parce que j'ai pas compris grand chose à tout ce que j'ai lu sur le net (un peu trop technique là encore et je voudrais pas me retrouver dans un salon-piscine !!!)
Je sais que la pompe aura une certaine capacité de débit (d'ailleur de combien faut-il qu'elle soit ??), mais comment je gère celui de la descente vers la décantation ? Parce que si plus d'eau coule que ce qu'est capable de remonter la pompe...:blink:


Euh..... j'avais autre chose qui me tracassait mais me souviens plus !! :siffle:

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Ah oui ça y est !!!

J'ai rien compris non plus au fonctionnement d'un osmoseur !!! :surpris:

Ils disent que l'osmoseur a une certaine capacité (190l/h), mais je comprend pas, c'est pas une truc qu'on branche au robinet d'eau courante et on en fait tant qu'on veut ??

Ne vous moquais pas de moi, vous derrière votre écran !!! :rire: :rire: :rire:

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Il y a cette rampe HQI aussi qui me plait beaucoup :

http://cgi.ebay.fr/Rampe-HQI-3x250W-2xT5-neon-bleu-54W-4-Spots-Real-180cm_W0QQitemZ180155930949QQihZ008QQcategoryZ140599QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

Jusqu'à combien ça vaut le coup de l'acheter ?

kix


Conseillère
Conseillère
@laurie a écrit:Pleins de questions concernant la décantation (eh oui encore, vous savez je suis blonde :heureux: ) :

Euh, moi aussi je suis blonde :langue:

@laurie a écrit:- Est ce que ma décantation peut marcher comme ça ?

Non et oui.... :heureux:

@laurie a écrit:1) L'eau va dans la décantation par une surverse (avec peigne).

Jusque là, ça se passe bien.

@laurie a écrit:2) elle passe dans le 1e compartiment où se trouve le matériel (osmolateur, écumeur et chauffage)

C'est ici que ça coince. L'agencement des cloison est correct, mais tu ne peux pas y installer l'osmolateur qui doit, pour fonctionner, se trouver dans la partie où le niveau n'est pas constant, c'est-à-dire celui de la pompe de remontée.
Regarde ton schéma : le niveau de l'eau entre le second et le troisième compartiment ne peut pas être aussi haut car la cloison est plus petite...
Essaie d'être l'eau qui démarre de la surverse...
-Arrivée dans le premier compartiment avec le matériel et passage directement vers le second compartiment. là, l'eau monte dans la décantation, bloquée par les parois de la cuve mais aussi par la dernière cloison entre le deuxième et le troisième compartiment. Mais cette cloison ne laissera passer l'eau qu'au-dessus...L'eau va s'écouler doucement vers le troisième compartiment où la pompe de remontée fera son boulot.
Mais lorsqu'il va y avoir évaporation de l'eau, c'est dans le compartiment de la pompe de remontée que le niveau va descendre...D'où l'obligation d'y mettre l'osmolateur.
Voici la mienne (excusez le désordre c'était juste après le transfert...



L'eau arrive à gauche et passe dans deux petits compartiment où j'ai stocké quelques pierres vivante qu'on avait pas remises dans le bac.
Ensuite passage vers le troisième et grand compartiment où il y a l'écumeur. Enfin, vers le quatrième avec la pompe de remontée.
Comme tu le vois, le niveau est le même sauf dans le compartiment de la pompe de remontée et il va donc varier lorsqu'il y aura moins d'eau suite à l'évaporation...

@laurie a écrit:4) entre les 2 dernière cloisons je sais pas si c'est bien de mettre de la mousse bleue, au cas ou il resterais des trucs en suspensions dans l'eau ?

Tu peux à condition que cela ne ralentisse pas trop le débit de l'eau...Cela va probablement demander quelques réglages de toute façon, une fois que le bac sera rempli, les pompes et tout le matériel en route...
Si la pompe de remontée est un peu "limite", le débit pourrait être limite si tu ajoutes une quantité de mousse qui le freine encore. Le risque c'est de n'avoir plus assez d'eau qui arrive dans le troisième compartiment, la pompe de remontée continue à remonter puis se retrouve à sec...
Mais bon, faudrait vraiment que ça soit colmaté...
Il faudra nettoyer cette mousse deux fois par semaine (idéalement)...
5) puis l'eau est renvoyée dans le bac grâce à une pompe de remontée...

@laurie a écrit:Je sais pas si c'est bien pensé, mais je préfère demander parce que là c'est très technique et trop important pour se tromper.

J'ai récupéré cette décantation chez un ami. Si j'avais du la faire moi-même j'aurais cherché la facilité : deux compartiments à niveau fixe et un pour le variable...
Donc : l'eau arrive du bac dans un premier compartiment et passe sous la cloison vers le second où tu mets l'écumeur et autre. Ensuite, une cloison pour que l'eau passe au-dessus vers le dernier compartiment.
Pas besoin de plus se compliquer la vie!
Plus tu auras d'affaires dedans, plus il faudra en enlever pour les nettoyer, pour siphonner, etc.

@laurie a écrit:- Sinon combien de cm je dois laisser au dessus/dessous des cloisons ?

Bonne question...Je n'en sais rien...

@laurie a écrit:- Comment je fais pour le débit de l'eau parce que j'ai pas compris grand chose à tout ce que j'ai lu sur le net (un peu trop technique là encore et je voudrais pas me retrouver dans un salon-piscine !!!)
Je sais que la pompe aura une certaine capacité de débit (d'ailleur de combien faut-il qu'elle soit ??), mais comment je gère celui de la descente vers la décantation ? Parce que si plus d'eau coule que ce qu'est capable de remonter la pompe...:blink:

Lorsque la pompe de remontée est arrêtée, l'eau dans le bac continue de s'écouler vers la décantation. Il faut donc que le volume de la décantation soit suffisant pour que ça ne déborde pas.
Une fois que la pompe est remise en marche, si elle monte 2.200l/h, il en descendra 2.200l/h....c'est un peu le principe des vases communiquants...Si tu verses un litre d'eau dans un bol déjà rempli à ras-bord, il va se vider un litre d'eau par terre....ni plus, ni moins...
Bien entendu, il y a le risque que le tuyau de descente soit trop petit, la pompe de remontée trop puissante et là, ça crée un déséquilibre.
Il faudra bien y réfléchir, demander aux autres quel est le diamètre de leur descente pour quel débit de pompe et quel volume de bac par exemple...comparer et reprendre ce qui fonctionne bien.
Il existe bien sûr des vannes qui limitent un débit dans un sens ou dans l'autre....

Est-ce plus clair?

Parce que quand même, le mieux ça serait de te trouver un aquariophile ou deux dans la région et d'aller voir leurs installations. Chacun a ses petits trucs...

@laurie a écrit:Euh..... j'avais autre chose qui me tracassait mais me souviens plus !! :siffle:

Ouais, t'es blonde quoi...

Kix.

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Bon ça y est nous avons le bac acheté 250€ avec meuble que nous allons d'ailleur remplacer par un support métalique car il n'est pas prévu pour acceuillir une décantation...

On va pouvoir se lancer sérieusement dans le projet, quoique on va surement faire un crédit lol! sinon dans 20 ans ça sera toujours pas prêt !!

laurie


Membre : Habitué
Membre : Habitué
Par contre je comprend rien au rôle d'un osmoseur : il y a apparament un débit (ex : 190l/h) et euh comment dire, je comprends pas... c'est pas un truc qu'on brache au robinet d'eau courante et ça fait de l'eau osmosée ??

kix


Conseillère
Conseillère
Bonjour,

@laurie a écrit:Par contre je comprend rien au rôle d'un osmoseur : il y a apparament un débit (ex : 190l/h) et euh comment dire, je comprends pas... c'est pas un truc qu'on brache au robinet d'eau courante et ça fait de l'eau osmosée ??

Si, c'est bien pour produire de l'eau osmosée. En fait, le débit maximum de 190l/24h (à mon avis c'est 190 litres par jour et pas par heure, non?) est une référence sur sa capacité à te fournir de l'eau sur une journée...
Si tu as besoin d'un grand volume d'eau, il te fera tes 200 litres en un jour...
Mais bon, c'est quand même rare et un plus petit débit est tout aussi bien. J'ai une réserve d'eau de 200 litres que je remplis une fois par semaine, l'évaporation étant d'environ 50 litres ça laisse une marge.

Kix.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum