Forum aquariophile pour toutes vos questions : eau douce et eau de mer. Poissons, aquarium et matériel.

Connexion

Récupérer mon mot de passe




Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1default [Maintenance] Conseils pour corydoras le Mar 27 Mai 2014 - 0:17

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
BIEN MAINTENIR SES CORYDORAS



=====================================
I - INTRODUCTION
=====================================


Je me lance dans un petit tutoriel sur les Corydoras. Depuis que je parcours le forum, j'ai vu un certains nombre d'erreur ou d'idées préconçues qui méritent d'être corrigées. On pense à tord que le corydoras est un poisson uniquement de fond et est un poisson facile.
Le faire-vivre, oui, c'est à la portée de beaucoup de monde, car c'est un poisson très robuste.
Mais le faire-vivre, n'est pas le faire-s'épanouir. Il y a un distinguo que je vais essayer de corriger et d'améliorer.

Le corydoras est un petit poisson-chat d'Amérique du Sud. Son aire de répartition est partout sur l'Amérique du Sud. Aussi bien, prêt des Andes avec des faibles témpérature et de véritable torrent d'eau, en passant par l'Amazonie centrale à température caniculaire et courant vif, que dans le delta de l'Amazone à faible débit sur la côte Atlantique. De ce fait, il existe plus de 200 espèces de corydoras qui ont des morphologies et des besoins complétements différentes suivants leur géolocalisation. De part cette large aire de répartition, vous comprendrez aisément qu'un corydoras vivant prêt des Andes, n'a pas du tout le même besoin qu'un corydoras du centre de l'Amazonie.

Les corydoras cherchent principalement leur nourriture en remuant le sol, mais ne dédaignent pas à grattouiller les feuilles des plantes à la recherche de micro-algues. Ainsi dans son aquarium, il est recommandé d'avoir de très large espace de sable. Dans la nature les corydoras vivent en banc de plusieurs milliers d'individus. Ce qui en fait une espèce grégaire. Chez cette espèce, la notion de groupe est importante, car c'est au travers du groupe qu'il se sent en sécurité. Plus ils sont nombreux dans un aquarium, plus vous les verrez. Et inversement, moins vous en aurez, plus ils seront timides. Il est important que le groupe soit constitué de la même espèce. Les corydoras savent très bien se reconnaître en eux et dans les grands aquariums contenant 2 espèces, les 2 bancs seront généralement distinct. Ils ne se mélangeront pas ou peu. Excepté pour quelques corydoras très proche visuellement et souvent compatible génétiquement (Julii et Trilineatus, par exemple)

En aquarium, suivant les espèces de corydoras, ils peuvent vivre entre 3 et 8 ans. D'une façon générale, les corydoras sont très timides. Ainsi, il est recommandé de leur offrir de nombreuses cachettes comme avec des morceaux de bois ou des plantes. Je recommande plutôt, plus de bois que de plantes, car pour un puriste qui voudrait un biotope proche du naturel, les fleuves et rivières d'Amérique du Sud sont jonchés de branches d'arbres et de feuilles mortes.

Ce sont des poissons très pacifiques qui ignorent généralement les autres habitants du bac. Néanmoins en période de reproduction, d'autres habitants trop gros ou trop vifs peuvent inhiber leur reproduction. Il faut éviter les espèces territoriales de même niveau de vie qu'eux.

Les corydoras possèdent une épine dorsale venimeuse qui leur sert à se défendre contre d'éventuel prédateur et qui a une fâcheuse tendance à se coincer dans une épuisette. Ainsi, il faut opter pour des épuisettes à larges mailles pour éviter qu'ils ne se coincent dedans. Cette épine peut vous faire très mal et vous pouvez attraper une bonne rougeur, tel une bonne grosse piqûre de moustique, si vous les manipulez mal.

Des corydoras au naturel :



(source : https://www.youtube.com/user/theamazontouch)

=====================================
II - MAINTENANCE - LE GROUPE
=====================================


Les corydoras sont des poissons grégaires qui demandent impérativement à vivre en groupe de la même race sous peine de dépérir. Plus ils sont nombreux, plus ils sont jovial, plus ils bougent dans l'aquarium et moins ils sont peureux.


  • - Groupe 6-8 : Minimum syndical de viabilité
  • - Groupe 9-13 : Groupe optimum de viabilité
  • - Groupe 14+ : Comportement proche du naturel


Des corydoras inactifs la journée et actifs la nuit, induit probablement divers problèmes qui peuvent être :

  • - Quantité d'individus du groupe trop faible
  • - Mauvaise proportion des 2 sexes dans le groupe
  • - Mauvais agencement du Bac
  • - Pas assez de courant
  • - Autres habitants de l'aquarium les intimidant ou en inadéquation.


=====================================
III - MAINTENANCE - LE SOL
=====================================


Les Corydoras demandent un sol adapté, c'est cela :


  • - Sable très fin (comme le sable de Loire ou sable de plage)
  • - Petites billes de quartz de moins de 2mm , passé à la centrifugeuse (pour arrondir)
  • - Bois / souche en bonne quantité.
  • - Les corydoras ont des petits barbillons très fragiles qui leur servent à la fois pour la reproduction, pour chercher la nourriture et pour la "communication sensitives" entre eux. Des barbillons endommagés, cela veut dire pas de reproduction : ils s'en servent pour l'accouplement lorsqu'ils fertilisent une femelle. Tout sol coupant est à proscrire. Également à se couper les barbillons, il y a des risques non-négligeable qu'ils attrapent une infection voir une nécrose.


C'est à dire ce genre de sol :


=====================================
IV - MAINTENANCE - AGENCEMENT
=====================================


Un corydoras aime :

  • - Grattouiller le sol en banc
  • - Se cacher sous des souches de bois
  • - Se reposer sur des souches de bois
  • - Des plantes dans le courant pour y déposer ses œufs
  • - Faire des courses poursuite lors des accouplements
  • - Du courant, voir beaucoup de courant ! (voir paragraphe plus bas)


Ainsi, il est recommandé :

  • - 50% à 80% de larges plages
  • - 30% à 40% à de bois
  • - 10% à 20% de plantes




=====================================
V - LES MILIEUX DE VIE ET LA MORPHOLOGIE
=====================================


J'aurais pu intituler ce paragraphe "maintenance - le courant". Mais ce titre serait trompeur. Pour comprendre le courant nécessaire à son corydoras, il faut comprendre la morphologie et la géolocalisation de chaque espèce. Sans cette compréhension, vous ne pourrez pas estimer le courant nécessaire sur les divers étages de vie d'aquarium.

Par exemple, certains corydoras vivant prêt des Andes, subissent lors fontes des neiges,  un courant d'une extrême violence ! Courant qui serait impropre à n'importe quels autres habitants de l'aquarium. Face à ce courant hyper-violent, leur morphologie s'est adapté selon leurs besoins. Par exemple, certains seront très plat du ventre avec un nez pointu, ceci pour rester coller sur le sol afin d'être envoyé valdinguer au loin, tel le corydoras Orphnopterus. D'autres, auront un profil très aquadynamique et seront de vigoureux nageurs de contre courant, tel les Corydoras Elegans.

Pour estimer le courant nécessaire, je recommande le site internet PlanetCatFish qui donne une géolocalisation de tous les corydoras.
http://www.planetcatfish.com/common/family.php?family_id=1

Ces stratégies morphologiques se voient très bien sur des radiographies :

=> Corydoras fowleri : Ventre plat et nez souvent pointu. Tel que les Paleatus, Leucomelas, Agassizzi. Ce sont des corydoras de fond.


=>  Corydoras habrosus : Nez arrondi et aquadynamique, et corps élancé, qui nagent à tous les étages de l'aquarium. Ils sont taillés pour la nage et la vitesse. Prendre un corydoras de ce type, c'est considérer à la fois 1 poisson de fond, 1 poisson de milieu intermédiaire et 1 poisson de surface. Ils ont besoin de largement plus d'espace que d'autres corydoras. Ces corydoras demandent un excellent courant de brassage à tous les niveau de vie de l'aquarium. (plusieurs pompes de brassage nécessaire). Un Corydoras de ce type compte comme 3 poissons. Comme les Elegans, Nanus, Pygmaeus et Napoensis


=> Corydoras Bondi : Nez légèrement arrondi, mais sans plus. Ils sont nageurs, mais moins que les corydoras au nez très aquadynamique, mais plus que les corydoras au nez pointu et ventre plat. Ils occupent le fond et le niveau intermédiaire. Ils comptent comme à la fois un habitant de fond et à la fois un habitant de milieu intermédiaire. Comme les Panda, Julii, Trilineatus. Ces corydoras demandent un bon courant de brassage au fond et en milieu intermédiaire. (plusieurs pompes de brassage nécessaire)

Source :
http://researcharchive.calacademy.org
http://researcharchive.calacademy.org


Vous l'aurez compris, un corydoras, n'est pas qu'un simple corydoras. Certains resteront au fond, tandis que d'autres, auront besoin de l'intégralité de toute la hauteur de l'aquarium !


Exemple tiré des mes aquariums :
Des corydoras Panda et Similis jovial et vifs qui prennent à eux seuls les 2 tiers la hauteur de l'aquarium, et que pour avoir ce comportement naturel cela exclu (ou en faible quantité) tous poissons de milieu intermédiaire. Ainsi qu'un courant sur les 2 tiers de la hauteur de l'aquarium. Un corydoras qui ne nage pas, c'est un corydoras mal à l'aise et un aquarium mal agencé.


=====================================
VI - MAINTENANCE - LA QUANTITE ET LA TAILLE DE L'AQUARIUM
=====================================


Nombre de Corydoras maximum = [(Longueur Bac en Cm x Largeur Bac en Cm) x (1 - Pourcentage utilisé par le décor au sol) ]/ [ 25 x Taille Adulte du corydoras + 25 ]

Cette formule correspond à
10 x 10 = 100 cm² pour des petits corydoras de 2.5 cm tels des pygmaeus, hastatus, hasbrosus
15 x 15 = 225 cm² pour des gros corydoras de 7.5 cm tels des paleatus

Exemple :
Aquarium de 250L  : 120 Cm l 40 Cm h 50 Cm
Longeur = 120 cm
Largeur = 40 cm
Soit environ 120x40 = 4800 cm² de surface au sol
Disons 25% de la surface au sol est prise par le décor ou d'autres éléments
Surface restante = 4800 cm² * 75% = 3600 cm²

Nombre de Corydoras maximum = [ 3600 cm² ]/ [ 25 x Taille adulte en centimètre + 25 ]
Une fois le résultat obtenu, Nous pouvons réduire de 20%-25% si nous souhaitons garder un peu de marge pour des petits.


  • Corydoras Paleatus, c'est 7.5 cm adulte, soit 17 Paleatus. Plutôt 12-13 pour garder de la marge.
  • Corydoras Trilineatus/Panda/Julii, c'est 5.5 cm adulte, soit 22 Trilineatus. Plutôt 18 pour garder de la marge.
  • Corydoras Habrosus c'est 2.5 cm adulte, soit 41 habrosus. Plutôt 33 pour garder de la marge.


=====================================
VII - MAINTENANCE - LES PARAMÈTRES
=====================================


Les corydoras acceptent une vaste plage de paramètres. Ils sont généralement très tolérants.

  • GH : 5 à 15
  • PH : 6.5 à 7.5
  • T°C : 22 à 26 T°C


Toutefois, ces paramètres sont généraux.
Veuillez vous referez à une fiche détaillée de l'espèce, car certains corydoras peuvent demander des paramètres en dehors de ces plages.
Les corydoras aiment une eau propre. Il est impératif de changer 10% à 20% d'eau toutes les semaines.

=====================================
VIII - LES FAUSSES IDÉES
=====================================


Un corydoras n'est pas un nettoyeur de fond
A chaque corydoras sa morphologie, demande des besoins fondamentalement différents !
Et non, un corydoras n'est pas qu'un poisson de fond, comme la croyance persistante.

=====================================
IX - LA NOURRITURE
=====================================


Les corydoras sont omnivores.
De part leur timidité, il faut des aliments qui coulent très vite au fond de l'aquarium, telles des pastilles végétales et protéines animales. Ils acceptent également bien les aliments pour locaridés. Il leur faut une nourriture variée. Ainsi, il est préférable d'acheter plusieurs flacons de pastilles de divers fabricants, et d'intervertir les flacons au gré de votre planning alimentaire. Ils ne dédaignent pas manger le restant de nourriture des autres poissons qui coule doucement. Vous pouvez également tenter des courgettes, concombres, petits pois ou épinards pochés/bouillis, empalé sur une tige de bois que vous retirez à la fin de la journée si tout n'est pas mangé.

Les corydoras doivent manger un peu tous les jours. Ils peuvent toutefois se nourrir que tous les 3 à 5 jours dans le cadre d'une simulation de période de sécheresse en vue d'une future reproduction.

Il accepte bien les vers, les artémias et les larves séchés ou vivants. Toutefois de part leur richesse en protéine, il ne faut que ce type d'aliments une fois par semaine, et en petite quantité.

Il faut aussi intégrer leur morphologie (revoir paragraphe V). Les corydoras taillés pour la nage se dépenseront plus, que des corydoras exclusivement de fond. Ainsi, pour des corydoras de même taille, mais pas de même morphologie, vous pouvez avoir jusqu'à 50% de plus de nourriture à donner. Ici, ce paramètre n'est pas évident à évaluer, car il nécessite de bien observer ses corydoras pendant de longues heures sur plusieurs jours, afin d'estimer s'ils se dépensent physiquement pour leur apporter un appoint nutritionnel.

Les corydoras étant timides, vous pouvez avoir le problème qu'ils refusent de sortir de leurs cachettes pour manger les pastilles... qui seront mangées par les autres habitants de l'aquarium ! Dans ce cas, mettez les pastilles au moment de l'extinction des lumières. Mais quelques part, si vous devez faire cela, il faut envisager que la cohabitation avec vos autres habitants pourrait être inadéquate ou bien que l'agencement de l'aquarium est inapproprié.

Liste exhaustive des aliments généralement bien acceptés par les corydoras :

  • - JBL Novo Tab
  • - JBL Novo Fect
  • - API - poisson de fond
  • - Dennerle - Cookies
  • - Ocean Nutrition - Tropical Wafers
  • - Tetra - TetraWafer Mix
  • - Tetra - Pleco Wafers
  • - Tetra - Pleco Multi wafers
  • - Tetra - Tablets tabiMin
  • - Sera Vipachips
  • - AquaPrime - poissons de fond


=====================================
X - HYBRIDATION ET DOCUMENTS TECHNIQUES
=====================================


Documents très techniques en anglais :
https://drive.google.com/file/d/0B3gLn2CJ2ojdYkVNa3dXUm82Rms/view?usp=sharing
https://drive.google.com/file/d/0B3gLn2CJ2ojdeTN3SU5tcXBDX1U/view?usp=sharing
https://drive.google.com/file/d/0B3gLn2CJ2ojdb0RZWng5MUdHLTA/view?usp=sharing

Ces 3 documents en anglais sont une mine d'informations détaillées sur les corydoras. Je les met dans leur intégralité à titre informatifs.

Il y a 9 lignées génétiques chez les corydoras.

Pour faire simple, plus les lignées génétiques sont proches, plus il y a risque d'hybridation.
Plus les lignes génétiques sont éloignées, moins il y a de risque d'hybridation.
Le risque Zéro n'existe pas.

La liste complète de tous les corydoras et de leur lignée (lineage en anglais) est répertoriée dans ces trois documents.

Exemple :
Le corydoras Panda est de lignée 9
Le corydoras Trilineatus est de lignée 9
Le corydoras Julii est de lignée 9
Le corydoras Similis est de lignée 9
Ils sont compatibles génétiquement. Il faut éviter de les mettre ensemble.

L'autre moyen indirect pour ne pas avoir d'hybridation : la taille des corydoras.
Par exemple : Paleatus et Pygmaeus.
Sans même connaitre leur lignée respective, l'un fait 7.5 cm adulte et l'autre 2.5 cm. Ils vont avoir du mal à s'accoupler.

| |

(CLIQUEZ POUR ZOOMER)

=====================================
XI - LEUR SENSIBILITÉ ET LES MALADIES
=====================================


Les corydoras sont dur à soigner.
De part leur aspect grégaire, à le mettre seul dans un bac hôpital, il existe des chances qu'il se laisse dépérir.
Les corydoras sont très sensibles au sel, zinc et cuivre. Ils sont même mortel pour eux. Or beaucoup de traitements sont à base de ces 3 composés, ce qui laisse peu de solutions.
Le dosage recommandé de ces 3 composés, généralement préconisé pour soigner d'autres poissons, est trop élevé pour les corydoras. Or à mettre un dosage moins élevé, c'est rendre le remède inefficace dans bien des cas.

Telle est la difficulté de soigner un corydoras.
A l'isoler, vous le tuerez probablement.
A tenter certains remède, vous le tuerez probablement

La marge de manœuvre est mince et parfois dur à estimer.

Pour augmenter sensiblement ses chances de guérison, il vaut mieux opter pour un bac hôpital qui est collé à la vitre de votre aquarium afin qu'il puisse voir ses congénères. Le facteur grégaire est primordial à leur moral dans un combat contre la maladie.

Pour un bac hôpital, il est recommandé un eau neutre faiblement minéralisée. Ainsi, par exemple, l'eau de bouteille Minérale Volvic est adéquate. Mais il en existe d'autres marques. Il est judicieux de prévoir un pack de 6 bouteilles minérales de 1.5L à 2L. Vous l'aurez sous la main, pour réagir rapidement. Au moins, cette eau là, vous serez sûr qu'elle ne contient pas d'agents pathogènes.

De se fait, il vaut mieux un aquarium irréprochable et une bonne maintenance, afin d'anticiper ces problèmes.

=====================================
XII - CONCLUSION
=====================================


Un corydoras est plus complexe qu'il n'y parait, même si c'est un poisson très tolérant et très robuste.
Nous ne pouvons pas raisonner qu'en terme de surface au sol, car ce n'est pas forcément qu'un poisson de fond comme il a été démontré par les radiographies. Sa morphologie et sa localisation sur le continent Sud-Américain est tout aussi importante pour estimer l'agencement de l'aquarium, la puissance du courant et la cohabition avec d'autres habitants. Il faut faire plus de recherche approfondies sur internet, qu'il n'y parait. Pouvant inclure jusqu'au boutisme, la recherche de la météorologie de la zone de l'espèce pour estimer au plus juste, le besoin de son corydoras.

Je me répète et je le répéterais : un Corydoras Panda, n'est pas un Corydoras Elegans !
Ils ont des besoins de courants et de nage fondamentalement différents.

Il ne faut pas non plus raisonner en terme de longueur de façade d'aquarium. Mais en terme de courant sur les niveaux de vie de l'aquarium !
Il est bien évident que si vous avez un courant adéquat à leurs besoins, alors les corydoras nageront à contre-courant comme cela leur plaira et sur la distance "virtuelle" qu'ils voudront. Ainsi avec un agencement adéquat du courant, vos corydoras peuvent virtuellement faire un 300 mètres à contre-courant, même si la façade ne fait que 80 cm. La longueur de façade n'est pas un facteur primordial. C'est le courant qui l'est ! Un peu à la façon d'un tapis de course-sur-place pour nous, humains : tout simplement le besoin de courir et se dépenser. Le corydoras c'est pareil : nager !

Je vous engage à re-regarder encore une fois la vidéo du paragraphe V pour l'analyser. Ces corydoras sont vifs et joviaux. Ils n'ont pas peur. Ils s’épanouissent. Ils adorent nager sur les deux tiers de la hauteur de l'aquarium, à monter et à descendre inlassablement. Tout simplement, car il n'y a pas d'autres habitants de milieu intermédiaire pour les intimider. Une large plage devant. Un peu de plantes au milieu et beaucoup de cavernes en bois tout au fond. Ils se sentent en sureté. Le courant est vif sur tout l'horizontal du milieu intermédiaire et un peu moins sur le fond. Ce courant empêche les Gourami de descendre trop souvent vers le fond. Ainsi, ce  courant au niveau intermédiaire de vie est une forme de délimitation virtuelle entre les Gourami qui sont des espèces de surface et les corydoras qui sont des poissons de fond. Ce courant en milieu de hauteur de l'aquarium est éteint la nuit pour laisser tout le monde se reposer.
Ces corydoras là, sont des corydoras heureux !

Les corydoras grattouillent le sol inlassablement
L'aquariophile grattouille sa barbichette du matin avec son café
... Pis, vous aurez une étrange impression de déjà vu en regardant votre aquarium à vous demander si vous n'êtes pas plus corydoras que les corydoras eux-même.
Ce jour là, votre passion sera confirmée !






Merci de poser vos questions relatives à ce Topic ICI




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable

Créé par Horlack - Mai 2014.



Dernière édition par Horlack le Mer 8 Mar 2017 - 6:27, édité 3 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
IQUITOS, LE PARADIS DES CORYDORAS


Nota : complément d'informations pour le tutoriel : [Maintenance] Conseils pour corydoras

================================================
I- INTRODUCTION
================================================


Dans mes recherches sur les biotopes et la compréhension des corydoras, je suis tombé sur un lieu qui mérite une attention toute particulière. De part la répartition des corydoras dans l’Amérique du Sud, j’avais déjà remarqué une forte diversité d’espèces de corydoras à certaines zones spécifiques. Tout comme certains points de prélèvement de corydoras sauvages importés en Europe qui sont plus ou moins connus. C’est de cet endroit très particulier que je vais vous parler.

Cette ville et ce bassin, c’est Iquitos au Pérou.

Dans ma quête de la compréhension des corydoras, je me suis aperçu que les paramètres de reproduction n'étaient pas les mêmes d'une espèce à l'autre. Les propriétaires de corydoras ont tous ou moins pu faire ce constat. Certains sont plus propices à un changement d'eau massif, d'autres à des changements de températures, et encore d'autres par l'apport de courant supplémentaire.
Ce sont toutes ces petites répercussions que je m'efforce de comprendre.
Il est bien beaux de dire que telle température provoque une ponte puis de l'appliquer sans comprendre. Mais dans mon esprit, j'aime le ou, le pourquoi et le comment. Et encore plus, avoir des éléments tangibles de certitudes de ce qui est annoncé par autrui. Je prends un maximum d'éléments scientifiques exploitables puis je compare à la réalité des dires.

Dans cette quête du savoir, je tombe parfois sur plus de questions que de réponses.
Mais pas cette fois.
La ville ou le bassin d'Iquitos et ses environs proches est un cas à part, dans mes recherches tout azimut sur les biotopes.
Ce bassin possède une exceptionnelle biodiversité, une exceptionnelle richesse minéralogique, un exceptionnel climat et une exceptionnelle hydrologie.

note :
  Latitude 3°47' S
  Longitude 73°18' W
  Altitude 125 m


================================================
II - METHODOLOGIE APPLIQUEE : LE CROISSANT FERTILE DES CORYDORAS
================================================


Pour déterminer les zones géographiques intéressantes à étudier, j’ai rentré l’ensemble des corydoras dans une base de données Mysql avec leur géolocalisation (latitude et longitude)
Pour chaque corydoras, j’ai tenté de voir combien d’autres espèces de corydoras, il pouvait y avoir autour.
J’ai d’abord fait une densité sur 50 Km ; puis sur 150 Km ; et enfin sur 300 km.

Il en est ressorti 4 principales zones de fortes densités de corydoras, ou du moins, fort propice aux corydoras. Je me suis servi principalement des données du site internet planetcatfish, complétées par d’autres sites annexes comme http://animaldiversity.org/, http://www.catalogueoflife.org/, http://www.iucn.org/fr/, www.cbif.gc.ca, etc, pour certaines informations manquantes ou dont j’avais un doute légitime.

Ces calculs de densité de diversité de corydoras ont mis en valeur 4 zones principales, avec une forte prédominance dans le nord de l’Amérique du Sud :

  • - Ville de Riberlta en Bolivie
  • - Ville ou bassin d’Iquitos au Pérou
  • - Région des 3 Guyane : Georgetown, Paramaribo, Kourou
  • - La frontière entre la Colombie et Venezuela


Vous remarquerez que les 4 zones les plus densément peuplées d'espèces de corydoras forme un croissant. Nous pourrions l'appelé : le croissant fertile des corydoras. J’ai fait le choix de la représentation de la ville ou bassin d’Iquitos au Pérou pour des raisons que vous comprendrez ci-dessous. Elle représente un cas caractéristique et spécifique, sur bien des aspects.


Source : capture écran de planetcatfish

================================================
III - CONSERVATION NATURELLE
================================================



(CLIQUEZ POUR ZOOMER)
Source : google map et google images
https://www.google.fr/maps/@-4.0168889,-73.1288053,8z/data=!5m1!1e4


Parcs naturels et Réserves protégées proches :

  • - Area de conservacion Regional Alto Nanay
  • - Area de Conservacion Regional Ampuyacu
  • - Area de conservacion Regional Tamshiyacu
  • - Reserva Nacional Pacaya Samiria
  • - Reserva Nactional Allpahuyo Mishana
  • - Zona Reservada Yaguas
  • - Reserva Nacional Matses
  • - Consecion para conservacion Yanayacu Maquia


La liste est exhaustive, car il existe également maintes concessions privées dont leurs propriétaires souhaitent conserver ce patrimoine. Ils n'apparaissent pas dans la liste des parcs et réserves nationaux, mais sont déclarés et suivis par leur Ministère de Tutelle, comme la Consecion para conservacion Yanayacu Maquia.

La ville d’Iquitos est littéralement cernée, ou du moins dans un rayon proche, par des espaces protégés qui sont des facteurs favorisant dans la diversité et conservation de la faune et de la flore.  Mais que seraient tous ces espaces sans des fleuves propices à la vie ?

================================================
IV - L'EAU DE LA VIE
================================================




Fleuves Principaux qui font leur jonction vers la zone d’Iquitos:

  • -Río Marañón
  • -Rio Ucayali
  • -Rio Napo


Le Rio Marañón est le principal, et possède 13 affluents :

  • - río Cenepa (190 km, 9 800 km2, 310 m3/s)
  • - río Chamaya (220 km, 8 400 km2, 115 m3/s)
  • - río Chambira (290 km, 8 350 km2, 400 m3/s)
  • - río Chinchipe (190 km, 10 900 km2, 250 m3/s)
  • - río Huallaga (1 060 km, 97 340 km2, 3 800 m3/s)
  • - río Morona (530 km, 16 080 km2, 1 000 m3/s)
  • - río Nucuray (220 km, 4 200 km2, 150 m3/s)
  • - río Pastaza (740 km, 41 000 km2, 2 800 m3/s)
  • - río Samiria (350 km, 17 360 km2, 640 m3/s)
  • - río Santiago (500 km, 33 640 km2, 1 700 m3/s)
  • - río Tigre (940 km, 54 220 km2, 2 700 m3/s)
  • - río Urituyacu (220 km, 3 800 km2, 140 m3/s)
  • - río Utcubamba (190 km, 7 500 km2, 120 m3/s)


Le Rio Ucayali est le second , et possède 11 affluents :

  • -  río Aguaytia (330 km, 11 630 km2, 880 m3/s)
  • -  río Calleria (ou Callana, 100 km, 4 340 km2, 220 m3/s)
  • -  río Maquia (230 km, 2 830 km2, 130 m3/s)
  • -  río Pachitea (540 km, 29 600 km2, 1 840 m3/s)
  • -  río Panya (ou Cushabatay, 230 km, 6 700 km2, 430 m3/s)
  • -  río Pisqui (320 km, 6 800 km2, 450 m3/s)
  • -  río Sheghea (230 km, 4 230 km2, 250 m3/s)
  • -  río Tamaya (290 km, 14 900 km2, 690 m3/S)
  • -  río Tambo (1 000 km avec les rios Ene et Apurimac, 135 200 km2, 2 790 m3/s, branche mère ouest)
  • -  río Tapiche (520 km, 23 640 km2, 1 100 m3/s)
  • -  río Urubamba (830 km, 60 300 km2, 2 230 m3/s, branche mère est)

Source : Wikipédia



Mère Nature n'a pas lésiné sur les sources de vie de diverses provenances.

================================================
V - GEOLOGIE ET GEODYNAMIQUE
================================================


(Source : JF Dumont de l’ifeanet)

Le Bassin géologique d’Iquitos est un cas fort intéressant au niveau de la géologie et géodynamique, pour expliquer l’ensemble de ses fleuves. Il y a une richesse minérale, tectonique et sédimentaire qui explique cette diversité biologique et l’organisation de ses fleuves et ses impacts comme le micro-climat d’Iquitos.
Je ne vais pas rentrer dans les détails, car fort complexes à analyser sur tous les tenants et aboutissants.
Je vais plutôt vous renvoyer sur les 2 documents techniques, pour ceux qui le souhaitent :
Sources:
http://www.ifeanet.org/publicaciones/boletines/21%283%29/801.pdf
http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/cahiers/geodyn/41472.pdf



Source : Futura-Sciences le 16/01/207 par, Patrice Baby, géologue

Mais pour expliquer cette richesse, il faut parfois remonter 15 millions d'années en arrière.
Saviez vous qu'il existait une mer intérieure disparue nommée Mer Pebas en Amérique du Sud ?
Aujourd'hui, cette ancienne mer intérieure a eu un effet positif sur bien des espèces animales.
Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais plutôt vous laisser découvrir les excellents articles de Patrice Baby, géologue et Directeur de recherche IRD, paru dans Futura-Siences.

Sources:
http://www.futura-sciences.com/magazines/terre/infos/dossiers/d/geologie-recherche-origines-amazonie-672/
http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/royprsb/282/1804/20142490.full.pdf
http://scholar.google.fr/citations?user=c7zIe4oAAAAJ&hl=fr
http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/doc34-08/010036207.pdf
http://www.documentation.ird.fr/hor/BABY,PATRICE/tout
https://plus.google.com/108641531285214043201/posts


En superposant les données de densité de corydoras et les données géologique de 15 millions d'années de Patrice Baby, nous obtenons :


Fiat Lux !

Iquitos est en beau milieu de cette ancienne mer perdue  ##06
C'est quasi son centre absolu.

En creusant bien, vous découvrirez peut-être l'Atlantide perdue des corydoras sous Iquitos
Note pour plus tard : faire une thèse, que les Altantes moustachus, sont tous des corydoras ##17


================================================
VI - LES CORYDORAS DU BASSIN D'IQUITOS
================================================

Liste des corydoras :

  1. - Agassizii
  2. - Amphibelus
  3. - Arcuatus
  4. - Armatus
  5. - atropersonatus
  6. - Copei
  7. - Coriatae  
  8. - Elegans
  9. - Fowleri
  10. - Gomezi
  11. - Leopardus
  12. - Leucomelas
  13. - Loretoensis
  14. - Napoensis
  15. - Orphnopterus  
  16. - Panda
  17. - Pastazensis  
  18. - Pinheiroi
  19. - Rabauti
  20. - Reticulatus
  21. - Semiaquilius
  22. - Sodalis
  23. - SP C091
  24. - SP C092
  25. - SP C096
  26. - SP C097
  27. - SP C123
  28. - SP C127
  29. - SP C130
  30. - SP C131
  31. - SP C137
  32. - SP C138
  33. - Spilurus  
  34. - Steindachneri  
  35. - Stenocephalus  
  36. - Sychri
  37. - Trilineatus
  38. - Virginiae  
  39. - Zygatus  


La liste est exhaustive. J'en ai peut-être oublié quelques uns.

Soit 39 corydoras sur les 377 connus, représentant 10.34% des corydoras,
sur un espace de 562.500 km², sur les 17.840.000 km² de l'Amérique du Sud, représentant 3.15%

Nous sommes donc en présence d'une densité de corydoras 3 fois supérieure à la moyenne continentale de l'Amérique du Sud.

================================================
VII - CLIMATOLOGIE ET MICRO-CLIMAT STABLE
================================================





Iquitos possède un micro-climat stable toute l'année. Ceci 365 jours par an.
C'est un fait remarquable et d'exception.
Ceci explique que les corydoras se sentent particulièrement bien dans cette région toute l'année.

L'impact de telles données est majeur, car cela signifie que tous les corydoras cités ci-dessus peuvent être mis à la même température. Ce n'est pas la température qui est un facteur de reproduction déclenchant pour toutes ces races, car invariablement la même toute l'année. C'est plutôt les pluies.

Le Micro-climat est provoqué par une douce adéquation entre le bassin d'Iquitos qui forme une sorte de four, et les Andes qui refroidissent doucement.
Les Andes et ce bassin, auto-entretiennent par un mécanisme sans fin et très rapide.
Dans le bassin, il fait chaud.
Cela provoque de l'évaporation. Une partie de cette évaporation retombe dans les cours d'eau pour les re-réchauffer, mais aussi plus haut en altitude pour se refroidir contre la barrière montagneuse.
La montagne refroidit l'eau, qui se déverse dans le bassin plus bas.
Les cours d'eau vont refroidir le bassin géologique.
Puis rebelotte....
L'évaporation va à la fois réchauffer et à la fois refroidir l'eau, suivant la distance qu'elle parcourt sous forme de nuages.
L'eau est en perpétuelle état chauffée et refroidie à la fois, par ce double mécanisme des Montagnes Andine et du four géologique du bassin d'Iquitos
Ainsi, même l'eau des fleuves et rivières qui est légèrement plus fraiche que l'air extérieur, a à peine le temps de refroidir les alentours, qu'elle est aussitôt réchauffée par le milieu naturel. L'eau est quasi à la même température que l'air ambiant. La thèse de doctorat de Lavado Casimiro Waldo Swen, suggère fortement qu'il n'y a parfois pas plus de 0.25°C d'écart entre la température de l'eau et de l'air.

Mère Nature tellement bien fait les choses, que de juillet à septembre, en periode hivernale dont les précipitations sont moindres pour refroidir le chaudron d'Iquitos, ce sont les vents frais provenant de l'Atlantique qui prennent le relais. Mais encore plus, parfois par une double conjonction de ces vents de l’Atlantique et des Courants-Jets de très hautes altitudes tant redoutés par les aviateurs. Iquitos est pris en tenaille entre les Courant-Jet de l'Equateur et du Tropique du Capricorne, qui s'amusent à faire un joli ping-pong contre la barrière perpendiculaire, que sont les Andes, et dont Iquitos bénéficie directement.

Nous avons donc un triple effet ping-pong :

  1. - Est => Ouest : Nuages vers la barrière montagneuse influencé par les vents de l’Atlantique
  2. - Ouest => Est : Eau des cours d'eau provenant de la barrière montagneuse
  3. - Nord <=> Sud : Iquitos pris en étau par les courants d'air sub-tropicaux et les courants-Jet


Que l'on pourrait schématiser ainsi :
| | | |
(CLIQUEZ POUR ZOOMER)

Sources:
http://yonnelautre.fr/spip.php?article4048
http://climatedata.forumactif.org/t14-la-climatologie-pour-les-nuls
http://www.europarl.europa.eu/workingpapers/agri/s3-2-1_fr.htm
http://bv.alloprof.qc.ca/s1359.aspx
http://www.emse.fr/~bouchardon/enseignement/processus-naturels/up1/web/wiki/Q%20-%20Atm%20-%20Quelle%20importance%20des%20courants%20Jets%20dans%20la%20circulation%20atmosphere%20%20-%20Hamelin.htm
http://water.usgs.gov/edu/watercyclefrench.html


================================================
VIII - MAINTENANCE ET REPRODUCTION
================================================


La compréhension de ces données, permet de maintenir ces corydoras de façon triviale.
Il vous suffirait d'un local chauffé vers 20-22°C, puis d'un Thermoplongeur mis vers 30-32°C de 10-11h à 15-16h, pour avoir un proche fac-similé du biotope naturel. Ou du moins des températures assez proches si on prend en compte que la température de l'eau peut-être un peu différente de l'air ambiant. La température est dans la même plage de 22-32°C toute l'année. La pression atmosphérique est dans plage de 1005-1025 HPa toute l'année. Il pleut un jour sur deux. Le taux d'humidité de l'air est entre 60% et 100% toute l'année. Il y a de bonnes chances, cela soit la pluviométrie qui influence prioritairement la ponte pour ces corydoras, car c'est le seul paramètre qui fait plus ou moins du yoyo avec des petites pause dans l'année.

En ce moment, en ce mois de mars 2015, les corydoras de cette zone sont surement en pleine reproduction.
Il y a une petite montée de la pression atmosphérique de 1010HPa à 1015HPa, plus de précipitation, une atmosphère saturée d'humidité >90% et de belles pointes de température de 22°C à 32°C d'un coup. Tous les paramètres sont à leurs maximums et favorables !

|

| | |

(CLIQUEZ POUR ZOOMER)

Le facteur le plus distinctif reste son micro-climat d'exception qui permet d'en déduire aisément sa température de maintenance en aquarium. Mais encore plus, d'en toucher du bout des doigts sa reproduction. La température est tellement rigoureuse, que nous pouvons estimer que l'intégralité des corydoras cités ci-dessus vivent entre 20-22°C à 30-32°C toute l'année. Toutes températures en dessous de 22°C, leur sont totalement ou assez méconnues. Excepté quelques corydoras qui vivent également plus haut en altitude, comme les Corydoras Panda, et qui connaissent également des températures de 18-22°C. Ils se trouvent également dans le Rio Ucayali possédant des températures légèrement inférieures.

Je pense que je tromperais de peu, en annonçant que la température de l'eau pour les pontes, de tous les corydoras cités ci-dessus, tourne au dessus ou proche de 26-28°C

Bilan compilé de maintenance :
Code:
- Air => Température de nuit, valable sur tous les jours de l'année : 22°C
- Air => Température au zénith du soleil, valable sur tous les jours de l'année : 32°C
- Air => Température moyenne journalière : 27-28°C
- Air => Température de maintenance : de 22°C à 32°C invariablement tous les jours de l'année.
- Air => Taux d'humidité de l'air : 60-100%
- Air => Pression Atmosphérique : 1005-1025 hPa
-
- Précipitation annuelle : 2878 mm
- Précipitation moyenne mensuelle : 240 mm
- Précipitation moyenne sur les 3 mois d'hiver (jul.-sep.) : 179 mm
- Précipitation moyenne sur les 3 mois de printemps (oct.-dec.): 262 mm
- Précipitation moyenne sur les 3 mois de l'été (jan.-mar.) : 264 mm
- Précipitation moyenne sur les 3 mois d'automne (avr.-jun.): 258 mm
- Précipitation moyenne sur les 9 mois les plus fastes (déc.-mai./début Printemps à fin Automne) : 261 mm
-
- Eau => Température probable de reproduction : 26-28°C, voir un peu plus.
- Eau => Température de maintenance : de 20-22°C à 30-32°C invariablement tous les jours de l'année.
-
- Eau => En aquarium pendant 9 mois, changer environ 9 cm d'eau tous les jours
- Eau => En aquarium pendant 3 mois, changer environ 6 cm d'eau tous les jours
- Eau => En aquarium, mettre un 1er thermoplongeur à 20-22°C fonctionnant pendant 24h
- Eau => En aquarium, mettre un 2nd thermoplongeur à 30-32°C fonctionnant de 10-11h du matin à 15-16h de l'après-midi

Attention : Ne pas tenter ces paramètres tels quels sur des corydoras d’élevage. Ils sont surement moins enclin à encaisser de telles amplitudes de températures que leurs cousins sauvages. Faite cela par étape, de façon raisonnable et raisonnée, pour une réadaptation progressive. Réduire de 2 à 4°C la température ambiante d'Iquitos pour l'adapter à l'eau de l'aquarium, semblerait assez judicieux.

Pour la reproduction et en regardant de façon macro les données météorologique, j'estime que le protocole de ponte devrait être assez proche de :
Code:
- Faire du yoyo de température entre 20-22°C et 30-32°C pendant une bonne semaine avec les 2 thermoplongeurs
- La semaine suivante, faire des changements massifs d'eau pour faire chuter ponctuellement la température jusqu'à 20-22 / 22-24°C. Si vous pouvez mettre plus de courant ponctuellement, c'est encore mieux (2 à 3h par jour)
- Pendant cette semaine, diminuez votre 2nd thermoplongeur vers 26-28°C maximum.
- Diminuez progressivement vos changements d'eau.
- Remontez brutalement le 2nd thermoplongeur de 26-28°C à 30-32°C et arrêtez les changements d'eau
Ils devraient pondre vers de la fin du paroxysme des changements d'eau et de la remontée brutale de température. Si nécessaire, répéter ce processus plusieurs fois.

Sources:
http://www.meteociel.fr/tendances/66594/iquitos.htm
http://www.accuweather.com/fr/pe/iquitos/258505/march-weather/258505
http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/iquitos/84377.html
http://www.infoclimat.fr/climatologie/annee/2014/iquitos/valeurs/84377.html
http://www.levoyageur.net/climat-ville-IQUITOS.html
https://www.meteoblue.com/fr/p%C3%A9rou/meteo-iquitos/multimodel


================================================
IX - CONCLUSION
================================================

L'impact de la zone d'Iquitos vient bien au delà de son simple bassin géologique. Les sédiments de cette zone vont jusqu'au Rio Solimoes et bien d'autres Rio encore plus lointain. C'est une zone de reproduction massive de corydoras qui se propage à travers maintes cours d'eau annexes, directs ou indirects. Le micro-climat très stable est surement le facteur le plus favorisant qui soit, pour expliquer une telle diversité de corydoras dans le même fleuve. Jusqu'à 23 espèces de Corydoras dans le Río Marañón sur une zone assez restreinte.

Comme vous l'aurez compris, et sans forcément rentrer dans les détails, la zone d'Iquitos est excessivement remarquable sur bien des aspects.
La prolifération des corydoras dans cette zone s'explique par un faisceau concordant de divers facteurs positifs.

La température de maintenance, peut-être un peu plus basse, pour des questions personnelles de longévité. Mais quelque part, lorsque nous parcourons l'ensemble de ces documents, il semble évident que ces températures stables régionales sont une des sources majeures de l'explosion de vie. Donc est-ce judicieux de maintenir des corydoras en dessous de leur température habituelle, dans le but de les conserver plus longtemps ? Mon avis est mitigé sur cette question. Hier, je pensais différemment et certainement que j'aurais dit "oui". Aujourd'hui, je ne suis plus si certain de ma propre réponse. Le bassin d'Iquitos m'a fait interroger sur pas mal d'aspect sur la maintenance de certains corydoras. C'est presque de la philosophie que je vais exprimer : à un moment, le cycle de la vie doit se faire, même si leur durée de vie est plus courte, elle n'en serait que plus belle et meilleure pour eux, que de tenter de les maintenir à basse température.

Iquitos est magique et magnifique. Il n'y a pas assez de qualificatifs pour l'exprimer en quelques mots. Nos corydoras ne mériteraient-ils pas un tel endroit de rêves ?
La question mérite d'être posée. Mais pas forcément d'être débattue aujourd'hui, car il y a un aspect de rêves et de flâneries qui sont propres à votre perception devant une telle splendeur de la nature.  Les rêves sont internes à soi, et méritent d'abord d'être cultivés comme un petit-jardin-secret. Il faut laisser le temps à l'eau de couler dans nos esprits. Autant que la quantité d'eau des fleuves d'Iquitos. ##27

Mais encore plus, et n'ayons pas peur des mots, c'est une zone d'hyper-reproduction de corydoras toute l'année. Si ce n'est la plus grande zone de reproduction de corydoras de l'Amérique du Sud. Il devient aisé de mieux comprendre les diverses raisons :

  • Une température exceptionnelle
  • Un climat et une météorologie exceptionnels
  • Une géologie exceptionnelle
  • Une diversité et faune exceptionnelles
  • Une géodynamique exceptionnelle
  • Une hydrologie exceptionnelle
  • Une histoire tectonique exceptionnelle
  • Une histoire de l'évolution exceptionnelle (Darwin)
  • Une reproduction et prolifération de corydoras exceptionnelles


Cela mérite, plutôt deux fois qu'une, de se pencher sur cette zone pour une meilleure maintenance de nos corydoras.

Votre aquarium est un modèle stable d'un microcosme.
Iquitos est un modèle stable à une très grande échelle.

C'est juste une question de transposition d’échelle.
Il ne vous reste plus qu'un pas à franchir.  ##27

Pendant que vos petits moustachus grattouilleront le sol, vous grattouillerez votre moustache en vous disant "et pourquoi pas, après tout ? "




================================================
ANNEXE - SOURCES
================================================

http://animaldiversity.org/
http://bv.alloprof.qc.ca/s1359.aspx
http://cataloguelabs.bnf.fr/index.do
http://climatedata.forumactif.org/t14-la-climatologie-pour-les-nuls
http://cocomagnanville.over-blog.com/article-la-foret-amazonienne-une-foret-tropicale-105081106.html
http://en.wikipedia.org/wiki/Corydoras_revelatus
http://fr.euronews.com/meteo/amerique-du-sud/perou/iquitos/
http://fr.mongabay.com/news/2013/fr0201-hance_interview_bioticpump.html
http://fr.wikipedia.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Courant-jet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Iquitos
http://google.fr
http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/cahiers/geodyn/41472.pdf
http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/doc34-08/010036207.pdf
http://scholar.google.fr/citations?user=c7zIe4oAAAAJ&hl=fr
http://thesesups.ups-tlse.fr/952/1/Lavado-Casimiro-Waldo-Sven.pdf
http://tristan.ferroir.fr/wp-content/Histoire-de-la-tectonique-des-plaques-Une-frise-chronologique.jpg
http://www.accuweather.com/fr/pe/iquitos/258505/march-weather/258505
http://www.aquariomania.net/Le-2-Octobre-2012-Direction-Iquitos-en-Amazonie--la-prochaine-expedition-aquariophile-solidaire-est-en-preparation_a1285.html
http://www.borisandina.com/themes/traces-passe-perou-bolivie
http://www.catalogueoflife.org/
http://www.documentation.ird.fr/hor/BABY,PATRICE/tout
http://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:24822
http://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:26018
http://www.europarl.europa.eu/workingpapers/agri/s3-2-1_fr.htm
http://www.emse.fr/~bouchardon/enseignement/processus-naturels/up1/web/wiki/Q%20-%20Atm%20-%20Quelle%20importance%20des%20courants%20Jets%20dans%20la%20circulation%20atmosphere%20%20-%20Hamelin.htm
http://www.fishbase.org
http://www.futura-sciences.com/magazines/terre/infos/dossiers/d/geologie-recherche-origines-amazonie-672/
http://www.get.obs-mip.fr/
http://www.idrc.ca/EN/Resources/Publications/openebooks/730-2/index.html
http://www.ifeanet.org/ (je le recommande grandement car franco-espagnol)
http://www.ifeanet.org/publicaciones/boletines/21%283%29/801.pdf
http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/iquitos/84377.html
http://www.insu.cnrs.fr/node/1307
http://www.ird.fr/layout/set/print/toute-l-actualite/actualites/communiques-et-dossiers-de-presse/%28pays%29/5000/%28nom_pays%29/P%C3%A9rou
http://www.ird.fr/layout/set/print/toute-l-actualite/actualites/communiques-et-dossiers-de-presse/mission-rio-napo-2004
http://www.iucn.org/fr/
http://www.jacques-bourgois.org/
http://www.lachainemeteo.com/meteo-perou/ville/previsions-meteo-iquitos-8661-0.php
http://www.lateinamerika-studien.at/content/natur/natur/natur-193.html
http://www.levoyageur.net/climat-ville-IQUITOS.html
http://www.meteociel.fr/previsions/66594/iquitos.htm
http://www.meteociel.fr/tendances/66594/iquitos.htm
http://www.meteofrance.com/climat/monde/iquitos/0084377
http://www.meteomedia.fr/tendance-meteo-14-jours/uruguay/artigas/artigas
http://www.nature-perou.com/la-jungle-peruvienne-laventure-avec-un-grand-a/
http://www.pensee-unique.fr/theses.html
http://www.perou.ird.fr/nos-activites/programmes-de-recherche/hydro-climatologie/climatologie-hydrologie-geochimie-et-flux-sedimentaires-dans-le-bassin-amazonien-et-les-fleuves-cotiers-du-perou
http://www.perou.org/meteo/histo/index.php?lg=fr&id=iquitos
http://www.planetcatfish.com/
http://www.pnas.org/content/103/37/13595.full
http://www.recordmeteo.com/weather-hi-low/station-meteorologique-iquitos-fr-84377.html
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20101115.OBS2924/l-amazonie-faconnee-par-les-andes.html
http://www.tameteo.com/meteo_Iquitos-Amerique+du+Sud-Perou-Loreto--1-23118.html
http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/meteo/p-176-lg0-Iquitos.htm?id_ville=2330
http://www.vliz.be/imisdocs/publications/19/252619.pdf
http://yonnelautre.fr/spip.php?article4048
https://maps.google.com/
https://plus.google.com/108641531285214043201/posts
https://www.meteoblue.com/fr/p%C3%A9rou/meteo-iquitos/multimodel






Merci de poser vos questions relatives à ce Topic ICI




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable

Créé par Horlack - Mars 2015.


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

3default Re: [Maintenance] Conseils pour corydoras le Dim 8 Jan 2017 - 12:39

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
CONFUSION CORYDORAS JULII ET TRILINEATUS


Nota : complément d'informations pour le tutoriel : [Maintenance] Conseils pour corydoras


=====================================
I - INTRODUCTION
=====================================


Énormément de Corydoras Julii vendu en VPC ou en animalerie sont des Corydoras Trilineatus. C'est une erreur historique qui prend ses racines bien loin, surcouché de problème financier de lobbying piscicole.

  • Les C.Julii et C.Trilineatus sont noirs et blanc
  • Les C.Julii et C.Trilineatus ont une bande noire

mais

  • Les C.Julii ont des points noirs sur le corps
  • Les C.Trilineatus ont un motif de labyrinthe sur le corps


95% des VPC et animaleries vendront des C.Trilineatus sous l'appellation C.Julii. Les vrais C.Julii sont nettement plus difficiles à trouver. Pendant longtemps, les 2 espèces ont été appelées Julii car on croyait que c'était la même, mais avec un motif légèrement différent. Ce sont biens 2 espèces distinctes génétiquement.

=====================================
II - ERREURS ET MAUVAISES VOLONTÉS
=====================================


A cause de ce problème historique d'identification entre le C.Trilineatus et C.Julii, les piscicultures ont mélangés les 2 espèces pendant très longtemps, pensant que c'était la même. Puis la science est passé par là, et a tranché la question définitivement : 2 espèces. C'est à ce moment, que commence tout le drame, et la très mauvaises volonté des piscicultures.

Cela enquiquine les centrales d’élevage de revoir tous leurs étiquetages pour des problèmes juridique, de devoir refaire toutes leurs procédures, de revoir tous le standard, de revoir leurs bacs, etc... Pendant 10 ans ils ont vendu de la marchandise qui ne correspondait pas à l’appellation du poisson, cela porte un nom : tromperie et devoir rembourser (si plainte, il y avait). Du coup, ils persistent à vendre et fournir sous l’appellation C.Julii, des C.Trilineatus à des animaleries.

Fournisseur piscicole <= Vendeur Professionnel

Tout comme les vendeurs persistent à mettre Julii. Faut bien se douter que si une personne achète quelque chose, il s'attend à avoir le truc qu'il a acheté sous l’appellation qu'il a acheté. S'il voit 2 mois plus tard, que les poissons qu'il avait acheté ne sont pas ceux qu'il croyait, alors c'est de la tromperie. Cela relève d'une violation au moins 5 articles de loi du Code de la consommation.  Ils continuent à mettre cette appellation pour faire passer la pilule. Et comme ils savent que 99% des clients sont des débutants qui achètent sur un coup de tête car le poisson est "trop mignon", alors cela passe.

Vendeur professionnel <= Client

Pour couronner le tout, les fermes piscicoles ont mis les 2 races dans les même bac pendant longtemps ! Donc il y a énormément d'hybridation. Il y a souvent dans les animaleries des soit-disant C.Julii, qui ont un motif ressemblant vaguement à un labyrinthe ce qui tendrait vers du C.Trilineatus. Sauf qu'en observant attentivement, nous constatons que les lignes du labyrinthe sont très fines et cassées à de multiples endroit formant parfois de simples points ou tréma . Ceci qui dénote  que c'est de l'hybride C.Trilineatus X C.Julii.

Une espèce pour une autre, est une chose. Et il y a toujours moyen de s'en accommoder. Mais vendre de l'hybride, c'est nettement plus dramatique pour les fournisseurs et vendeurs, vis à vis du client final.

=====================================
III - HISTOIRE DE GROS-SOUS
=====================================

 
Ce problème d'hybride impose aux piscicultures de revoir leurs standards, car ceux possédés en ferme sont surement et fortement hybridés depuis des années. Cela leur imposerait, de mettre l'intégralité de tous leurs corydoras reproducteurs à la poubelle pour repartir sur une espèce pure ! Donc beaucoup, beaucoup, beaucoup, d'argent et de temps à mettre à passer par la fenêtre. Avec des années de mélange, il est impossible de dire que c'est un vrai C.Julii ou un vrai C.Trilineatus. Il y a forcement un bout de C.Julii dans des C.Trilineatus, et un bout de C.Trilineatus dans les C.Julii. Soit une conséquence et perte financière assez colossale. Tout est à reprendre à zéro avec du vrai sauvage pour la reproduction. C'est revoir 10 ans de standardisation, d'acclimatation, de qualité et de sélection !

Un client qui aurait 10000 Euros à débourser en procès pour un poisson à 3 Euros, mettrait un bazar incroyable sur toute la chaîne de production-vente avec de graves conséquences pour eux. Vente de faux ou tromperie, c'est simple : le vendeur d'animalerie ou le pisciculteur perd sa licence ! Voila le risque. Car il faut un certificat de capacité spécial pour vendre des poissons.

L'exemple du C.Julii est emblématique en soit. Ceux d’élevage sont entre 6 et 8 de PH pour la maintenance. Or les sauvages, sont plutôt de 6 à 7.2 PH en milieu naturel.  Ceux d’élevage supportent PH 8, car il y a derrière 500 générations de reproductions et sélection en Europe. Sauf que s'ils étaient obligé de repartir sur du Sauvage pour avoir une espèce pure, ils seraient obligé de redescendre vers PH 7.2 maximum. Il y a le même problème sur d'autres paramètres de l'eau, comme le GH. Or à repartir sur une base saine sauvage, cela leur ferme du coup plus d'un tiers du territoire français, car toute l'eau du nord de la France est souvent à GH 10-15. Alors qu'en naturel c'est plutôt GH 0-5.

Cette nouvelle génération T1 issu du sauvage encaisserait très mal l'eau du nord de la France. Nous ne peuvons pas mettre un poisson sauvage de 1ère génération habitué à vivre à GH 0-5 dans une eau du Nord de la France à GH 10-15. Le poisson ferait un choc osmotique et mourrait rapidement.

Ou dit autrement, croyez-vous franchement que les producteurs vont s’amputer de 1 tiers de la clientèle au bout de 10 ans d'effort ? Surement pas ! Ils préféreront vous mentir ou vous faire passer la pilule d'une façon ou d'une autre.

=====================================
IV - LA LOI ET NE PAS SE LAISSER FAIRE
=====================================


Article L132-2 du Code de la Consommation
« Les pratiques commerciales trompeuses mentionnées aux articles L. 121-2 à L. 121-4 sont punies d'un emprisonnement de deux ans et d'une amende de 300 000 euros.
Le montant de l'amende peut être porté, de manière proportionnée aux avantages tirés du délit, à 10 % du chiffre d'affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d'affaires annuels connus à la date des faits, ou à 50 % des dépenses engagées pour la réalisation de la publicité ou de la pratique constituant ce délit. »


Article L132-3 du Code de la Consommation
« Les personnes physiques coupables du délit puni à l'article L. 132-2 encourent également à titre de peines complémentaires l'interdiction, suivant les modalités prévues à l'article 131-27 du code pénal, soit d'exercer une fonction publique ou d'exercer l'activité professionnelle ou sociale dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de laquelle l'infraction a été commise, soit d'exercer une profession commerciale ou industrielle, de diriger, d'administrer, de gérer ou de contrôler à un titre quelconque, directement ou indirectement, pour leur propre compte ou pour le compte d'autrui, une entreprise commerciale ou industrielle ou une société commerciale.
Ces interdictions d'exercice ne peuvent excéder une durée de cinq ans. Elles peuvent être prononcées cumulativement.
Les personnes morales déclarées responsables pénalement, dans les conditions prévues à l'article 121-2 du code pénal, du délit puni à l'article L. 132-2 encourent, outre l'amende suivant les modalités prévues à l'article 131-38 du code pénal, les peines prévues aux 2° à 9° de l'article 131-39 du même code.
L'interdiction mentionnée au 2° du même article 131-39 porte sur l'activité dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de laquelle l'infraction a été commise. Les peines prévues aux 2° à 7° de cet article ne peuvent être prononcées que pour une durée de cinq ans au plus.»


Les piscicultures, VPC ou animaleries risquent très gros, si vous les menacer de tromperie sur la marchandise. Comme je l'ai exprimé plus haut, ils peuvent perdre leur certificat de capacité animalière sur ces espèces de poissons, voir une interdiction totale de vendre/maintenir des poissons. Il ne faut pas hésiter à dénoncer les tromperies d’étiquetage, à la DGCCRF ou à la DDPP départementale. Servez-vous en, comme argument menaçant, si un vendeur refuse d'entendre raison sur les C.Trilineatus qu'il vous aurait vendu en tant que C.Julii.
http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/coordonnees-des-DDPP-et-DDCSPP


=====================================
IV - IDENTIFICATION ET HYBRIDES
=====================================


Exemple d'hybrides :
Le motif ressemble vaguement à un motif de labyrinthe, mais discontinu ou cassé a divers endroit
Le motif ressemble vaguement à des points, mais trop gros et qui ont l'air de faire un motif en labyrinthe si on joignait les points

 
Exemple de Corydoras Julii :
Pleins de points noirs disparates réparti aléatoirement. Aucun motif sus-jacent ou lointain de labyrinthe


Exemple de Corydoras Trilineatus :
Labyrinthe clair net et limpide. Pas de discontinuité

Exemple avec mes propres C.Trilineatus acheté en Animalerie sous l’appellation C.Julii
et dont je sais qu'il y a un peu de C.Julii là dessous


Photo N°1 mâle T1: Motif de labyrinthe clair, droit, net et sans discontinuité : Très proche d'un standard de C.Trilineatus. Nous pourrions prendre une règle pour dessiner les lignes.

Photo 2 mâle T2, dont le père est le T1 : Motif de labyrinthe mais pas tout à fait net et droit. Il y a des petites saccades et distorsions dans les lignes noires. Distorsions et saccades qui forment de petits points noirs ou blancs. La rayure noire horizontale n'est pas tout à fait mono-bloc. Il y a 2 trous blancs dessous. Forte suspicion de C.Julii dans ses antériorités. Nous dirions des lignes tracées à la main par...une personne ayant Alzheimer.

Photo 3 mâle T3, dont le père est le T2 : Motif de labyrinthe de plus en plus éclaté et discontinu par rapport à la photo N°2. Pas beaucoup de lignes pouvant être tracées avec une règle. Ancêtres C.Julii dans ses antériorités, sans conteste.

Nous voyons bien, qu'à force, des gênes sautent de temps en temps des générations et refont leur apparition. Le mâle T1 qui donne tout lieux d'être un vrai C.Trilineatus de visuel, ne l'est pas. Car sa descendance prend de plus en plus un motif tendant vers du Julii avec un motif de labyrinthe de plus en plus éclaté. Il m'a fallu 2 générations pour prouver que ce que je croyais être un pur-C.Trilineatus, était un hybride.

A avoir mis pendant 10 ans, les 2 espèces de poissons dans les même bassins piscicoles , il y a 10 ans d'hybridation. Ceux acheté en animalerie sont fortement des hybrides. Les C.Trilineatus ont tous un bout de C.Julii dedans, et inversement, les C.Julii ont tous un bout de C.Trilineatus.

Et la reproduction chez soi, sur plusieurs générations, permet de voir de temps à autres des gênes réapparaitre de l'un ou l'autre des 2 espèces.
Devoir faire 2 ans d'efforts aquariophilie, pour se rendre compte qu'il y a tromperie sur la marchandise initiale, cela devient mission impossible pour se faire rembourser, ou bien, dénoncer à la DGCCRF....car votre garantie d'achat sera depuis longtemps écoulée.

=====================================
V - CONCLUSION
=====================================


Contre ce fléau de mauvaises volontés des animaleries et fermes piscicoles, il y a malheureusement peu de solution. Soit se tourner vers des souches sauvages, pour être sur. Mais nettement plus sensible à maintenir. Soit se tourner vers des professionnels irréprochables, comme IKTUS-AQUA.
Dans les 2 cas, ils seront plus cher, mais de meilleure qualité.

Néanmoins, il y a une subtilité chez tous les corydoras, que les piscicultures et animaleries utilisent sans vergogne : l'âge de la vente.
En effet, chez tous les corydoras, ils ne prennent leur motif définitif et fixe que bien au délà de 14 mois d'existence. Or ils sont vendu souvent à 6-8 mois. Leur motif n'est pas encore fixé. Quand ils sont jeunes, les Corydoras Julii et Trilineatus ont des motifs proches, qui diffèrent des motifs fixés des adultes. En jeune âge, leur motif est éclaté. Il est impossible de distinguer un jeune C.Julii, d'un jeune C.Trilineatus, d'un jeune hybride C.Julii X C.Trilineatus.

Vous ne saurez que la vérité de votre achat, que bien des mois plus tard, voir plusieurs générations de reproduction plus tard sur des années.
Et bien entendu, s'il y a tromperie, allez vous retourner en animalerie des mois plus tard pour râler...alors que le ticket de caisse est valable 30 jours ?
Non...
Ils vous ont eu, et ils le savent très bien : vous êtes pieds et mains liés.






Merci de poser vos questions relatives à ce Topic ICI





FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable

Créé par Horlack - Janvier 2016.



Dernière édition par Horlack le Lun 20 Mar 2017 - 9:43, édité 1 fois


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

4default Nourriture vivante des corydoradinae le Lun 6 Mar 2017 - 19:28

Horlack

avatar
Modérateur
Modérateur
NOURRITURE VIVANTE DES CORYDORADINAE


Nota : complément d'informations pour le tutoriel : [Maintenance] Conseils pour corydoras


=====================================
I - INTRODUCTION
=====================================


Un Corydoradinae (Corydoras, Brochis, Aspidoras) nécessite une nourriture adaptée.
Oui, mais laquelle ?
Est ce que des pastilles de nourriture industrielles suffisent ?
Quelles sont les conséquences ?


=====================================
II - ESTOMACS DE CORYDORAS SAUVAGES
=====================================


Source scientifique:

Ocupação espacial, alimentação e época reprodutiva de duas espécies de corydoras lacépede (siluroidei, calllchthyidae) coexistentes no rio alambari (botucatu, são paulo)

revta bras. zool:10 (3): 453-466
date de publication de l'article : 1993

http://www.scielo.br/pdf/rbzool/v10n3/v10n3a13


C'est une étude scientifique sur le contenu de l'estomac de 216 exemplaires Corydoras Aeneus et 215 exemplaires de Corydoras Carlae dans la nature.




  • protozoaires
  • rotifères
  • nématodes
  • divers arthropodes
  • divers insectes non identifiés
  • des diptères
  • des larves de diptères
  • des odonates
  • des insectes terrestres
  • des mites
  • des micro-crustacés
  • des tardigrades
  • des thysanoptères
  • des diatomées/phytoplancton
  • des desmidiaceae
  • diverses algues
  • divers végétaux non-identifiés


Un corydoras mange beaucoup de protéines animales supérieur à 50%. Les Corydoradinae mangent des proies de belles tailles, parmi ces insectes. Voir même plus grosses que des crevettes aquariophiles. Nous pourrions nous demander, comment ils font pour attraper et manger des proies de belles tailles. Que c'est louche, voir impossible. Et pourtant...ils le font ! Il faut faire une distinction entre des corydoras d'élevage qui ne sont plus habitués à chasser et ont leur pastille de nourriture devant leur nez, et des corydoras sauvages qui chassent la micro-faune de façon très exhaustive et très large. Nous ne sommes pas loin d'un comportement alimentaire opportuniste, axé carnivore avec un complément végétal, sur la micro-faune.

=====================================
III - ESTOMACS D'ASPIDORAS FUSCOGUTTATUS SAUVAGES
=====================================


Source scientifique :
Dieta do cascudo Aspidoras fuscoguttatus (Ostariophysi, Callichthyidae) em riachos com diferentes características limnológicas e estruturais

Biota Neotrop.,
vol. 9, no. 1, Jan./Mar. 2009

http://repositorio.unesp.br/bitstream/handle/11449/26862/S1676-06032009000100013.pdf?sequence=1


C'est une étude scientifique sur le contenu de l'estomac de 246 exemplaires d'Aspidoras fuscoguttatus e dans la nature.




  • des Cyanophycées
  • des spirogyres
  • des spirogyres
  • des diptères
  • des larves de diptères
  • des chironomidés
  • des cératopogonidés
  • des simulies
  • des larves de simulies
  • des larves de coléoptères
  • des larves de trichoptères
  • des odonates
  • des nymphes d'ephéméroptères
  • des micro-crustacés
  • diverses algues
  • divers végétaux non-identifiés
  • des araignées
  • des mites/termites
  • des diptères
  • des orthoptères
  • des coléoptères
  • des fourmis
  • des hyménoptères
  • divers insectes non identifiés


Les Aspidoras sont clairement insectivores à 95%, avec des proies pouvant faire le double de leur taille.

=====================================
IV - DES CREVETTES EN NOURRITURE
=====================================


Source scientifique:
The effects of Fairy Shrimp Phallocryptus spinosa (Branchiopoda : Anostraca) as live food on reproduction performances and color of freshwater ornamental fish prawn

International Journal of Aquatic Science
ISSN: 2008-8019
Vol.6, No.1, 37-44, 2015
Date de réception de l'article : 16 Février 2014
Date d'acception de l'article: 27 Avril 2014
Date de publication de l'article : 03 janvier 2015

PDF : http://journal-aquaticscience.com/2015%20(1)/Seidgar%20(2015).pdf


C'est une étude scientifique pour l'aquaculture, afin d'augmenter les rendements de pontes, de croissance, et de couleurs



La nourriture vivante sur les corydoras :

  • Sans nourriture vivante : 405,5 ± 5,5 d'œufs
  • Avec nourriture vivante : 591,1 ± 6,7 d’œufs

Soit +31.39% d'œufs


  • Sans nourriture vivante : 80,0 ± 0,0% d'éclosion
  • Avec nourriture vivante :84,4 ± 0,2% d’éclosion

Soit +4,4 ± 0,2% d'éclosion

Ce qui donne

  • Sans nourriture vivante : 405.5 œufs à 80% d'éclosion = 324.4 alevins
  • Avec nourriture vivante : 591 œufs à 84.5% d'éclosion = 500 alevins

Soit 176 alevins de différence, ce qui représente 50% de plus !

On retrouve ces mêmes écarts sur les autres poissons du test. Comme quoi la nourriture vivante est beaucoup importante qu'on ne le soupçonne. En plus des impacts sur la coloration, qu'ils qualifient de "Existence de taches noires ondulées distinctes et en peau de serpent ". Car en fait, les crevettes de cette expérience sont composé de : Citation : "Tous les acides aminés essentiels et acides gras, 50% Protéines et 10% de matières grasses". Chiffre qui corrobore fortement, la composition nutritionnelle du 1er article scientifique sur l'étude des estomacs.

Même si les crevettes Phallocryptus spinosa, sont des micro-crevettes (21.77 ± 2.34 mm et 23.65 ± 2.36 mm pour les mâles et femelles respectivement), ce n'est pas cela qui est le plus intéressant. Mais l'effet indirect. Plus les corydoras mangent de protéines animales, meilleurs sont leurs pontes et leurs couleurs. Tous les animaux ont des mécanismes physiologiques qui leur commandent de manger plus ou moins de telles choses, lorsqu'ils se préparent à la ponte/naissance. Un corydoras qui a envie de pondre, ou se prépare à pondre, va forcément chercher à manger plus. Bien plus, que la simple pastille de nourriture. Des crevettes, même de bonnes tailles (surtout sans la carapace en mue) sont quand même bien tentantes dans un aquarium, face à ce mécanisme physiologique qui ordonne de se goinfrer pour la ponte. Cet article scientifique, ne le prouve pas, mais le suggère, ou va dans ce sens.


=====================================
V - CONSEQUENCES
=====================================


Quand nous regroupons les articles scientifiques :

  • - Corydoras et Aspidoras sauvages qui mangent parfois, des proies de belles tailles : insectes, mollusques, crustacés, invertébrés, etc = Faune benthique
    puis
  • - Corydoras qui mangent des micro-crevettes donnent de plus d'oeufs, plus de taux d'éclosion et de meilleures couleurs


Nous arrivons sur une base assez solide, que les crevettes adultes d'aquarium sont très probablement de belles proies bien tentantes pour des Corydoradinae si l'opportunité se fait sentir. Les crevettes zoés sont forcément des proies aux même titre que les crevettes Phallocryptus spinosa qui sont de taille proche. De plus, il faut savoir que International Journal of Aquatic Science, est un magazine très fortement axé pour l'aquaculture. Autant dire, que si cet article ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd, vos corydoras d'élevage, seront nourris et habitués à chasser des crevettes. Avec +50% d’alevins de Corydoradinae juste avec des micro-crevettes en nourriture, il est sûr, qu'il y a une opportunité financière et de rentabilité qui sera (ou est déjà) exploitée.

Tous les Corydoradinae sont des opportunistes. Tout ce qui a la taille d'un bout de viande dimensionnés à leur bouche, ils le mangeront. Cela reste des poissons-chat de base.  Ce n'est que grâce à la plantation et leur rapidité, que les zoés doivent leur survie dans un aquarium communautaire. Les corydoras d’élevage de vos aquariums ne sont plus habitués à chasser, et à fortiori habitué à ne manger que des pastilles. Ce qui donne la fausse impression qu'ils laissent la paix aux crevettes. Mais un corydoras sauvage, ou bien, un corydoras qui a toujours mangé du vivant depuis sa naissance, ou bien des corydoras de poubellarium, continue, et sait comment chasser des crevettes adultes.

C'est pareil avec les escargots, tiré de mes aquariums, dont une femelle Aspidoras spilotus cherchait une nourriture fortement protéinés animales pour ses futurs pontes :


Pour favoriser des bonnes et grosses pontes chez vos Corydoradinae, il faut axer votre nourriture avec du vivant. La nourriture industrielle n'est pas suffisante.

La nourriture des Corydoradinae est très bien renseignée scientifiquement parlant, depuis des années .
Moteur de recherches des parutions scientifiques : https://scholar.google.fr
Mot clé portugais : Dieta + Corydoras = (Régime + Corydoras)
Mot clé anglais: Diet + Corydoras = (Régime + Corydoras)

Articles scientifiques connexes :

  • Dieta y ecomorfología de la ictiofauna del arroyo Manantiales, provincia de Buenos Aires, Argentina
  • Dieta do cascudo Aspidoras fuscoguttatus (Ostariophysi, Callichthyidae) em riachos com diferentes características limnológicas e estruturais
  • Distribuição, dieta e ecomorfologia das espécies de peixes no sistema do ribeirão Grande, no município de Pindamonhangaba, SP
  • Hábitos alimentares da ictiofauna do córrego Franco, Mato Grosso do Sul, Brasil
  • Population structure and reproductive aspects of Corydoras aeneus (Siluriformes, Callichthyidae) in streams of the River Ivinhema Basin, Upper Paraná River
  • Diet of fish fauna from Franco stream, Mato Grosso do Sul, Brazil
  • Diet of the armored catfish Aspidoras fuscoguttatus (Ostariophysi, Callichthyidae) in streams with different limnological and structural features
  • Diversidade e hábitos alimentares de peixes de um córrego afluente do Rio Teles Pires, Carlinda, MT, drenagem do Rio Tapajós





Merci de poser vos questions relatives à ce Topic ICI




FORUMAQUARIO.ORG © Utilisation et reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable

Créé par Horlack - Mars 2017.


_________________
A un moment, la beauté d'un poisson doit arrêter être visuelle. C'est de l'égocentricité humaine. Mais tout simplement qu'il vive sa vie en harmonie dans son milieu, même si le milieu ou poisson est moins beau. Juste pour le plaisir de s'en occuper tout simplement. Il vaut mieux aller dans le sens de Mère-Nature.Telle est ma philosophie !
Chaine Youtube
3000L+ d'aquariums
http://youtube.com/c/EbaquarioPassionPoisson

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum